background preloader

Occitan

Facebook Twitter

Occitan – Labo Langues. Occitan – Labo Langues. Le temps du mourir et le temps de l'hôpital : prise en charge des patients en fin de vie aux Urgences. Auteurs : Couilliot, Marie-France ; Vassy, Carine ; Leboul, Danièle Source : Santé publique, 2011, Vol. 23, n° 4, p. 269-278 Langue : français Texte intégral : (Consulté le 15/12/2015) Résumé : Les services d'urgences hospitaliers sont confrontés à un grand nombre de décès.

Le temps du mourir et le temps de l'hôpital : prise en charge des patients en fin de vie aux Urgences

Une enquête qualitative dans deux hôpitaux universitaires nous a permis d'analyser la prise en charge des patients en fin de vie dans les services d'hospitalisation des Urgences. Dans certains cas, les prises en charge deviennent incohérentes sur le plan médical et suscitent des conflits parmi le personnel. Ces dysfonctionnements proviennent des contradictions entre la temporalité de certains décès et celle de l'organisation du travail habituel, ainsi que des contraintes règlementaires et gestionnaires qui pèsent sur l'activité du service. Les auteurs suggèrent quelques propositions pour mieux prendre en charge les patients en fin de vie aux Urgences. QuesaoiFrVpdf 2. Menestrers Gascons (Transmission de las musicas e danças occitanas Gasconha) Littérature Literatura Literaturo. Provinciaux : Praviel, Armand, 1875- Frédéric Mistral, célèbre poète fondateur du Félibrige. Frédéric Mistral est né le 8 septembre 1830 à Maillane, dans un mas nommé Le mas du juge.

Frédéric Mistral, célèbre poète fondateur du Félibrige.

Écrivain occitan, l'ami filial, le disciple et ensuite le maître de Joseph Roumanille, Frédéric Mistral a été à l'initiative de la création du Félibrige aux côtés de Joseph Roumanille, Théodore Aubanel, Anselme Mathieu, Paul Giera, Jean Brunet et Alphonse Tavan. Durant toute sa jeunesse passée aux pieds des Alpilles, au milieu des champs d'oliviers et des agriculteurs, Frédéric Mistral n'a entendu parler que la langue provençale. A douze ans, après avoir fréquenté plusieurs établissements scolaires, il se retrouve au pensionnat Dupuy. C'est là qu'il fait la rencontre d'un jeune surveillant avec qui il gardera contact et va bouleverser sa vie : Joseph Roumanille.

Cette amitié naquit lorsqu'un beau jour, le surveillant surprit le jeune élève écrivant des vers en provençal. Sa Devise: La devise de Frédéric Mistral est : "Lou Soulèu me fai canta", soit : Le Soleil me fait chanter. Proverbis. "Ça m'espante, fada!" et autres expressions du Sud de la France. Grâce à ce billet, vous serez capable de parler comme un vrai Français du Sud!

"Ça m'espante, fada!" et autres expressions du Sud de la France

Depuis que j’ai déposé mes valises dans la région, mes oreilles dégustent des expressions typiques du coin, la plupart passées de la langue occitane au français. “Il craint dégun”, rouméguer, espanter… Les expressions du Sud de la France sont nombreuses et savoureuses! En arrivant ici, j’ai découvert que non seulement mes régionalismes suisses (les fameux helvétismes!) Étaient incompris, mais qu’en plus je devrais apprendre les expressions du Sud de la France! Un petit glossaire s’impose, pour vous apprendre à tcharrer comme un Français du Sud… Attention, ce sont des expressions entendues du côté de Montpellier, dans le Sud-est!

“-Écoute, je suis en route, je me dépêche de te rejoindre.- Vas- y tranquillou!” Tranquillou signifie simplement “peinard”… le suffixe diminutif -ou est très courant en occitan. Ensuite, j’ai appris cette expression: “T’es fada!” Soit fou! Expressions du Sud de la France courantes: Voilà. Annexe:Liste de mots et expressions du sud-ouest de la France en français — Wiktionnaire. Vocabulaire toulousain de survie. Cette page est l'une des deux parties d'un travail sur le français parlé à Toulouse.

Vocabulaire toulousain de survie

Il y a aussi une page sur l' ``accent toulousain'' . Voici une liste de mots du français parlé à Toulouse absents du lexique français standard. La plupart de ces mots ont été importés de l'occitan - la langue, le "patois" de la région. Ils constituent une richesse car ils permettent d'exprimer une vision de l'univers impregnée de la réalité locale - à laquelle on ne peut jamais échapper. Leur usage est une partie intégrante de l'identité d'un/e toulousain/e.

Les termes sont regroupés en une section "générale", une section "expressions", et une section "gastronomie" . : en dehors de l'accent toulousain, qui sera décrit en détail ailleurs, le français de Toulouse prononce certaines consonnes finales que le français standard ignore.