background preloader

Thème 2 : Le Web sémantique : Mythe ou réalité ?

Facebook Twitter

Commentaires à propos des contenus de référence. Principaux standards du web Sémantique : les URI, RDF et SPARQL. Le web sémantique repose sur plusieurs briques technologiques, en particulier des identifiants fiables et pérennes (URI), le modèle (RDF) et le langage et protocole de requête SPARQL.

Principaux standards du web Sémantique : les URI, RDF et SPARQL

Les URI Sur le web, on utilise le mécanisme des URI (Uniform ressource Identifier) pour identifier les ressources. Pour être valides, les URI doivent : respecter la syntaxe définie dans la RFC 3986 (Internet Engineering Task Force. Uniform Resource Identifier (URI): Generic Syntax) ; être enregistrées, et donc commencer par un préfixe enregistré auprès de l'IANA (Internet Assigned Numbers Authority), suivi d'une syntaxe autorisé pour ce préfixe (exemples de préfixes enregistrés : http, ftp, urn, info...). Les URL sont des URI dont le préfixe est 'http' et dont la particularité est d'identifier une ressource principalement par le mécanisme qui permet d'y accéder (par exemple, son emplacement sur un serveur, l'adresse d'un résolveur de liens jointe à des paramètres d'accès, etc.). HTML5, c’est quoi ? - 1&1.

Le langage HTML (de l’anglais Hypertext Markup Language) est, depuis les toutes premières heures de l’Internet, le programme de base en matière de structuration, de mise en réseau et de contenu sur le World Wide Web.

HTML5, c’est quoi ? - 1&1

Cependant, le langage de balisage n’a cessé de se développer suite à la sortie de la version HTML 4.01 en décembre 1999. A l’inverse, Internet n’a jamais cessé de s’agrandir et de se s’améliorer. L’anglicisme « surfer » est aujourd’hui ancré dans notre vocabulaire de tous les jours. A côté des textes et des illustrations, les éléments multimédia sont aujourd’hui la pierre angulaire de l’Internet. L’intérêt croissant pour les offres mobiles s’ajoute à ce phénomène et l’utilisation moderne du Web n’est plus la même. SUPINFO, École Supérieure d'Informatique. Cette derniere decennie a connu une evolution considerable de la gigantesque toile qu'est le web, marquee par la croissance permanente des donnees et des ressources qui y sont exploitees, ce qui rend tres difficile leur localisation et leur gestion, d'autant plus que le web actuel ne peut en aucun cas interpreter leurs sernantiques.

SUPINFO, École Supérieure d'Informatique

C'est clans cette optique, qu'est apparu le web sernantique comme une extension du web actuel pour structurer son contenu et lui dormer un sens interpretable par la machine. Cette architecture, dont le but est d'ameliorer la cooperation homme/machine pour une gestion plus intelligente du contenu, permettra ainsi a des agents logiciels d'effectuer des taches et des raisonnements logiques au nom des utilisateurs qui les leur ont delegue.

On peut s'ouvrir ainsi a de nouvelles possibilites d'automatisation clans le web. En effet, et selon la vision de son createur , Tim Berners-Lee, I'evolution du web est marquee par deux grandes et.apes [Berners-Lee, 2001]. Commentaires à propos des sources informelles. Le web sémantique en pratique : quelles applications pour le BIM ? Le web sémantique fait de plus en plus parler de lui.

Le web sémantique en pratique : quelles applications pour le BIM ?

Si l’on a expliqué en quoi cela consiste, via l’interview d’Ana-Maria Roxin en octobre dernier, quelles en sont les applications concrètes pour les utilisateurs de la maquette numérique ? Active 3D, composante du groupe Sopra Steria, a financé les recherches du Laboratoire LE2I (Unité Mixte de Recherche 6306 du CNRS) sur le sujet. Son directeur, Tony Gomes nous expose les intérêts de cette approche dans le cadre d’un projet de gestion de patrimoine en BIM. Quelles étaient vos attentes concernant le web sémantique ? Tony Gomes : Active 3D est une plateforme digitale pour l’exploitation technique et environnementale des parcs immobiliers au sein du groupe Sopra Steria.

Knowledge graph : Google à l'ère du web sémantique. "Une des percées majeures dans l'avenir de la recherche".

Knowledge graph : Google à l'ère du web sémantique

Rien que ça. Non, nous n'allons pas vous parler du vaccin contre le SIDA mais du Knowledge Graph, le dernier joujou de Google. Un peu déçu ? Attendez de connaître la suite... Maintenant y’a Google, et le Knowledge graph Avant, quand vous tapiez Lille dans votre barre de recherche Google, vous tombiez en premier lieu sur le site de la mairie voire sur un article Wikipédia.

Google, plus intelligent que Wikipédia ? Alors, vous allez sans doute vous demander : comment ça se passe quand le même mot renvoie à deux entités différentes ? En plus, et contrairement aux vieux pavés encyclopédiques, les informations proposées par le knowledge graph évoluent en temps réel. Mais pourquoi est-il aussi intelligent ? Pour arriver à un tel résultat, Google se sert d’une base de données de plus de 500 millions d’entités (villes, monuments, personnages célèbres, animaux…) et de 3,5 milliards de faits et de relations entre les données elles-mêmes. Commentaires à propos des flux RSS. Actualités (Logilab - logiciel, conseil, formation - Informatique scientifique - Web sémantique - Agilité) RSS Feed. Web semantique. Web Sémantique. Semantic.