background preloader

BIOETHIQUE

Facebook Twitter

La loi sur la fin de vie adoptée par l'Assemblée. Après deux jours de débats, mardi 10 et mercredi 11 mars, la proposition de loi sur la fin de vie a été adoptée ce mardi 17 mars à l'Assemblée nationale, par 436 voix pour, 34 contre et 83 abstentions.

La loi sur la fin de vie adoptée par l'Assemblée

Le texte, porté par les députés Alain Claeys (PS, Vienne) et Jean Leonetti (UMP, Alpes-Maritimes), n’autorise ni euthanasie ni suicide assisté, mais instaure un droit à une sédation « profonde et continue » jusqu’au décès pour les malades en phase terminale et rend contraignantes les « directives anticipées ». Ce vote a été perturbé par un bref incident, des inconnus ayant jeté depuis les tribunes sur des députés de gauche des bouts de papier, sur lesquels était imprimé « Non à l'euthanasie » et « R comme résistance ». Les directives anticipées permettent à toute personne majeure et capable de faire connaître ses souhaits relatifs à sa fin de vie et notamment son refus de tout acharnement thérapeutique pour le cas où elle serait un jour hors d'état d'exprimer sa volonté.

Comprendre l'affaire Vincent Lambert en 10 questions. Quelle est la situation médicale de Vincent Lambert ?

Comprendre l'affaire Vincent Lambert en 10 questions

Bernard Lebeau : l'affaire Lambert démontre la nécessité d'une légalisation de l'euthanasie. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Bernard Lebeau (Pneumologue et cancérologue) Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne vient de confirmer sa décision de mai 2013 dans l'affaire Lambert : obliger, à la demande des parents, la reprise de l'alimentation de ce patient de 38 ans, quasi-inconscient depuis 2008, contre l'avis des médecins et de sa femme.

Bernard Lebeau : l'affaire Lambert démontre la nécessité d'une légalisation de l'euthanasie

Cet avis est conforme à la loi. La loi de 2005, dite « Leonetti », n'était pas applicable en l'absence de directives anticipées rédigées avant l'accident. Le triste combat se poursuit : « Tu ne tueras point » contre « Aimez-vous les uns les autres ». Débat sur la fin de vie : ce qu’il faut savoir. Pourquoi ouvrir un débat sur la fin de vie ?

Débat sur la fin de vie : ce qu’il faut savoir

En 2012, François Hollande, alors candidat à l’élection présidentielle, proposait, dans son engagement n° 21, que "toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité". Cet engagement répondait à une demande sociétale forte, ce que confirme le rapport Claeys-Leonetti, du nom des deux députés missionnés par le Premier ministre le 20 juin 2014, remis au président de la République le 12 décembre dernier. "Le débat sur la fin de vie est actuellement très présent dans notre société, alimenté tant par des expériences personnelles que par des convictions éthiques, morales et religieuses et par des événements très médiatisés", explique en effet le rapport dans son introduction.

Le refus de soins d'un malade n'exonère pas la responsabilité du médecin. Le refus de soin d'un patient victime d'une erreur médicale, est le résultat de sa méfiance envers le corps médical.

Le refus de soins d'un malade n'exonère pas la responsabilité du médecin

Le médecin visé est tenu de réparer l'intégralité du préjudice qui est la conséquence directe de son erreur, statue la Cour de cassation, dans un arrêt en date du 15 janvier 2015, publié le 14 mars. Un refus de soin minore la responsabilité du médecin en cas de complications Un patient, sorti contre avis médical, à la suite d'une hospitalisation ayant pour objet la résection endoscopique d'une tumeur de la vessie, voit son état de santé s'aggraver. Il est finalement réhospitalisé dans la même clinique pour plusieurs traitements liés à la diffusion d'une infection à streptocoque.

La cour d'Appel de Bordeaux décidait que la clinique ne pouvait ête tenu de réparer un préjudice en partie lié aux conséquences des erreurs du patient lui-même, c'est à dire les complications qui résultaient du refus de traitement de l'infection pendant la période de son retour à domicile. Quel statut doit avoir un cordon ombilical après un accouchement ? Selon une information de RTL, lundi 21 décembre, les parents d’une petite fille âgée de 2 ans viennent de déposer une question prioritaire de constitutionnalité pour connaître l’avis de la justice sur l’utilisation faite des cordons ombilicaux par les hôpitaux publics.

Quel statut doit avoir un cordon ombilical après un accouchement ?

Ils dénoncent une violation grave de la liberté des personnes et de la vie privée dans la procédure actuelle. Après un accouchement, le cordon ombilical est automatiquement prélevé par l’hôpital pour effectuer des analyses biologiques et sanguines. Les parents doivent alors signer un formulaire prérempli, sans qu’aucune rétractation soit possible. Bricoler l’ADN à loisir, révolution génétique ou cauchemar éthique ? La technique CRISPR-Cas9, mise au point par la microbiologiste française, Emmanuelle Charpentier et la biochimiste américaine, Jennifer Doudna, devrait leur valoir le Prix Nobel.

Bricoler l’ADN à loisir, révolution génétique ou cauchemar éthique ?

Elle permet d'intervenir sur l'ADN comme on le fait avec un traitement de texte: couper, copier, coller... Cette technique simple, rapide et économique est une véritable révolution dans le génie génétique. Avec des applications très nombreuses en thérapeutique et dans de multiples autres domaines. Avec une dérive eugénique déjà envisageable et qui devra faire l'objet d'une débat public. Une technique qui cible une zone très précise de l'ADN Copie d'écran Youtube © DR Au cœur de chacune de nos cellules, on trouve une molécule appelée acide désoxyribonucléique, autrement dit l’ADN.

Depuis une vingtaine d’années, les techniques du génie génétique s’attaquent à la modification des zones déficientes de l’ADN. ------------------------En partenariat avec Science & Vie------------------------------