background preloader

Egypte

Facebook Twitter

Egypte. Emeute et Internet en Egypte – janvier 2011. Après la Tunisie, Anonymous s’attaque à l’Egypte La restriction de l’accès à Facebook et Twitter en Egypte n’a pas tardé à titiller les hacktivistes du collectif Anonymous. Ils ont répondu par une "Operation Egypt", similaire à celle menée contre la Tunisie, visant à faire tomber les sites gouvernementaux. Fidèle sa méthode participative, Anonymous mobilise les troupes et lance ses fameuses attaques DDOS via le logiciel LOIC. Les sites du ministère de l’Intérieur, des Affaires Etangères, de l’Information ou encore le site du parti d’Hosni Moubarak sont ou ont été indisponibles au cours des dernières heures. Autant de petites victoires célébrées sur la page Facebook d’Operation Egypt où le collectif avait annoncé son attaque : "Au gouvernement égyptien : Anonymous défie quiconque est impliqué dans la censure. En marge, Anonymous a également mis à disposition un "pack de soin" téléchargeable sur megaupload composé d’outils pour contourner la censure du pouvoir égyptien.

January 26, 2011. Egypt Facebook demographics « Middle East Public Relations | Spot On PR | Communications | Marketing | Media | Social Media. We’ve seen a sharp increase in interest in our Middle East and North Africa Facebook Demographics report from last year since Egypt’s reported moves to block the social media platform following public protests on January 25th, 2011. For this reason, we’ve just updated the Egypt country section of this report, which you can download as an Adobe Acrobat file. Egypt still leads the Arab world in numbers of Facebook subscribers, with 5 million members and has the largest number of users of Facebook’s Arabic interface (2.2 million Facebook Arabic users in Egypt, versus 1.8 million in the Kingdom of Saudi Arabia). 30% of Egypt’s 17 million Internet users are Facebook subscribers: up from 20% in May 2010.

Nearly 3 million of Egypt’s 5 million Facebook subscribers are under the age of 25 years old (58%), making it one of the youngest Facebook communities in the MENA region. 63% of Egyptian Facebook members are male. Survey Downloads Egypt Facebook Demographics (January 2011 update) Connect with us. La révolte égyptienne gronde sur Internet - Monde. Après la Tunisie, l'Egypte ? Au lendemain d'importantes manifestations hostiles au président Hosni Moubarak, la révolte égyptienne a trouvé sur Internet un important relais, à l'image de la révolution tunisienne.

Une révolte en ligne que tentent d'éteindre les autorités en cédant à la censure. Les manifestations dites "du 25 janvier" ont largement été reprises sur les réseaux sociaux, Twitter et Facebook en tête. Le mot-clef "#janv25" s'est rapidement imposé sur Twitter pour indiquer les points de ralliement et sensibiliser. Sur Facebook, près de 90.000 personnes s'étaient inscrites à l'appel à manifester lancé par le "Mouvement du 6 avril".

"Les réseaux sociaux ont été des outils pour relayer la révolte populaire et donner des informations en temps réel", souligne à Nouvelobs.com un Français basé au Caire. Censure de Facebook, de Twitter et des sites d'infos Facebook a été, lui, bloqué ce mercredi autour de 14h30. RSF a classé l'Egypte parmi les "ennemis de l'Internet". Twitter bloqué en Egypte. Censure du Net et violences contre les journalistes en marge des manifestations. Reporters sans frontières condamne fermement les interpellations et les agressions de journalistes en marge des manifestations qui se sont déroulées les 25 et 26 janvier 2011 dans différentes villes du pays. Les autorités ont tout mis en œuvre pour maintenir à distance les médias, afin que les images des manifestants exigeant le départ du président égyptien, Hosni Moubarak, ne circulent pas. Aucune chaîne télévision n’a pu filmer en direct le rassemblement sur la grande place de Tahrir, au Caire.

Dès les premières heures de l’après-midi le 25 janvier, les autorités ont brouillé les réseaux de communication téléphonique portable dans les lieux où les manifestants étaient rassemblés au Caire. Le 26 janvier, les responsables des sociétés téléphoniques Vodafone et Mobile Nile ont nié toute implication dans ces perturbations de réseau, rejetant la responsabilité sur les autorités égyptiennes. Twitter a été bloqué le 25 janvier dans l’après-midi, tout comme le site de streaming bambuser.com. Syrie : Les blogueurs à la rescousse pour soutenir les manifestants égyptiens · Global Voices.

Ce billet fait partie de notre dossier sur l'Egypte. La page d'accueil du Baladna daily piratée. Les nouvelles sur les manifestations égyptiennes remplacent les titres. Alors que les manifestations visant à faire tomber le régime de Moubarak en Egypte font rage, les internautes Syriens essaient d'aider les manifestants de toutes les manières possibles. Damascus Bureau rapporte que des pirates informatiques ont pris le contrôle du site internet du journal Baladna Daily et ont laissé un message stipulant que : “Nous ne permettrons pas une censure des médias sur les événements en Egypte.

Maurice Aaek, un blogueur et journaliste, est stupéfié de voir des quotidiens contrôlés par l'État faire de la désinformation sur les motivations et les revendications des manifestants égyptiens : Bien entendu, Twitter a joué un rôle central pour afficher son soutien et transmettre des informations et des appels à l'action. Et Yassin publie sur Twitter, assez poétiquement: Google permet aux Egyptiens de twitter sans internet. Google a annoncé qu’il avait coopéré avec Twitter durant le week-end pour mettre en place un système permettant aux Egyptiens d’envoyer des messages sur le site de microblogs via le téléphone, en contournant ainsi le blocage d’internet dans un pays en ébullition depuis une semaine.

“Cela marche déjà et tout le monde peut ‘tweeter’ en laissant simplement un message téléphonique à l’un des numéros internationaux suivants: +1 650 419 4196 ou +39 06 62 20 72 94 ou + 97 316 199 855. Le service mettra instantanément le message (sur Twitter) en utilisant le mot-clé #egypt“, ont annoncé des responsables de Google sur le blog officiel du groupe. “Aucune connexion internet n’est nécessaire. Les gens peuvent écouter les messages en composant les mêmes numéros de téléphone ou en allant (sur le site internet) twitter.com/speak2tweet”, ont-ils ajouté. Par ailleurs, selon le Wall Street Journal, la famille d’un cadre de Google en Egypte est sans nouvelle de lui depuis vendredi. (avec afp) FRANCE 24 - Le représentant de Google, porté disparu, devient un des symboles de la répression. FRANCE 24 - "Speak-to-tweet" et autres solutions de contournement du trou noir numérique.

FRANCE 24 - "Le retour d’Internet en Égypte est une décision gouvernementale" FRANCE 24 - Chasse aux journalistes : le jour où tout a basculé au Caire. Serge Dumont raconte sa détention. FRANCE 24 - Les journalistes égyptiens tentent à leur tour de faire leur révolution. FRANCE 24 - Le jour où la Révolution a changé de tournure. Diplômé du CFJ, il a travaillé à Europe 1, France 2 et France Info, avant de participer à la création de FRANCE 24 en 2006, en tant que présentateur de la matinale et du débat. Depuis 2011, il est directeur de l'Académie France 24-MCD-RFI. La presse gouvernementale égyptienne salue la "révolution des jeunes" "Le peuple a fait tomber le régime", "les jeunes d'Egypte ont obligé Moubarak au départ", titrait en une Al-Ahram, poids lourd de la presse gouvernementale. Le quotidien va même jusqu'à saluer le site de socialisation Facebook qui a permis aux jeunes militants de relayer les appels à manifester.

"La révolution de Facebook renverse Moubarak et les symboles du régime", écrit le journal, qui estime que le site de socialisation a joué le rôle de "siège du conseil du commandement de la révolution". Les médias de l'Etat avaient commencé ces derniers jours à présenter sous un jour favorable la revendication des jeunes manifestants pour le changement. "Après la révolution du 25 janvier, personne ne pourra revenir en arrière", poursuit Al-Ahram. Le journal note que "certains tentent de récolter les fruits de la révolution avant qu'ils ne mûrissent", en allusion à Mohamed ElBaradei et au secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, deux figures clés de l'opposition égyptienne. Une journaliste violée en Egypte. Ce jour-là, l'ambiance est survoltée sur la place Tahrir car Hosni Moubarak vient de démissionner et les manifestants exultent. Comme nombre d’autres journalistes, Lara Logan est sur place pour réaliser un reportage pour la chaine américaine CBS.

Elle se fait encercler par la foule en délire et son équipe la perd de vue. La journaliste est alors violée puis elle sera sauvée par un groupe de femmes. Lara Logan est un reporter chevronné. Elle est régulièrement envoyée dans des pays en guerre, comme l’Irak où elle s’est rendue dernièrement. De nombreux journalistes maltraités L'Egypte a été un terrain de travail particulièrement difficile pour les journalistes, surtout lors des manifestations en faveur d'Hosni Moubarak.

Le comité pour la protection des journalistes a recensé les nombreux cas d'agressions lors de ces évènements : 52 reporters ont subi des violences et 76 ont été placés en détention. I.L. avec Isabelle Huysen. Egypte: trois ans de prison pour un blogueur ayant critiqué l'armée. "Malheureusement, la cour militaire de Nasr City (au Caire) a condamné Maikel Nabil à trois ans de prison", a déclaré Me Gamal Eid. "Les avocats n'étaient pas présents", a-t-il précisé.

"Le verdict a été prononcé pratiquement en secret". Le verdict était attendu mercredi mais il a été reporté à dimanche. Les avocats ont été au tribunal dimanche mais on leur a demandé de partir arguant qu'il n'y aurait pas de verdict, a expliqué Me Eid. "Nous avons ensuite été très surpris d'entendre qu'il (Maikel Nabil) a été condamné à trois ans", a affirmé l'avocat, directeur du Réseau arabe d'information sur les droits de la personne (Arab Network for Human Rights Information, ANHRI), qui défend la liberté d'expression.

Ce verdict pourrait inquiéter l'important réseau de blogueurs en Egypte qui espéraient que la chute du président Hosni Moubarak sous la pression d'un soulèvement populaire ouvrirait la voie à une ère nouvelle de liberté d'expression. Egypte: blogueur condamné à la prison, Human Rights Watch dénonce. Censure: 90 millions de dollars d'amende pour Hosni Moubarak. Tahrir: une journaliste de la BBC détenue suite à l'intervention de l'armée.

Selon le site d’information britannique, les circonstances de l’arrestation et de la mise en détention de la journaliste restent floues. Mais la détention est bien consécutive à l’opération de l’armée qui visait à mettre fin à la contestation qui se poursuit place Tahrir. Des témoins cités par AFP font état de manifestants battus et de téléphones mobiles brisés par les forces de l’ordre. Selon ces mêmes témoins, toute velléité de prendre des photos était synon,yme de représailles physiques. La BBC a immédiatement fait appel aux autorités égyptiennes pour que Shaimaa Kahlil soit libérée immédiatement. "Nous sommes très inquiets du fait de la detention de Shaimaa Khalil au Caire. C’est une excellente journaliste qui fait simplement son métier. Julien Vlassenbroek avec BBC News. En Egypte, deux femmes journalistes agressées. Deux journalistes agressées sexuellement ces dernières 24 heures...

Cette triste nouvelle d’Egypte, qui rappelle celle de février dernier, lorsque Lara Logan, journaliste vedette de CBS, avait été violée place Tahrir par plusieurs hommes après avoir été encerclée par une « bande de plus de 200 personnes survoltées jusqu’à la frénésie », a d’abord poussé Reporters Sans Frontières (RSF) à recommander aux rédactions de ne pas envoyer des femmes couvrir les événements en Egypte : « Reporter sans frontières (RSF) déconseille aux médias d’envoyer en Egypte des femmes journalistes après l’agression dont a été victime jeudi une journaliste française de télévision.C’est au moins la troisième fois qu’une femme reporter est agressée sexuellement depuis le début de la révolution égyptienne.

Les rédactions doivent en tenir compte et cesser momentanément d’envoyer des femmes journalistes en reportage en Egypte. Mona Eltahawy raconte son agression (en anglais) Une femme bousculée place Tahrir. Une journaliste de France 3, agressée sexuellement au Caire, témoigne. La journaliste de France 3 a déclaré à l'AFP que son cameraman, Salah Agrabi, et elle-même avaient commencé à être pris à partie dans une rue menant de la place Tahrir au ministère de l'Intérieur. "Nous étions en train de filmer dans la rue Mohamed Mahmoud quand nous avons été assaillis par des jeunes de quatorze ou quinze ans", a-t-elle raconté.

"J'ai été tabassée par une meute de jeunes et d'adultes qui ont arraché mes vêtements" et qui ont procédé à des attouchements répondant "à la définition du viol", a-t-elle dit. Cette journaliste est la troisième femme journaliste à être agressée sexuellement depuis le début de la révolution égyptienne, selon Reporters sans frontières (RSF). Le 11 février, jour de la chute d'Hosni Moubarak, Lara Logan, journaliste de la chaîne américaine CBS, avait déjà été victime d'une agression sexuelle dans le secteur de la place Tahrir. RSF déconseille aux médias internationaux d'envoyer en reportage en Egypte des femmes journalistes. C. De retour en France, la journaliste violentée en Egypte va porter plainte. Selon son mari, lui-même journaliste à France 3, Caroline Sinz devait se rendre dans l'après-midi à l'institut médico-légal de Paris pour des examens, avant de déposer plainte pour les violences dont elle a été victime en Egypte.

A sa descente de l'avion, la journaliste a reçu un appel téléphonique du président français Nicolas Sarkozy qui s'est entretenu avec elle "assez longuement", a indiqué à l'AFP son époux. L'Elysée a confirmé cet entretien téléphonique entre Mme Sinz et M. Sarkozy, sans donner davantage de détails. Avant son retour, Caroline Sinz avait expliqué à l'AFP que son cameraman, Salah Agrabi, et elle-même avaient commencé à être pris à partie jeudi dans une rue menant de la place Tahrir au ministère de l'Intérieur, où ont eu lieu des heurts violents entre manifestants et forces de l'ordre. "Nous étions en train de filmer dans la rue Mohamed Mahmoud quand nous avons été assaillis par des jeunes de quatorze ou quinze ans", a-t-elle raconté, en faisant état "d'attouchements".

Caroline Sinz, la journaliste violée au Caire, témoigne | Une Vigie Rue89. Libération provisoire du blogueur Alaa Abdelfattah. Reporters sans frontières se réjouit de la libération du blogueur Alaa Abdelfattah, ordonnée le 25 décembre 2011 par le juge de la Haute Cour de sûreté de l’Etat. Après avoir passé près de deux mois en détention provisoire, le blogueur a enfin quitté la prison de Bab el Khalk au Caire. Il reste interdit de sortie du territoire dans l’attente de son jugement.

“Nous espérons qu’il s’agit d’une première étape vers l’abandon des charges retenues contre Alaa Abdelfattah et la reconnaissance de son innocence. Les autorités doivent mettre un terme à tous les procès politiques de civils et assumer leur responsabilité dans les violences survenues lors des mouvements de protestation”, a déclaré l’organisation. Le blogueur Maikel Nabil Sanad, condamné à deux ans de prison le 14 décembre dernier, est toujours détenu et a été placé en cellule d’isolement.

Deux blogueurs emblématiques de la révolution sont toujours en prison 07.12.2011 Alaa Abdelfattah maintenu en détention provisoire. Égypte : Libération du blogueur vétéran Alaa Abdel Fattah. Douze personnes déférées devant les tribunaux militaires, parmi lesquels deux journalistes et deux blogueurs. Égypte : Conseils à un candidat à la présidentielle. Egypte : La proposition d’interdire la pornographie ne fait pas l’unanimité. Présentation du guide : Création de pages Facebook efficaces (arabe)

Le Caire: violences entre manifestants et militaires, une Belge blessée. Plus de 30 cas de journalistes agressés et interpellés lors de la manifestation du 4 mai 2012 devant le ministère de la Défense. Le bureau égyptien de la chaîne Al-Alam fermé par les autorités. JEUNESSE • La panne électorale de Facebook. Egypte: la presse dans le collimateur du pouvoir. Détention préventive pour un journaliste et contrôle des Frères musulmans sur les médias publics. ÉGYPTE • "Les Frères musulmans s'en prennent aux journalistes"

ÉGYPTE • Les régimes passent, la censure aboie toujours. Egypte : Le président tweeteur. Nouvelle agression sexuelle d'une journaliste place Tahrir en Egypte. Une peine de prison ferme sanctionne des propos diffamatoires, un mauvais signal. Egypte: les journalistes appellent à une grève générale. Condamne les tirs délibérés sur des journalistes par les partisans du Président Morsi. Egypte: un journaliste en détention préventive libéré par le président. Égypte : Liste des candidats à la présidentielle. Egypte: une journaliste de France 3 agressée sexuellement à Tahrir. HarassMap, une carte des harcèlements sexuels en Egypte | Une Vigie Rue89. HarassMap. Violences inouïes contre les journalistes : Reporters sans frontières manifeste devant l’ambassade d’Egypte à Paris. Bilan des violences. Pierre Kroll - Dessin du jour.

Vodafone dit être forcé de relayer des messages pro-Moubarak. Visualizing Egypt's Internet Blackout [GRAPHIC] FRANCE 24 - "La coupure d'Internet n'est pas un handicap décisif" 20110129.jpg (Image JPEG, 500x310 pixels) FRANCE 24 - États-Unis : un interrupteur pour débrancher Internet ?