background preloader

De janvier au 30 décembre 2011

Facebook Twitter

Flash. Le printemps arabe. Photos de Matunisie.com - Photos du mur (1) 20110116. Tunisie, Algérie.. Les pays arabes craignent un effet dominos ! Cohn-Bendit: "Les peuples veulent la liberté Inch'Allah" L'étincelle tunisienne peut embraser d'autres pays arabes" Manifestations : l'exemple tunisien inspire les Égyptiens. Policiers usant de gaz lacrymogènes au Caire, le 25 janvier.© AFP Des manifestations ont rassemblé pas moins de 15 000 personnes au Caire mardi. Fortement inspirée par la révolution tunisienne, cette mobilisation a déjà fait trois morts. Une nouvelle journée de protestation devrait avoir lieu ce mercredi. Les dominos et le mikado. Les First Ladies arabes, équilibristes nées.

Monde arabe : l'agonie d'un système. Les dominos et le mikado. Sociétés : La crise du monde arabe «ne déstabilise pas» Total. Présent en Tunisie et en Égypte, le groupe pétrolier reste toutefois «attentif», admet son PDG, Christophe de Margerie.

Sociétés : La crise du monde arabe «ne déstabilise pas» Total

«Il ne faut pas prendre les patrons pour des brutes qui préfèrent travailler avec des dictateurs.» Dans un entretien au Journal du Dimanche , le PDG de Total, Christophe de Margerie, défend la présence du groupe pétrolier dans certains pays où des régimes durs sont en place. «Dans beaucoup de pays où nous sommes, nous essayons de faire progresser les choses, à notre manière, sans ingérence…» Il salue toutefois le départ du président Ben Ali de Tunisie.

«Si un changement de régime apporte plus de liberté et qu'il nous permet de continuer à travailler, tant mieux!» Pour le moment, les tensions qui ont traversé la Tunisie et l'Égypte, où le groupe est présent, «ont eu peu de conséquences économiques» pour Total, assure Christophe de Margerie, qui admet néanmoins rester «attentif». Avec l'Egypte, le monde arabe à la veille d'un "tsunami" Nombreuses manifestations pour la démocratie au Proche-Orient. Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters | • Mis à jour le Un mois après le départ du dictateur tunisien Ben Ali, de nombreuses mouvements de protestation bousculent les régimes plus ou moins autoritaires du Proche-Orient.

Nombreuses manifestations pour la démocratie au Proche-Orient

Mercredi 16 février, les manifestants demandaient une ouverture démocratique au Yémen, à Bahreïn, en Iran, en Syrie, en Libye et en Jordanie. Yémen. Des affrontements ont éclaté à Aden et à Sanaa, principales villes du Yémen, entre les forces de sécurité et des centaines de manifestants. Selon un bilan diffusé par les services de sécurité, deux personnes sont mortes à Aden. A Sanaa, les forces de police déployées autour d'un rassemblement de l'opposition sur le campus de l'université ont été incapables de maintenir à distance partisans et opposants au régime.

Ces dernières manifestations ont réuni moins de participants que dans les semaines précédentes, quand plusieurs dizaines de milliers de personnes descendaient dans les rues. [PAYS PAR PAYS] La situation dans le monde arabe (17/02) - Monde. [DIAPORAMA] Le printemps des peuples arabes - Monde. Le monde arabe en ébullition pour réclamer la démocratie. La contestation se poursuit dans le monde arabe, la répression aussi.

La contestation a également frappé la Mauritanie et l’Algérie, deux pays du Maghreb où est né le mouvement de révolte qui a chassé du pouvoir le président Zine El Abidine Ben Ali, le 14 janvier en Tunisie, et Hosni Moubarak, le 11 février en Egypte. Le chef de la diplomatie britannique, William Hague, s’est dit des informations » et a qualifié d’ les violences en Libye.

Dans ce pays, gouverné par le colonel Mouammar Kadhafi depuis 42 ans, la répression a fait au moins 77 morts depuis le début de la révolte mardi, selon un bilan de l’AFP établi à partir de sources libyennes. Les troubles dans le monde arabe font trembler l'économie. La carte des révoltes au Maghreb et au Moyen-Orient. Hebdo n° 1060 du 24 février 2011. Uninstalling Dictators. Uninstalling.png (Image PNG, 506x386 pixels) Moyen-Orient : la note que le gouvernement a ignorée. Il y a tout juste six ans, le Centre d’analyse et de prévision (CAP) du ministère des Affaires étrangères rédigeait une note qui annonçait largement les événements actuels dans le monde arabe.

Moyen-Orient : la note que le gouvernement a ignorée

Elle est restée lettre morte. De quoi alimenter les critiques de certains diplomates sur le mépris dont fait preuve l’exécutif à l’égard du travail d’expertise. Ce document de deux pages, daté du 24 février 2005, a été rédigé par le chercheur Olivier Roy. Monde arabe : l'onde de choc - laune : programme du Mardi 01 Mars à 20:20. Révolutions arabes: l'arbre Facebook cache une forêt de fusils. - Un char de l'armée libyenne dans les rues de Tripoli.

Révolutions arabes: l'arbre Facebook cache une forêt de fusils

REUTERS / Chris Helgren - Pour la Tunisie, on a parlé de «Révolution WikiLeaks». En Egypte, ce fut la «Révolution Facebook». Grâce au site de Julian Assange, les Tunisiens ont pris connaissance d'un câble où l'ambassadeur des Etats-Unis révélait la corruption extraordinaire de Zine ben Ali et de sa famille. Via internet, les jeunes Egyptiens exaspérés par Hosni Moubarak et son régime se sont rassemblés et organisés. Hebdo n° 1062 du 10 mars 2011. Dans le monde arabe, une révolution aux multiples visages.

Trois mois après le début de la révolution tunisienne, tour d’horizon de la situation dans le monde arabe, entre démocratie et répression.

Dans le monde arabe, une révolution aux multiples visages

Près de trois mois après le début des soulèvements dans le monde arabe, la logique de la répétition des révolutions tunisienne et égyptienne a été cassée, mais la lame de fond n’en a pas pris fin pour autant. Entre les transitions tunisienne et égyptienne et la descente aux enfers libyenne, le monde arabe présente désormais une grande diversité de situations. « Et si la théorie des dominos était fausse ? Un apartheid médiatique. La majorité des médias arabes souvent financés par les pétrodollars deviennent muets lorsqu'il s'agit de couvrir les révoltes secouant l'Arabie saoudite et les pays du Golfe, déplore le directeur du quotidien pan-arabe Al-Quds al-Arabi. 17 mars 2011 | Partager : Lorsque la journaliste de la BBC Sue Lloyd Roberts a demandé à un responsable de l'ambassade saoudienne à Londres si l'Arabie saoudite risquait elle aussi d'être ébranlée par des mouvements d'opposition, celui-ci lui a rétorqué avec un large sourire que les manifestations n'y auraient pas le même impact qu'ailleurs "parce qu'aucune chaîne de télévision n'osera couvrir l'événement comme en Tunisie, en Egypte ou en Libye".

Un apartheid médiatique

Révolte arabe: les présidents écartés, les monarques restent. Pour des analystes de la région, ce paradoxe s'explique par les tentations dynastiques des chefs d'Etat écartés et par la légitimité encore préservée des souverains qui se maintiennent au pouvoir.

Révolte arabe: les présidents écartés, les monarques restent

"Il est clair que les premiers à avoir été dans la ligne de mire de la contestation politique ont été les présidents", souligne un expert du Brookings Institute à Doha, Salman Shaikh. Le premier à tomber fut Zine El Abidine Ben Ali, en Tunisie, suivi de Hosni Moubarak, en Egypte. Et aujourd'hui, le président Ali Abdallah Saleh, au Yémen, est la cible de la colère de manifestants qui exigent son départ. Révolutions en marche. Découvrez tous nos dossiers sur les révoltes qui secouent depuis plusieurs mois l'Afrique du Nord et plusieurs pays du Moyen-Orient.

Révolutions en marche

Vous y retrouverez des articles tirés de la presse mondiale, ainsi que des galeries de dessins. • La révolution libyenne Le 15 février 2011, des émeutes ont éclaté contre le régime du colonel Kadhafi à Benghazi, la deuxième ville du pays. Un seul Dieu suffit ! La Pologne prête à partager son expérience de la transition. Sceptique quant à l'intervention militaire en Libye, la diplomatie polonaise a préféré dépêcher dans la région Lech Walesa, ancien opposant anticommuniste et fondateur du syndicat Solidarnosc, pour qu’il transmette aux révolutionnaires son expérience d'une sortie pacifique de la dictature.

La Pologne prête à partager son expérience de la transition

La Pologne a été choisie parmi les 21 pays et organisations internationales constituant le groupe de contact sur la Libye [chargé du pilotage politique de l'intervention internationale dans ce pays] pour coordonner la politique envers la Libye. Elle est aussi le seul représentant de notre région. “La Pologne dispose d'une expérience unique en matière de transition démocratique. Il est utile de savoir ce qu'il adviendra en Tunisie après la ‘révolution du jasmin’”, affirme un diplomate de haut rang. Quand, le 17 mars, une délégation de diplomates polonais s'est rendue en Tunisie, c’était le début de la révolution.

Syrie, Algérie, Maroc... Des concessions pour calmer la rue. Alors que le monde arabe continue d’être traversé par l’onde de choc des révolutions tunisienne et égyptienne, certains chefs d’Etat font des concessions de forme pour calmer l’attente de leur population.

Syrie, Algérie, Maroc... Des concessions pour calmer la rue

Le Syrien Bachar al-Assad et l’Algérien Abdelaziz Bouteflika se sont tous les deux adressés à leur pays et ont fait des annonces, tandis que le Maroc libérait des prisonniers politiques. ► Syrie : vers la levée de l’état d’urgence En Syrie, où les protestations ne faiblissent pas dans plusieurs villes du pays, réprimées au prix de dizaines de morts depuis un mois, le président Assad a annoncé samedi que l’état d’urgence serait levé d’ici une semaine.

La révolte arabe menacée de désenchantement. Ce constat alarmiste a été fait ce week-end par plusieurs experts et acteurs de ces révolutions, réunis à Paris pour un colloque sur "Le printemps arabe" à l'initiative du ministère français des Affaires étrangères. Sans parler de la Libye où l'enlisement guette, plusieurs pays "commencent à déchanter", a résumé Farhad Khosrokhavar, professeur à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. "L'Occident doit les aider économiquement pour qu'ils surmontent cette phase de transition", a-t-il demandé. "Il n'est pas possible de penser que la situation va changer en deux ou trois mois dans les pays arabes" en mouvement, a rétorqué Taher Odwan, porte-parole du gouvernement jordanien et ministre des Médias et de l'Information.

"D'aucuns pensent que ce qui s'est passé en Egypte et Tunisie peut se passer ailleurs mais ce n'est pas le cas", a-t-il dit. "On est hésitant, entre enthousiasme et inquiétude", a confirmé Mohamed Ben Salem, membre du parti islamiste tunisien Ennahda. Allah n'y est pour rien ! De Facebook à la galerie d'art, les images qui ont fait la révolution. Jusqu’à la chute du dictateur, écrire « Dégage Ben Ali !

» sur un mur, sur une toile ou sur la Toile était passible d’emprisonnement en Tunisie. Certains artistes, tels que Zed, un graphiste maroco-tunisien ou encore Z, un blogueur-caricaturiste, prenaient pourtant le risque d’exprimer leur révolte contre le régime liberticide. Zed raconte son quotidien, quand il étudiait les beaux-arts à Nabeul, sous le régime de Ben Ali : « Pour acheter une bombe de peinture, il fallait donner une pièce d’identité. La photo, la vidéo étaient extrêmement surveillées. « L'Homme révolté » de Camus éclaire les révolutions arabes. En Tunisie, en Egypte et en Libye, des révoltés, hommes et femmes, « parient, face à la douleur des hommes, pour le bonheur ». Albert Camus, 1957 (Robert Edwards/Wikimedia Commons). Si l’auteur de « L’Homme révolté », publié il y a soixante ans, était toujours vivant, il dirait que les événements qui se déroulent aujourd’hui dans son Afrique du Nord natale nous rappellent que la Méditerranée a une rive sud dont la jeunesse incarne les principes de son essai : « La plus orgueilleuse des races, nous autres Méditerranéens », déclarait-il, « vivons toujours de la même lumière ».

Alors que le monde plongeait dans les profondeurs glaciales de la guerre froide au début des années 50, Albert Camus ne pouvait trouver de chaleur intellectuelle ni à l’Est, ni même à l’Ouest. Son regard était fixé sur la Méditerranée, où « la jeunesse du monde se trouve toujours autour des mêmes rivages ». C’est tout sauf cela. Gene Sharp, l'Américain qui a inspiré les révolutions arabes ? De la révolution. Après le printemps arabe, l'UE retouche sa politique de voisinage. Dégage ! La B.O. des révolutions arabes.

Le printemps arabe, 6 mois plus tard. Tout commence en Tunisie le 4 janvier 2011 avec le décès de Mohammed Bouazizi, vendeur ambulant à Sidi Bouzid. Anonymous : derrière le masque, des hackers révolutionnaires. Ils n’ont que trois ans et ils font peur aux plus grandes puissances, des Etats-Unis à l’Iran en passant par le Royaume-Uni, mais aussi aux firmes multinationales. Plus de démocratie ne règle rien. L’Union européenne est confrontée à une multitude de problèmes. Le printemps arabe sponsorisé par Washington ? Manifestants égyptiens acclamant Facebook lors de la révolution dite du 25 janvier (Krzysztof Urbanowicz_Flickr_CC). Cinémas en Afrique : c'étaient les dernières séances.

L’Europe a un rôle à jouer. Procès d'Hosni Moubarak: le procès d'un homme ou d'un système ? L'ONU analyse la situation en Syrie. La Syrie est au banc des accusés dans le cadre d'une réunion extraordinaire du Conseil des droits de l'homme de l'Onu qui s'est ouverte lundi à Genève et dont la représentante américaine a dit qu'elle soulignait l'isolement croissant du président Bachar al Assad. Les Etats-Unis, l'Union européenne et plusieurs pays arabes entendent mettre en place une enquête internationale sur des atteintes aux droits de l'homme commises par les forces gouvernementales syriennes contre des manifestants d'opposition. Printemps arabe : Mouammar Kadhafi bientôt membre du club des dictateurs déchus? Des sanctions doivent s’appliquer aux entreprises qui coopèrent avec les dictatures.

Révolution arabe : "Pas de Grand Soir islamiste à l'horizon" Les pays sahéliens réunis à Alger pour parler sécurité. La charia en Libye, est-ce grave, docteur ? Les blogueurs arabes se rencontrent à Tunis. Trois militantes des droits des femmes reçoivent le Nobel de la Paix. Un Nobel pour Tawakkul Karman, une victoire pour le "Printemps arabe" Le Printemps arabe: une saison mouvementée loin d'être terminée. Le Prix Sakharov à des militants du Printemps arabe.

Le prix Sakharov décerné à cinq figures du printemps arabe. Beyrouth : révolutions arabes en débat, interrogations et espoirs. « Les chrétiens d'Orient ne doivent pas soutenir les dictateurs » Les USA s'inquiètent de l'utilisation des armes vendues dans le Golfe.

Le gaz poivre, outil de répression nouvelle génération. Etre laïque en terre d'islam. Hebdo n° 1060 du 24 février 2011. La poussée islamiste dans les urnes n'annonce pas un « automne intégriste » Faut-il avoir peur des islamistes ? Faut-il avoir peur ? Un ex-ministre allemand accusé de plagiat engagé par l'UE. La personnalité de l'année selon Time : « The Protester » S Person of the Year 2011. « Le mot “islamiste” ne veut plus dire grand-chose » Robert Baer : "On va vers une guerre de cent ans". "Occupy", c'est le mot de l'année.

Le printemps arabe va-t-il se retourner contre les femmes ? 2011, la "Belle Epoque" avant l'Apocalypse. Le monde arabe mis à nu. Les banques et les agences de notation sont les dictateurs de l'Occident. Moubarak en procès au Caire : comment juger les dictateurs ? L'effet domino s'amplifie au Maghreb et au Moyen-Orient. Vague de contestation populaire au Moyen-Orient: 17 morts en 48 heures. 20110212.jpg (Image JPEG, 500x310 pixels) Après Ben Ali et Moubarak, d'autres dirigeants arabes menacés. Les leçons de l'Egypte : les despotes tremblent, partout. 20110130.jpg (Image JPEG, 500x310 pixels) FRANCE 24 - La carte des manifestations de soutien dans le monde. Document sans nom. Www.world-revolutions.info. Arab spring: an interactive timeline of Middle East protests.