background preloader

Euthanasie

Facebook Twitter

Comment je suis devenu un fils indigne. Le débat sur le suicide assisté est lancé.

Comment je suis devenu un fils indigne

A titre personnel, j’ai toujours été favorable à ce que les personnes en fin de vie puissent choisir une mort digne, accompagnées de leurs proches. La discussion laisse une large place aux témoignages des uns et des autres. En revanche, l’expérience de ceux qui refusent d’assister un parent dans son projet de suicide reste inaudible. Les lignes qui suivent entendent occuper cette position inconfortable. J’espère ainsi éclairer quelques aspects du suicide assisté, tel qu’il est pratiqué en Suisse, pays connu pour sa législation progressiste en la matière. Mon témoignage est celui d’un fils qui reste sidéré par le suicide de sa mère. Aussi loin que je puisse me souvenir, j’ai toujours connu ma mère hantée par le fantasme de la mort et du suicide. Pourtant, son projet s’est concrétisé dans les premiers jours de décembre 2008. Le temps m’a paru d’autant plus long que je ne savais que faire. Mais ce n’est pas le cas. Est venu le dernier jour. Conférence citoyenne sur la fin de vie: la méthode en question - Société.

Organisée sous l'égide du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), la conférence citoyenne a été organisée à huis clos, « pour mettre les participants à l'abri de toutes les pressions médiatiques ».

Conférence citoyenne sur la fin de vie: la méthode en question - Société

Pendant quatre week-ends, ceux-ci ont auditionné des experts de tous bords – du président de l'ADMD au père de l'actuelle loi sur la fin de vie, le député Jean Leonetti. Un format complètement nouveau, donc, pour cette consultation, dont le CCNE se veut être le maître d'oeuvre sans en être ni l'organisateur ni l'animateur. Le principe étant de laisser complète autonomie aux citoyens pour organiser leurs échanges. Objectif : les préserver de toute influence, ne serait-ce que dans la formulation des débats, avait expliqué Jean-Claude Ameisen, le président du CCNE, au début de la démarche.

Mais tout le monde s'attendait à des états généraux publics, à l'instar de ceux qui s'étaient déroulés en 2009, avant la révision des lois de bioéthique. Etienne Montero: « C’est une illusion de penser qu’on peut contenir l’euthanasie » Etienne Montero est docteur en droit de l’UCL (Université Catholique de Louvain), professeur ordinaire à l’Université de Namur.

Etienne Montero: « C’est une illusion de penser qu’on peut contenir l’euthanasie »

Il est doyen de la Faculté de droit. Il a écrit en 2013 un livre intitulé: « Rendez-vous avec la mort:dix ans d’euthanasie légale en Belgique ». Nous lui avons posé des questions sur son livre et l’euthanasie. 1) Etienne Montero, vous avez écrit un livre-bilan sur les dix ans de l’euthanasie en Belgique: « Rendez-vous avec la mort », pourquoi écrire ce bouquin ?

VuduPlateau : #Euthanasie : "Abolir la peine... Ces détenus belges qui préfèrent la mort à la prison. En septembre, un détenu condamné à une lourde peine avait obtenu l'euthanasie : une première en Belgique.

Ces détenus belges qui préfèrent la mort à la prison

Aujourd'hui, une dizaine de prisonniers belges auraient également demandé que soit mis fin à leur vie. Il n'a plus aucun espoir de retrouver un jour la liberté. Et d'ailleurs, il ne le réclame même pas. Intégrer l'euthanasie dans les droits des patients et l'éliminer des lois. Le Sénat a entamé mercredi en Commissions l'audition d'experts à propos d'une éventuelle extension de la loi sur l'euthansie aux personnes démentes.

Intégrer l'euthanasie dans les droits des patients et l'éliminer des lois

Outre Marc Cosyns, les sénateurs ont également auditionné mercredi Peter De Deyn, de l'univserité d'Anvers, et Sabine Henry, présidente de la ligue francophone de l'Alzheimer. Les opinions politiques sont particulièrement éloignées les unes des autres sur cette thématique sensible. Deux propositions de loi visent l'encadrement de l'euthanasie pour les personnes démentes. Le sp.a souhaite l'autoriser, moyennant une déclaration préalable exprimant la volonté de l'intéressé, le jour où il "n'a plus conscience de l'état de sa propre personne, de son état mental et physique, et de son entourage social et physique". Les « débats citoyens » sur la fin de vie seront bientôt terminés. Durant la campagne présidentielle, François Hollande avait promis, dans son engagement 21, qu’il proposerait « que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ».

Les « débats citoyens » sur la fin de vie seront bientôt terminés

En juillet dernier, une fois élu, il avait chargé l’ancien président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) Didier Sicard, chargé d’une mission de réflexion sur la fin de vie pour tenter d’éclairer les grands enjeux de la fin de vie en France et, en particulier, la nécessité ou non d’aller plus loin que la loi Leonetti de 2005.

Marine Lamoureux. Une thérapie suit souvent le suicide assisté. Règlement En Suisse, au minimum deux témoins doivent être présents lors d'un suicide accompagné.

Une thérapie suit souvent le suicide assisté

Il s'agit principalement d'un membre de l'association d'assistance au suicide et d'un proche ou d'un ami de la personne souhaitant mettre fin à ses jours. Les proches sont informés au préalable sur le déroulement exact et les examens médicaux qui suivent. "Les accompagnants ont par ailleurs la possibilité de prendre contact avec nous pour des discussions ou des conseils.

“Débattre”, pour quoi faire? Sur le "débat" que promet François Hollande sur l’euthanasie les "cas exceptionnels où l’abstention thérapeutique ne suffit pas" pour traiter une "douleur irréversible" et qui pourrait nécessiter un "acte médical, assumé, au terme d’une décision partagée et réfléchie", que dire de plus après Natalia? A mon avis, rien du tout. Citons simplement un extrait savoureux : Le "débat citoyen" est une arnaque.

Vous ne me croyez pas ? Ouvrez donc votre poste de radio, quelle que soit la fréquence : toutes les radios généralistes ont une tranche où les auditeurs réagissent à l’actualité. Une fois qu’on a lu ça, on a tout compris. Mais comme on est bavard, et qu’on peut pas s’empêcher de poker parler après Natalia. La leçon belge : 10 ans de dépénalisation de l’euthanasie et bien des dérives...

A lire également : 10 ans d’euthanasie en Belgique : pas vraiment un heureux anniversaire Atlantico : La loi pour la dépénalisation de l'euthanasie, adoptée par le gouvernement belge en mai 2002, fête son dixième anniversaire cette année. Quelles motivations avaient conduit au vote de cette loi ?

Débat 2012-2013

Radio Notre Dame 100.7. Euthanasie: la Commission fédérale pas loin de couvrir des pratiques illégales - Belga Politique. Euthanasie: la Commission fédérale pas loin de couvrir des pratiques illégales Monseigneur Léonard tire, sans surprise dans le chef du plus haut dignitaire de l'Eglise catholique, un bilan négatif de dix ans de dépénalisation de l'euthanasie en Belgique, estimant qu'il ne serait pas raisonnable d'envisager un élargissement du champ d'application de la loi.

Euthanasie: la Commission fédérale pas loin de couvrir des pratiques illégales - Belga Politique

"L’euthanasie est une réponse catastrophique à de vraies questions" - Billets. Avec Alliance Vita, nous nous sentons de plus en plus entendus.

"L’euthanasie est une réponse catastrophique à de vraies questions" - Billets

En ce moment, nous bouclons un Tour de France de la solidarité qui a intéressé les médias nationaux et locaux. Nous avons animé des soirées dans 50 villes. En donnant la parole à une centaine de soignants, la plupart engagés dans les soins palliatifs, nous avons rejoint des personnes de droite comme de gauche, y compris des élus. Le témoignage de ces soignants, peu connus, est très précieux. À Thionville, le Dr Wary a touché le public quand il a dit : « Un mourant, ça n’existe pas ! 21 propositions pour une fin de vie digne. Create a free accountJoin Calaméo to publish and share documents with the world! Rate and comment your favorite publications, download documents and share your readings with your friends. Quelle société voulons-nous ? Au début de ce mois, un ami m’a donné rendez-vous dans un café. « J’ai quelque chose à te montrer ».

Quelle société voulons-nous ?

S’en est suivi, peu ou prou, la vidéo que vous venez de consulter, et que vous pourrez revoir parce qu’elle est riche et réfléchie jusque dans l’enchaînement des illustrations et leur choix lui-même. Cette vidéo, accessible sur Quellesociete2012.fr, est une forme d’intervention inédite des catholiques dans le débat public. Cela ne plaira pas à tout le monde, c’est certain, mais laissons d’autres se satisfaire de plaire à tout le monde. Euthanasie: un débat bien vivant. Un patient dans un lit d'hôpital le 26 juillet 2006 à Lyon Faut-il une nouvelle loi qui autorise les médecins à aider les patients qui le désirent à mettre fin à leurs jours?

La question, régulièrement soulevée, réapparaît à l’occasion du débat présidentiel et de l’initiative de l’Association pour le droit à mourir dans la dignité (ADMD), qui interpelle ce samedi 24 mars les candidats. Aujourd’hui, les personnes admises à l'hôpital peuvent refuser les soins proposés, à savoir les médicaments mais aussi nourriture et boisson.

C’est l’euthanasie dite “passive”, régie par la loi Leonetti qui, depuis 2005, interdit l'acharnement thérapeutique et instaure un droit au "laisser mourir". Dossier – Légalisation de l’euthanasie en Belgique : un bilan. Le Collectif Plus Digne la Vie entend apporter sa contribution dans le débat public, notamment dans le cadre de l’actuelle campagne présidentielle. Notre démarche s’inspire de la réalité et c’est avec ce souci d’une approche concrète des situations que nous vous proposons un bilan des pratiques d’euthanasie en Belgique, dix ans après leur légalisation. A cet effet nous avons interrogé une vingtaine de professionnels de santé – médecins et infirmières – à travers le réseau des soins palliatifs de la Wallonie (pour des raisons de commodité linguistique).

Les résultats de cette consultation sont pour le moins contrastés et mettent clairement en avant des manquements graves et des doutes certains : procédures aléatoirement respectées, injections pratiquées en dehors du cadre légal… Alors que les partisans d’une légalisation de l’euthanasie se réclament de cette législation, il semble indispensable que ces faits soient portés aujourd’hui à la connaissance des Français. "Avec l'euthanasie, les soignants deviennent des bourreaux" Fin de vie : la France néglige toujours ses mourants. La loi Léonetti sur la fin de vie reste mal appliquée, et les Français en souffrent. La fin de vie ne peut se résumer à une ligne de programme électoral. France : Les candidats interpellés sur le droit à l'euthanasie. L'Association pour le droit de mourir dans la dignité lance mercredi une campagne utilisant l'image des candidats qui s'opposent à la légalisation d'une aide active à mourir.

Nicolas Sarkozy allongé sur son lit de mort à l'hôpital… Après la Fédération des aveugles en janvier, et d'autres avant, c'est au tour de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) d'utiliser l'image des politiques pour les interpeller. Cette fois, la campagne cible trois candidats à l'élection présidentielle: Nicolas Sarkozy, François Bayrou et Marine Le Pen. Crier aux médecins qui ne savent pas l’entendre que nous n’en pouvons plus. Faut-il autoriser l'euthanasie active  Euthanasie: lettre ouverte aux médecins belges suite à leur lettre ouverte au président et aux membres du CCNE.

Politique : «Légaliser l'euthanasie serait lourd de conséquences»

Campagne 2012

Sondage : Les Français et les soins palliatifs. L'euthanasie n'est pas compatible avec les valeurs de la gauche. Comment comprendre la proposition 21 du programme de François Hollande? La proposition 21 du candidat François Hollande à l’élection présidentielle, sans employer le mot euthanasie, légalise celle-ci. Euthanasie : ne nous trompons pas de débat. Communiqué de presse août 2011. France : La lettre posthume d'une mère pour son fils handicapé. Euthanasie : Ont-ils tous perdu la raison ? Tuer les gens contre leur gré, c’est pas bien. Communiqu-_SFAP-SFAR_fin_de_vie_Janv_2011.

Manifeste

Cas Bonnemaison et suites. Le Figaro - Santé : Une majorité de grands handicapés se disent heureux. Qu’attendons-nous des politiques ? Protéger et entourer les plus faibles plutôt que faciliter leur disparition. La légalisation de l'euthanasie, nouvelle étape dans la prise en charge de la dépendance ? Blogs. Fin de vie : plaidoyer pour un dialogue serein et un débat responsable. Bernard Dumont, au plus près de ceux qui s’éloignent - Savoir-faire - Portraits sur Le Républicain d'Uzès et du Gard, infos, news, balades, portraits, annonces légales et petites annonces sur Uzès et le Pays Uzège-Pont-du-Gard - Le Republicain.

Toulouse. Fin de vie : "Plutôt les soins palliatifs que l'euthanasie" - Beauté - Forme - Santé. Euthanasie : Larcher « ne voterait pas » le texte. Roger, 90 ans. La dérive «indigne» de la «dépendance» Euthanasie : toujours entre méfiance et espoir. Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey. Euthanasie : 3 propositions de loi de sénateurs pour avancer sur cette question de société - Sénat sur LePost.fr. Proposition de loi relative à l'aide active à mourir. Un homme en état végétatif communique par la pensée - Société. Nos paradoxes face à la mort - Société. La Suisse en lutte contre le «tourisme de la mort» - Monde - la-Croix.com. Entendre l'appel de la dignité, par Mgr d'Ornellas. Euthanasie : 94% des Français favorables à sa légalisation - Société.

Euthanasie “active” : la dérive - “A©tu bien pris tes comprimés”? - Blog LeMonde.fr. Détail d'un texte. Rapport parlementaire. Robert Holcman : " La légalisation de l'euthanasie serait contraire à l'intérêt collectif" «Je ne veux plus cautionner le suicide assisté» Guide - Droits des malades et fin de vie. Www.mariedehennezel.com/accueil/La France palliative.pdf. «L'euthanasie n'a rien d'une mort douce» Le Kiné de Vincent Humbert parle. Euthanasie : les Nations-unies épinglent les Pays-Bas. Des députés UMP proposent de légaliser l'euthanasie. Patient trapped in a 23-year 'coma' was conscious all. L'euthanasie à nouveau en discussion au Parlement.

Euthanasie : le dernier qui se lasse. Morts de droite ou de gauche ? Un débat indigne ! La vie peut valoir la peine d'être vécue. Pour la vie après l'échec thérapeutique.

Mes billets