background preloader

Veille Impression 3D

Facebook Twitter

Impression 3D : vous n’avez encore rien vu ! Voitures, maisons, nourriture et même organes... désormais on peut tout imprimer ou presque.

Impression 3D : vous n’avez encore rien vu !

Le début d'une vraie révolution qui va bouleverser notre conception des objets. Allô Houston ? Nous avons un problème.» Quand on part pour l'ISS, la station spatiale internationale, mieux vaut vérifier que l'on n'a rien oublié. Avant Noël, Barry E. Innovations technologiques et performance industrielle globale : l’exemple de l’impression 3D. Matériaux d'impression 3D, consommables. Certains pourraient croire que le plastique est le seul matériau utilisé dans l’impression 3D.

Matériaux d'impression 3D, consommables

Il existe en fait un choix bien plus large de consommables pour imprimer vos objets. L’utilisateur portera son choix en fonction de plusieurs critères tels que le modèle de votre imprimante, du procédé employé et de l’objet que vous souhaitez fabriquer. Il existe en fait deux grandes familles de matériaux : les plastiques et les métaux. A cela s’ajoute les céramiques (silice, alumine, plâtre…) et les matières organiques (cires, tissus et cellules). Faisons le point sur les caractéristiques et les utilisations des principales matières premières utilisées pour imprimer en 3D. Parmi les plastiques les plus utilisés pour l’impression 3D FDM, il y a 2 consommables dominants : le PLA et l’ABS qui sont des polymères et des thermoplastiques qui deviennent mous et malléables lorsqu’ils sont chauffés et qui reviennent à un état solide lorsqu’il sont refroidis.

PVA et HIPS : Les matériaux de support. Le marché de l'impression 3D va croître de 20% par an. De plus en plus de secteurs auront recours à la fabrication additive qui pèsera 8,5 milliards d'euros en 2020, contre 2,9 en 2014.

Le marché de l'impression 3D va croître de 20% par an

"Le dynamisme du marché de l'impression 3D se confirme en France et dans le monde", écrit dans une récente étude l'éditeur Xerfi, partenaire du JDN. Pas vraiment une surprise, direz-vous, mais le cabinet d'analyse révèle la répartition géographique et sectorielle de cette activité en pleine croissance ("2,9 Md€ au niveau mondial en 2014 contre moins de 1 Md€ en 2008"). Désormais, selon les auteurs de l'étude et comme le montre le graphique ci-dessus, l'impression 3D "est utilisée couramment dans la fabrication de matériel médical (la majorité des prothèses auditives et dentaires sont produites par fabrication additive) mais également dans l'aéronautique, le spatial, l'automobile (prototypage et outillage principalement) ou encore la bijouterie-horlogerie".

Impression 3D, imprimantes 3D, scanners 3D, plans 3D, actualités, dossiers, interviews. Test de l'imprimante 3D Form1 de FormLabs. Cet article est un mélange de test et de retour d'experience de l'imprimante 3D haute résolution Form1+ (version mise à jour) produite par FormLabs.

Test de l'imprimante 3D Form1 de FormLabs

Cette imprimante est en ma possession depuis ses débuts et le contenu ci-dessous est régulièrement mis à jour pour refléter les changements logiciels et matériels de cette imprimante 3D, mais aussi vous faire part de mon apprentissage constant pour optimiser et réussir mes impressions 3D. Je vous propose donc mon retour sur cette imprimante, avec les découvertes de l'impression 3D "faite soi-même", les différentes surprises, bonnes et mauvaises, mais aussi tous les trucs qui vous permettront d'éviter de nombreux pièges si vous vous lancez dans l'impression 3D.

Dernière mise à jour : le 6 Mai 20115. Impression 3D: quel avenir pour le secteur immobilier? En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Impression 3D: quel avenir pour le secteur immobilier?

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... averses éparses Vent : 15km/h - UV : 5 Clôture veille : 4322.24 Ouverture : 4331.28. #Impression3D : État des lieux, chiffres clés et perspectives de la fabrication additive. Dans une étude internationale publiée en avril, Sculpteo a interrogé plus de 1 000 utilisateurs de l’impression 3D, chefs d’entreprise, ingénieurs, designers et acheteurs, pour recueillir leurs sentiments face à cette technologie.

#Impression3D : État des lieux, chiffres clés et perspectives de la fabrication additive

Bien que les usages varient d’un continent à un autre, l’enquête confirme l’adoption massive de la fabrication additive dans de nombreux secteurs de l’agroalimentaire à l’aéronautique, en passant par la santé. Une rupture à travers de nouveaux usages L’impression 3D présente un potentiel d’innovation unique. Appliquée à la production industrielle, elle permettra à terme de réduire le « time to market » et de développer la personnalisation du produit.

Si la technologie n’est pas nouvelle, la démocratisation de la fabrication additive en fait une véritable rupture. « La révolution annoncée, ce n’est pas une révolution technologique, car on la connaît depuis trente ans. Une explosion du marché mondial. Impression 3D. En 2013, le Groupe Gorgé s’est lancé dans le domaine de l’impression 3D à la faveur d’une acquisition stratégique : la société développée par le Docteur André-Luc Allanic, renommée Prodways en fin d’année 2013.

Impression 3D

Le Groupe a développé une technologie innovante, la technologie MOVINGLight®. Cette technologie fait l’objet d’un dépôt de brevet et apporte deux avantages compétitifs majeurs aux clients de l’Impression 3D en répondant simultanément à leurs attentes clé en termes de perfection des pièces produites (y compris pour des pièces de grande dimension) et en termes de rentabilité de la production. Prodways développe une gamme complète de machines de productions appelées « ProMakers », basée sur la technologie MOVINGLight®. L’impression 3D, la Révolution 2015 ? Réponse en 6 indices… Il ne se passe plus un mois sans que l’impression 3D ne termine dans les journaux pour ses aspects révolutionnaires comme pour les craintes qu’elle inspire.

L’impression 3D, la Révolution 2015 ? Réponse en 6 indices…

A quoi devons-nous nous attendre pour 2015 ? L’imprimante 3D de chantier va-t-elle bientôt remplacer les entreprises de BTP ? - Projets. Architectes et ingénieurs s’activent pour être les premiers à imprimer intégralement un bâtiment.

L’imprimante 3D de chantier va-t-elle bientôt remplacer les entreprises de BTP ? - Projets

Coffrage et échafaudage rimeront-ils bientôt avec moyen-âge ? Il y a quelques mois, dans un jardin d’un lotissement du Minnesota a surgi, en quelques jours un château médiéval. Cette copie haute de deux étages a été réalisée grâce à une imprimante 3D faite maison. « Le problème que je rencontre, à ce jour, se situe au niveau de la buse de la tête d’impression. L’éjection du béton – matériau visqueux – doit être améliorée», explique l’inventeur qui, fort de son exploit réalisé à domicile, lance aujourd’hui un appel aux architectes et ingénieurs qui souhaitent l’accompagner dans la poursuite de son « rêve d’enfant » : imprimer des bâtiments. Cet Américain n’est pas le seul à qui l’impression 3D fait tourner la tête. La fin des gigots bitumes « L’industrie du bâtiment est tributaire des interventions manuelles. L'impression 3D de la peau humaine est presque une réalité. L’Oréal s’associe avec Organovo, une entreprise de bio-impression 3D afin d’imprimer de la peau humaine.

L'impression 3D de la peau humaine est presque une réalité

L’Oréal, géant de la cosmétique, s’associe avec Organovo, une entreprise de bio-impression 3D cotée en bourse. Cette nouvelle technologie allie l’impression 3D et des tissus vivants dans le but d’imprimer de la peau humaine. Dans son annonce de ce projet de collaboration, L’Oréal a utilisé un terme propre à la Silicon Valley en le présentant comme une technologie dite “de rupture”. Aujourd’hui, toutes les grandes sociétés sont des incubateurs d’entreprises technologiques. Peau créée par bio-impression (Source) Quand l'imprimante 3D permet de construire un immeuble entier en Chine.

C'est une technologie chinoise qui surprend aujourd'hui : une imprimante 3D géante capable d'imprimer des immeubles et des habitations. Impression 3D - Carbon3D présente une technologie ''inspirée" de Terminator. Si l'impression 3D fait rêver et devrait connaître un avenir glorieux, pour le moment, la technologie est encore faillible sur plusieurs points, notamment le temps pour produire une pièce. Mais les choses avancent... Carbon3D, une start-up américaine a ainsi dévoilé lors de la conférence TED de Vancouver au Canada, un prototype de machine exploitant de nouvelles innovation qui permettraient en théorie de multiplier par 25 à 100 la vitesse d'impression et d'améliorer la qualité des objets produits.

Ces innovations s'appuient sur l'utilisation de résine, de lumière et d'oxygène pour donner la technologie CLIP (continuous liquid interface production). La technologie CLIP devrait révolutionner l'impression 3D ! Alors que les temps de fabrication restent un frein majeur au développement de l’impression 3D, la société américaine Carbon3D annonce avoir développé une technologie révolutionnaire capable d’imprimer des objets de 25 à 100 fois plus rapidement que n’importe quel procédé actuel.

La technologie CLIP mise au point par Carbon3D, pour « Continuous Liquid Interface Production », s’inspire en grande partie de la stéréolithographie, un procédé additif déjà bien connu reposant sur la photopolymérisation d’une résine liquide à l’aide d’un laser à rayons ultra-violets. En contrôlant l’oxygène présent lors de la réaction chimique, l’équipe de Carbon3D a réussi à grandement accélérer la solidification de la résine, faisant ainsi passer de plusieurs heures à quelques minutes la durée d’une impression 3D.

Dans cette vidéo accélérée, un exemple de réalisation d’une Tour Eiffel en seulement 6 minutes : Basée dans la Silicon Valley, Carbon3D a été fondée en 2013 par le Pr. Joseph DeSimone, le Pr. Impression 3D : les différents procédés. L'impression 3D est en passe de s'imposer comme le nouveau moyen de création d'objets. Aujourd'hui, pour produire ces objets de façon industrielle, on utilise des procédés de soustraction, c'est-à-dire que l'on enlève de la matière, par fraisage ou découpe, par exemple. L'impression 3D propose l'inverse, à savoir l'ajout de couches de matière successives.

Pour ce faire, de nombreuses solutions existent, voici les principales... Le dépôt de filament fondu. CES 2015 – L'impression 3D manque-t-elle de relief ? La cuvée 2014 du CES avait été une véritable tribune pour un secteur balbutiant, celui de l'impression 3D. Un an plus tard, un certain attentisme semble régner dans le milieu. Pourtant, cette nouvelle édition n'a pas été vierge d'annonces, laissant entrevoir un potentiel de développement important. Un récent sondage, réalisé sur notre site auprès de nos lecteurs, a fait ressortir plusieurs choses, finalement assez proches de ce que nous-mêmes ressentons sur le marché de l'impression 3D à date.

Ainsi, plus de la moitié des sondés estiment que cette technologie est intéressante, mais qu'elle se limite à certains secteurs professionnels, comme le domaine médical, l'ingénierie ou encore le prototypage. Plus d'un tiers des personnes interrogées pense pourtant que l'impression 3D devrait pouvoir intégrer les foyers dans les années à venir, au même titre que les ordinateurs personnels, qui furent d'abord réservés au seul milieu professionnel. Les cinq pistes du CESE pour encadrer l’impression 3D.

Dans un rapport publié le mois dernier, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a défini plusieurs pistes pour réguler l’univers de l’impression 3D. L’une d’elles a déjà été tentée par les sénateurs socialistes, vainement. + grand + précis + rapide : l'impression 3D repousse ses limites. Les fabricants d'imprimantes 3D innovent à haute cadence. Une imprimante 3D ultrarapide et travaillant en continu. La start-up Carbon3D espère commercialiser son imprimante 3D courant 2015. Le processus s'appuie sur une impression en continue, à la différence des impressions couche par couche. © Carbon3D. Impression 3D : une nouvelle technique ultrarapide et en continu. Deux réacteurs d'avion reproduits par impression 3D.

C'est la première fois que deux réacteurs d'avion ont pu être reproduits grâce à l'impression tridimensionnelle. Impression tridimensionnelle.