background preloader

Lecture et numérique

Facebook Twitter

La lecture à l'ère numérique. Le livre numérique : la fin du livre papier? La chronique de la mort annoncée du livre papier défraie les manchettes depuis quelques années.

Le livre numérique : la fin du livre papier?

En août 2010, quelques mois après la sortie de la tablette électronique iPad d’Apple, l’informaticien et chercheur au MIT, Nicholas Negroponte, déclarait que le livre était moribond et que, d’ici 2015, il serait surpassé par le livre numérique, au même titre que la photo numérique a dépassé la pellicule. La mobilité, rampe de lancement du livre numérique L’histoire retiendra sans doute peu de choses du SoftBook, le premier lecteur de livres numériques lancé en 1998 par l’entreprise américaine SoftBook Press.

Cet appareil, tout comme le Rocket ebook, sorti la même année, est passé inaperçu auprès du grand public. Il faut dire que le marché de ce type d’appareil, aussi appelé livrel, n’a réellement pris son envol qu’en 2006-2007, avec le lancement du Reader de Sony et du Kindle d’Amazon. Pourquoi n'enseigne-t-on pas l'histoire du numérique ? Comme toute culture digne de ce nom (qu'elle soit populaire ou non), la vidéo sur Internet comporte des genres, des sous-genres, et des sous-sous-genres.

Pourquoi n'enseigne-t-on pas l'histoire du numérique ?

Ainsi du genre qu'on pourrait qualifier de « vidéo de réaction ». Il s'agit, comme son nom l'indique, de mettre en scène des réactions de gens. Vous me direz, c'est vieux comme le monde, les caméras cachées faisaient déjà ça. Oui. Mais, dans ce type de vidéo, la caméra n'est pas cachée. Je ne veux pas faire ma Madame de Staël à la petite semaine, mais force est de reconnaître que ce type de vidéos fonctionne bien avec une population assez exubérante dans ses réactions, comme peuvent l'être les Américains.

Ensuite, on n'est pas toujours sûr du message politique de ce type contenu : faire réagir des enfants au mariage gay, par exemple, ça veut dire quoi ? Les lecteurs (1/5) : La lecture comme forme de vie. Première émission d'une semaine consacrée aux lecteurs.

Les lecteurs (1/5) : La lecture comme forme de vie

Nous pensons aujourd'hui la lecture comme une expérience de subjectivation. Avec Marielle Macé, directrice d’études (EHESS/CNRS), auteure de Façons de lire, manières d’être (Gallimard, 2011). Elle enseigne la littérature et la pensée littéraire l’ensemble de son travail sur les formes de l’existence place l’expérience de la lecture au centre. Programmation musicale :

Tablette et liseuse: lecture mobile

Plateforme lecture en ligne. Blog - La lecture numérique sous toutes ses formes - Ne — Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne en... Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne en matière de lecture C’est un communiqué réalisé par l'Association des Bibliothécaires de France qui a récemment alerté les médias.

Blog - La lecture numérique sous toutes ses formes - Ne — Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne en...

Ce dernier met en lumière les conclusions tirées par le rapport de l'Inspection Générale des Bibliothèques. Le dossier, adressé au ministère de la Culture et de la Communication, se penche sur les inégalités territoriales vis-à-vis de l’accès aux bibliothèques municipales. Un constat inquiétant Les auteurs du rapport font état d’une situation alarmante : Onze millions de Français ne disposeraient pas d'une bibliothèque à proximité de leur domicile, c'est-à-dire à 15 minutes de chez eux. Bien entendu, certains territoires sont plus touchés par ce phénomène d’exclusion culturelle. La situation semble perdurer bien que des mesures aient été prises à ce propos.

Affaire à suivre…

Bibliographie

Numérique - Le Motif. Le smartphone est-il l'avenir du livre ? Les Assises du livre numérique, qui se tenaient mercredi 16 mars en préambule au Salon Livre Paris, s'intéressaient au smartphone comme support de lecture numérique.

Le smartphone est-il l'avenir du livre ?

Le SLF dénonce le contrat entre Amazon et Canopé. Dans un communiqué, mercredi 16 mars, le Syndicat de la librairie française alerte le ministre de l’Education nationale sur les menaces et les incohérences de l’accord passé entre Canopé et Amazon au sujet de l’autoédition de contenus éducatifs.

Le SLF dénonce le contrat entre Amazon et Canopé

Dans la foulée du Syndicat national de l’édition (SNE), le Syndicat de la librairie française (SLF) dénonce, dans un communiqué, mercredi 16 mars, le contrat alliant Amazon au ministère de l’Education nationale pour l’autoédition de contenus éducatifs. "En privilégiant l’autoédition de contenus pédagogiques, le ministère de l’Education nationale, à travers son opérateur Canopé, renie la valeur ajoutée des éditeurs scolaires et des auteurs professionnels et encadrés, s’insurge le SLF. En s’alliant à Amazon, ce même ministère choisit d’allouer des moyens publics alimentés par l’impôt à une multinationale américaine qui a fait du non-paiement de ses impôts en France l’un des axes majeurs de sa stratégie.

Hachette dévoile sa plateforme EducAdhoc. La plateforme d'Hachette rassemble les ressources de tous les éditeurs scolaires du groupe et sera proposée à la rentrée.

Hachette dévoile sa plateforme EducAdhoc

Editis et Belin disposent aussi de plateformes éducatives multifonctions.