background preloader

Forum 2015

Facebook Twitter

En ligne : tous les projets du FEI 2015. Choisissez ci-dessous, afin d'afficher tous les projets que leurs auteurs ont déclarés concernés par le niveau sélectionné : Titre : "MétaPiano" Porteur du projet : Philippe Guillem Descriptif :Le Métapiano en classe de maternelle. 3 projets autour d'un instrument électroacoustique novateur.

En ligne : tous les projets du FEI 2015

Cet instrument numérique permet de jouer les notes d'une partition tout en laissant au musicien la possibilité de l'interprétation. Tempo, intensité, nuances, staccato , legato, l'agogique ... sont laissés à l'appréciation et au contrôle du joueur. Mur Padlet : Les projets du Forum des Enseignants Innovants 2015. Storify du Forum 2015 par @philippeguillem. Nipédu 53 : forum des enseignants innovants. Épisode 53 consacré au 8ème forum des enseignants innovants et de l’innovation éducative organisé par le Café Pédagogique.

Nipédu 53 : forum des enseignants innovants

Nipédu, le podcast qui parle #école, #éducation et #numérique, animé par un prof des écoles, Régis Forgione (@profdesecoles), un formateur, Fabien Hobart (@Karabasse77 ) et un inspecteur, Nicolas Durupt (@nicdurupt) Introduction avec Bruno Mallet et Michaël Bertrand, participants au FEI2015 (0mn35 à 21mn28) Bruno Mallet professeur des écoles, sa twittclasse @CM1_fenez77Mickaël Bertrand, professeur d’histoire géographie en lycée, DNL anglais, formateur académie Dijon.

8ème FEI : Philippe Meirieu : A quoi sert un enseignant innovant ? Un enseignant innovant est un enseignant qui doute : des pratiques routinières comme de ses propres audaces.

8ème FEI : Philippe Meirieu : A quoi sert un enseignant innovant ?

C’est pourquoi la conférence d’ouverture de Philippe Meirieu a été un moment particulièrement fort du 8ème Forum des Enseignants Innovants organisé les 4 et 5 décembre à Paris par le Café pédagogique et 15 associations d'enseignants. Les participants y ont trouvé des réponses éclairantes à leurs propres interrogations sur la légitimité de leurs activités pédagogiques : et si un enseignant innovant était subversif parce qu’il invitait l’Ecole à plus de cohérence entre les finalités de l’éducation et les modalités d’apprentissage ?

Dès lors, c’est bien le système tout entier qui devrait se mettre à douter. Verbatim de la conférence augurale… Facteurs de cohérence dans l'Education nationale. 8ème FEI : L'innovation pédagogique : un enjeu de valeurs. Au 8ème Forum des Enseignants Innovants qui s’est tenu les 4-5 décembre, une table ronde a permis de croiser les regards sur l’innovation : est-elle compatible avec l’institution ?

8ème FEI : L'innovation pédagogique : un enjeu de valeurs

La créativité de quelques-uns peut-elle se diffuser à tous ? Une universitaire, des représentants d’associations professionnelles et des enseignants innovants ont partagé leurs points de vue, leurs aspirations, leurs expériences. Avec sans doute une conviction commune : ce que les enseignants innovants transmettent aux élèves, c’est d’abord l’esprit d’innovation, la passion de toujours apprendre, la conviction que chacun a le pouvoir de s’inventer et de réinventer le monde. 8ème Forum des enseignants innovants : L'envie d'école. De quoi sont capables les enseignants quand ils osent s'emparer de leur métier et interroger leurs pratiques ?

8ème Forum des enseignants innovants : L'envie d'école

Le 8ème Forum des enseignants innovants en a donné un aperçu à Paris les 4 et 5 décembre. Organisé par le Café pédagogique en partenariat avec 15 associations d'enseignants et Libération, le Forum a réuni près d'une centaine d'enseignants sélectionnés pour leur projet. Pendant deux jours ils ont échangé et travaillé ensemble, toutes disciplines et tous corps confondus. Philippe Meirieu puis Françoise Cros ont enrichi ces journées qui ont primé 10 projets. Le Bottom Up pour de vrai.... 8ème FEI : Marie Soulié l’aventurière. Récompensée par le Grand Prix du Forum des Enseignants innovants 2015, professeure de français au collège Daniel Argote à Orthez, Marie Soulié est une exploratrice.

8ème FEI : Marie Soulié l’aventurière

Elle invente sans cesse des usages variés et créatifs des tablettes numériques, imagine des dispositifs de classe inversée particulièrement dynamiques, va jusqu’à faire parler les murs de sa classe … Une « merveilleuse aventure », celle de l’écriture » est d’ailleurs le thème d’un livre numérique, multimédia et interactif, qu’elle a réalisé dans le cadre d’une résidence à la Bibliothèque nationale de France. Tous les élèves pourront à bon escient le parcourir pour travailler le programme de français et d’histoire en réalisant un voyage dans le temps, depuis les écritures originelles jusqu’aux supports modernes. De manière générale, tous les élèves de Marie Soulié recevront sans doute de leur enseignante une vertu désormais cardinale : la passion de créer, d’avancer, de progresser. Propos recueillis par Jean-Michel Le Baut. 8ème FEI : Patricia Bonnard : Autoriser les élèves à devenir auteurs.

Patricia Bonnard, professeure de lettres, a mené à Genas un projet annuel particulièrement ambitieux : la rédaction par des 3èmes d’un roman policier se déroulant dans un quartier de Lyon en pleine restructuration.

8ème FEI : Patricia Bonnard : Autoriser les élèves à devenir auteurs

Intitulée « Cadavre exquis à la Confluence », l’entreprise témoigne des vertus de la collaboration : entre enseignants (professeure documentaliste et professeure d’arts plastiques ont activement participé) et entre élèves (qui ont appris à s’entraider, à écrire à plusieurs, à partager leurs compétences pour les enrichir). Au bout de ce beau parcours dans la ville et dans la littérature, il y a la fierté d’avoir réalisé un livre papier et numérique : un « chef-d’œuvre de classe », qui a été présenté jusqu’au au Forum des Enseignants Innovants 2015. Dans quel contexte ce beau projet d’écriture est-il né ? Nous avons déposé un dossier de classe PAC avec le CAUE pour partenaire, qui nous permis d’obtenir 600€ de subvention, réparties entre l’architecte du CAUE et la romancière. 8ème FEI : Françoise Cahen : Lier la littérature et la vie.

« La rencontre avec des personnes en situation de handicap devrait être obligatoire dans les programmes scolaires » : voilà l’avis d’un élève de première au lycée Maximilien Perret d'Alfortville au terme d’une passionnante séquence menée par sa professeure de français Françoise Cahen et présentée au Forum des Enseignants Innovants 2015.

8ème FEI : Françoise Cahen : Lier la littérature et la vie

Les lycéens se sont approprié des œuvres diverses autour du handicap, littéraires, cinématographiques et numériques. Ils ont aussi réalisé des interviews, par exemple via des associations ou dans un centre d’hébergement local, ensuite mises en forme et rassemblées sur un mur Padlet. Le projet enrichit les expériences et les réflexions des élèves qui découvrent qu’un « un handicap n’est pas une tare ». Il interroge aussi les enseignants : à quoi sert le français au lycée ? À préparer le « bac de français » ?

8ème FEI : Amélie Mariottat : CM2-6ème, le temps des métamorphoses. « Le cycle 3 est un moment très particulier pour nos élèves.

8ème FEI : Amélie Mariottat : CM2-6ème, le temps des métamorphoses

Ils sont en pleine métamorphose. » C’est le constat d’Amélie Mariottat, professeure de français en collège à Pluviers. C’est aussi l’origine d’un projet mené en collaboration avec Isabelle Rambeaud et Marion Arnault, professeures des écoles dans la même commune. Sur le thème de la métamorphose, elles ont construit ensemble une progression dans le but de mener des activités parallèles, de faire se rencontrer les élèves, de partager autour de leurs pratiques. 8ème FEI : Lionel Vighier : Quand des 3èmes font Classe Médias. Au collège Pablo Picasso à Montesson, dans les Yvelines, une classe de 3ème forme la classe médias.

8ème FEI : Lionel Vighier : Quand des 3èmes font Classe Médias

Pas d’heure dédiée au projet : chaque enseignant est libre d'adopter un angle médiatique pour peu qu’il éclaire un aspect du programme ou développe une compétence précise chez les élèves. Quelques exemples d’activités ainsi menées : revues de presse, reportages sur le terrain, comptes rendus de cours sous forme journalistique, recherches sur les théories du complot, réalisation de fausses vidéos conspirationnistes, participation à une « journée du direct », travail interdisciplinaire autour des algorithmes et de l’identité numérique … Ainsi, témoigne Lionel Vighier, les élèves travaillent autrement notions et compétences en les reliant au monde contemporain et en se plaçant dans une situation concrète de création et de publication.

Et l’EMI, inscrite dans les nouveaux programmes du collège, se diffuse dans toutes les matières … Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est la « classe médias » ? 8ème FEI : « Les Amis de papier » : Un livre numérique écrit par des collégiens. Présenté au 8ème Forum des enseignants innovants les 4 et 5 décembre, "Les Amis de papier" a mobilisé tablettes numériques et smartphones, professeurs d'histoire, d'arts plastiques, d'éducation musicale et de français pour la rédaction d'un roman historique épistolaire autour de la guerre 14-18. Intitulé les « Amis de papier », l’ouvrage retrace la correspondance imaginaire entre un poilu, ancien étudiant aux Beaux-Arts, et sa marraine de guerre. Réalisé sur tablettes numériques, il se présente comme un livre multimédia, enrichi de productions visuelles (photos, dessins..) et sonores (bruitages, chant choral…).

Au cœur du projet : la créativité et l’interdisciplinarité, susceptibles de mettre les savoirs en relation pour donner de l’efficacité et du sens aux apprentissages. Dans quel contexte le projet des « Amis de papier » est-il né ? Le collège du Vic-Bilh est un établissement rural des Pyrénées-Atlantiques. Le contenu qui enrichit le texte est très varié. 8ème FEI : Les écoliers cartographes de Céline Souleille. Céline Souleille enseigne à l’école Pierre et Marie Curie dans un quartier en rénovation de Floirac près de Bordeaux. En liaison avec des enseignants du collège Nelson Mandela, elle a mené un travail original de géolittératie pédagogique et poétique : les élèves partagent des photos via le réseau Babytwit et s’en inspirent pour écrire des haïkus, ils enregistrent des mises en voix de leurs créations avant de les épingler avec Umap sur la carte OpenStreetMap du quartier par eux actualisée.

Le projet s’avère particulièrement formateur et stimulant : les élèves deviennent acteurs de leur territoire et de leur langue, les écoliers et les collégiens collaborent pour découvrir la culture du partage et du bien commun propre à internet. Une autre carte contributive a été lancée autour des « recettes du monde » : la grammaire s’y fait savoureuse et la géographie, vivante. Philippe Guillem : Un métapiano en maternelle pour apprendre à se concentrer ensemble. "Quand ils comprennent l'intention portée par la musique, leur regard s'allume". Professeur à l'école maternelle A Camus de Talence (33) et maitre formateur en éducation musicale, Philippe Guillem met la recherche musicale au service des fondamentaux de l'apprentissage scolaire.

Une démarche originale où le maitre se fait plaisir mais sans jamais cesser de privilégier les compétences de base du métier d'élève que l'école maternelle doit faire découvrir. La démarche , présentée au 8ème Forum des enseignants innovants, est originale. Philippe Guillem : Le Métapiano est un jeu d'enfant. 8ème FEI : Instagram en Segpa. Le célèbre réseau social Instagram permet de partager ses photographies et vidéos avec son réseau d'amis. Quel rapport avec l’Ecole ? A Bonneuil-sur-Marne, en SEGPA, Camille Martin et ses collègues en ont inventé un passionnant usage pédagogique.

Sur un compte Instagram, chaque enseignant, en concertation avec la classe, peut poster photo ou vidéo d’une production de cours avec commentaire rédigé par les élèves : schéma, expérience scientifique, création artistique, carte, production langagière …« Que voulons-nous montrer de notre travail ? » est la principale question posée aux élèves : Instagram les amène à transformer l'information en connaissance, les hashtags contribuant même au travail de mémorisation et de catégorisation.

Le projet, édifiant, participe d'une éducation positive aux médias sociaux, améliore le climat de classe, favorise l’estime de soi et les échanges entre les disciplines. 8ème FEI : V. Garczynska : Faire de l’Ecole un forum des élèves innovants ? Comment combattre un certain pessimisme des jeunes en prenant en considération leur créativité ?

Comment développer cette créativité, leur apprendre à entreprendre, les amener à devenir acteurs de leurs vies ? C’est le beau défi du projet Déclic lancé par Véronique Garczynska, professeure de sciences économiques et sociales. A travers plusieurs étapes de travail (vidéos, rencontres, élaboration de projets), le dispositif, invite les élèves à se confronter à un problème qui les touche pour lui trouver une solution innovante. Par-delà les connaissances (entre autres du monde réel), les capacités (par exemple de travail collaboratif), ce sont bien des attitudes essentielles que Déclic veut favoriser tout en redonnant du sens au travail scolaire. Un dispositif inspirant et transférable, en accompagnement personnalisé, en enseignement pratique interdisciplinaire, en enseignement d’exploration …

8eme FEI : Naïma Horchani Carton : Quand les élèves font des tutos. La diffusion en ligne de tutoriels vidéos est devenue un vrai phénomène de société : ce mouvement peut-il gagner l’Ecole ? 8ème FEI : Sarah Lemasle : Continuité entre disciplines et école collège. 8ème FEI : Le prix littéraire du Val de l'Aurence. " La lutte contre l’exclusion scolaire est étroitement corrélée à la lutte contre l’exclusion culturelle". Enseignant en REP par vocation, Ahmed Boufenghour est professeur des écoles à Limoges à l'école Marcel Madoumier. C'est une des 8 écoles du Val de l'Aurence, un quartier populaire de Limoges qui regroupe plus d'un millier d'écoliers et 50 enseignants. Depuis 2010, il anime un prix littéraire qui, parti de son école, a pris peu à peu la dimension du quartier.

8ème FEI : Guillaume Lequien : Vive la Pop Philosophie ! Avec Guillaume Lequien, professeur au lycée René Cassin à Arpajon, la philosophie peut devenir « pop », c’est-à-dire populaire et séduisante. Cela suppose d’accepter de prendre en considération la culture non académique pour renouveler et élargir les champs de réflexion, jusqu’aux séries à succès. Cela implique aussi d’inviter les élèves à un réel exercice de la pensée, jusque dans la créativité.

Dans ce cadre, par exemple, les apprentis philosophes ont écrit et réalisé des courts métrages sur le thème de la frontière ou se sont livrés à une nouvelle psychanalyse de contes de fées. L’atelier de philosophie de Guillaume Lequier est une belle invitation au bricolage des idées : au plaisir d’un questionnement, authentique et formateur, sur le monde et sur soi. Des capsules pour la classe inversée. 8ème FEI : Une plate forme pour découvrir la guerre 1914-18 au quotidien. Comment découvrir ce qu'ont pensé, décidé et ressenti les Français durant la Grande Guerre ? 8ème FEI : Emilie Lecatre : "Je ne suis plus devant eux mais avec eux" Entre trois lycées, entre 4 projets, pas facile de faire parler Emilie Lecatre de son projet ! 8ème FEI : Développer l'empathie à l'école. Le mot empathie est entré officiellement dans le langage de l'Education nationale à propos de la lutte contre le harcèlement.

A Trappes, Bertrand Jarry accompagne l’école Henri Wallon dans un projet de développement de l'empathie chez les écoliers. 8e FEI: Quand les élèves font cours avec PEPS... Mickaël Bertrand, professeur au Lycée Anna Judic de Semur-en-Auxois, dans l'académie de Dijon, propose à ses élèves d'intégrer la communauté Historicophiles qu'il anime sur Internet. Là, se regroupent des lycéens, des parents, quelques collègues et autres curieux qui considèrent que l'histoire et la géographie ne sont pas seulement des disciplines scolaires, mais aussi un formidable support permettant de comprendre le monde, se découvrir et se construire en tant que citoyen, échanger, créer… Mais la #PEPS y est aussi pour beaucoup.

8ème FEI : Rachel Bucaille : Que faire après la classe inversée ? Comment les enseignants construisent leur pédagogie ? Rachel Bucaille, professeure de science physique et formatrice, nous le montre. Pionnière de la classe inversée, une pratique qu'elle a découvert il y a 3 ans auprès d'un enseignant canadien, elle cherche une nouvelle voie. 8ème FEI : La classe d'histoire inversée d'Alexandre Balet. 8ème FEI : Pédagogie inversée en SES. 8ème FEI : Un parcours "estime de soi" au collège. 8ème FEI : 6ème 2C : Apprendre avec et grâce aux autres. 8ème FEI : Langues : Un projet franco-japonais mais pas seulement.

8ème FEI : Manage Car : Un jeu sérieux pour apprendre à gérer une entreprise. 8ème FEI : Objectif raccrochage avec Julie Commun. 8e FEI : Une web radio franco-espagnole pour des élèves en EREA. 8e FEI : Flanders Lane. 8ème FEI : Apprendre l’anglais avec les Tutos de Huito. 8e FEI: Quand les Segpa relèvent le défi de la programmation. 8ème FEI : Physique : Les neurosciences au secours des cours. 8ème FEI : Les maths avec les Problèmes de Dudu.

8ème FEI : Des badges numériques en SVT. 8ème FEI : Sophie Guichard : J'enseigne les maths au lycée en vidéo. 8ème FEI : Le Defilire de Marie Desbrée (Prezi) 8ème FEI : Géographie et écriture pour de vrai en CE1. 8ème FEI : Du numérique pour la GS de maternelle. Fei15 meirieu pwp. Hackaton : Comment faire briller vos élèves ? 1. Hackaton : Comment faire briller nos élèves ? 2. Nouvel Obs : Les profs innovent et le montrent à Paris. Dossier Café - 8ème Forum des enseignants innovants.