background preloader

Avc

Facebook Twitter

Quels produits laitiers contre l’AVC ? Letterberry /Shutterstock.com Selon une méta-analyse américaine, la consommation régulière de produits laitiers serait associée à une diminution du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Quels produits laitiers contre l’AVC ?

De précédentes études étaient déjà parvenues à cette conclusion. Au total, 18 études incluant 762 414 individus ont été analysées. Selon les auteurs, une consommation quotidienne de 200 g de lait entraîne une diminution du risque de survenue d’AVC de 7%. Cette réduction s’est avérée maximale pour 125 g de lait par jour et 25g de fromage. Dans le détail, 9 études ont permis de montrer que le lait et les produits laitiers pauvres en graisses diminuaient la tension artérielle. A noter que l’AVC est responsable de 30 000 décès chaque année en France. Un anti-cholestérol montre un effet sur la plaque d’athérome. ©Phovoir Lors du dernier grand congrès américain de cardiologie qui vient de se tenir à la Nouvelle-Orléans, une nouvelle biothérapie anti-cholestérol (inhibiteur de PCSK9) a démontré un effet significatif sur l’athérosclérose.

Un anti-cholestérol montre un effet sur la plaque d’athérome

Laquelle est provoquée notamment par l’accumulation de cholestérol dans les artères, à l’origine d’événements cardio-vasculaires. Le handicap "invisible" après un AVC. AVC : on a découvert comment prévenir les récidives. Accident Vasculaire Cérébral.

AVC : on a découvert comment prévenir les récidives

Quand le diagnostic tombe après une hospitalisation en urgence, la famille sait que c'est grave. Ce qu'elle sait moins : une victime d'AVC sur trois, si elle survit, en fera un autre dans les cinq ans... Des globules blancs en trop grand nombre, cause de récidive ? Et si un simple masque à oxygène pouvait éviter les séquelles liées à l'AVC ? Le 10/02/2016 : Jean-claude Baron, directeur de recherche Inserm au sein de l'unité 894 « Centre de Psychiatrie et Neurosciences » en collaboration avec des chercheurs anglais et allemands a émis une hypothèse qui pourrait bien changer le traitement administré aux patients atteints d'un AVC : leur apposer le plus rapidement possible un masque à oxygène pour réalimenter le cerveau et lui éviter les risques de séquelles.

Et si un simple masque à oxygène pouvait éviter les séquelles liées à l'AVC ?

Pourquoi personne n'y avait pensé avant ? C'est un geste simple qui préviendrait presque totalement le patient de la perte neuronale et des déficits sensorimoteurs. Bref, qui réduirait considérablement le risque de handicap lié à l'AVC. Si les travaux de Baron n'ont été testés pour l'instant que chez l'animal, les résultats sont flagrants. En effet, si les traitements actuels permettaient de désobstruer les vaisseaux et sauver les tissus cérébraux encore viables, ils ne permettaient guère d'éviter les séquelles neurologiques. Via Inserm. Lors d'un AVC un simple masque à oxygène pourrait réduire les séquelles. Lors d'un accident vasculaire cérébral (AVC), l’administration d'oxygène, au moyen d'un simple masque, pourrait prévenir des séquelles, suggère une étude menée par des chercheurs français, anglais et allemands, publiée dans la revue Brain.

Lors d'un AVC un simple masque à oxygène pourrait réduire les séquelles

Corée du sud : un gant facilite la rééducation des patients après un AVC. L’accident vasculaire cérébral est considéré aujourd’hui comme l'une des principales causes d'invalidité.

Corée du sud : un gant facilite la rééducation des patients après un AVC

La rééducation motrice après un AVC peut être longue et très coûteuse. Les programmes d’exercices de remise en forme qui sont cruciaux pour la récupération sont pour la plupart répétitifs et ne peuvent être pratiqués que le sous contrôle d'un spécialiste. Aujourd’hui, très peu de patients ont la chance de pouvoir profiter pleinement de l'aide et des traitements nécessaires pour récupérer toutes leurs facultés physiques de manière totale ou significative.

Quand on pense nouvelles technologies, on pense souvent Internet, domotique, robots, etc. Une plante aux vertus anti AVC. Journée mondiale de l'AVC : la thrombectomie pour piéger les caillots sanguins. Article extrait du mensuel Sciences et Avenir n°824 disponible en kiosque jusqu'au 1er novembre 2015.

Journée mondiale de l'AVC : la thrombectomie pour piéger les caillots sanguins

En savoir plus via l'encadré en bas de page >> THROMBECTOMIE. Régime anti-cholestérol. E-cordiam : recuperer-apres-un-avc. Le cholestérol n'est pas le seul coupable de l'infarctus. Accuser le mauvais cholestérol d’être responsable à lui seul des infarctus du myocarde serait largement exagéré.

Le cholestérol n'est pas le seul coupable de l'infarctus

D’ailleurs, plusieurs études arrivent à ce constat : on a beau faire baisser le taux de mauvais cholestérol grâce aux médicaments comme les statines, on ne réduit pas forcément de manière satisfaisante le risque d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral. Un taux anormal de cholestérol et/ou de lipides sanguins n’est observé que dans 40 à 60 % de l’ensemble des infarctus du myocarde. Pourquoi ? Parce que de nombreux autres facteurs entrent en jeu : ce sont les fameux « facteurs de risque cardiovasculaire » qui favorisent eux aussi le développement de l’athérosclérose (plaques d’athérome) et la survenue de complications, comme l’infarctus. Parmi ceux-ci : AVC : les aliments à éviter. Le saucisson Pourquoi : C'est le sel et les mauvaises graisses que l'on trouve dans les charcuteries qui sont en cause. « L'excès de sel (plus de 6g par jour) favorise l'élévation de la tension artérielle en accroissant la rétention d'eau dans l'organisme.

AVC : les aliments à éviter

Cette tension accroît la pression sur les vaisseaux sanguins et peut entraîner une hypertension, l'un des principaux facteurs de risques pour l'AVC », explique le Dr Mazighi.En plus : la charcuterie (saucissons, pâtés, jambon fumé, saucisses...) contient de mauvaisesgraisses (lipides trans ou saturées) qui font augmenter le mauvais cholestérol*. Les saucissons et les pâtés font parties des charcuteries les plus grasses, avec plus 30% de MG, favorisant ainsi les dépôts de cholestérol sur les parois des artères, un facteur de risque important dans la survenue des AVC.Consommation : 1 à 2 fois par semaine. AVC : Dix facteurs représentent 90 % des risques d’accidents vasculaires cérébraux. Dix facteurs représentent 90 % du risque global d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) selon une vaste étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet.

AVC : Dix facteurs représentent 90 % des risques d’accidents vasculaires cérébraux

Ces résultats ont été obtenus dans le cadre de l’étude Interstroke, présentée au congrès mondial de cardiologie de Pékin, menée sur un total de 6.000 personnes (3.000 cas d’accident vasculaire cérébral et 3.000 cas témoins), dans 22 pays, de 2007 à 2010. L'accident vasculaire cérébral - AVC. Un traitement pour aider le cerveau à brûler les graisses. De nouvelles cellules nerveuses après un AVC. Deux professeurs suédois affirment avoir découvert un mécanisme jusque là inconnu, par lequel le cerveau produit de nouvelles cellules nerveuses après un accident vasculo-cérébral (AVC).

Après avoir provoqué chez des souris un accident vasculo-cérébral, les chercheurs de l'Université Lund et de l'Institut Karolinska en Suède ont indiqué que les cellules de soutien, appelées astrocytes, ont commencé à former des cellules nerveuses dans la partie blessée du cerveau. En se servant de méthodes génétiques pour cartographier le sort réservé aux cellules, le professeur Zaal Kokaia et le professeur Olle Lindvall ont constaté que les astrocytes dans cette partie du cerveau formaient des cellules nerveuses immatures, qui se développaient ensuite en cellules matures nerveuses.

Reconnaître l’AVC VITE. Lutte contre les AVC du 4 janvier 2015, info : RTBF Vidéo. Pourquoi on ne mange pas sa langue en mâchant. Malgré quelques incidents, lorsqu'on mâche on évite de mordre sa langue. Un geste loin d'être inconscient qui serait contrôlé par notre cerveau, selon les chercheurs de l'Université du Texas Medical Branch à Galveston. tout serait dû à un mécanisme activé par les neurones prémoteurs, déclenchant le contrôle de la trajectoire des muscles de la mâchoire et de la langue, selon eux.

Deux muscles coordonnés pour protéger la langue En mettant au point un virus qui s'est infiltré dans les muscles de la bouche de plusieurs souris, ils ont pu suivre sa trajectoire et observer le mécanisme de la mastication de plus près. Les secrets de notre cerveau. Ayant fait l’expérience d’une forme rare d’accident vasculaire cérébral et d’une lourde opération chirurgicale du cerveau, le Dr. Taylor a observé et stimulé la « reconstruction » son propre cerveau de l’intérieur. Aujourd’hui, elle témoigne et fascine : elle s’est désormais « engagée à informer le public sur la beauté et la résilience de l’esprit humain, sur la réadaptation neurologique, et la valeur essentielle du don d’organe (notamment du cerveau) pour la recherche » .

La 4ème de couverture de « Voyage au-delà de mon cerveau » annonce la couleur : nous sommes face à une expérience unique ! Le jour où Jill Bolte Taylor, chercheuse en neurosciences à Harvard, est victime à trente-sept ans d’un accident vasculaire cérébral, sa vie bascule : elle assiste à la dégradation de ses facultés au point qu’en l’espace de quelques heures elle ne peut plus marcher, parler, lire, écrire, ni même se rappeler à quoi sa vie ressemblait jusque-là.

Le Corps Humain - L'irrigation du cerveau humain. Organisation Chaque partie du cerveau est spécialisée dans une tâche particulière. Globalement, la moitié gauche est responsable de la pensée verbale et la moitié droite de la pensée figurative (émotion, réflexion). Pour remplir ses fonctions, le cerveau a besoin de beaucoup d’énergie, mais c’est pourtant l’organe du corps qui est le moins capable d’en stocker. C’est pourquoi il lui faut en permanence de l’oxygène et du glucose (sucre) apporté par le sang. Les artères Pour son irrigation, le cerveau possède ses propres artères ou vaisseaux nourriciers. • L’artère basilaire est formé de l’union des deux artères vertébrales. Les capillaires Comme tous les organes, le cerveau est irrigué par des milliards de capillaires. Les veines Des capillaires au cœur, le sang circule par des veinules puis des veines. Accident vasculaire cérébraux. L'accident vasculaire cérébral - AVC. AVC : les aliments à éviter.

Le saucisson Pourquoi : C'est le sel et les mauvaises graisses que l'on trouve dans les charcuteries qui sont en cause. « L'excès de sel (plus de 6g par jour) favorise l'élévation de la tension artérielle en accroissant la rétention d'eau dans l'organisme. Cette tension accroît la pression sur les vaisseaux sanguins et peut entraîner une hypertension, l'un des principaux facteurs de risques pour l'AVC », explique le Dr Mazighi.En plus : la charcuterie (saucissons, pâtés, jambon fumé, saucisses...) contient de mauvaisesgraisses (lipides trans ou saturées) qui font augmenter le mauvais cholestérol*. Les saucissons et les pâtés font parties des charcuteries les plus grasses, avec plus 30% de MG, favorisant ainsi les dépôts de cholestérol sur les parois des artères, un facteur de risque important dans la survenue des AVC.Consommation : 1 à 2 fois par semaine.

Les séquelles après un AVC. Les pathologies observées en cas de lésions cérébrales droites. AVC - Dépression et les séquelles mentales. Puisqu’un accident vasculaire cérébral (AVC) affecte le cerveau, toutes ses fonctions, que ce soit la mémoire ou la santé mentale, peuvent en être affectées. Plusieurs survivants d’AVC ressentent de la peur, de l’anxiété, de la frustration, de la tristesse et un sentiment de deuil envers leurs pertes de capacité mentale et physique. AVC - Les émotions après un AVC. AVC : Dix facteurs représentent 90 % des risques d’accidents vasculaires cérébraux. Après un léger AVC il faut être attentif à la dépression et aux troubles de la vision. Lundi, 03 Octobre 2011 10:24 Communiqué. AVC : Une banane par jour peut réduire le risque. Accidents vasculaires cérébraux. Une nouvelle molécule pour guérir les AVC et doubler la neurogenèse ? L’une des pistes pour pallier à diverses pathologies cérébrales, telles que les maladies d’Alzheimer et de Parkinson ou, entre autres, les accidents vasculaires cérébraux, est d’agir au niveau d’une neurotrophine peptidique (naturellement synthétisée dans le cerveau) appelée BDNF et de ses récepteurs cellulaires, dont les rôles métaboliques multiples sont très largement bénéfiques et nécessaires pour le fonctionnement du cerveau, puisque le « Brain Derived Neurotrophic Factor » induit la neurogenèse ou naissance de nouveaux neurones ainsi qu’une meilleure connectivité en agissant sur leur plasticité.

Augmenter les niveaux de BDNF revient à améliorer la mémoire, la pensée abstraite, les fonctions exécutives, et l’ensemble des caractéristiques cognitives, et cela sans aucun danger connu. Depuis 2007, un prototypage moléculaire a ainsi été breveté. AVC : Dix facteurs représentent 90 % des risques d’accidents vasculaires cérébraux. J'ai été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC). J'ai besoin de conseils pour mon retour à domicile. Questions fréquentes. L’accident vasculaire cérébral (AVC) Longtemps considéré comme une fatalité, l’AVC, souvent appelé « attaque cérébrale », est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau, qui entraîne la mort des cellules cérébrales.

Association d'aide aux victimes d'Accident Vasculaire Cérébraux. AVC - Accident vasculaire cérébral – Le site de l’attaque cérébrale. AVC - Les émotions après un AVC. Après un léger AVC il faut être attentif à la dépression et aux troubles de la vision. Entretenir le cerveau (privilégier les "médecines" douces)