background preloader

Héroïnes

Facebook Twitter

Sémélé. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sémélé

Mythe[modifier | modifier le code] Par la suite, Dionysos devait trouver à Lerne, guidé par Prosymnos, une route vers les Enfers. Il arracha sa mère au royaume des Ombres, et la transporta dans l'Olympe, où elle devint immortelle sous le nom de Thyoné. Sémélé est un avatar de Ζεμελώ / Zemelố, la déesse phrygienne de la Terre, fêtée au printemps.

Antiope (Thèbes) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antiope (Thèbes)

Pour les articles homonymes, voir Antiope. En chemin, naquirent des jumeaux : Amphion et Zéthos[3], que Lycos abandonna et qui furent recueillis par des bergers[2]. Léda (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Léda (mythologie)

Pour les articles homonymes, voir Léda. Léda eut par ailleurs une autre fille de Tyndare, Phébé. Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture. Le mythe de Léda a inspiré un grand nombre d’œuvres artistiques et littéraires. Mosaïque du sanctuaire d'Aphrodite (détail), {*style:<a href=' Chypre. Miroir à manche en balustre représentant Léda et le cygne. Pyrrha (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pyrrha (mythologie)

Pour les articles homonymes, voir Pyrrha. Elle est, avec Deucalion, une des seules mortelles qui survécut au Déluge[2]. Suite à ce déluge, c'est ensemble qu'ils repeuplèrent la terre, suivant les instructions de l'oracle de Thémis : Ils projetèrent derrière eux les "os de leur grand mère", celle-ci étant Gaïa, c'était de simple pierres qu'il durent jeter, lesquelles en touchant le sol devinrent des hommes et des femmes. Déluge de Deucalion Portail de la mythologie grecque. Thyia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thyia

Mythologie[modifier | modifier le code] Notice historique[modifier | modifier le code] Les analogies permettent de croire que ce collège des femmes attiques était formé d'un nombre déterminé de membres : à Sparte, les prêtresses dionysiaques étaient au nombre de onze ; à Élis, les femmes auxquelles était réservé le soin de célébrer les Thyiades étaient au nombre de seize. Dans cette cité, un miracle se jouait tous les ans au cours de la fête des Thyia : trois urnes qu'on avait mises vides dans un bâtiment spécial s'emplissaient de vin pendant la nuit[4],[5].

Sources[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Thyia, sur Wikimedia Commons. Protogénie. Eurymedousa - Wikipedia. Eurymedousa (or Eurymedusa; Greek Εὐρυμέδουσα) is a name attributed to several women in Greek mythology.

Eurymedousa - Wikipedia

Dia (mythologie) Callisto (mythologie) Orphée et Eurydice dans l'art. Musicien exceptionnel, Orphée charme les dieux comme les Hommes.

Orphée et Eurydice dans l'art.

Il épouse Eurydice qui meurt de la morsure d'un serpent. Inconsolable, Orphée descend aux Enfers pour charmer Pluton / Hadès qui consent à la restituer au jour à condition qu'Orphée ne la regarde pas pendant son voyage de retour. BASSANO Francesco DAGAN-BOUVERET Pascal. Hélène. Ariane. Ariane (ou plus exactement Ariadne, Αριαδνη ) était la fille aînée de Minos roi de Crète et de Pasiphaé (ou Crète selon certains), et sœur de Phèdre entre autre car Minos avait une grande descendance.

Ariane

Elle tomba amoureuse de Thésée qui était venu tuer le Minotaure, son demi-frère. Pour connaitre le labyrinthe, elle alla poser des questions à Dédale, son constructeur, qui avait aménagé, à Cnossos, une piste de danse pour elle seule. Ayant fourni tous les renseignements à Thésée, elle lui donna aussi un fil qui lui permit de sortir du Labyrinthe, après avoir vaincu le Minotaure. Thésée enleva Ariane consentante et lui promit de l'épouser mais il l'abandonna sur l'île de Dia (Naxos citée à tort).

Car j'ai trahi mon père, j'ai trahi le royaume soumis à son sceptre équitable, j'ai manqué à ces deux noms si chers, le jour où, pour te soustraire à la mort qui eût suivi ta victoire dans l'enceinte aux mille détours, je te donnai pour guide un fil que devaient suivre tes pas. Arachné. Arachné (gr. 'Αράχνη; lat.

Arachné

Arachneus) était une jeune lydienne, fille d'Idmon de Colophon, un teinturier de pourpre, (ou princesse de Colophon) qui osa défier Athéna dans l'art de la tapisserie. Pallas et Arachné (1636) par RUBENS ©Virginia Museum of Fine Arts Grâce à un travail opiniâtre elle avait acquis une renommée certaine. Les nymphes des envions venaient contempler ses oeuvres. Andromède. Andromède devait être sacrifiée à un monstre marin qui ravageait le royaume de son père quand Persée vint la délivrer et l'épousa.

Andromède

Persée délivrant Andromède par Leighton Andromède, était la fille de Céphée, le roi éthiopien de Joppé, et de Cassiopée. Amazones. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Amazone. Dans la mythologie grecque, les Amazones (en grec ancien Ἀμαζόνες / Amazónes ou Ἀμαζονίδες / Amazonídes) sont un peuple de femmes guerrières résidant sur les rives de la mer Noire, alors que d'autres historiographes les placent en Asie mineure ou en Libye[1]. Les Amazones posséderaient une origine historique : elles correspondraient aux femmes guerrières des peuples scythes et sarmates. L'étymologie populaire admise pendant l'Antiquité décompose le mot en un ἀ- / a-, « privatif », et μαζός / mazós, « sein » en ionien : « celles qui n'ont pas de sein ».

La légende dit qu'elles avaient coutume de se couper le sein droit afin de pouvoir tirer à l'arc à flèche[2]. La légende des Amazones[modifier | modifier le code] Guerrière amazone. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Amazone. Elle fut popularisée dans les fictions des années 1970 accompagnant l'explosion du mouvement féministe dans la civilisation occidentale. Historique[modifier | modifier le code] Le mouvement féministe amène les productions médiatiques à se mettre au diapason des demandes du public. Elles introduisent ainsi graduellement la guerrière amazone en repoussant le stéréotype de la demoiselle en détresse, démodé car trop passif et lié à un protecteur masculin. Antigone fille d'Œdipe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir Antigone. Histoire[modifier | modifier le code] Dans la tragédie de Sophocle Œdipe à Colone (jouée 38 ans après son Antigone) Antigone guide son père sur les routes après que celui-ci, ayant réalisé qu'il a tué son père et épousé sa mère, s'est crevé les yeux en se condamnant à une vie d'errance. Cette pièce est inspirée du mythe d'Œdipe de la mythologie grecque. Évocations artistiques[modifier | modifier le code] Le mythe a inspiré de nombreuses œuvres littéraires et fait l’objet d’autant de réinterprétations[6], dont notamment : Andromaque. Antigone. Antiope (Amazone) Baubo. Électre. Jocaste. Niobé fille de Tantale. Pénélope. Phèdre (mythologie)