background preloader

Drone

Facebook Twitter

Le drone Lilly va vous suivre à la trace. Les amateurs de sports extrêmes risquent de beaucoup apprécier ce nouveau drone. Le marché des drones est actuellement en pleine expansion et si DJI et Parrot règnent en maîtres sur le secteur, certaines boites sont prêtes à tout pour se tailler une part du gâteau et c’est justement le cas des concepteurs du Lily. De prime abord, il ressemble à n’importe quel quadricoptère. Il a un look très soigné avec un joli boitier en polycarbonate et de nombreuses pièces en métal. Ses créateurs l’ont même pourvu de deux yeux éclairés par des LED et d’un module photo. La caméra est intégrée au drone Par son entremise, Lily est en mesure de capturer des vidéos en Full HD à 60 images par seconde ou en HD à 120 images par seconde. Son capteur atteint une définition de 12 millions de pixels et il est couronné d’une optique grand angle dotée d’une focale fixe, avec un stabilisateur d’image en prime.

Lily n’est pas encore disponible dans le commerce mais les pré-commandes sont ouvertes. Lily, le drone-caméra qui vous suit à la trace. Pour tous les sportifs, le must-have est désormais d’immortaliser ses exploits en haute-définition. Pour garder les mains libres tout en pratiquant son activité préférée, les drones munies de GoPro sont devenus monnaie-courante pour les VTTistes, les skieurs, les motards, etc. Lily Camera devrait leur plaire Lily est le nom d’un nouveau drone grand public doté de caractéristiques à faire pâlir de jalousie les drones stars de fabricants réputés comme Parrot ou DJI, qui vient de lever 75 millions auprès d’Accel Partners.

Le drone Lily se présente sous la forme d’un quadrirotors dont le corps ressemble à une petite soucoupe avec 2 yeux bleus à LEDs et intègre une caméra. La caméra placée sous le drone permet d’immortaliser vos moindres faits et gestes pendant environ 20 minutes en résolution HD 1080p à 60 fps ou en HD-720p à 120 ips pour faire du slow-motion. Via. Bionic Bird, l’oiseau robot français connecté ! Après « l’homme qui valait 3 milliards » célèbre sitcom des années 70, Bionic Bird débarque. C’est un robot oiseau nouvelle créature de l’ingénieur français en aéronautique Edwin Van Ruymbeke. Cocorico ! Un oiseau parmi les siens Bionic Bird est donc un oiseau connecté d’à peine 9 grammes et facilement pilotable depuis votre smartphone ou tablette sur iOS et début 2015 pour Android. Il reproduit à la perfection le mouvement des ailes d’un oiseau. Ludique et simple d’utilisation ce qui vous ferez presque passer pour un fin ornithologue. L’App Vol, disponible sur l’App Store, est ultra sensible et intuitive puisqu’une simple commande lui permet de prendre son envol et il obéira aux mouvements de votre poignet tel un fauconnier.

D’une portée de 100m grâce au Bluetooth,il peut voler jusqu’a 20km/h aussi bien en intérieur qu’en extérieur selon les conditions climatiques, car pas « waterproof » ni adepte des grandes « bourrasques » de vent. Un objet volant oui, mais pas un drone ! La Fondation Linux lance DroneCode - Korben. La Fondation Linux lance DroneCode Histoire de mettre un peu de fraicheur dans le monde merveilleux des drones, et surtout tenter d'unifier un peu tout ce qui se fait dans ce secteur en termes logiciels et matériels open source, la Fondation Linux, accompagnée d'entreprises privées telles que 3D Robotics, DroneDeploy, Squadrone System, Walkera, Intel, Qualcomm ou encore Baidu, a lancé un nouveau projet baptisé Dronecode.

Il s'agit pour la Fondation Linux de proposer une plateforme open source et communautaire destiné à la réalisation et au fonctionnement d'engins autonomes volants. Je vous rassure, ils ne partent pas de zéro et ont eu la bonne idée de s'appuyer sur 2 projets reconnus et déjà très utilisé par les professionnels du secteur : ArduPilot, un logiciel qui permet de programmer ces fameux UAV à l'aide d'un Arduino, ainsi que sur PX4 qui propose des ressources afin de mettre au point son propre système de pilotage automatique matériel et logiciel. Source. Airdog, un drone qui vous suit pour vous filmer sous votre meilleur angle. Airdog est un drone quadricoptère autonome qui est capable de suivre un sujet pour le filmer en mouvement en s’adaptant à sa trajectoire pour fournir des images aériennes de qualité. Les drones ont connus un tel engouement qu’Airdog a récemment achevé avec brio une campagne de financement participatif d’un montant record.

Le drone quadricoptère créé par une équipe de passionnés venus de Lettonie pourrait devenir le compagnon incontournable des fans de sports extrêmes. Airdog est capable de suivre un sujet en temps réel et de façon autonome pour immortaliser ses exploits en vidéo ! Pour ses concepteurs, cela ne fait aucun doute AirDog est l’avenir des tournages sportifs. Ce drone ouvre de toutes nouvelles possibilités pour filmer des rallyes automobiles, des courses équestres ou des courses cyclistes à l’aide d’une simple caméra GoPro. Présentation d’Airdog : Janis Spogis, cofondateur de Helico Aerospace Industries (créateurs d’Airdog), explique : Disponibilité et prix : 5 drones qui semblent venir du futur mais qui sont déjà parmi nous.

Les drones prennent une place de plus en plus importante dans notre société. Alors que nous les associons encore à une époque futuriste, nombre d’entre eux existent déjà vraiment. Découvrez cette liste de 5 drones bien réels et tout à fait surprenants. 1. Le USS Zumwalt Le USS Zumwalt est un navire de guerre développé par la US Navy, mais c’est également un drone. 2. Cet engin est un drone sous-marin que vous pouvez construire vous-même. 3. Le Chaotic Unmanned Personal Intercept Drone (C.U.P.I.D., littéralement le drone chaotique autonome personnel d’interception) est une expérience dévoilée par les studios Chaotic Moon lors de la conférence SXSWi 2014. 4. L’AirPenguin (le pingouin aérien), créé par la compagnie allemande d’automatisation Festo, est un drone autonome ressemblant à un pingouin, qui peut se déplacer en totale liberté dans une zone aérienne délimitée par un contrôleur. 5. Nano Quad Q4 : le plus petit quadricoptère au monde. Grâce à MiniPlanes.fr nous avons pu mettre la main sur l’un des derniers quadricoptère ultra-compact de Revell-Hubsan, le Nano Quad Q4.

Mesurant 45 mm x 45 mm et pesant 11.5 grammes, il s’agit là du plus petit quadricoptère au Monde. Doté d’un design plutôt plaisant et d’une facilité de prise en main grâce à son gyroscope intégré, ce drone vendu 39,90 € est doté d’une batterie Lipo 3,7 V 100mAh que vous pourrez complètement recharger en une vingtaine de minutes grâce à un cordon USB pour une autonomie d’environ 10 minutes. Livré avec 4 hélices de rechange et une petite télécommande 4 voies en 2,4 Ghz (fonctionnant avec 2 piles AAA non incluses), il ne nous aura fallu qu’une quinzaine de minutes pour prendre en main la bête et traverser les bureaux histoire d’attirer l’attention de nos collègues émerveillés par ce drôle d’engin aux LEDs rouges et bleus.

Pocket Drone

Drone Hybride. Parrot. DJI Phantom : tout savoir sur tous les modèles de la gamme. The DJI Phantom became less than a year after its launch in early 2013 THE quintessential cult drone multirotor, succeeding the pioneer of its kind, Parrot AR.Drone. That he must have. For a simple reason : this is probably the best in its niche. I must say that all the ingredients were there for global success. The market, first : the interest of the general public for drones has exploded over the past year, and we probably just the beginning of an even greater enthusiasm. Then the Machine : DJI Phantom is a true technological achievement, but not only. We know that to actually reach the public, and out of the slot a little narrow geeks and other early adopters, a high-tech device must first be offered at an affordable price, be easy to use, ideally ready to use out of the box without the need to read 15 pages of instructions before use, fun to use, and managed a design perspective.

DJI Phantom 1 “original” It is first come, released early 2013 (forever) en version v1.0.. Who ? Who ?