background preloader

Espoir acouphènes, oreilles : avancées technologiques

Facebook Twitter

Pour la recherche,
2 "avancées" seraient vraiment cruciales :

- mesurer les acouphènes objectivement
Non seulement mettre en place des outils de mesure, entre autres auprès des spécialistes
Mais aussi réaliser ces mesures à grande echelle avec des outils utilisables "en live" par les patients

- mettre en place des questionnaires exhaustifs à destination des malades, et pourquoi pas des "carnets de bord" numériques en ligne

Espoir pour les acouphènes. Tinnitus talk (forum anglo saxon) Améliorer la mémoire par la suppression d’une protéine ? La mémoire est la capacité à réactiver rapidement des circuits neuronaux, grâce au renforcement de certaines synapses. © PYP, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0 Améliorer la mémoire par la suppression d’une protéine ? - 2 Photos « Nos résultats démontrent que le cerveau contient une protéine importante qui limite la production de molécules nécessaires à la formation de la mémoire, explique le docteur Keith Murai, neuroscientifique de l’IR-CUSM, auteur principal d’une étude publiée dans la revue Cell Reports, et professeur agrégé au département de neurologie et de neurochirurgie de l’université McGill.

Nous avons constaté que lorsque cette protéine, qui agit comme un frein, est supprimée, le cerveau est capable de stocker plus d’informations. » Un vieux rêve de l’humanité est de trouver des nootropes sans danger qui permettraient d’améliorer considérablement les capacités du cerveau humain, comme la mémoire, la créativité et l’intelligence. © Yakobchuk Vasyl, shutterstock.com Sur le même sujet. Daniel Chao (CEO Halo Neuroscience) : "Halo va stimuler votre cerveau grâce à des impulsions électriques" Mémoire, apprentissage d'une langue, capacités mathématiques... Halo Neuroscience prépare un objet connecté destiné à stimuler le cerveau. Entretien avec son CEO, en visite à Paris pour LeWeb. JDN. Pouvez-vous me décrire la technologie Halo Neuroscience ?

Daniel Chao. Pourquoi se lancer dans ce projet ? Nous stimulons tous notre cerveau de manière chimique : avec des cigarettes, du café, du thé... Concrètement, comment ça marche ? Le cerveau est hautement anatomique dans ses fonctions. Quelles applications imaginez-vous ? "Stimuler l'apprentissage, la mémoire, améliorer le mouvement... " On ne peut pas dire exactement ce sur quoi l'on travaille, mais la littérature scientifique est très documentée en ce qui concerne l'apprentissage et la mémoire. Comment cela se présentera ? Micro-casque ou bandeau Un produit qui stimule électriquement le cerveau et qui soit à destination des particuliers n'existe pas encore.

Vous voulez envoyer des impulsions électriques dans le cerveau des utilisateurs. Un capteur qui reproduit le "6e sens" de l'araignée. Bientôt un médicament au cannabis pour les enfants épileptiques. 18 décembre CANNABINOÏDES – La Grande-Bretagne expérimente un traitement dérivé du cannabis sur des enfants épileptiques. L'objectif : diminuer la fréquence et la gravité des crises. La question du cannabis à usage thérapeutique revient sur le devant de la scène. Après la cigarette électronique aux cannabinoïdes en France, voilà qu'un essai clinique sur un médicament dérivé du cannabis et surtout à destination d'enfants voit le jour en Grande-Bretagne. Ce traitement, du nom d'Epidiolex, ne contient pas de THC mais du cannabidiol (CBD), un autre composant sans effet psycho-actif du cannabis.

Épilepsie sévère Toutefois, contrairement à l'e-cigarette Kanavape, l'Epidiolex est prescrit dans le cadre d'un essai clinique avec des indications thérapeutiques précises. EN SAVOIR + >> 3 conseils pour savoir comment réagir face à une crise d'épilepsie Résistance aux traitements EN SAVOIR + >> Le Sativex, médicament dérivé du cannabis, autorisé en France. THE DAILY STAR | Bangladesh latest news, breaking news, World, Technology, Business, Sports. Communiquer de cerveaux à cerveaux est désormais possible. L’étudiant de gauche pense à tirer un coup de canon dans un jeu et envoie un signal à la personne de droite, la main prête à faire feu grâce à une tablette tactile. © Mary Levin, University of Washington Communiquer de cerveaux à cerveaux est désormais possible - 1 Photo Chacun sait comme il peut être parfois compliqué d’exprimer ses sentiments ou d’expliquer des concepts abstraits… Aussi, transmettre une information directement d’un cerveau à un autre, est-ce vraiment de la science-fiction ?

Avant d’en arriver là, des chercheurs de l’université de Washington ont voulu transmettre une information simple d’un cerveau à un autre, en utilisant une « interface de cerveau à cerveau » (brain to brain interface ou BBI). Ce dispositif a plusieurs fonctions : lire l’information provenant de l’activité neurale du cerveau émetteur, la décoder et transformer l’information numérique afin de générer une autre activité neurale dans le cerveau récepteur. Sur le même sujet. Ces Français qui inventent la médecine du futur. Bertin Nahum, PDG de Medtech Créateur de robots Bertin Nahum peut sourire : à 44 ans, cet ingénieur a été jugé quatrième entrepreneur le plus révolutionnaire de la planète par Discoveries Series...

Juste derrière Steve Jobs, Mark Zuckerberg et James Cameron. Son aventure commence à Montpellier lorsqu'il fonde, avec trois amis d'école, la société Medtech, spécialisée dans la robotique chirurgicale. Repéré par le géant américain Zimmer, il lui cède, pour 3 millions d'euros, les brevets de ses robots. Il développe alors Rosa, sorte de GPS capable de guider la main des neurochirurgiens. De Pékin à Riyad, une trentaine d'hôpitaux en sont déjà équipés. >> Notre dossier sur les nouveaux génies français Hugues Duffau, neurochirurgien As du bistouri Ses collègues du monde entier défilent au bloc du CHU de Montpellier pour le voir opérer. Laurent Levy, fondateur de Nanobiotix Fan de nano Devenu patron de start-up, il s'engage pour promouvoir la nanomédecine à Bruxelles.

Fée des rayons "Sacrée bécane! " Epilepsie : ce robot opère le cerveau en passant par la joue. CHIRURGIE. Dans les cas les plus sévères d’épilepsie résistante aux traitements médicamenteux, il peut être nécessaire de procéder à une opération neuro-chirurgicale. Le but est d'isoler les zones impliquées dans les crises en les déconnectant du reste du cerveau. Des opérations qui peuvent s'avérer très délicates, notamment parce qu'il est nécessaire de percer la boite crânienne pour atteindre les structures cérébrales impliquées dans les crises d'épilepsie. Opérer le cerveau en passant par la joue Dans le but de minimiser les risques de ces opérations et de les rendre moins invasives, des ingénieurs et médecins de l'université de Vanderbilt (Tennessee, Etats-Unis) ont imaginé un système permettant d'accéder à certaines zones à la base du cerveau en passant par la joue des patients.

L'épilepsie est une maladie neurologique chronique définie par la répétition spontanée de crises provoquées par l'hyperactivité extrême d'un groupe de neurones dans le cerveau. ExAblate Neuro: Brain Treatment with MR guided Focused Ultrasound. Quick links: InSightec has CE mark for targets in the thalamus, sub thalamus and pallidum regions of the brain. Intended use for neurological disroders (essential tremor, tremor-dominant idiopathic parkinson's- unilateral and neuropathic pain).

Read more informationation about ExAblate Neuro Download a brochure Learn about ongoing clinical trials for movement disorders Learn more about brain disorders ExAblate Neuro Features Targeted ablation of deep seated brain tissue through an intact skull Intraoperative MR imaging for therapy planning Real time feedback using MR thermal imaging to confirm procedure safety and outcome Interactive tools to personalize treatment parameters Using ExAblate for Neurosurgery Applications The ExAblate device for treating neurosurgery applications consists of a unique “helmet” like apparatus consisting of thousands of individual ultrasound elements. ​

Watch Eyal Zadicario talk about what is FUS neurosurgery and the development roadmap, as of Oct 2012. Un organe fonctionnel formé à partir de quelques cellules. Pour la première fois, un organe complet et fonctionnel s'est développé à partir de seulement quelques cellules dans le corps d'un animal. Une recherche prometteuse, qui pourrait ouvrir la voie à une méthode alternative à la transplantation d'organes. Les chercheurs de l'Université d'Edimbourg en Ecosse, à l'origine de cette étude publiée dans Nature Cell Biology, sont parvenus à la formation complète d'un thymus chez des souris après implantation de quelques cellules de cet organe. Le thymus est situé à la base du cou et plonge dans la partie supérieure du thorax, dans la partie antérieure de ce couloir appelé "médiastin". Le médiastin sépare les deux poumons. - See more at: THYMUS.

Un thymus structurellement normal Les chercheurs ont utilisé des cellules d'un embryon de souris. Ce fut une surprise totale pour nous GREFFE. EDP Audio - Le premier site d'information 100% dédié à l'Audiologie. Détails Publié le vendredi 21 février 2014 13:11 Technologie Audio infos Audiology infos Des scientifiques américains ont mis au point de nouvelles sondes microscopiques, permettant d’analyser l’activité d’une unique cellule ciliée. Cette prouesse a été rendue possible grâce à deux laboratoires de l’université Stanford en Californie, celui d’ingénierie microscopique et celui d’Antony Ricci, qui s’intéresse aux mécanismes impliqués dans la conversion des ondes sonores. La nouvelle sonde, qui mesure 300 nanomètres de diamètre, est constituée de silicone. Cette sonde fonctionne en fait en combinaison avec une électrode qui mesure les échanges d’ions entre l’intérieur et l’extérieur de la cellule, au niveau des canaux ioniques.

Ces nouvelles avancées techniques devraient permettre de mieux comprendre les mécanismes de l’audition à l’échelle d’une cellule et de répondre à certaines questions qui sont restées sans réponse jusqu’à présent. Cellules souches : et la cornée repoussa… - A la une, Maladies oculaires. Illustration de la cornée après l’utilisation de cellules souches limbiques. ©Kira Lathrop, Bruce Ksander, Markus Frank, and Natasha Frank Des scientifiques américains sont parvenus à faire repousser la cornée humaine à partir de cellules souches ! Cette réussite est susceptible d’avoir de nombreuses implications, notamment pour des patients victimes de brûlures ou d’accidents chimiques au niveau des yeux.

La cornée est la partie antérieure transparente du globe oculaire. A l’image d’un verre de montre, elle permet le passage de la lumière. Elle peut être altérée par des opacités, un œdème ou une déformation – que ceux-ci soient liés à une maladie ou à un accident (brûlure…) – entraînant une cécité. Dans la revue Nature, des chercheurs du Massachussetts Eye and Ear Institute, du Boston Children’s Hospital, du Brigham and Woman’s Hospital et du VA Boston Healtcare System décrivent la façon dont ils sont parvenus à régénérer de la cornée humaine. L'homme électro-magnétique. Ce virus inconnu présent chez un humain sur deux. L'intestin, notre second cerveau. Un second cerveau dans les intestins. Pirater le cerveau pour en extraire des informations.

Des interfaces cerveau-machine seraient capables d'accéder à des informations présentes dans nos cerveaux. En effet, des chercheurs ont récemment montré qu'il est possible d'utiliser des interfaces neuronales directes pour accéder aux données stockées dans notre mémoire. Si les pirates informatiques s'attaquent d'habitude à nos boites e-mail, nos ordinateurs personnels et plus récemment à nos smart-phones, ils pourraient bientôt s'attaquer directement à nos cerveaux. Les ondes cérébrales P300Parmi les ondes cérébrales que ces appareils sont capables de capter, les chercheurs ont utilisé un signal particulier appelé P300.

Le signal P300 est observé chez des sujets classifiant des stimuli (images, sons) en fonction d'une tâche à accomplir. Par exemple, si l'on fait défiler sur un écran une série aléatoire de nombres entre 0 et 9 et que l'on demande à un sujet de compter le nombre de fois où le nombre de 5 apparaît, un pic du signal P300 sera observé à chaque affichage du nombre 5. Une puce qui décrypte le cerveau. Une puce électronique posée à la surface du cerveau permet de décrypter les messages que s'échangent les neurones avec une précision jamais égalée. A l'avenir, elle pourrait permettre aux personnes paralysées de contrôler par la pensée un bras robotisé ou un exosquelette. Cette technologie, développée à l'Institut de neurosciences des systèmes - de la Timone à Marseille, en collaboration avec l'Ecole des Mines de Saint-Etienne, dispose d'un capteur ultra précis. "Le problème lorsque l'on veut interpréter ou analyser les signaux émis pour le cerveau pour commander des machines c'est la quantité d'informations que l'on peut récupérer", explique Christophe Bernard, qui dirige l'unité Inserm 1106 - Institut de neurosciences des systèmes de la Timone.

"Les signaux ne sont pas très précis et donc difficile à interpréter. Nous avons donc créé un capteur qui va amplifier à la source le signal émis par le cerveau. " BIOARTIFICIEL. Des chercheurs créent un muscle auto-régénérant - 1 avril 2014. MUSCLÉ. C’est une belle expérience qu’a réalisé une équipe de chercheurs en ingénierie biomédicale de la Duke University (États-Unis). Ce groupe de scientifiques a réussi à créer un muscle squelettique in vitro et à l’implanter chez des souris.

Leurs travaux ont été publié le 25 mars dans la revue PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences). Les muscles squelettiques ont pour fonction d'assurer la motricité du corps, en permettant de faire bouger le squelette de manière volontaire. Parmi les plus connus du corps humain on peut citer les biceps, les triceps ou les abdominaux. De solides fibres musculaires à partir de cellules souches Pour créer ce tissu musculaire, les chercheurs ont mélangé des cellules souches de souris à un hydrogel, une substance plasmatique similaire à un gel et composée de biopolymère.

Le muscle que nous avons créé représente une avancée importante dans le domaine de l’ingénierie biomédicale. Muscle bioartificiel par sciencesetavenir RÉGÉNÉRATION. Premier succès du clonage thérapeutique humain chez des adultes. Les cellules souches embryonnaires constituent l’un des outils majeurs de la médecine régénérative, qui sera probablement en mesure de réparer les organes malades, voire d’en faire pousser intégralement en laboratoire.

Désormais, les scientifiques savent les obtenir à partir de cellules de la peau par des techniques de clonage thérapeutique. © Eugene Russo, Plos One, cc by 2.5 Premier succès du clonage thérapeutique humain chez des adultes - 2 Photos Certains en ont douté, mais ils l’avaient bel et bien fait. Il y a un an, en mai 2013, une étude menée par Shoukhrat Mitalipov, de l’université de la santé et des sciences de l’Oregon (OHSU, États-Unis) aboutissait aux premières cellules souches embryonnaires obtenues par clonage thérapeutique, à partir de cellules provenant d'un nouveau-né de huit mois. Une petite révolution qui avait été doucement contestée, puisqu’un anonyme avait repéré quelques anomalies dans les figures. Des embryons obtenus depuis des cellules adultes Bingo ! Maladie cœliaque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Classification et ressources externes diagramme de l'intestin grêle supérieur montrant la maladie cœliaque : atrophie des villosités, hyperplasie des cryptes et infiltration lymphocytaire des cryptes.

La maladie cœliaque (parfois appelée cœliaquie ou intolérance au gluten ou sprue nostras, prononcée /seljak/), est une maladie auto-immune, caractérisée par une atrophie villositaire (destruction de la paroi de l'intestin grêle). Cette maladie est une intolérance permanente à différentes fractions protéiques du gluten contenues dans différents types de céréales telles que le blé (froment, épeautre, Kamut), l'orge, le seigle et le triticale (hybride du blé et du seigle). Il en résulte une malabsorption de certains nutriments (vitamines, fer, calcium…), donc des carences alimentaires.

Les personnes atteintes doivent suivre un régime strict sans gluten à vie[réf. nécessaire]. Aujourd'hui, aucun traitement médicamenteux n’existe. Signes physiques : Lien głuten roundup. Alimentation sans gluten. Vitamine b12 - étude israélienne. Surprenante découverte sur l’origine du système nerveux parasympathique. Cefaly, des électrodes externes contre la migraine. Maladie d'Alzheimer : vers un diagnostic plus simple et plus fiable. Un chromosome de levure créé de toutes pièces par la main humaine. Les pollutions électromagnétiques et leurs nuisances... Comment s'en protéger .....................................

Des élastiques traités au graphène deviennent des capteurs de mouvements. Espoirs - l'avenir des maladies handicapantes. ESPOIR acouphènes, hyperacousie, Hypoacousie etc : l'avenir.