background preloader

Du 26 juin à aujourd'hui

Facebook Twitter

Le grand journal anglophone de Hong Kong a-t-il viré au rouge ? La divulgation d'un échange d'emails entre le rédacteur en chef et le secrétaire de rédaction d'un journal anglophone de premier plan à Hong Kong, au sujet de la couverture médiatique du faux suicide [français] de l'activiste chinois Li Wangyang, a révélé la dégradation de la liberté de la presse. Frustré de voir l'histoire de Li Wangyang écourtée à 100 mots le 7 juin 2012 au lieu des 400 prévus [chinois, anglais], alors que d'autres médias locaux et internationaux en avaient fait leurs gros titres, Alex Price, secrétaire de rédaction de longue date du South China Morning Post (SCMP) écrivit un email au rédacteur en chef Wang Xiangwei, réclamant des explications. Mais au lieu d'un débat posé et professionnel, c'est une réponse jugée menaçante que reçut Price. Le bref article du SCMP qui alimente la controverse. Image hébergée par inmediahk Les emails divulgués Inmediahk.net [chinois, anglais] a traduit et mis en ligne les emails, ci-dessous.

Le 7 juin : Le 11 juin : CHINE • Nouvelles émeutes dans l’atelier du monde. Pékin étend la censure et multiplie les représailles à l’encontre des voix dissidentes. Lire en chinois / 看中文 Reporters sans frontières appelle la communauté internationale à réagir à la censure tous azimuts exercée par le gouvernement chinois sur l’information : du blocage de sites à la censure préalable de réseaux sociaux jusqu’au licenciement des journalistes qui s’occupent d’affaires sensibles, les autorités redoublent d’effort pour faire taire toute critique ou voix indépendante, en profitant de l’indifférence générale de la communauté internationale, et en particulier des institutions onusiennes.

“Les derniers événements témoignent du maintien du contrôle global de l’information et des conséquences qui continuent de peser sur ceux qui s’arrogent un tant soit peu de liberté de ton. Pékin ne relâche pas sa censure, mais au contraire semble déterminer à la renforcer sur tous types de média, presse imprimée ou en ligne, national ou étranger. Le silence de la communauté internationale est inquiétant et n’arrange rien. Un journaliste licencié pour avoir critiqué le parti. CHINE • Mauvais accueil de Hu Jintao à Hong Kong. CHINE • Motus sur la tragédie du centre commercial de Tianjin. Chine : L’affaire Chen ravive le débat “L’exil n’est pas la liberté”

Ce billet fait partie de notre dossier Relations Internationales et Sécurité. Tous les liens sont en anglais ou en chinois quand mentionné Le 27 avril 2012, au milieu de la nuit, l'avocat et activiste chinois aveugle Chen Guangcheng s'est échappé d'un village reculé encerclé par les forces de sécurité. Les médias internationaux ont largement couvert le sujet et l'événement s'est transformé en casse-tête diplomatique pour les gouvernements chinois et américains, en pleine préparation de leur sommet annuel à Pékin.

A partir du moment où Chen courait vers la liberté, il paraissait évident qu'il allait chercher refuge auprès de l'ambassade américaine. Mais à l'ambassade, cependant, Chen a fait une déclaration surprenante : il ne voulait ni quitter la Chine ni demander l'asile. Chen Guangcheng: “Monsieur le Premier Ministre, j'ai trois exigences !” Le débat s'enflamme Au départ, Chen était un activiste internationalement connu. Le soutien en jeu M-Bone répond : La promesse du gouvernement. Entretien avec Weibo Today: “La Chine n’est pas que censure et politique” Vous voulez savoir ce qui se passe en Chine sur les médias sociaux mais vous ne parlez pas chinois ? Alors voilà la solution. Cela fait maintenant quatre mois que Elle Lee (@ElleIconLee) et Casey Lau (@hypercasey) ont ouvert une chaîne sur Youtube pour diffuser Weibo Today, une émission hebdomadaire qui reprend les meilleurs sujets des réseaux sociaux chinois en anglais.

Ellie Lee écrit les scripts et présente l'émission et Causey Lau est la productrice qui travaille en coulisses. Nous avons interrogé Elli Lee sur leur émission. Une image de l'émission en ligne Weibo Today Question – Comment vous est venue l'idée d'une émission en ligne sur Weibo ? Réponse – L'intérêt pour la Chine et ses média sociaux est grandissant. Sina Weibo reste le n°1 des réseaux sociaux chinois et je le recommande. Question – Quels sont les objectifs de Weibo Today ?

Réponse – Tout d'abord et avant tout, nous voulons montrer au public que la Chine n'est pas que censure et débats politiques. POLLUTION • En Chine, les villes ont soif d’eau potable. D’après des experts locaux, la moitié des stations d’approvisionnement fournissent une eau impropreà la consommation. Une situation que les autorités préfèrent passer sous silence. Des rédacteurs et éditeurs de journaux mutés ou suspendus par des officiels du Parti. Lire en chinois / 看中文 A quelques mois du 18 ème Congrès du Parti communiste chinois (PCC), le pouvoir resserre son étau sur la presse.

Le 16 juillet 2012, Lu Fumin, rédacteur en chef du quotidien New Express Daily (新快报) à Guangzhou, a été remplacé par Li Yihang, sur ordre du gouvernement central. Le lendemain, deux journalistes du Dongfang Zaobao (东方早报, Oriental Morning Post), l’éditeur Lu Yan, et le rédacteur en chef adjoint Sun Jian, ont été respectivement mutés et suspendus, à la demande d’officiels de la branche shanghaienne du Parti communiste. "Avant la tenue de son prochain Congrès, le PCC renforce chaque jour son contrôle de l’information. La censure préalable des médias publics ne suffisant pas à endiguer la publications d’articles "gênants" pour le Parti, celui-ci orchestre un habile jeu de chaises musicales pour éloigner de la direction éditoriale les journalistes trop critiques et trop indépendants", a déclaré Reporters sans frontières.

Chine : un Tweet fait chuter l’action Sina de 8% Sauf indication contraire les liens sont en anglais. Le 16 juillet 2012 le célèbre blogueur chinois, spécialiste du capital risque et des média sociaux, Isaac Mao, a écrit sur Twitter [en chinois] qu'il avait fait baisser l'action $SINA tous les jours depuis le 17 juin, en réaction à la suppression de son compte utilisateur par SINA Weibo (une plateforme chinoise de microblogging). Dans son tweet il a utilisé le tag spécifique à StockTwits “$+le symbole de l'action”, et son message a ainsi fait le tour des investisseurs du monde entier via la plateforme de communication de l'investissement. Le lendemain, le 17 juillet, l'action SINA avait perdu 8% à l'indice NASDAQ. Le cours de l'action SINA le 17 juillet 2012. Utilisation non commerciale, isunaffairs. Isaac Mao: l'action $SINA en baisse Ci-dessous le message d'Isaac du 16 juillet sur Twitter: [en chinois] Isaac Mao 自6月17日新浪微博刪除我賬戶以來,以每天平均10條微博,10美元/條的低價索賠,並發分析新浪審查自毀的信件給全球基金經理建議“削” $SINA 股票 Le pouvoir du #socialnomics.

Espionnage d’Internet : des firmes chinoises bientôt bannies du marché français ? Certaines technologies chinoises, implantées au cœur des divers réseaux qui composent Internet, donneraient au gouvernement chinois l’accès à toutes les données qui y transitent. Une crainte de plus en plus répandue : un ancien analyste du Pentagone a récemment déclaré que la Chine, à travers les produits commercialisés par certaines entreprises du pays, avait accès à 80% des télécommunications mondiales. « Interdire le déploiement d’équipements chinois » Deux équipementiers chinois sont particulièrement visés : Huawei et ZTE, qui fabriquent notamment des « routeurs cœur de réseau » : des ordinateurs centraux chargés d’acheminer, de distribuer et de gérer le trafic d’Internet. Le rapport sur la cyberdéfense [document ci-contre] du sénateur Jean-Marie Bockel, présenté ce jeudi, propose une solution radicale : Pour Jean-Marie Bockel, « cette procédure ne serait toutefois pas étrangère à des préoccupations liées à la sécurité nationale » : La pression qui s’accroît.

CAMBODGE • L'ami français de Bo Xilai part "librement" en Chine. Interdiction et censure des critiques sur la gestion des inondations. L’inquiétude sur la situation des inondations en Chine s’est généralisée, dans le pays et à l’étranger. Sur les médias et l’Internet chinois, on se demande pourquoi le système de drainage de la ville de Pékin n’a pas permis d’’éviter la catastrophe, et pourquoi les autorités n’ont pas mieux averti les habitants de la capitale. Face à la montée des critiques, le Département de la propagande de Pékin a demandé aux médias d’éviter toute allusion à un manquement de la municipalité concernant la gestion des intempéries.

Plusieurs commentaires et articles ont ainsi été supprimés ou bloqués. La Chine n’avait pas connu un tel déluge depuis près de 61 ans. Très vite, les témoignages des habitants sur Internet, dans les blogs et sur les réseaux sociaux, ont permis la mise en place d’un système d’entraide palliant l’inefficacité des autorités chinoises sur le terrain. Plusieurs journaux chinois ont critiqué le système de drainage des eaux, jugés inefficaces.

Victoire pour des manifestants antipollution en Chine | Rue89 Planète. Emeute contre un projet polluant à Qidong, en Chine, le 28 juillet 2012 (Peter Parks/AFP) On surnomme ces protestations des « Nimby » (« Not in my back-yard », pas à côté de chez moi), des prises de conscience environnementales provoquées par l’irruption d’un danger de pollution près de chez soi. Et en Chine, les manifs Nimby peuvent être violentes, et elles peuvent gagner. Manif contre un projet polluant à Qidong, en Chine, le 28 juillet 2012 (Via Weibo) Les habitants de la ville de Qidong, dans l’estuaire du fleuve Yangtsé (est de la Chine, non loin de Shanghai), se sont violemment opposés à la police et aux autorités politiques, samedi, lors d’une gigantesque manifestation de dizaines de milliers de personnes contre la construction d’un système d’égouts destiné à évacuer près de leur ville les eaux usées d’une usine de pâte à papier pourtant distante de 100 km.

Manif contre un projet polluant à Qidong, en Chine, le 28 juillet 2012 (Peter Parks/AFP) Le maire dévêtu et exhibé à la foule. HONG KONG • WeiboScope se moque de la censure chinoise. Les censeurs de Chine populaire n'ont qu'à bien se tenir ! Un logiciel inventé par des universitaires hongkongais exhume les messages effacés de Weibo, le microblog chinois. Et permet d'en savoir plus sur les us et coutumes des coupeurs de posts. Un logiciel capable de récupérer les messages effacés sur Sina Weibo, le site chinois de microblogging [avec plus de 300 millions d'utilisateurs en Chine], a été mis au point à l'université de Hong Kong.

La censure de Chine continentale surveille de près l'équivalent chinois de Twitter afin d'effacer les posts à caractère politique, mais désormais, WeiboScope permet à des chercheurs de récupérer les messages supprimés pour les analyser. Le projet pilote a été lancé début 2011, et les universitaires sont aujourd'hui en mesure de partager leurs conclusions. WeiboScope suit 300 000 utilisateurs du site de microblogging ayant plus de 1 000 abonnés. Chine : Un dissident inculpé pour avoir diffusé une photo du “suicide” de Li Wangyang. Le dissident Zhu Chengzhi [chinois] a été inculpé “d'incitation à la subversion du pouvoir de l'Etat” durant sa garde à vue, pour avoir enquêté sur le suicide suspect de l'opposant Li Wangyang [fr] . Zhu a été détenu pendant 10 jours à partir du 6 juin 2012 pour ”troubles à l'ordre public”, après avoir diffusé une photo de ce que certains appellent “un faux suicide” sur Internet.

Cependant, la police du Hunan a décidé de l'inculper d'un chef d'accusation plus grave, “inciter à la subversion du pouvoir de l'Etat”, et l'a fait le 25 juillet. Pour l'incitation à la sédition, la peine de prison prévue est de 5 ans, tandis que pour la sédition, la peine peut aller jusqu'à 10 ans de réclusion, comme cela s'est vu pour le lauréat du Prix Nobel de la paix Liu Xiaobo [fr], condamné à 11 ans de prison. Photo du profil de Zhu Chengzhi sur Twitter Qui est Zhu Chengzhi ? Un site, Free Chengzhi, a été lancé pour demander la remise en liberté de Zhu depuis sa première arrestation en juin.

Un faux suicide. Chine : la traque d’un journaliste d’investigation. Zhou Xiaoyun, un journaliste d'investigation de la province de Guangdong, est actuellement recherché par les autorités du district de Funing, dans la province de Jiangsu, pour avoir révélé une affaire de corruption. Depuis le 14 août 2012, Zhou sollicite de l'aide sur différents médias sociaux. A environ 10h30 le 14 août, le message suivant [chinois] est apparu sur le compte de Zhou sur le site de micro-blogging Sina Weibo. A l'heure où ce billet a été publié (en anglais), le message avait été partagé plus de 15 700 fois : La photo de profil de Zhou Xiaoyun sur son compte sur Sina Weibo. 【周筱赟因揭黑遭跨省!】 我揭露江苏阜宁县下文件安置61名判刑领导刑满重新入编,当地承认文件真实但强调完全合法,遭我驳斥后,竟派6名领导昨天飞到广州对我跨省! 发誓一定要挖出周筱赟! [Zhou Xiaoyun est traqué par les autorités d'une autre province après avoir révélé un scandale de corruption] J'ai rendu public un document officiel du district de Jiansu Funing qui reconduit 61 criminels dans la fonction publique.

阜宁县这次派出6名主要领导,带队的是阜宁县委宣传部部长,人高马大,气势汹汹闯进来,但没找到我。 Affaire Gu Kailai : un procès historique sous contrôle. Reporters sans frontières (RSF) dénonce le contrôle total exercé par Pékin sur la couverture du procès de l’épouse de Bo Xilai, haut dirigeant déchu du Parti communiste chinois (PCC), dont le verdict doit être rendu lundi 20 août 2012. “La population chinoise est privée de toute information indépendante sur ce qui apparaît déjà comme l’un des scandales politiques les plus importants de la décennie.

Conscientes de l’immense intérêt médiatique que suscite le procès de Gu Kailai, les autorités emploient un savant dosage entre censure pure et simple et manipulation de l’information, confirmant qu’elles sont passées maîtres en la matière. Tout est mis en oeuvre pour que seuls transpirent les éléments conformes à la version officielle, et pour que les critiques soient canalisées sans éclabousser l’ensemble du Parti à l’approche de son XVIIIe Congrès”, a déclaré l’organisation.

(Photo : Peter Parks / AFP) Sept ans de prison pour avoir fait circuler de l’information au Tibet. CHINE • Abolir la censure, comme au Myanmar, serait nuisible au pays. CHINE • Légère ouverture des médias avant le XVIIIe Congrès. Wang Xiaoning libéré, la Chine reste la plus grande prison du monde pour les net-citoyens. L’auto-censure à Hong Kong. Hong Kong vote, la démocratie à quitte ou double.

Chine : La censure suspendue pendant les manifestations contre le Japon ? Chine : 3 manifestants des droits de l’Homme arrêtés lors d’une manifestation anti-japonaise. Un Chinois abattu par balle parce qu'il s'opposait à la saisie de ses terres. Grève dans une usine d'Apple en Chine. CHINE • Les camps de rééducation bientôt réformés. Un journaliste-citoyen sur le banc des accusés à cause de ses publications. Liu Xia, l’embrasure d’une fenêtre pour seul espace de liberté.

Jeu de nouveaux riches en Chine : deux Ferrari crashées. CHINE • Des pesticides en infusion. Chine : la dissidence en dansant d’Ai Weiwei, « Gangnam style » | Une Zapnet Rue89. CHINE • La richesse de la famille de Wen Jiabao dévoilée. CHINE • Il faut changer de cap. Chine : Un étudiant jette sa chaussure pour défendre la liberté d’expression. La Chine n’en a pas fini avec les camps de rééducation par le travail.

Chine: Les manifestations de Ningbo expriment le mécontentement des classes moyennes. La Chine conteste à l'OMC les aides de l'UE aux énergies renouvelables. Chine : Des comptes Twitter d’observateurs piratés. La censure et la répression déjà réélues. Philippe Paquet: "Le régime chinois traverse une très grave crise" CHINE • Google censuré en Chine pendant le Congrès du Parti communiste. Chine : les trois défis de Xi Jinping. Chine: Condamnation à huit ans de prison pour un propriétaire de cybercafé. Chine: Xi Jinping, nouveau timonier d'un pays en pleine mutation.

CHINE • Hu Jintao cède l'armée à Xi Jinping. CHINE - ÉTATS-UNIS • La marche à suivre pour les dix ans à venir. CHINE - ÉTATS-UNIS • Deux puissances à réformer. Chine : “Freedamn”, “smilence”, des mots anglais pour parler politique. Malgré de nouveaux dirigeants, la Chine n’anticipe pas un avenir rose. Chine : Le Top 10 des personnalités les plus horribles de 2012 ? Ai Wei Wei • Touché. Un rapport sur Internet en Chine en 2012. Un photo-journaliste “envoyé en vacances” après avoir couvert un fait divers. « Ai Weiwei, Never Sorry » : portrait d’un artiste chinois dérangeant.

La Chine serait l'un des pays les plus inégalitaires du monde. "A 16 ans, ils fabriquent l'iPhone 5 contre leur gré" En Chine, des « stagiaires » forcés de 16 ans sur les chaînes de l’iPhone 5 | Une Zapnet Rue89. Lettre ouverte d’une internaute pakistanaise aux net-citoyens chinois. Elton John agace Pékin en soutenant le dissident Ai Weiwei. CHINE - ÉTATS-UNIS • Xi Jinping à la recherche de l’honnête homme. Le changement, c'est quand ? Un mandat fort pour Xi Jinping. Demande à l'Union européenne de prendre position sur la censure en Chine.

Censure et liberté de l'information durant le 18e Congrès du Parti communiste chinois. CHINE • “Il faut des réformes tous azimuts !” CHINE • Les autorités renoncent à la construction d’une raffinerie. La Chine censure le New York Times sur la fortune du Premier ministre. CHINE • Elections à Hong Kong : une mobilisation favorable aux démocrates. Chine: quand une décharge pollue leur quartier, les citoyens manifestent.

La fortune cachée du futur président chinois. Une longue marche reste à faire vers la liberté de l’information.