background preloader

BIOGRAPHIE

Facebook Twitter

Lusigny. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Géographie[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] L'ancienne paroisse et commune de Saint-Pourçain-la-Matelière, précédemment dénommée Saint-Pourçain-Malchère et qui se trouvait au sud du bourg actuel, a été réunie à Lusigny en 1826. Ladite commune de Saint-Pourçain-la-Matelière porta, au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), le nom de Dorvalet[1]. Politique et administration[modifier | modifier le code] Démographie[modifier | modifier le code] En 2011, la commune comptait 1 707 habitants.

Histogramme de l'évolution démographique Lieux et monuments[modifier | modifier le code] Vue aérienne du château de Pomay L'église Saint-Jean-Baptiste.L'ancienne cure.Le château de Pomay. Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Communes de l'Allier Notes et références[modifier | modifier le code] Notes[modifier | modifier le code] Église Saint-Pierre de Moulins. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Localisation[modifier | modifier le code] Historique[modifier | modifier le code] Les obsèques de François de Grossouvre y ont été célébrées le 11 avril 1994[2]. Références[modifier | modifier le code] Liens internes[modifier | modifier le code] Liste des monuments historiques de l'Allier. René Souchon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir Souchon. Biographie[modifier | modifier le code] Élection régionale de mars 2010 en Auvergne[modifier | modifier le code] Il se représente aux élections régionales de mars 2010. Action à la tête de la région Auvergne[modifier | modifier le code] La jeunesse : « Grande cause régionale »[modifier | modifier le code] Le nouveau mandat de René Souchon est placé sous le signe de la jeunesse, qu’il a déclarée « Grande cause régionale » lors de la campagne. La mesure phare est la Carte jeune Nouveau Monde, délivrée depuis le 1er janvier 2012, qui permet aux jeunes de 18 à 25 ans sous conditions de ressources de bénéficier d’une carte de crédit pour financer sept prestations indispensables à l’autonomie des jeunes (logement, mutuelle, transports…).

Renforcer l'attractivité du territoire auvergnat[modifier | modifier le code] Tourisme et aménagement du territoire[modifier | modifier le code] Liste des députés du Cantal. Louis Mexandeau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Né près d'Arras en 1931, Louis Mexandeau vit la guerre dans une famille protestante, engagée dans la Résistance avec un père déporté. Après l'obtention d'une agrégation en histoire, il devient professeur d'université et s'installe dans la région caennaise.

Il est membre associé de l'Académie des sciences, arts et belles-lettres de Caen. Il est l'un des fondateurs du Club de la chanson paillarde et a collaboré au choix des titres de l'album Le Plaisir des dieux de Pierre Perret[1] qu'il a préfacé. Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur le 29 avril 2003 et promu au grade d'officier le 1er janvier 2013[2].

Mandats et fonctions[modifier | modifier le code] Député de la 2e circonscription du Calvados Assemblée nationale Mandats locaux 1983 - 2008 Conseiller municipal de Caen1973 - 1992 Conseiller général du Calvados1986 - 2004 Conseiller régional de Basse-Normandie Ministre. Pierre Joxe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir Joxe. Famille[modifier | modifier le code] Pierre Joxe, frère d'Alain Joxe, est le fils de Louis Joxe, ancien ministre du général de Gaulle, le petit-fils de l'essayiste Daniel Halévy et l'arrière-petit-fils de l'académicien Ludovic Halévy. Carrière[modifier | modifier le code] Lors de l'affaire du Rainbow Warrior, Pierre Joxe lance une enquête de police et organise la fuite des informations dans la presse[3]. Ces fuites permettent à l'enquête néo-zélandaise de progresser très rapidement et déclenchent un important scandale médiatique. Selon un des participants de l'opération, Pierre Joxe aurait ainsi cherché à se débarrasser de Charles Hernu, ministre de la Défense, alors proche de Mitterrand, et rival politique au sein du gouvernement[4].

Il est actuellement vice-président trésorier de l'IFRI[9] et président de l'Association France-Algérie[10]. Passions[modifier | modifier le code] Pakistan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. République islamique du Pakistan اسلامی جمہوریۂ پاکستان (ur) Islāmī Jumhūrīyah Pākistān (ur) Islamic Republic of Pakistan (en) Le Pakistan, en forme longue la République islamique du Pakistan, en ourdou Pākistān, پاکِستان et Islāmī Jumhūrīyah Pākistān, اسلامی جمہوریۂ پاکستان, est une république islamique du sous-continent indien entourée par l’Iran, l’Afghanistan, la Chine, l’Inde et la mer d'Arabie. Fondé le , le Pakistan entretient des relations tendues avec l’Inde depuis sa création en raison du partage entre ces deux pays du territoire du Cachemire.

Les deux pays se sont affrontés durant trois guerres successives. Les Pakistanais sont un peuple indo-européen, principalement Indo-Aryen (80 %) et iranien (20 %) tant sur le plan ethnique que linguistique. C'est une république fédérale et les provinces disposent de certains pouvoirs et d'institutions démocratiques. Étymologie[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Maroc. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. Royaume du Maroc المملكة المغربية (ar) Al Mamlakatu'l-Maghribiya (ar) Écouter ⵜⴰⴳⵍⴷⵉⵜ ⵏ ⵍⵎⵖⵔⵉⴱ (ber) Tagldit N'Lmeghrib (ber) La zone hachurée sur la carte désigne le Sahara occidental, revendiqué et majoritairement contrôlé par le Maroc, mais dont la souveraineté n'est pas reconnue à l'ONU.

Le Maroc, officiellement le Royaume du Maroc, en arabe المغرب (al-Maghrib) et المملكة المغربية (al-Mamlakatu'l-Maghribiya), en berbère ⵍⵎⵖⵔⵉⴱ (Lmeghrib) et ⵜⴰⴳⵍⴷⵉⵜ ⵏ ⵍⵎⵖⵔⵉⴱ (Tagldit N'Lmeghrib), appelé également le « Royaume chérifien »[9], est un pays d'Afrique du Nord. Régime politique Le Maroc est le seul pays africain à ne pas faire partie de l'Union africaine, mais peut bénéficier des services de cette organisation tels que les services de la banque africaine de développement.

Amine Gemayel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Amine Gemayel (أمين الجميل) (né à Beyrouth le ) a été président de la République libanaise de 1982 à 1988. Amine Gemayel est le fils de Pierre Gemayel, fondateur du parti Kataeb, les phalanges libanaises. Il appartient à une grande famille libanaise, les Gemayel. Formation et premiers pas politiques[modifier | modifier le code] Après l'obtention de son diplôme en droit, Amine Gemayel a travaillé au renforcement et à l'extension des affaires de presse familiales.

En 1970, grâce à une élection spéciale, il est élu pour succéder à son oncle décédé, Maurice Gemayel, comme membre de l'Assemblée nationale; il bat Fouad Lahoud par 54 % des votes contre 41 %. Il est réélu en 1972, au cours des dernières élections se déroulant avant les vingt années qui suivirent. La présidence de la République[modifier | modifier le code] Gemayel, dont le mandat arrive à terme le 23 septembre 1988, ne peut pas constitutionnellement se représenter. Allier (département) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Allier. Bien qu'appartenant à la région administrative d'Auvergne, l'Allier correspond pour l'essentiel à l'ancienne province du Bourbonnais. Il n'existe pas de gentilé traditionnel pour nommer les habitants du département de l'Allier.

Parmi les noms envisagés, on note : Alliérins, Elavérins, Bourbonnais ou… habitants de l'Allier[1]. L'Allier et les provinces et pays qui occupaient son territoire avant 1790. En 1940, le gouvernement du maréchal Pétain s'installa dans la ville de Vichy, qui obtint alors le statut de sous-préfecture. Château de Billy Il comprend aussi trois villes thermales : Bourbon-l'Archambault, Néris-les-Bains, Vichy. Le Bocage bourbonnais La Sologne bourbonnaise La Montagne bourbonnaise La Limagne bourbonnaise Pays frontière au milieu des terres, l’Allier constitue réellement une zone franche entre nord et midi.

Carte de l'Allier Pierre Monzani était préfet de l'Allier depuis le 14 janvier 2009. Palais de l'Élysée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Élysée. Le palais de l'Élysée est un hôtel particulier parisien, situé au no 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, dans le 8e arrondissement. Il s'agit du siège de la présidence de la République française et de la résidence officielle du président de la République depuis la IIe République. Les médias utilisent, par métonymie, l'expression « l'Élysée », pour désigner les services de la présidence de la République française. Construit par l'architecte Armand-Claude Mollet en 1720 pour Louis Henri de La Tour d'Auvergne, comte d'Évreux, le palais de l'Élysée a une histoire illustre : cadeau du roi Louis XV à sa favorite, la marquise de Pompadour, en 1753, puis palais princier de Joachim Murat, beau-frère de Napoléon Ier, qui, en 1805, en fit sa résidence impériale.

L'actuel hôte de l'Élysée est François Hollande, président de la République française depuis le 15 mai 2012. Histoire[modifier | modifier le code] Palais de l'Alma. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Alma. Le palais de l’Alma est un palais national de la République française, situé quai Branly dans le 7e arrondissement de Paris. Il est contigu au musée du quai Branly et presque en face du pont de l'Alma qui, comme le palais, tire son nom de la bataille de l'Alma en Crimée qui s'est déroulée en 1854. Histoire[modifier | modifier le code] Il est construit en 1861 par l'architecte Jacques-Martin Tétaz dans le but d'en faire de nouvelles écuries pour la Maison de l'Empereur, Napoléon III[1], et y loger le personnel chargé de celles-ci. Le bâtiment est partiellement affecté à l'École d'état-major supérieure de la guerre.

En 1881, il devient une dépendance de la Présidence de la République pour ses écuries[2]. Description[modifier | modifier le code] Le palais comprend environ soixante-dix appartements de fonction dont certains servent aux proches collaborateurs du président de la République[2]. Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ne pas confondre avec le RAID, qui dépend de la Police nationale. Présentation[modifier | modifier le code] Depuis le 1er septembre 2007, une profonde réorganisation a eu lieu. Le « nouveau » GIGN regroupe, sous le même nom, l'intégralité des hommes de l'ancien GSIGN[2] : Ces forces, sont conduites et soutenues par deux états-majors : l'État-major Opérationnel (EMOPS)l'État-major d'Administration et de Soutien Les gendarmes nouvellement arrivés sont tous formés à l'intervention, puis ont la possibilité d'être formés à la protection ou à la recherche/observation (anciennes missions du GSPR et de l'EPIGN).

Moyens[modifier | modifier le code] L'effectif total actuel est d'environ 420 militaires contre 380 en 2008[3] et 407 en 2009. Il sera alors possible d'engager jusqu'à 200 hommes entraînés et habitués à travailler ensemble lors d'interventions de grande envergure (prise d'otages massive par exemple, comme à Beslan). Voir aussi : Missions du GIGN. Mazarine Pingeot. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Pingeot. Biographie[modifier | modifier le code] Fille de François Mitterrand et d'Anne Pingeot, conservatrice au musée d'Orsay, Mazarine Marie Pingeot est reconnue par François Mitterrand devant notaire le [3]. Jean-Edern Hallier aurait tenté dès 1982 de dévoiler ces informations[4] mais ce sont deux photographes Pierre Suu et Sebastien Valiela qui publient en novembre 1994, dans Paris Match, une photo de Mazarine et son père à la sortie du restaurant le Divellec[5].

Elle effectue sa scolarité au lycée Henri-IV à Paris. En septembre 1994, elle intègre l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud (classée 4e sur 35). Agrégée de philosophie (reçue en juillet 1997 18e sur 73), Mazarine Pingeot a déposé fin 2011 un projet de thèse portant sur Descartes et a enseigné à l'université de Provence (à Aix-en-Provence)[6]. En février 2005 est publié son quatrième ouvrage Bouche cousue (Julliard). Participations.

Anne Pingeot. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Pingeot. Anne Pingeot, née le à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), est une historienne de l'art française, conservateur honoraire au musée d'Orsay. Biographie[modifier | modifier le code] Anne Pingeot rencontre François Mitterrand en 1961. Passionnée par le dessin, il l'aide à monter à Paris pour des études d'art. Conservatrice au département des Sculptures au musée du Louvre, Anne Pingeot prend part au projet du musée d'Orsay à partir de 1973, en tant que spécialiste de la sculpture du XIXe siècle puis y devient conservatrice des sculptures. Elle donne naissance à Mazarine Pingeot, fille de François Mitterrand, le à Avignon. Le président de la République la consulte souvent lors de la réalisation du projet du « Grand Louvre ». En 2001, elle est nommée membre du Comité des travaux historiques et scientifiques dans la section d'archéologie et d'histoire des civilisations médiévales et modernes[1].

Famille Mitterrand. Comité des chasses présidentielles. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les chasses présidentielles se déroulent dans le parc du château de Chambord Le Comité des chasses présidentielles est une organisation française temporairement inactive, dépendant de la présidence de la République, ayant pour activité principale la gestion des chasses présidentielles dans différents parcs. Présentation[modifier | modifier le code] Rambouillet Le Comité des chasses présidentielles gérait les chasses dépendant des domaines du président de la République, à Rambouillet et Marly-le-Roi, tous deux dans le département des Yvelines[1], ainsi que celles mises à sa disposition au château de Chambord dans le Loir-et-Cher.

À Rambouillet et à Marly-le-Roi, il s'agissait de chasses au petit gibier, à Chambord de battues aux sangliers. Traditionnellement, une journée était réservée aux parlementaires, une au corps diplomatique (ambassadeurs étrangers en poste à Paris)[2]. Historique[modifier | modifier le code] Président de la République. Corée. Pakistan. Gabon. Maroc. Tunisie. Syrie. Liban. POLITIQUE. République populaire de Chine. François Mitterrand. Famille Mitterrand. Mazarine Pingeot. Anne Pingeot. Élection présidentielle française de 1965. Fédération de la gauche démocrate et socialiste. Charles Hernu. André Soulier. Nièvre (département) Allier (département) Équitation et chasse. Action française. Nationalisme intégral. Charles Maurras. La Montagne (journal) Le Journal du Centre. L'Express. Jean-Jacques Servan-Schreiber. Françoise Giroud. Saint Louis Sucre. Napoléon Bullukian.

Coca-Cola. Seconde Guerre mondiale. Libération de la France. Stay-behind. Gladio. France. Organisation du traité de l'Atlantique Nord. Pierre Mendès France. Maquis (résistance) Pseudonyme. Maquis du Vercors. Massif de la Chartreuse. Grenoble. Service d'ordre légionnaire. Joseph Darnand. 11e régiment de cuirassiers. Massif du Vercors. Organisation de résistance de l'armée. Tirailleurs marocains. Rhumatologie. Lyon. Vaise. CENTRE ANTI-MIGRAINE. Vichy. Lycée Saint-Louis-de-Gonzague. 16e arrondissement de Paris. Compagnie de Jésus. Ancêtre noble. Père. Première Guerre mondiale. Gaz moutarde. Liban. Beyrouth. Duché de Bourbon. Grossouvre.