background preloader

Laborit

Facebook Twitter

Ce que Freud et Marx ne vous ont pas dit - part1. Ce que Freud et Marx ne vous ont pas dit - part1. Ce que Freud et Marx ne vous ont pas dit - part1. L Inhibition de l action : Henri Laborit. "L'inhibition de l'action" du Pr Henri Laborit Baudouin Labrique © Cette page est généralement classée N°1 sur Google (recherche sur le mot "inhibition de l'action") "L'inhibition de l'Action", biologie comportementale et de physio-pathologie de Henri Laborit, aux Editions Masson et aux Presses Universitaires de Montréal (1980) (ISBN : 2-225-80641-1 / Ean 13 : 9782225806414) : il y expose déjà le résultat de ses recherches en psychosomatique relatives à l'incidence de situations conflictuelles sur le somatique au moment où le Dr Hamer commence à peine ses travaux sur le même sujet, mais en se gardant (erratiquement) de faire référence à Laborit comme de parler de psychosomatique !

L Inhibition de l action : Henri Laborit

Henri Laborit - "La Colombe assassinée" Henri Laborit La Colombe assassinée On comprend maintenant que nous ne pouvions aborder le sujet de ce travail sans le placer dans le cadre indispensable que nous avons essayé de tracer.

Henri Laborit - "La Colombe assassinée"

Tout phénomène vivant n’a pas une cause dont on observe l’effet. Chaque système vivant, avons-nous dit, est construit par niveaux d’organisation et c’est à chaque niveau d’organisation que l’on doit étudier le phénomène que l’on observe en définitive. Le comportement de prédation est bien un comportement agressif suivant la définition que nous avons proposée de l’agression, puisque sa conséquence sera la disparition de la structure organique de son objet, l’augmentation de son entropie. Au lieu de limiter sa prédation à sa faim, il l’a utilisée pour faire des marchandises, pour établir sa dominance sur ses semblables, à travers la production de ces marchandises et leur vente.

LA COLOMBE ASSASSINEE - HENRI LABORIT - MILEMA ARTE. Henri LABORIT (1914-1995) Le médecin chirurgien et neurobiologiste français qui introduit l'utilisation des neuroleptiques en 1951 est surtout connu du grand public pour une vulgarisation des neurosciences dans une conception globale du conflit qui combine éléments biologiques, physiologiques et psycho-sociologiques.

Henri LABORIT (1914-1995)

Parallèlement à ses écrits scientifiques consacrés surtout à l'anesthésie réservés aux spécialistes de la médecine qui le conduisent d'ailleurs à l'étude des mécanisme du stress (notamment dans la revue Agressologie ), il publie des ouvrages généraux à l'intention du public, de philosophie scientifique et sur la nature humaine. Pionnier de la théorie de la complexité et de l'auto-organisation du vivant, il mène des activités socio -politiques progressistes. Dans le registre plus général, ses ouvrages sociologiques, sur l'agressivité notamment, nous intéresse plus particulièrement, dans ce blog sur le conflit : Les destins de la vie et de l'homme.

Controverses par lettres avec P. Copernic n'y a pas changé grand chose - H Laborit - Radio Libertaire. Mon Oncle d'amerique - Alain Resnais, 1980 (film complet) Henri Laborit, vie et oeuvre. - Nous sommes un peu embrouillés avec nos trois cerveaux.

Henri Laborit, vie et oeuvre

À quoi cela peut-il nous servir de savoir qu'on les a ? Je suis sûr que nos parents ne le savaient même pas, sans quoi ils nous en auraient parlé. - Songez que ce que je vous ai raconté depuis le début n'est qu'un dessin très simplifié, mais qui, je l'espère, vous incitera à mesure que vous grandirez à vous intéresser plus en plus aux "sciences du vivant". Je souhaite que vous compreniez que jusqu'à nos jours les hommes se sont avant tout intéressés au milieu physique qui les entourait. Essayez quelques instants de vous mettre à la place des hommes anciens, voilà seulement quinze à vingt mille ans ils étaient déjà comme nous, avec un cerveau aussi développé que le nôtre, mais ils n'avaient pas d'expérience parce que cette expérience est venue au cours des siècles transmise de génération en génération par le langage ensuite tout près de nous, au fond, il y a quelque trois mille cinq cents ans av.

Henri-Laborit-Eloge-de-la-fuite.pdf (Objet application/pdf) Henri Laborit, La nouvelle grille, Folio. L'homme entretient de lui une fausse idée qui sous la pelure avantageuse de beaux sentiments et de grandes idées, maintient férocement les dominances. 20 L'individu entre biologie et société S'il est absolument nécessaire d'insister sur la dimension sociale de l'individu, sur le fait que société et langage lui préexistent et que la politique (notamment démocratique) ou les rapports marchands lui donnent forme, nous ne suivrons pas ceux qui dénient à l'individu toute réalité objective ou prétendent en dater l'apparition plus ou moins récente alors qu'on est plutôt dans un processus d'individualisation qui se poursuit par étapes depuis les premières tombes au moins : un individu, c'est d'abord un nom et un corps.

Henri Laborit, La nouvelle grille, Folio

Il se distingue depuis toujours par une place particulière dans le groupe (ses dettes, ses fautes, ses rôles, ses compétences, son histoire) même si, plus on remonte en arrière et plus l'unité du groupe prime sur les différenciations. La nouvelle grille. La Nouvelle grille. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Nouvelle grille

Pour les articles homonymes, voir Grille. La Nouvelle grille (1974) est un essai écrit par le biologiste Henri Laborit dans lequel l'auteur vulgarise ses recherches en biologie comportementale. Résumé[modifier | modifier le code] Suite aux récentes (1974) découvertes faites dans l’approche biologique des comportements, Henri Laborit établit une nouvelle grille qui sert de base à la compréhension des rapports humains. Cette nouvelle grille se construit à partir de l’étude des systèmes vivants, de leur information-structure, en choisissant comme postulat qu’une structure biologique ne recherche fondamentalement qu’une seule chose : sa propre conservation. Analyse[modifier | modifier le code] Laborit, en quatorze chapitres, décrit plus profondément les notions abordées dans la plupart de ses œuvres de vulgarisation précédentes. Faits divers[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

Henri Laborit. Henri Laborit, Hanoï (Indochine), 21 novembre 1914 – 18 mai 1995, était un médecin chirurgien et philosophe en biologie comportementale.

Henri Laborit

Mon oncle d'Amérique (film), 1980[modifier] Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent et tant que l’on n’aura pas dit que jusqu’ici que cela a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chance qu’il y ait quoi que ce soit qui change. Éloge de la fuite, 1976[modifier] Le racisme est une théorie biologiquement sans fondement au stade où est parvenue l'espèce humaine, mais dont on comprend la généralisation par la nécessité, à tous les niveaux d'organisation, de la défense des structures périmées. La nouvelle grille henri laborit : en pdf. La nouvelle grille henri laborit : en doc. Qu'est-ce que "L'éloge de la fuite?" Bonjours et bienvenue sur mon blog, "L'éloge de la fuite".

Qu'est-ce que "L'éloge de la fuite?"

Ce blog sera pour moi l'occasion de défendre une idée inusitée, qui est la convergence de la philosophie et des jeux vidéos. "Quel rapport? " me direz-vous ? Eh bien, pour ceux qui sont familiers avec ces notions, je voudrais ici exprimer mes remarques concernant tant la phénoménologie que l'idée de réalité virtuelle. (La phénoménologie est une branche de la philosophie qui s'intéresse à l'immédiat des données sensibles, comme étant l'essence des choses). Ici, je n'hésiterai pas à parler de World of Warcraft, Grand Theft Auto ou Final Fantasy, au côté de citations de Renée Descartes, Bertrand Russell ou Ludvig Wittgenstein. Mais pourquoi ce titre ? Je vous laisse sur une longue citation de Laborit. Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Éditions Robert Lafont, S.A. , Paris, p. 124.

Loge pour la mémoire, Henri Laborit. Sommaire Avant-propos Je tiens à remercier les auteurs des textes, car sans eux cet article n'aurait pas vu le jour.

loge pour la mémoire, Henri Laborit

Bien que comparé à celui de l'écriture, ce qui peut paraître dérisoire, un temps relativement long a été nécessaire pour sa présentation. On est souvent le reflet des autres qui servent à nous construire, Henri Laborit est l'un des pères intellectuels majeurs de la fin du 20ème siècle. A la lumière de ses découvertes de grand penseur, j'ai voulu proposer au lecteur un article substantiel le concernant afin d'évoquer la sémantique qu'il nous propose.

Pour le film « Mon oncle d'Amérique » d'Alain Resnais (1980), voir la page très bien illustrée de Guillaume Nicolas sur cinetudes, cet article ne reprend que le texte. 1. La Nouvelle grille. L'éloge de la fuite 1. L'éloge de la fuite 2. Vidéo avec Henri LABORIT (Mon oncle d'Amérique) - Institut Belge de Biologie Totale des Êtres Vivants. Eloge à la fuite - Henri Laborit. Sur l’Eloge de la fuite, ou la question des stratégies de domination - Benjamin. « Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent, et tant que l’on n’aura pas dit que jusqu’ici cela a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chance qu’il y ait quoi que ce soit qui change. » Dialogue d’Henri Laborit dans Mon oncle d’Amérique, d’Alain Resnais, film que ses théories ont inspiré et dans lequel il jouait son propre rôle.

Sur l’Eloge de la fuite, ou la question des stratégies de domination - Benjamin

Le système nerveux. Cette chose commune à tous les animaux, leur permettant - avant tout - de survivre. Et qui, si on suit la théorie scientifique de L’éloge de la fuite, nous guide inconsciemment dans chacune de nos actions. Rend possible toutes les stratégies de domination, matrice essentielle de compréhension de notre organisation économique et sociale, du système politique et de la société de consommation.1 Le système nerveux, base d’une domination omniprésente « Même en écarquillant les yeux, l’homme ne voit rien. Eloge de la fuite Henri Laborit. Eloge de la fuite Quand il ne peut plus lutter contre le vent et la mer pour poursuivre sa route, il y a deux allures que peut encore prendre un voilier : la cape (le foc bordé à contre et la barre dessous) le soumet à la dérive du vent et de la mer, et la fuite devant la tempête en épaulant la lame sur l’arrière avec un minimum de toile.

La fuite reste souvent, loin des côtes, la seule façon de sauver le bateau et son équipage. Elle permet aussi de découvrir des rivages inconnus qui surgiront à l’horizon des calmes retrouvés. Rivages inconnus qu’ignoreront toujours ceux qui ont la chance apparente de pouvoir suivre la route des cargos et des tankers, la route sans imprévu imposée par les compagnies de transport maritime. Vous connaissez sans doute un voilier nommé « Désir ». Nous ne vivons que pour maintenir notre structure biologique, nous sommes programmés depuis l’œuf fécondé pour cette seule fin, et toute structure vivante n’a pas d’autre raison d’être que d’être.

Amour Amour.