background preloader

Karikad

Facebook Twitter

Apprendre Wikipédia. L'École numérique » Twitter dans l’enseignement  Une autre façon de communiquer Enseignante de lettres et d’histoire-géographie en lycée professionnel, Laurence Juin a lancé avec une classe un projet de micro-blogging, TWITTER, depuis la rentrée de septembre 2009. Cette expérience est née au sein d’une classe d’élèves de bac professionnel commerce sur deux ans. L’année dernière a été très riche : c’est un vrai groupe classe avec un niveau de connaissances mais surtout de réflexion et de motivation très encourageant.

Une classe qui incite à mettre en œuvre beaucoup de projets.À la fin de leur année de 1re, nous avons commencé à échanger via Facebook, véritable complément d’informations et de savoirs à mes cours. Twitter permet aussi des discussions, échanges et débats sur des sujets culturels : les élèves, les enseignants tweetent sur leurs sorties cinéma, leurs musiques, leurs lectures etc. Twitter permet aussi de garder un lien lors des périodes longues de stage en entreprise. Twitter est support de productions d’écrit en français. Comment utiliser Facebook en classe ? Le réseau social le plus utilisé par les élèves est peu exploité par le personnel enseignant. Comment utiliser cet outil de manière innovante et sécurisée en classe ? Franco Bouly/Flickr Utiliser Facebook en cours ? La plupart des enseignants n’y songent même pas. Ils pensent ne pas avoir une maîtrise de l’outil suffisante de l’outil ou craignent de « perdre le contrôle ».

Pourtant, les fonctionnalités de Facebook se prêtent particulièrement à un usage pédagogique et les élèves sont friands de ce genre d’expérience en classe. Ce guide vous propose des ressources et des pistes pour exploiter de manière sécurisée le potentiel éducatif du réseau social le plus utilisé par les étudiants. Protéger la confidentialité des données personnelles Beaucoup d’enseignants hésitent à utiliser Facebook en classe car ils ne souhaitent pas que les élèves aient accès à leurs informations personnelles. Utiliser les fonctionnalités de Facebook à des fins pédagogiques. Facebook. Profs et élèves sur les réseaux sociaux : des liaisons dangereuses. Sa page « Fan » sur Facebook, Éric (1), professeur d’histoire-géographie à Nantes, l’a tout d’abord vécue comme une reconnaissance : des élèves, actuels et anciens, louent son travail… le rêve de tout enseignant ! Et puis un jour, en entrant discrètement dans la salle des professeurs, il a surpris une discussion à ce sujet : « Mes collègues s’interrogeaient sur le fait de savoir pourquoi j’avais eu droit à une telle page et pas eux », se souvient-il. « C’était simplement de la jalousie, mais cela a un peu dégénéré.

Ils remettaient en cause mon comportement vis-à-vis d’élèves, me trouvaient trop “copain”. Ils s’étonnaient aussi des bonnes notes dans ma matière, me soupçonnaient d’être trop laxiste… Alors qu’en réalité, le fait que le courant passe bien entre ma classe et moi incitait les élèves à travailler davantage, tout simplement. Facebook : éviter les relations « d’égal à égal » Au moins Éric a-t-il pu garder des relations apaisées avec ses élèves. Les articles du dossier : Comment enseigner les réseaux sociaux au lycée ? Par l’enquête ! Au début de l’année 2011, j’avais refusé de participer à la formation des professeurs de sciences économiques et sociales, confronté à l’introduction controversée de la question des « réseaux sociaux » dans le nouveau programme de première. Je m’étais expliqué de ce refus dans un billet sur ce blog, intitulé « Réseaux sociaux contre classes sociales », qui a été beaucoup lu et aussi beaucoup commenté.

D’un côté, ma vocation et ma profession me poussaient évidemment à transmettre : après tout, j’avais enseigné cette question pendant trois ans pour la préparation à l’agrégation de sciences sociales, j’avais rédigé le cours du CNED sur le sujet, et publié à ce moment-là (en 2004) un livre consacré à la Sociologie des réseaux sociaux, dont une nouvelle édition largement remaniée venait justement de paraître. Ce refus initial pouvait donc paraître absurde… La sociabilité, une pratique culturelle toujours socialement différenciée ? Le carnet de l'enquête "Contact" de l'INSEE (1983)

Ressources pédagogiques. Les évaluations et outils d'évaluation. ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles. Les programmes de cours et les évaluations des élèves sont élaborés sur la base des socles de compétences, des compétences terminales et des profils de formation. Au sein de chaque établissement, le règlement des études ou le règlement d’ordre intérieur établit les modalités des évaluations internes que l’équipe éducative met en place. Afin de les soutenir dans cette voie, des outils d’évaluation sont proposés aux enseignants : ils présentent des exemples d’évaluations dont les enseignants peuvent se servir ou s’inspirer.

Par ailleurs, des évaluations externes, conçues et gérées par des personnes extérieures à l’équipe éducative d’un établissement scolaire, interrogent tous les élèves sur la base d’une épreuve identique : Security Check Required.