background preloader

Jeanlikethepants

Facebook Twitter

hello

King of Couture: How Louis XIV Invented Fashion as We Know It. September 1 marks the 300th anniversary of the death of King Louis XIV, France’s longest-reigning monarch.

King of Couture: How Louis XIV Invented Fashion as We Know It

Logging 72 years on the throne, Louis eclipsed Queen Victoria by a decade. But this tercentenary also commemorates a beginning: the birth of haute couture as people know it today, seasonal, corporate, media-driven, and—above all—French. When Louis came to the throne in 1643, the fashion capital of the world wasn’t Paris, but Madrid. Taste tends to follow power, and for the past two centuries or so Spain had been enjoying its Golden Age, amassing a vast global empire that fueled a booming domestic economy. Spanish style was tight and rigid—both physically and figuratively—and predominantly black. Just as French aristocrats imported their fashions from Spain, they bought their tapestries in Brussels, their lace and mirrors in Venice, and their silk in Milan.

The Pursuit Of Happyness - Ending scene. Does economics growth bring increased living standards? Increasing the rates of economic growth has long been the holy grail of conventional economics and politics.

Does economics growth bring increased living standards?

To a large extent, most developed economies have been highly successful in increasing economic output. But, has such an impressive increase in national output actually improved people’s standard of living? To decide whether economic growth has increased happiness is highly subjective, and it is difficult for economists to make concrete arguments. However, it is worth noting the various side effects of growth and consider there impact on general living standards. Benefits of economic growth 1. Consumers can benefit from consuming more goods and services. 2. With increased tax revenues the government can spend more on important public services such as health and education. The economics of happiness. Last year was not a happy one.

The economics of happiness

Does Economic Growth Make Us Happy? - Our World. What makes us happy?

Does Economic Growth Make Us Happy? - Our World

Good health? Good relationships? Le bonheur, nouvelle donnée de l’économie ? Entretien avec Renaud Gaucher, économiste et psychologue,propos recueillis par Arnaud Leblanc Renaud Gaucher est économiste et psychologue de formation.

Le bonheur, nouvelle donnée de l’économie ?

Peut-on mesurer le bonheur ? Réflexions sur les indicateurs de bien-être — Sciences économiques et sociales. La mesure du bonheur est un problème qui a été posé dès la naissance de l'économie classique.

Peut-on mesurer le bonheur ? Réflexions sur les indicateurs de bien-être — Sciences économiques et sociales

Comme le rappelle Annie L. Cot : « avec Jeremy Bentham, l'économie politique trouve une ambition pour deux siècles à venir : la volonté, héritée des lumières, de faire advenir une société transparente et rationnelle, ordonnée sur la base du double principe de l'intérêt individuel et du plus grand bonheur pour le plus grand nombre » [1]. La doctrine utilitariste à travers le calcul des peines et des plaisirs constitue un fondement de la théorie marginaliste qui elle même a produit les outils de raisonnements de l'analyse néoclassique contemporaine. Toutefois, avec l'essor de la macroéconomie et la mise en place d'agrégats de comptabilité nationale, les économistes ont orienté leurs réflexions vers les explications de la croissance économique et des fluctuations cycliques.

Le bonheur, une idée neuve en économie. En 2011, l'enseignante à l'université Paris-I-Sorbonne et membre de l'Ecole d'économie de Paris est sollicitée par les médias pour élucider ce phénomène en apparence inexplicable.

Le bonheur, une idée neuve en économie

Ses travaux ricochent aux Etats-Unis, où The New Yorker publie un article intitulé « Glad to be unhappy : the French case », et en Grande-Bretagne, où elle est citée à foison par le quotidien The Guardian. Tout le monde s'emballe. Il n'en fallait pas plus pour réveiller la controverse politique. Le bonheur existe-t-il en économie ? Il n’y a pas qu’en économie que le bonheur soit un sujet sérieux, mais en économie, le bonheur est un champ d’études, une discipline même tout à fait sérieuse, avec nombre d’économistes spécialisés, aux Etats-Unis mais aussi en France, avec par exemple, Claudia Senik, professeur à l’université Paris-Sorbonne et à l’Ecole d’économie de Paris, et qui a publié l’an passé un livre qui a connu un certain succès sur "L’économie du bonheur".

Le bonheur existe-t-il en économie ?

Il s’agit d’une discipline née dans les années 70, aux Pays-Bas, où l’on était sans doute un peu plus hédoniste qu’aujourd’hui. A cette époque, les économistes commencent à s’intéresser à la psychologie pour décrypter le comportement des ménages. C’est la grande question qui occupe ces économistes. Le bonheur une notion economique 0. Bonheur et croissance économique - Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur.

Dans la théorie économique traditionnelle, davantage de croissance, c’est davantage de bien-être matériel et donc davantage de bonheur.

Bonheur et croissance économique - Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur.

Or, les recherches sur le relation entre revenu et bonheur montrent que ce n’est pas forcément vrai. D’abord, que ce soit entre pays ou à l’intérieur des pays, la relation entre bonheur et revenu paraît curvilinéaire : l’augmentation du revenu, lorsque le revenu est faible, aide à l’amélioration du bonheur, puis, à partir d’un seuil qui varie selon les études, l’augmentation du revenu n’a plus d’incidence sur le bonheur. Ensuite, dans les pays riches, la croissance économique n’a pas permis une augmentation du bonheur. Pour expliquer ce phénomène, les économistes du bonheur utilisent les arguments de la comparaison sociale et de l’adaptation.

La comparaison sociale est ici le fait de comparer ses revenus aux revenus des autres. Les psychologues mettent en avant d’autres raisons. Il est possible de neutraliser la perte de bonheur des chômeurs. Economie du bonheur et développement humain. Jean-Baptiste de Foucauld (1) L'abondance frugale, ligne d'horizon d'une mondialisation réussie - La Croix.

Alexandre Dumas, se référant à Horace, l'a fort bien dit: « L'argent est un bon serviteur, mais un mauvais maître »!

Economie du bonheur et développement humain. Jean-Baptiste de Foucauld (1) L'abondance frugale, ligne d'horizon d'une mondialisation réussie - La Croix

L'argent n'est maîtrisé que s'il est au service d'un projet, un projet qui le dépasse, un projet dont la valeur spirituelle excède la légitime utilité sociale. Ce fut le cas pendant les Trente Glorieuses: il s'agissait alors de reconstruire et de réparer les dommages de la guerre, puis d'assurer la montée en puissance du progrès économique et de la sécurité sociale. Ce projet-là est désormais à bout de souffle. Le progrès économique ne va plus nourrir comme auparavant le progrès démocratique. Mais nous n'en avons pas encore clairement conscience. En reconsidérant et en élargissant la notion de richesse: celle-ci est autant relationnelle et spirituelle que matérielle. Comment opérer ce changement culturel? DE FOUCAULD Jean-Baptiste. Les politiques du bonheur. Une histoire du bonheur.

Harvard Business Review Décembre 2015-Janvier 2016 Mag Stratégie Une histoire du bonheur Mag Le 18/11/2015 Comment la recherche du « contentement » a façonné la culture et l’économie de l’Occident. L'économie du bonheur à l'heure de la crise. Depuis près de quarante ans les chercheurs en sciences sociales se posent la question de savoir si l'argent fait le bonheur.

La réponse portée par ceux qui croient en le paradoxe de l? Économiste américain Richard Easterlin (*) est, qu'à un instant donné au sein d'un même pays, les plus riches sont en moyenne bien plus heureux que les plus pauvres. Néanmoins, la croissance du PIB par tête ne va pas de pair avec une « croissance de bonheur » moyen? Il est donc intéressant d'inverser l'argumentation.