background preloader

Politique

Elle a été signée par des leaders catholiques, protestants, orthodoxes, unis pour défendre la vie et la famille. Avec la Maison-Blanche ans dans le collimateur. En Europe elle aurait été qualifiée d'"ingérence" politique de l’Eglise par Sandro Magister ROME, le 25 novembre 2009 – De ce côté-ci de l'Atlantique, l’information est passée presque inaperçue: un vigoureux appel public pour défendre la vie, le mariage, la liberté religieuse et l'objection de conscience, lancé conjointement – c’est rare – par des personnalités de tout premier plan de l’Eglise catholique, des Eglises orthodoxes, de la Communion anglicane et des communautés évangéliques des Etats-Unis. Parmi les leaders religieux qui ont présenté l'appel au public, vendredi 20 novembre au National Press Club de Washington (photo), il y avait le cardinal Justin Rigali, archevêque de Philadelphie, Donald W. La rédaction finale du texte a été confiée au catholique Robert P. Et tout de suite après : Et c’est vrai. Ce n’est pas tout. La "Déclaration de Manhattan": le manifeste qui secoue l'Amériqu La "Déclaration de Manhattan": le manifeste qui secoue l'Amériqu
Adopté par la commission en sa séance du 25 janvier 2010 La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a été créée par la loi n° 90-55 du 15 janvier 1990 relative à la limitation des dépenses électorales et à la clarification du financement des activités politiques. Elle a été mise en place le 19 juin 1990. La loi du 15 janvier 1990 définit la commission comme un organisme collégial. Le Conseil constitutionnel a précisé que la commission est une « autorité administrative et non une juridiction » (décision 91-1141 du 31 juillet 1991). Les neuf membres de la commission sont nommés pour cinq ans (renouvelables) par décret du Premier ministre, sur propositions du Vice-président du Conseil d’état, du Premier président de la Cour de cassation et du Premier président de la Cour des comptes. La commission a été renouvelée par décret du 19 avril 2005. membres du Conseil d’état : M. Les membres de la commission ont élu le président, M. Introduction C.N.C.C.F.P. - Douzième rapport d'activité - 2009. C.N.C.C.F.P. - Douzième rapport d'activité - 2009.
Contre la proportionnelle! Contre la proportionnelle! Avec le ralliement, dimanche 19 février, de Nicolas Sarkozy, les six candidats à l'élection présidentielle qui se détachent dans les sondages d'intentions de vote sont désormais tous favorables pour les élections législatives à une dose (plus ou moins forte) de proportionnelle, voire à la proportionnelle intégrale (Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly). À titre personnel, j'y demeure opposé. Un mode de scrutin doit répondre à deux exigences: - permettre de dégager une majorité parlementaire - permettre l'expression du pluralisme des opinions La solution résulterait donc dans un mode de scrutin qui mixte les deux. Or, je n'y suis pas favorable, car tous les députés ne seraient plus élus de la même façon. En 2007, François Bayrou avait d'ailleurs théorisé cette différence: "Je propose d’attribuer 50% des sièges par circonscription – des députés qui représentent les territoires; et 50% des sièges à la proportionnelle par liste nationale, comme en Allemagne (1). Dès lors, quelle solution?
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Notion polysémique, la politique recouvre : Histoire[modifier | modifier le code] Anthropologie[modifier | modifier le code] Selon Georges Balandier, l'anthropologie politique « tend à fonder une science du politique, envisageant l'homme sous la forme de l'homo politicus et recherchant les propriétés communes à toutes les organisations politiques reconnues dans leur diversité historique et géographique »[2]. Les anthropologues ont distingué quatre systèmes politiques primitifs, qui se situeraient en dehors de toute logique étatique[3]. L'existence de sociétés sans États reste néanmoins sujette à caution. États proche-orientaux[modifier | modifier le code] Progressivement le pouvoir monarchique se renforce, tout à la fois en puissance (les premières cérémonies de sacre, qui impliquent une légitimité de droit divin apparaissent au début du IIe millénaire av. Cité grecque[modifier | modifier le code] Tout au long du IIe millénaire av. Politique Politique
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Accueil > Portail des portails > Portail de la société > Portail de la politique (doctrines : Altermondialisme, Anarchisme, Communisme, Libéralisme, Marxisme, Monarchie, Nazisme, République ; politique par pays : France) La politique recouvre au sens large l'ensemble des formes d'organisation et de structuration de la vie humaine. Celle du politique, soit du cadre organisationnel de référence d'une société donnée (structures, élections, régimes…)Celle de la politique, soit l'actualisation quotidienne et historique de ce cadre et des débats autour de ce cadre (acteurs, théories, idéologies…) Portail:Politique - Wikip?dia Portail:Politique - Wikip?dia
A cheval entre le rapport de politiques publiques et la revue du web que connaissent bien les lecteurs de Slate.fr, le Centre d’analyse stratégique (CAS), ex-Commissariat au plan, fait dans son panorama de «500 propositions, innovations et curiosités sociales venues de l'étranger» le bilan d’une année de veille sur les pratiques sociales venant de pays variés. «Le lecteur trouvera ainsi dans cet ouvrage une collection de brèves volontairement hétéroclites. Qu'elles choquent ou amusent, qu'elles intriguent ou rendent perplexe, ces innovations, nous l'espérons, stimuleront l'imagination sociale!», écrit en introduction Delphine Chauffaut, chef du département Questions sociales de l’institution. publicité Dans un contexte de crise des budgets publics, l’intention du CAS est aussi d’alimenter la réflexion des pouvoirs publics avec des idées qui ne coûtent pas cher ou qui rompent avec les méthodes classiques. 1. Facebook peut améliorer le nombre de donneurs d’organes Tu es Norvégien? Pourquoi? Un tour du monde insolite des politiques sociales Un tour du monde insolite des politiques sociales
Dans le dernier rapport annuel que vient de publier la Ligue des droits de l’Homme aux éditions La Découverte, voici ce que l’on peut lire en ouverture du chapitre consacré à la situation des Roms en France : « Après des années de stigmatisations et de persécutions d’Etat, la rupture avec l’action du gouvernement précédent et le retour à une politique respectueuse de l’égalité des droits et de justice étaient attendus avec impatience. Les réponses qui commencent à être apportées par le nouvel exécutif demeurent pourtant contradictoires…Le gouvernement marcherait-il finalement dans les traces de son prédécesseur ? » La question se pose en effet, tant la politique menée actuellement à l’égard des Roms est porteuse d’ambiguïté. Jean-Pierre Blazy, Saïmir Mile et Alain Regnier OW © Radio France Mais dans le même temps, les évacuations continuent, le plus souvent menées dans l’urgence, donc sans propositions de relogement pérenne. « Roms : une autre politique est-elle possible ? Roms : une autre politique est-elle possible ? - Idées Roms : une autre politique est-elle possible ? - Idées
La classe politique doit-elle faire son aggiornamento ? Episode 2 - Idées Chose promise, chose due. Il y a exactement deux semaines, nous consacrions notre émission à la moralisation de la vie politique. Ce jour-là, le 10 avril, François Hollande dévoilait les grandes lignes de son projet, imaginé dans une certaine urgence en réaction à ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Cahuzac. Chose promise, chose due. François de Rugy, Camille Bedin et Marc Dolez OW © Radio France Sans préjuger de ce que décideront les élus, la France devrait bientôt se doter d’une Haute autorité pour la transparence de la vie publique, autorité vers laquelle les parlementaires notamment devront obligatoirement se tourner en début de mandat pour une double déclaration : de patrimoine et d’intérêts. La France s’apprête donc à faire l’apprentissage de la transparence, gage –pour ceux qui la défendent- de davantage d’intégrité. « La classe politique doit-elle faire son aggiornamento – épisode 2 ? Suivez-nous aussi sur : La classe politique doit-elle faire son aggiornamento ? Episode 2 - Idées
La gestion des monuments historiques,. La politique du patrimoine. Politiques publiques La gestion des monuments historiques,. La politique du patrimoine. Politiques publiques En France, l’Etat détient traditionnellement le monopole de la propriété et de la protection des monuments emblématiques français qui appartiennent à la Nation. La loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques attribue à l’Etat et à lui seul les compétences pour en assurer la protection. Ce monopole est cependant progressivement remis en cause avec l’institution de la décentralisationDécentralisationProcessus consistant pour l’Etat à transférer au profit des collectivités territoriales certaines compétences et les ressources correspondantes.. L’Etat a-t-il le devoir de conserver la totalité du patrimoine immobilier en sa possession ? I. La commission présidée par René Rémond considère en 2003 que le transfert de la gestion du patrimoine monumental doit être le droit commun. Afin de distinguer entre les monuments qui doivent être conservés par l’Etat, ceux dont le transfert est "possible" et ceux pour qui le transfert est "souhaitable", la commission propose que : II. III.
Action internationale,. La politique du patrimoine. Politiques publiques Action internationale,. La politique du patrimoine. Politiques publiques Forte de son histoire et d’une législation séculaire en matière de patrimoine et pionnière dans ce domaine, la France met son expertise et son savoir-faire au service des organisations internationales et européennes et de la coopération bilatérale. En raison de l’importance croissante de cette action internationale, les grandes directions générales du ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de la Culture sont toutes dotées d’une équipe en charge de l’international. Participation à des initiatives européennes ou internationales de sauvegarde du patrimoine La France participe au réseau européen du patrimoine réseau European-Heritage.net (Herein). L’Union européenne (UE) ne dispose pas de compétence spécifique dans le domaine culturel. La France est un partenaire actif au sein de l’Unesco. Rayonnement international de la France par action vers l’international
Compendium des politiques et tendances culturelles en Europe Le Compendium des politiques et tendances culturelles en Europe est un ouvrage de référence unique sur les politiques culturelles européennes, doublé d’un système d’information et de suivi en ligne disponible à l’adresse www.culturalpolicies.net. Il est régulièrement mis à jour et, chaque année, une nouvelle édition du système Compendium est publiée. Le Compendium a été lancé en 1998 par le Conseil de l’Europe, en collaboration avec l’institut ERICarts. Informer et assurer le suivi des politiques culturelles Le Compendium aborde les questions prioritaires et les défis du moment dans les domaines suivants : Le système assure le suivi de la mise en œuvre de lois, de politiques et de pratiques culturelles. Le Compendium, en tant que projet, est un instrument clé de la plate-forme d'information de l'Organisation sur la culture, le patrimoine et le développement des média en Europe (CultureWatchEurope). Compendium des politiques et tendances culturelles en Europe
Par Cornelius Castoriadis* Ceux qui ont écrit sur les rapports entre psychanalyse et politique se sont fixés, pour la plupart, de manière unilatérale sur des formulations isolées de Freud ou sur ses écrits d’excursion et d’incursion dans les domaines de la philosophie de la société et de l’histoire (Malaise dans la civilisation, L’Avenir d’une illusion, Moïse). On en a presque toujours tiré des conclusions « pessimistes » ou même « réactionnaires » sur les implications de la psychanalyse quant aux projets de transformation sociale et politique Les psychanalystes eux-mêmes, pour autant qu’ils expriment – rarement – un avis sur ces questions, ont montré un empressement paresseux et suspect à se contenter de ces « conclusions ». Pour ce faire, il fallait négliger ou passer sous silence d’autres œuvres (par exemple Totem et Tabou) et d’autres formulations de Freud sur lesquelles j’ai attiré l’attention ailleurs2. Je commencerai par un mot de Freud que je trouve profondément vrai. Psychanalyse et politique par Cornélius Castoriadis
Utopie-Critique - Politique et psychanalyse Claude Tedguy est philosophe et psychanalyste. Il anime L'Université Libre et Populaire des Lettres, des Sciences et des Arts. A tous ceux qui s'offusqueraient de voir ces deux termes accolés, Politique et Psychanalyse, nous aimerions rappeler que Freud se piquait d'avoir bouleversé l'univers médical en redonnant à l'Inconscient une place insoupçonnée avant qu'il la lui assigne comme fondamentale, et ce, définitivement. Nous connaissons bien ces « mots qui font-peur » : Névrose, psychose, angoisse, inceste, transfert, pulsion de mort, refoulement... etc.et nous voulons croire qu'en mettant des noms sur chacun d'entre eux comme appartenant à... Mais au fond de nous, quelque chose nous dit que cela pourrait très bien nous arriver, ou bien arriver à nos proches... À ce niveau, plus de différence de culture ou de richesse des individus. On me rétorquera que considérer les hommes comme égaux devant la maladie, n'est pas une nouveauté... Ne sursautez pas !
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La politesse, du latin politus qui signifie uni, lisse, brillant, regroupe un ensemble de comportements sociaux entre individus visant à exprimer la reconnaissance d'autrui et à être traité en tant que personne ayant des sentiments. Définition[modifier | modifier le code] La politesse est définie par un code. La politesse se traduit tous les jours par l'utilisation de certains termes comme bonjour, au revoir, bienvenue, désolé, s'il vous plaît, ou merci, et par des attitudes spécifiques : sourire à qui vous parlez, adapter sa tenue aux circonstances… Origines[modifier | modifier le code] La politesse faisant beaucoup moins l'objet de formalisation écrite que les lois dans le sens commun, on est en l'absence sinon pauvreté d'indices archéologiques permettant de savoir ce qui a fait émerger la politesse. Conservation[modifier | modifier le code] Ceci se rattache plus généralement à la conservation d'une norme sociale. Politesse
politesse Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] De l'italien politezza (« propreté »), de polito (« propre »), du latin politus (« lisse »). Nom commun[modifier | modifier le wikicode] politesse /pɔ.li.tɛs/ féminin Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikicode] Expressions[modifier | modifier le wikicode] brûler la politesse Traductions[modifier | modifier le wikicode] Prononciation[modifier | modifier le wikicode] Voir aussi[modifier | modifier le wikicode] politesse sur Wikipédia Références[modifier | modifier le wikicode] Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (politesse), mais l’article a pu être modifié depuis.
politesse : définition et synonymes du mot politesse dans le dictionnaire
Politique : actualité en direct et en vidéo sur RTL.fr
Politique - Actualité Politique en France - Parlement, elections, legislation
politique

Politique

Union LR-LRM à Bordeaux : « convergences programmatiques » pour les uns, « coup politique » pour les autres
Actualité - Politique
Politique | La justice russe publie les détails du prêt de 9 millions alloué au Front national
Politique Actu
Politique

Politique

Personnalités politiques

Politique

Politique documentaire

Politique

politique documentaire

Marketing politique

Politique documentaire

communication politique

politique

Politique

POLITIQUE

MARKETING POLITIQUE

Politique