background preloader

Didactique et pédagogie

Facebook Twitter

Etudier le temps qui passe (journée, mois, semaine...) / la vie autrefois. Innovation et web 2.0. Richard-Emmanuel Eastes - Médiation scientifique. Les ERNEST. Apprendre2.0 et google search. Culture,élevage,reproduction de vers à soie avec des feuilles de mûrier,chenilles,bombyx mori,photos,élever,dessin. Notre élevage de vers à soie. Cet animal est domestiqué depuis très longtemps, c'est à dire qu'il est élevé par l'Homme.

Notre élevage de vers à soie

Il ne vit plus dans la nature à l'état sauvage. L’homme l’élève pour la soie qu’il fabrique. Yrjo Engeström - EIAH'2005 Environnements Informatiques pour l'Apprentissage Humain (25/05/2005) Théorie de l’Activité : applications au domaine des TICE. Fondements et évolutions majeures de la Théorie de l’Activité La Théorie de l’Activité (TA) prend ses sources dans l’école russe de psychologie du développement humain à partir de la thèse historico-culturelle défendue par L.Vygotski et diffusée en France dans le courant des années 60 : l’apprentissage, avant d’être le fait d’individus isolés, serait d’abord un phénomène social puisqu’il se déroule dans des contextes culturellement déterminés imprimant leurs marques spécifiques aux groupes humains dans leurs comportements les plus quotidiens.

Théorie de l’Activité : applications au domaine des TICE

L’activité humaine s’y organise et s’y déploie au moyen des outils dont disposent les individus, qu’il s’agisse du langage ou de tout autre artefact présent dans les milieux où ils évoluent. Dans la filiation des idées vygotskiennes, A. Léontiev (1976) propose de distinguer trois niveaux au sein des activités dont les frontières demeureraient poreuses, mouvantes... Le modèle établi par Y. Knowledge Building International Project. Designs for Deep Understanding (Devis pour la compréhension approfondie)Pour consulter le texte intégral (en anglais), cliquez ici.Pour consulter la présentation PowerPoint (en anglais), cliquez ici.Pour voir le film, avec exemples de coélaboration de connaissances (en anglais), cliquez ici.

Knowledge Building International Project

Auteures et auteurs : Thérèse Laferrière, Christian Perreault et Pier-Ann Boutin (Université Laval - Québec, Canada)Nancy Law et Johnny Yuen (University of Hong Kong - Hong Kong, Chine)Mireia Montané (Col•legi de Doctors i Llicenciats Filosofia i Lletres i en Ciències - Barcelone, Catalogne, Espagne) Oscar Ernesto Hernandez Lopez (Universidad Iberoamericana - Puebla, Mexique) Pere Boluda (Col•legi Sant Pau Apòstol - Tarragone, Catalogne, Espagne) Marta Blancafort (Escola Projecte - Barcelone, Catalogne, Espagne) Résumé : Le Knowledge Building International Project (KBIP 2007-2009) fonctionne sur la base de réseaux locaux répartis sur le globe en fonction de l'innovation.

L'École Éloignée en Réseau. Thérèse Laferrière. Thérèse Laferrière est professeure titulaire à l'Université Laval.

Thérèse Laferrière

Elle a poursuivi des études doctorales en éducation humaniste à l'Université de Boston où elle a obtenu le doctorat en 1978. Elle a aussi enseigné à l'Université de Montréal ainsi qu'à Assumption College et à Boston University au Massachusetts. Elle a occupé des fonctions administratives à l'Université Laval de 1983 à 1995 : directrice du département de Psychopédagogie, vice-doyenne à l'enseignement (deux mandats de deux ans) et doyenne (deux mandats de quatre ans). Ces fonctions l'ont amenée à mieux comprendre le développement organisationnel. Elle a siégé sur nombre de comités, commissions ou assemblées où elle a démontré des qualités de membership et de leadership. Profondément convaincue de la nécessité d'une synergie entre les savoirs théorique et pratique, elle forme des alliances université(s) - milieu(x).

Curriculum vitae (en date de septembre 2013) Médiathèque de l’Université Paris Descartes > S.H.S > PREA 2K30 > Auditions PREA2K30 > Entretien de prospective avec Thérèse Laferrière. Lectures & paroles. R2 SCIENCES 42. Leçon d'adieu d'André Giordan - Enseigner - Sciences, EE et EDD. Le temps de l’écriture est venu. Nous vivons une époque étonnante, nous sommes enfin entrés dans le temps de l’écriture.

Le temps de l’écriture est venu

Longtemps réservée à quelques spécialistes ou professionnels patentés, l’écriture (de toutes natures) est désormais accessible à tous. Produire de l’information est une activité à géométrie très variable. Internet et en particulier les nouveaux outils de publication, réseaux sociaux, micro-réseaux, blogs, wiki, forum etc… offrent de multiples possibilités qui s’ajoutent aussi à l’image, fixe ou animée, le texte et le son. Chacun de nous est désormais à portée d’un clic de toute écriture. Mais pour en profiter, encore faut-il en avoir le projet d’une part et ensuite choisir les outils adaptés à ce projet. Les outils de production de l’information numérique disposent d’une « affordance » qui ne doit pas être ignorée. Un autre exemple d’outil d’écriture qui pose problème : les outils d’écriture vidéo. L’usage de la photo numérique s’est rapidement développé et est aujourd’hui banalisé.

Le fait de culture en éducation, une transmission seulement ? Transmettre des connaissances c’est avant tout partager !

Le fait de culture en éducation, une transmission seulement ?

Quand on analyse l’effet des sites de mutualisation, les espaces de partage en ligne, on s’aperçoit que du partage d’informations émergent des connaissances chez ceux qui participent activement à ce partage. Autrement dit plus on partage plus on transmet. Malheureusement le discours ordinaire de la transmission ne laisse pas entendre cette approche : transmettre c’est déverser ! Et certains d’ajouter advienne que pourra…pour celui qui est recouvert de tout ce qu’on lui a transmis. Le fait de culture est d’abord un fait de partage puis un fait de mutualisation. Apprentissage de la lecture et. Les aimants. Revue Education & didactique 2010/1, vol. 4 - n°1. Aster - Archives : Fascicule N° 37, 2003 Interactions langagières 1.

Aster - Archives : Fascicule N° 38, 2004 Interactions langagières 2. Aster - Archives : Fascicule N° 33, 2001 Écrire pour comprendre les sciences. Aster - Archives : Fascicule N° 31, 2000 Les sciences de 2 à 10 ans. Lot de rationalité. Aster - Archives : Fascicule N° 24, 1997 Obstacles : travail didactique. Aster - Archives : Fascicule N° 25, 1997 Enseignants et élèves face aux obstacles.