background preloader

Actualité du thème

Facebook Twitter

Conflit social. L'Assembl?e a adopt? l'article qui ouvre le mariage aux homosexuels. Conflit social chez IKEA. Des salariés en grève réclament depuis samedi des hausses de salaires, tandis que certains délégués syndicaux occupent le siège de l'entreprise à Plaisir. Ils y ont passé les deux dernières nuits. Le climat social s'envenime chez Ikea. Pour la seconde nuit consécutive, sept représentants du personnel FO ont occupé le siège social du groupe suédois à Plaisir dans les Yvelines, en protestation contre sa politique salariale.

Un magasin à Thais était également fermé mercredi, tandis que plusieurs autres, en Ile-de-France comme en province, ont ouvert aujourd'hui avec plusieurs heures de retard, selon la direction. Les salariés expriment depuis samedi leur mécontentement, par le biais de grèves et de débrayages. Le groupe d'ameublement à bas prix fait de son côté valoir les avantages qu'elle propose à ces salariés. Une possible réunion mercredi. Syrie : Toute l'actualité sur Le Monde.fr. Un Italien sur trois confronté au risque de paupérisation. Chez Camaïeu, «on est tout le temps fliquées» Des familles mal logées fêtent Noël sous les fenêtres de Cécile Duflot. «Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel, n’oublie pas de nous reloger»: plusieurs dizaines de familles de mal-logés ont fêté mardi Noël près du ministère du Logement à l’appel de l’association Droit au Logement (DAL), a constaté une journaliste de l’AFP. Ces familles, reconnues prioritaires du Droit au logement opposable (Dalo), instauré en 2008, sont en attente de relogement depuis plusieurs années et survivent «dans des hôtels précaires, à la rue, dans des taudis, dans des squats ou chez des amis», a expliqué Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL.

Derrière une banderole sur laquelle on pouvait lire «Ni miette, ni bla-bla: respectez nos droits», un sapin décoré de guirlandes avait été installé et des cadeaux ont été distribués aux enfants. Comme chaque année, le scientifique Albert Jacquart et Mgr Jacques Gaillot participaient à la manifestation. «Toutes les familles qui sont ici sont des prioritaires Dalo en attente de relogement», a expliqué M. Sarlat (24) : la fin du conflit à Porgès. Ne vie normale. Le site de Porgès à Madrazès a retrouvé sa quiétude ce mercredi matin avec la reprise du travail de la part des 80 salariés en grève depuis huit jours.

Mardi, peu avant 20 heures, un accord a été signé entre la direction et les salariés portant notamment sur une revalorisation salariale de 2,1 % (soit 1,9 % d'augmentation générale et 0,2 % au titre de l'ancienneté) et une prime de 350 euros versée à chaque salarié. "La direction s'est aussi engagée à analyser l'emploi précaire avec l'Inspection du travail, les délégués syndicaux et la commission Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), explique François Vary, délégué syndical CGT. Je suis fier de cette mobilisation qui portait autant sur les emplois que les salaires. Néanmoins, le résultat ne me satisfait pas. " L'accord comporte aussi une clause concernant l'arrêt des poursuites judiciaires de la direction envers François Vary pour "occupation de site".

Mariage homosexuel : les religions main dans la main. Dans cette croisade, elles marchent côte-à-côte. Rassemblées comme rarement, les six grandes religions de France font bloc contre le projet du gouvernement d'ouvrir le mariage aux personnes de même sexe. A quelques heures de la présentation du texte en Conseil des ministres, ce mercredi 7 novembre, les unes et les autres déploient leur argumentaire. Si références aux textes saints, rhétorique et style varient, le fond du discours est frappant de ressemblance. "Nous aurions pu avoir le scénario d’une déclaration commune. Ce n’est pas à exclure dans le futur", confirme Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France. "Cette convergence devrait interroger" Et si les instances religieuses officielles unissent leur voix, s'insurgeant tel un seul homme contre un projet gouvernemental qu'elles jugent mauvais, n'est-ce pas là un signe de bon sens ? "Une institution qui a permis à l’humanité d’exister" Cette fois, les arguments invoqués se font écho.

"Désorganisation" sociale. Correlation entre économie et social, Marga Ferré. Marga Ferré, membre d’Izquierda Unida (Gauche unie), dénonce le poison des « purges » préconisées par Bruxelles et le FMI. Depuis quatre ans, l’Espagne s’enfonce dans une grave crise économique. Les jeunes en sont les premières victimes. Pourquoi ? Marga Ferré. Le pays va connaître demain une seconde grève générale en moins d’un an. Marga Ferré. Ce 14 novembre, les députés doivent se prononcer sur le budget national. Marga Ferré. Pour IU, une autre voie que l’austérité est possible. Marga Ferré. Actualité de conflits sur Courrier International. Les conflits sociaux. Conflit Social: toute l'actualité sociale en continu sur BFMtv.