background preloader

Pétrole

Facebook Twitter

La Face Cachée du Pétrole - Arte 1/2. Débat Aphatie/Mélenchon au grand journal, leçon d'économie politique. Lors de cette émission du 27/8/12, Aphatie et Mélenchon débattent du prix des produits pétroliers.

Débat Aphatie/Mélenchon au grand journal, leçon d'économie politique

Nous aurons ici la version "officielle" (qui est celle des industriels) défendue par Aphatie, et une version contradictoire mais argumentée défendue par Mélenchon. Je livre ici quelques chiffres éloquents. En faisant abstraction de la tonalité de l'émission, où tout est blague et divertissement, il faut admettre que cet échange est instructif. En effet Aphatie explique doctement que les industriels ne peuvent baisser le prix d'extraction, de raffinage et de distribution et que seul l'état a les "moyens" de diminuer les taxes (qui représentent quand même 52.7% du prix à la pompe dans le graphique d'Aphatie). Chacun "sait" qu'en France le raffinage fonctionne à perte, qu'il est en surproduction , il est donc "normal" que les compagnies pétrolières ne payent pas d'impôts et ferment leurs raffineries. Or Mélenchon apporte ici un argument décisif, que personnellement je n'avais jamais entendu.

Mercredi 22 août, "jour du dépassement" pour les ressources mondiales. Avec trente-six jours d'avance sur 2011, nous avons consommé toutes les ressources naturelles que la Terre peut produire en un an, selon l'ONG Global Footprint Network.

Mercredi 22 août, "jour du dépassement" pour les ressources mondiales

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Albelle Di Napoli Mauvaise nouvelle pour la planète. Cette année, il n'aura fallu que 234 jours à l'humanité pour consommer toutes les ressources naturelles que la Terre peut produire en un an. Nous avons atteint, mercredi 22 août, le "Global Overshoot Day", le "jour du dépassement". En d'autres termes, nous vivrons à crédit jusqu'à la fin de l'année. Pic pétrolier : Laherrère répond à Yergin [tribune] Jean Laherrère, co-fondateur de l'Association pour l'étude du pic pétrolier et ancien expert de Total, désosse la dernière analyse du champion des "optimistes", l'Américain Daniel Yergin. in English Daniel Yergin est de retour.

Pic pétrolier : Laherrère répond à Yergin [tribune]

L'auteur de The Prize, une histoire du pétrole qui fait aujourd'hui référence, toute à la gloire de l'industrie, a publié la semaine dernière une tribune dans le Wall Street Journal, en avant-première de la sortie de son nouvel ouvrage, The Quest. Daniel Yergin est le vice-président d'IHS, puissante agence d'intelligence économique considérée comme très proche des majors américaines du pétrole. L'argumentaire que cet analyste de tout premier plan développe dans Wall Street Journal est une contre-attaque, longtemps attendue, à la multiplication des pronostics alarmistes au sujet de l'avenir de la production pétrolière mondiale.

Daniel Yergin admet que parvenir à satisfaire la demande future de pétrole constituera un « challenge ». Daniel Yergin/Jean Laherrère. Au Kazakhstan, les promesses douteuses de l’un des derniers champs géants. Agrocarburants et déforestation : Paris et Bruxelles assument (tous comptes faits) En Indonésie, la forêt primaire est détruite afin de planter les palmiers destinés notamment à produire des agrocarburants (et du Nutella).

Agrocarburants et déforestation : Paris et Bruxelles assument (tous comptes faits)

[DR] Le gouvernement Sarkozy vient de doter la France d'un observatoire des agrocarburants. Coïncidence ? Deux semaines plus tôt, l'Agence européenne de l'environnement (AEE) lâchait un cochon dans le maïs : l'hypothèse selon laquelle les carburants d'origine agricole seraient sans dommages pour le climat est tout bonnement « fausse, et aboutit à une sérieuse erreur comptable », selon les dix-neuf membres du comité scientifique de cette agence chargée de conseiller l'Union européenne.

L'AEE reprend les critiques émises depuis longtemps non seulement par les ONG écologistes, mais aussi par les Nations unies, l'OCDE et, en France, par l'Ademe. Ça alors ! Le pétrole déclinera peu après 2015, selon un ancien expert de l’Agence internationale de l’énergie. Olivier Rech a élaboré les scénarios pétroliers de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) durant trois ans, jusqu'en 2009.

Le pétrole déclinera peu après 2015, selon un ancien expert de l’Agence internationale de l’énergie

Il conseille désormais d'importants fonds d'investissements pour le compte de La Française AM, un gestionnaire d'actifs parisien. Ses pronostics sur l'avenir de la production de pétrole sont aujourd'hui beaucoup plus pessimistes que ceux publiés par l'AIE... Un élément de plus, et non des moindres, à ajouter à la liste déjà fort longue des sources de premier plan qui agitent la menace d'un déclin imminent des extractions mondiales de brut.

Olivier Rech, responsable des questions pétrolières au sein de l'Agence internationale de l'énergie de 2006 à 2009. Non-conventionnels et extrêmes : gaz de schiste, pétroles lourds, agrocarburants, Arctique, deep offshore, GTL, CTL, etc. L'industrie est vouée à aller chercher les énergies fossiles dans des endroits toujours plus complexes.

Non-conventionnels et extrêmes : gaz de schiste, pétroles lourds, agrocarburants, Arctique, deep offshore, GTL, CTL, etc.

TOUTE l'augmentation future de la production mondiale de carburants liquides devra venir de ces sources non-conventionnelles et extrêmes, selon l'Agence internationale de l'énergie. Pas sûr que ça suffise, ou que ça suffise longtemps. Quel jeu ! Mais pour quelle chandelle ?... Gaz et pétrole "de schiste" (ou plutôt de roche-mère) 28 mars 2014Total en discussion pour le pétrole de schiste russe La fracturation hydraulique semble être une planche de salut autant pour la Russie que pour le groupe Total : tout deux sont confrontés au déclin du pétrole conventionnel. 29 janvier 2014Une exploitation des gaz de schiste « propre » ET rentable ? 22 janvier 2014Le boom du pétrole de schiste américain devrait plafonner en 2016, selon Washington.

« Nier l’imminence du pic pétrolier est une erreur tragique », dit l’ancien expert pétrolier de l’AIE. Pic pétrolier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pic pétrolier

Le pic pétrolier est le sommet de la courbe de production d'un puits, d'un champ pétrolier ou d’une région de production ; l’expression pic pétrolier (ou Peak Oil en anglais) désigne le plus souvent le pic pétrolier mondial, le moment où la production mondiale de pétrole plafonne avant de commencer à décliner du fait de l'épuisement des réserves de pétrole exploitables. Les méthodes de prévision de ce pic s’inspirent des travaux du géologue Marion King Hubbert qui avait, dans les années 1950, pronostiqué avec succès le pic de la production de pétrole américaine (cf. le Pic de Hubbert)[1],[2]. Les limites de sa théorie et de ses méthodes ont été montrées par Steven M. Gorelick[3]. Cette prédiction a surtout été popularisée par les travaux pilotés par les grandes compagnies pétrolières américaines.

Pic Pétrolier / Peak Oil : le DOSSIER. Pic pétrolier : deux vice-présidents de Total répondent à [oil man] Pic pétrolier : deux vice-présidents de Total répondent à [oil man]