background preloader

MUSIQUE

Facebook Twitter

BRAND CONTENT

CROWD FUNDING / SOURCING. RootMusic - BandPages on Facebook! Le quotidien d’un patron de majors avec Michel de Souza (ex Warner/EMI) J’ai rencontré Michel de Souza il y a de nombreuses années, alors que j’étais encore chez NRJ. Il était alors Directeur Général de Warner Music. Je l’ai ensuite retrouvé chez EMI, toujours comme Directeur Général. Nous nous sommes rapprochés il y a deux, lorsqu’il m’a proposé de travailler sur un de ses projets. Il avait alors quitté les majors pour fonder MDS Conseils, spécialisé dans le marketing opérationnel, la recherche de nouveaux marchés et partenaires pour les labels et artistes. Et j’avoue avoir été véritablement épatée par son discours sans langue de bois, objectif et pragmatique d’un homme qui avait quand même passé 35 ans dans l’industrie, quasi à des postes de directions tout le temps.

Un discours carrément plus frais que celui tenu par des bien plus jeunes….Il intervient également de temps en temps à mes côtés sur Radio Neo dans mon émission “On refait la musique”. Plusieurs facteurs à posteriori expliquent cet état de fait: 5- la financiarisation de l’industrie musicale. The DocuTape! - Producer Documentary. Tout sur la musique et les marques - Tribune. Le paradoxe de l’association marque/ musique L’industrie musicale attire toujours davantage de sociétés et de marques. De nouvelles entités apparaissent et réinventent le système de distribution musicale (comme les sites Deezer ou Spotify), ou le modèle de production (avec My Major Company par exemple).

Les marques investissent également ce secteur et sont de plus en plus nombreuses à tisser des partenariats marketing avec les maisons de disques. Le retour sur investissement (ROI) étant une condition sine qua non de la stratégie marketing, on peut s’interroger sur l’intérêt de cet investissement massif des annonceurs dans un secteur fragilisé aux modèles incertains. L’industrie musicale, un secteur en crise depuis plus de dix ans Face à l’avènement du numérique à partir des années 2000 et à la crise du disque, l’industrie musicale évolue par à-coups. Même si le téléchargement illégal a diminué, les systèmes de distribution du numérique ne sont toujours pas des modèles pérennes.

Don't believe the Hype / Musique, marketing viral, points fondamentaux et exemples. Qu’est ce donc que le marketing viral: d’après Wikipédia, “Le marketing viral se définit comme une action menée par une entreprise afin de se faire connaître, d’améliorer ou de repositionner son image ou celle de ses produits auprès d’un public cible. La spécificité de ce type de marketing est que les consommateurs deviennent les principaux vecteurs de la communication de la marque. Par intérêt, curiosité ou amusement, ils diffusent l’information à leur réseau de connaissances.

Cette technique présente trois avantages principaux. D’une part, son coût est bien plus faible que celui du marketing direct ; d’autre part, l’intensité et la rapidité de diffusion du message peuvent être très importantes, avec un « auto positionnement » sur le public ciblé. Enfin, le message bénéficie d’une connotation positive liée à sa prescription par le biais d’une connaissance.” Rappelez-vous le coup de Budweiser avec ses “Whasssssup”. ça a fait le tour de la planète, en vrai et en parodie.

Les concours. Drinkify.