background preloader

Autisme au féminin

Facebook Twitter

La recherche sur l’autisme est aussi un combat féministe* Je lisais ce soir un commentaire concernant une femme autiste, déjà assez connue sur les réseaux sociaux, qui dans ses vidéos s’exprime avec une aisance apparente et un énorme talent.

La recherche sur l’autisme est aussi un combat féministe*

Certains ont l’air de douter de la réalité de son autisme, du fait qu’elle semble à son aise pour parler devant une caméra. Pourtant, elle a été formellement évaluée et diagnostiquée par un centre compétent. Et quand elle parle du syndrome d’Asperger, il est clair qu’elle sait de quoi elle parle, de l’intérieur. Pire : un(e) internaute se permet de lui poser un diagnostic sauvage, tout droit issu d’une pensée fortement teintée de formatage psychanalytique, ou tout comme. Bref, encore une « petite mauvaise odeur » à évacuer. On se trouve là face au décalage entre l’état interne (le fonctionnement autistique) et l’état apparent (comportement, symptômes…). Mais ce qu’il faut savoir, c’est que si c’est possible, cela relève d’efforts très éprouvants et générateurs de grande fatigue. Mais les femmes, non. Le syndrome d'Asperger au féminin.

Le syndrome d'Asperger (prononcer "asperguère"), forme "légère" d'autisme, est très mal connue en France.

Le syndrome d'Asperger au féminin

Même si vous avez vu le fameux docu-fiction "Le cerveau d'Hugo", cela ne vous permettra pas forcément de reconnaitre un aspie lorsque vous en croiserez un. L'autisme est un trouble neurologique, ce n'est PAS une maladie mentale. Les "aspies" ne présentent ni retard de langage ni de retard intellectuel, certains sont même extrêmement éloquents et peuvent avoir tendance à monologuer, d'autres feront du mutisme sélectif en société alors qu'ils s'expriment normalement lorsqu'ils sont en famille, certains feront de hautes études... Voici une liste détaillées des caractéristiques des femmes "Aspies": Par Samantha Craft dans Everyday Asperger’s, Mars 2012 Traduction par Véronique Laurent d'un texte qu'on peut trouver à cette adresse: Il s'agit d'une liste de vérification non-officielle créée par une femme adulte qui a le syndrome d’Asperger et dont le fils a le syndrome d’Asperger.

D’yeux que ce test est inadapté ! (Titre nul pour test inepte) Ok, le titre est complètement idiot, mais j’assume !

D’yeux que ce test est inadapté ! (Titre nul pour test inepte)

Ce qui compte, c’est ce qu’il y a dans l’article. Et vu que ça parle d’un test que je trouve idiot lui aussi, titre et sujet abordé seront assortis. Voici un test que les centres autisme et les psys font couramment passer aux personnes venant pour une évaluation. Voir ici : Ou ici : Il s’agit d’un test élaboré par Simon Baron-Cohen, censé évaluer les capacités d’empathie.

Pardon pour mon outrecuidance, mais voici encore un test semblant avoir été élaboré sur l’observation des autistes mâles, qui oublie que les autistes femelles sont globalement beaucoup plus performantes dans la reconnaissance des regards, même si elles ne les regardent pas « dans la vraie vie », du moins pendant les conversations. Un test sexiste ? D’abord, cela fait des années que ce test – élaboré en 2001 – circule sur le web. Here's What Neurodiversity Is – And What It Means For Feminism. With the rise in autism and other developmental and learning disability diagnoses over the last few decades, conversations around neurodiversity – which is the idea that neurological differences like autism and ADHD are the result of normal, natural variation in the human genome, not the result of disease or injury.

Here's What Neurodiversity Is – And What It Means For Feminism

It’s a fairly new concept that’s gaining traction in the disability rights movement and is coming into the spotlight like never before. And mainstream media outlets like Wired, The Atlantic, and Slate Magazine have been picking up on the budding social justice movement that’s attached to it. Steve Silberman’s new book Neurotribes, about the history of autism, is topping the bestseller charts. You might wonder what disability and neurodiversity have to do with feminism. We tend to fall into the trap of thinking disability isn’t a feminist or social justice issue, because disability has been so entwined with medicine and the medical field for so long. Girls and autism - All In The Mind. Lynne Malcolm: Hi, Lynne Malcolm with you for All in the Mind.

Girls and autism - All In The Mind

Today, girls and women on the autism spectrum; are they slipping through the net? Temple Grandin [archival]: My name is Temple Grandin. I'm not like other people. You know, you never get cured of autism, but what you do is you learn more and more things. When I was a little kid I was very autistic, non-verbal, rocking. Francesca Happé: One of the best known women with autism is Temple Grandin, and she is an extraordinarily brilliant woman who has I think several degrees and PhDs and designs livestock facilities. How is she representative of women with autism?