background preloader

CLIMAT SOCIAL DIALOGUE SOCIAL

Facebook Twitter

DEFINITIONS PARTENAIRES SOCIAUX. Le coût de l'absentéisme pour les entreprises a explosé en 2013. INFO LE FIGARO/ INFOGRAPHIE - D'un peu moins de 7 milliards d'euros en 2012, il est passé à près de 9 milliards en 2013.

Le coût de l'absentéisme pour les entreprises a explosé en 2013

Pourtant, les salariés ont été absents un peu moins souvent en 2012. Explications. C'est a priori une bonne nouvelle: le taux d'absentéisme des salariés du privé, qui avait flambé de 18 % en 2012, a reculé de 6 % en 2013. Les salariés du privé ont ainsi cumulé en moyenne 15,6 jours d'absence en 2013, contre 16,6 jours un an auparavant, révèle la sixième édition du baromètre de l'absentéisme du cabinet Alma Consulting Group, dont Le Figaro a eu connaissance. Résultat, le taux national d'absentéisme s'améliore, passant à 4,26 % (contre 4,53 % un an plus tôt). Ces chiffres n'ont rien de réjouissants pour autant.

D'autre part, parce que cette légère baisse cache paradoxalement une explosion des coûts directs pour les entreprises privées, qui ont dépensé 8,83 milliards d'euros, contre 6,98 milliards en 2012. Les outils d'observation du climat social. Que font les DRH pour maitriser le climat social ?

Article publié le 08/03/2012 Plusieurs facteurs influent sur le climat social d’une entreprise.

Que font les DRH pour maitriser le climat social ?

Il y a ceux qui sont d’ordre structurels et liés au fonctionnement inhérent de l’organisation (satisfaction des salariés, stress, risques psycho-sociaux,…) et ceux qui dépendent de la conjoncture et de l’environnement externe de l’entreprise, comme la crise actuellement. Les indicateurs que suivent les DRH (absentéisme, accidents du travail, turn-over, mobilité,…) sont conditionnés par le climat social. Il est donc nécessaire de prêter une attention particulière à ce lien social, pivot de la performance de l’organisation. « Les entreprises prennent de plus en plus conscience que le climat social a un réel impact sur leurs enjeux business », indique Yann Soilly, Consultant en organisation et stratégie pour PB Consulting Group.

Attention, néanmoins à ne pas confondre les éléments déclencheurs qui impactent l’environnement et le fonctionnement de l’entreprise, de ce qu’il faut mesurer en réalité. Orange : le climat social s'est 'apaisé' Le directeur des ressources humaines du groupe France Télécom-Orange Bruno Mettling a affirmé aujourd'hui que les résultats d'un baromètre social mené auprès des salariés du groupe confirmaient "l'apaisement du climat social".

Orange : le climat social s'est 'apaisé'

En présentant à la presse les résultats de la quatrième vague de ce sondage CSA réalisé tous les six mois auprès de 4.000 salariés du groupe qui en compte 100.000 en France, M. Mettling a affirmé: "Ce nouveau baromètre nous montre très clairement la confirmation de l'apaisement du climat social". "Il est sain et vraiment très souhaitable qu'on ait une entreprise en voie d'apaisement, voire apaisée pour aborder les nouveaux défis qui sont devant nous dans le contexte concurrentiel", a ajouté M. Mettling, notant que l'enquête a été réalisée avant l'arrivée sur le marché de l'offre Free qui a secoué le secteur des télécommunications. LIRE AUSSI:» France Télécom : salariés mitigés. Malgré la crise, le climat social s'améliore en France. Pour la première fois depuis 2008, une majorité de salariés s'estiment satisfaits du climat qui règne dans leur entreprise ou leur administration, révèle une étude publiée ce jeudi par l'Observatoire Cegos.

Malgré la crise, le climat social s'améliore en France

Surprenant! En dépit des plans sociaux, des suicides et du stress au travail, le «climat social s'améliore en France». L'observatoire Cegos qui mesure et analyse depuis 15 ans le climat social dans les entreprises et les administrations françaises note, pour «la première fois depuis la crise de 2008», une amélioration sensible. D'après les résultats de l'enquête 2013, publiée ce jeudi, «52% des collaborateurs» de l'échantillon (1300 actifs dont 750 du privé et 550 du public) «se déclarent satisfait du climat social» qui règne dans leur entreprise ou leur administration. Soit 5 points de plus qu'en 2012. Toutefois, la hausse de ces grands indicateurs de satisfaction ne signifie pas que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Accueil.