background preloader

Blog

Facebook Twitter

Les 9 règles d’or du voyage, selon Paulo Coelho. L’écrivain Paulo Coelho, qui se décrit comme un pèlerin dans l’âme, vient de publier sur son blogue les 9 principaux trucs qu’il préconise pour bien voyager.

Les 9 règles d’or du voyage, selon Paulo Coelho

En voici un aperçu (traduction libre). Désert blanc, Égypte - Gary Lawrence 1-Évitez les musées: si vous êtes dans une ville, n’est-il pas plus intéressant de vous attarder au présent plutôt qu’au passé? Certes, les musées ont leur utilité, mais ils nécessitent temps et objectivité – vous devez savoir à quoi vous y attendre, sinon vous en sortirez avec l’impression d’avoir vu quelque chose d’essentiel, sans vous rappeler ce que c’était. 2-Traînez dans les bars populaires: c’est là qu’une ville se révèle, là où se retrouve le commun des mortels, là où on peut tâter le pouls d’une population. 4-Voyagez seul – ou avec votre épouse, si vous êtes marié: ça vous demandera plus d’efforts, mais c’est la seule façon de laisser votre pays derrière vous, contrairement aux voyages organisés.

22 lieux incroyables dont vous n’auriez jamais soupçonné l’existence. Quand le soleil cache le bout de son nez et que le froid se fait ressentir, on a besoin de s’évader et de trouver un paysage autre que celui que l’on côtoie quotidiennement, sur lequel s’émerveiller.

22 lieux incroyables dont vous n’auriez jamais soupçonné l’existence

Pour accompagner cette douce rêverie, nous avons eu le plaisir de vous dégoter de sublimes lieux auxquels vous n’allez pas en croire vos yeux… Dans ce fabuleux article, nous vous donnons rendez-vous aux quatre coins du monde, où toutes les formes et toutes les plus belles couleurs de la nature se mêlent harmonieusement entre elles pour raconter de magnifiques histoires. Pour vous, des photographes plutôt téméraires ont immortalisé des instants magiques au sein d’impressionnants paysages.

Nous vous laissons ainsi juger de ce cadeau visuel de votre propre chef, voici 22 sublimes raisons de vouloir être ailleurs que dans un bureau climatisé : Tunnel of Love, Ukraine Oleg Gordienko | Vadim Kydruk | Oksana Tsymbaliuk Champs de tulipes, Pays-Bas Allard Schager Salar de Uyuni : Désert de sel, Bolivie. Faut qu’je t’emmène à Venise… Venise est un entre-deux.

Faut qu’je t’emmène à Venise…

Un entre-deux eaux, un entre-deux terres, un entre deux mondes. On y respire l’Orient des mosaïques, l’Occident des arcades, on y entend le clapotis marin et les pas sur les berges, on y voit le gondolier debout pour une sérénade organisée et le calme planer sur le cimetière de San Michele. Et Venise est un cliché. C’est même le cliché touristique par excellence. Celui qui parlera à mon amie japonaise comme à mon élève de Seconde, à ma grand-mère comme à mes enfants un jour.

Dès le pied posé sur le débarcadère s’inscrit dans le regard tout ce qu’une mémoire instinctive sait y trouver : la proue effilée et recourbée des gondoles luisantes de vernis noir, la voix sourde qui chante pour des touristes japonais faisant partie du paysage, les pigeons qui volètent sur une place Saint-Marc jamais aussi belle que l’on croirait, trop carrée trop massive trop blanche trop grande pour une place italienne, un pays qui jouit de ses piazzette intimistes et colorées.

Tu y es. Les 25 blogs de voyage à ne pas rater.