background preloader

Ux design

Facebook Twitter

Untitled. <br /> <b>Warning</b>: file_get_contents(/data/prod.pleasurehunt.mymagnum.com/public_html/backend/templates/en_fr/title.txt) [<a href='function.file-get-contents'>function.file-get-contents</a>]: failed to open stream: No such file or directory in <b>/dat.

Tracy Chapman - Official Website. Exposition Monet 2010 - RMN - Grand Palais - Paris. Des services de conciergerie mobiles aux applications transparentes. Les smartphones sont la télécommande de notre quotidien. Ça, vous le saviez déjà. La dernière illustration en date est la montée en puissance des services de conciergerie comme Magic ou Operator. Le principe est simple : vous créez un compte en donnant vos coordonnées, N° de carte bancaire, autorisations diverses, et des assistants exécutent à votre place des tâches du quotidien : réserver un restaurant, prendre un billet d’avion… Particulièrement appréciés des urbains débordés qui sont prêts à verser une petite commission pour gagner quelques minutes de leur précieux temps, ces services sont à l’avant-garde de l’économie à la demande (The On-Demand Economy Is Here To Stay).

L’idée de génie d’un service comme Magic est d’avoir misé sur l’ubiquité des SMS. Du coup, de nombreux concurrents se sont lancés à sa suite (une liste est disponible ici : Personal Assistant Apps). Les applications transparentes seraient-elles LA réponse à la saturation des app stores ? Les beacons, ces petits capteurs qui vont révolutionner le commerce. En entrant dans un grand magasin, votre téléphone portable sonne. C’est un message de bienvenue. Vous passez ensuite dans un rayon, vous vous attardez devant un produit.

Nouveau message: un bon de réduction. Il n’en fallait pas plus pour vous convaincre ! Alors que l’usage des smartphones ne cesse d’augmenter, certains commerçants pensent avoir trouvé le moyen d’en profiter: utiliser les capacités Bluetooth de ces appareils pour identifier puis localiser les personnes présentes dans leurs boutiques. Depuis fin 2013, Apple est le premier à les utiliser à grande échelle. Cette technologie gagne aussi les enceintes sportives. Le potentiel du marché est immense. “Nous créons le futur du shopping”, explique Cyriac Roeding, PDG et co-fondateur de Shopkick, une start-up de la Silicon Valley qui fournit la technologie à Macy’s et American Eagle Outfitters. Pour les commerçants, les beacons ouvrent de nombreuses possibilités. Les commerçants ne doivent cependant pas être trop envahissants.

Next Big Thing - Beacons: What they'll do for retail. Untitled. UX designer, ergonome, architecte de l’information, designer d’interaction ... Quelle différence ? Dans le domaine du design digital, de nombreux intitulés de poste ont fleuri ces dernières années, et il est parfois difficile de bien comprendre leurs rôles et leurs périmètres d’action.

Petit tour d'horizon. L’expérience utilisateur s’installe peu à peu dans le paysage digital français, venant renforcer les équipes stratégiques et créatives déjà en place. Aux États-Unis, cette dynamique a pris de l’ampleur : Une étude de Qconnect montre que la demande des experts UX a augmenté de + 25 % entre 2010 et 2011 et + 70 % entre 2011 et 2012. Faire appel à ces nouveaux profils pose cependant de nombreuses questions : quand les faire intervenir ? Avec qui travaillent-ils ? En effet, de nombreux intitulés de poste ont fleuri ces dernières années, et il est parfois difficile de bien comprendre leurs rôles et leurs périmètres d’action : UX Designer, UI Designer, Ergonome, Designer d’interaction, Designer d’interfaces... Ergonome, architecte de l'information, designer ...

Alors, comment choisir ? Untitled. L’expérience est-elle ce qui est à la croisée du business et du design. Brian Solis (@briansolis) est l’un des grands gourous du marketing et de la transformation numérique. En tournée promotionnelle pour son nouveau livre Expérience, il est venu faire le show sur la scène de Lift pour nous expliquer combien les marques vont être impactées par ceux qui en font l’expérience. Image : Brian Solis sur la scène de Lift, photographié par Ivo Naepflin. Brian Solis rappelle que l’expérience que l’on conçoit n’est pas toujours celle que les gens veulent, à l’image du fameux chemin pensé par les urbanistes et celui tracé réellement par les utilisateurs. Mais il est difficile d’expliquer ce qu’est une expérience, parce que chacun en aura une définition différente… sauf à regarder son résultat. L’expérience est une réaction émotionnelle, qui, si elle est réussie, nous transforme et change ce qu’on fait après l’avoir ressentie.

“L’expérience n’est pas un emballage, ni un très bon produit ou un excellent service après-vente. C’est toutes ces choses-là”. Certes.