background preloader

Plouto-narco-cratie

Facebook Twitter

MEXIQUE • Le voyage vers l'enfer des étudiants disparus. La nuit du 26 septembre 2014, Ernesto Guerrero, étudiant de 23 ans, s'est retrouvé avec le canon d'un fusil d'assaut AR-15 pointé sur lui. "Casse-toi ou je te bute. " A ce moment-là, il ne savait pas que le policier venait de lui épargner une mort certaine. Le policier n'avait ni agi par hasard ni par pitié, mais bien parce qu'il ne pouvait pas se permettre d'embarquer un autre étudiant. Comme Ernesto l'a raconté des semaines plus tard, des dizaines d'étudiants de l'Ecole normale d'Ayotzinapa gisaient sur l'asphalte et les policiers chargeaient les corps dans des camionnettes.

Suivis à la trace par les narcos Ce 26 septembre, Ernesto s'était rendu à Iguala, avec une centaine de futurs instituteurs dans deux autobus. En juin 2013, après l'assassinat du leader du mouvement paysan Arturo Hernández Cardona, également torturé, ces derniers avaient accusé le maire de Iguala, José Luis Abarca Velázquez, et s'en étaient pris à l'hôtel de ville. L'horreur a ouvert sa gueule toute grande. GUERRE EN SYRIE. France: un trafiquant de drogue sur le tapis rouge de l’Elysée. Ahmad Al-Assi Al-Jarba Mercredi 24 juillet 2013, à 16h, comme l’annonce le site présidentiel, le chef de l’Etat François Hollande, ura un entretien avec M. Ahmad Al-Assi Al-Jarba, 44 ans, président de la Coalition nationale syrienne. Mais qui est ce repris de justice présenté comme vrai opposant au président syrien Bachar al-Assad ?

C’est le chef de la tribu des Chemmar, très influente à l’est de la Syrie et présente également en Irak, en Arabie saoudite et en Jordanie. Ils sont… sunnites. Ils disent, dans la presse mainstream, que, il a été emprisonné entre 1996 et 1998 pour son opposition à Bachar el-Assad. Ah, la France au ras des pâquerettes ! Like this: J'aime chargement… Paris : Daniel Vaillant songe à la création d'une "salle de crack" Alexander Shulgin.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alexander Shulgin (2010) Alexander « Sasha » Shulgin ( - ) est un pharmacologue et chimiste américain. Il est connu pour la création de nouveaux produits chimiques psychoactifs. Biographie[modifier | modifier le code] En 1960, il travaille avec la mescaline pour la première fois. Il décide alors de la synthétiser, ce qui mènera au DOM, entre autres. En 1967, il a la possibilité de travailler avec la MDMA, alors qu'à l’époque personne ne l'a encore utilisé. La conjointe de Sasha, Ann, a également conduit des sessions psychédéliques de thérapie avec la MDMA. Il est une figure dans la communauté psychédélique, donnant des conférences, accordant des entrevues fréquentes, et inculquant un sens de pensée scientifique raisonnable au monde de l'individu-expérimentation et de l'ingestion psychoactive. Il est membre du Bohemian Club[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code] Note[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Le Chiffre du Jour : +61% MK Occupy Minnesota: Drugs & the DRE Program at Peavey Plaza » Philosophers stone. Minnesota – Video documentation by local activists and independent media claims to show police officers and county deputies from across Minnesota have been picking up young people near Peavey Plaza for a training program to recognize drug-impaired drivers.

Multiple participants say officers gave them illicit drugs and provided other incentives to take the drugs. The Occupy movement, present at Peavey Plaza since April 7th, appears to be targeted as impaired people are dropped off at the Plaza, and others say they’ve been rewarded for offering to snitch on the movement. Local independent media activists and members of Communities United Against Police Brutality began investigating police conduct around the Plaza after witnessing police dropping off impaired people at the plaza and hearing rumors that they were offering people drugs. We videotaped police conduct and interviewed participants, learning some very disturbing information about the DRE program. George Soros et la drogue : les secrets de Judapest – par Laurent Glauzy (1/5) 1 juillet 2014 « La guerre à la drogue s’est concrétisée par une perte de mille milliards de dollars » (Soros). Le milliardaire de l’Open Society Foundations (OSF) – qui est un réseau de fondations ayant pour but de promouvoir en théorie les droits de l’homme et des réformes économiques, sociales et juridiques – exposait ses arguments fallacieux dans un article du Financial Times intitulé : A futile War on drugs that wastes money (Une guerre futile contre la drogue qui fait perdre de l’argent).

George Soros, né György Schwartz, réitère depuis plusieurs années ce genre de propos subversifs. . « Pendant des années, mon Open Society Foundations a soutenu des programmes de réduction de propagation des dommages en mettant fin à l’échange des seringues – une manière prouvée et économique de prévenir la transmission du HIV. Un pays qui investit un dollar dans l’échange des seringues, économise au final 27 cts. » Ce modèle de propagande est bien entendu fantasmagorique. [La suite ici] Laurent Glauzy. George Soros réseau spéculateur "philanthrope"! Le système financier ne peut plus exister sans argent sale. Banques outils réseaux et mafieux. Opérations de blanchiment. HSBC accusée de blanchir de l'argent sale. La banque britannique HSBC a-t-elle favorisé le blanchiment d'argent sale ? C'est en tout cas ce qu'affirme un rapport d'une commission d'enquête du Sénat américain liée à la Sécurité intérieure. Selon les parlementaires, la banque a exposé le système financier américain à de possibles opérations de blanchiment de l'argent de la drogue des cartels mexicains.

La filiale mexicaine a ainsi transféré un montant de 7 milliards de dollars vers HBUS entre 2007 et 2008. HBUS aurait également entretenu des relations financières avec des établissements bancaires soupçonnés de liens avec des organisations terroristes présumées. Le rapport de 330 pages cite notamment la banque saoudienne Al Rajhi Bank. Le géant bancaire britannique aurait aussi aidé à écouler un montant de 290 millions de dollars en chèques de voyage émis par une banque japonaise au bénéfice de ressortissants russes qui prétendaient travailler dans les voitures d'occasion.

"Biseness de guerre" La Russie interdit à l'Otan d'acheminer l'héroïne via son territoire. In occasione del vertice NATO a Bucarest, nel 2008, il Presidente Dmitrij Medvedev aveva proposto di rendere nuovamente disponibili le linee ferroviarie russe per il trasporto da o verso l’Europa delle attrezzature non letali da o in direzione dell’Afghanistan. Il 5 aprile 2012, Aleksandr Grushko, vice ministro degli esteri russo dovrebbe diventare, che nei prossimi giorni, il rappresentante permanente della Russia presso la NATO, ha detto in un’intervista a RIA Novosti che il trasporto sarà ora disciplinato da un nuovo protocollo.

In base a tale accordo, può essere perquisito dai servizi antidroga. Il consumo di eroina afgana è diventato un grave problema di salute pubblica in Europa in generale, e in Russia in particolare. Il paese ne è diventato il più grande consumatore mondiale. L’annuncio di Aleksandr Grushko e la sua nomina a Rappresentante Permanente presso la NATO, celebrano il ritorno al comando di Vladimir Putin. 0tan-Gladio. Le Captagon®, arme principale des jihadistes. Alors que les médias occidentaux et du Golfe laissent penser que les jihadistes se nourrissent principalement de la lecture du Coran, les saisies effectuées en Syrie montrent qu’en réalité, ils se droguent au Captagon. L’armée arabe syrienne a saisi en deux jours une voiture pleine de comprimés de Captagon et un camion citerne en contenant une tonne. Le Captagon (Fénétylline chlorhydrate) est une amphétamine qui suscite une certaine euphorie et insensibilise à la douleur.

Mêlé à d’autres drogues, comme du haschich, il constitue la ration alimentaire de base des jihadistes. Les combattants ne ressentent plus ni leurs souffrances, ni celles qu’ils infligent aux autres. Dès lors, ils peuvent commettre toutes sortes d’atrocités en riant. Contrairement à une idée répandue, les jihadistes ne sont pas motivés par des préoccupations religieuses, mais par la recherche de plaisirs immédiats. PETIT COUP DE PARANO : QUI EN VEUT À PEPE MUJICA ? Nous avons publié hier un article sur cet événement climatique très particulier qui a touché l’Uruguay, décimant des dizaines de milliers de moutons en quelques minutes… Immédiatement, quelques-uns d’entre vous ont fait référence à Haarp dans les commentaires… Supposons que ce soit vrai, me suis-je dit.

Pourquoi l’Uruguay, ce tout petit pays coincé entre le Brésil et l’Argentine, deux géants de l’Amérique du Sud ? Pourquoi serait-il visé particulièrement ? Peut-être parce que l’Uruguay est un pays qui échappe au système, qu’il a divisé la pauvreté par 3 en moins de 10 ans, qu’il maintient sa croissance, prouvant l’efficacité de sa politique, que son président atypique a fait des buzz planétaires à chaque discours devant les instances internationales (Rio et ONU) qu’il critique sans complexe l’ordre mondial et que même s’il n’est pas parfait sur tous les points, il est porteur d’espoir pour tout ceux qui rêvent d’un monde meilleur possible et qu’il devient comme H.

Allez savoir…. Le chef de la lutte antidrogue russe veut liquider le système financier ! 20 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Le directeur de l’Agence antidrogue russe Victor Ivanov a créé la stupeur vendredi à Washington. Devant un parterre de diplomates américains et européens, de nombreux analystes et officiels de la CIA et du FBI, Ivanov, un proche du Premier ministre Vladimir Poutine, a montré comment la bulle financière mondiale était le moteur du fléau meurtrier de la drogue. Il a appelé à une « transformation drastique du système financier international » afin de « liquider le trafic de drogue mondial ». Parmi les instruments de ce changement, il a cité le nécessaire rétablissement de « la loi Glass-Steagall » séparant les banques de dépôt et les banques d’affaires. En déplacement officiel aux Etats-Unis pour rencontrer ses homologues américains, Ivanov était l’invité du Center for Strategic and International Studies (CSIS) pour une conférence sur Les flux narcotiques mondiaux et la crise économique et financière.

Crédit : www.fskn.gov.ru. Guerres de l'Empire et mafias internationales. Kosovo Chroniques politiques de Jean-Michel Vernochet. Les drogues et la machine de guerre des États-Unis. L'ancien diplomate canadien Peter Dale Scott met à profit sa retraite pour étudier en détail le Système des États-Unis qu'il décrit, livre après livre. Il répond ici aux questions de son traducteur francophone, notre collaborateur, Maxime Chaix. © InconnuPeter Dale Scott est docteur en Sciences politiques, professeur émérite de Littérature anglaise à l’Université de Californie (Berkeley), poète et ancien diplomate canadien.

The Road to 9/11 est son premier livre traduit en français, publié en septembre 2010 par les Éditions Demi-Lune sous le titre Maxime Chaix : Dans votre dernier ouvrage, La Machine de guerre américaine, vous étudiez en profondeur ce que vous appelez la « connexion narcotique globale ». Pourriez-vous nous éclairer sur cette notion ? Peter Dale Scott : Avant tout, permettez-moi de définir ce que j'entends par « connexion narcotique ». Toutefois, la connexion narcotique de l'Agence ne se limite pas aux États-Unis et au Venezuela. CIA Central Intelligence Agency. La drogue, l’Afghanistan et le système financier international. Derrière la guerre en Afghanistan se cache une nouvelle Guerre de l’opium qui contribue à la destruction des nations. Le revenu annuel de l’opium afghan est estimé à 50 milliards d’euros dont moins d’un milliard revient directement aux paysans locaux et aux chefs talibans.

Qu’advient-il du reste de ce pactole ? Au XVIIIe et XIXe siècle, l’Empire britannique a subverti la Chine en imposant son trafic d’opium : non seulement il détruisait la Chine de l’intérieur (corruption, destruction sociale) mais la Compagnie britannique des Indes orientales, la société privée qui gérait l’Empire (commerce, flotte, armée), dégageait d’énormes profits qui alimentaient son pouvoir financier sur le monde, notamment à partir du paradis fiscal et juridique de l’époque, Hong Kong. Eh bien aujourd’hui, cela continue. Vidéo : Guerre à la drogue, Guerre à la City, Il faut quitter l’Afghanistan ! Afganistan / Pakistan. Afghanistan : quid de l'armement des taliban ? Ex-Yougoslavie. Afghanistan : La CIA prise la main dans le sac. La CIA se promène partout dans le monde avec son argent, pour déstabiliser les régimes et manipuler les opinions, dans le seul intérêt de la maison mère, les US, ce petit peuple de 300 millions d’habitants qui veut imposer sa loi aux six milliards d’êtres humains que compte la planète.

On le sait, mais quand on fait un flag’, c’est toujours mieux. Le flag’, c’est l’oeuvre du New York Times qui a publié une excellente enquête expliquant comment, en Afghanistan et depuis 10 ans, la CIA abreuve ses contacts d’argent liquide… Tous ceux qui comptent sont graissés. Le renseignement, ça se paie,… et les coups tordus qui marquent l’opinion ne viennent pas de l’opération du Saint Esprit... L’article du New York Times donne un bon écho à Bajolet, citant un responsable US, qui a reconnu les versements d’argent : «Les Etats-Unis ont été la plus grande source de corruption en Afghanistan».

Comme ça, c’est clair. Avec l’argent de la CIA, on est passé à autre chose. Tout ceci pour quel résultat ? Drogue, pétrole et guerre | Afghanistan. J’ai prononcé le discours suivant à une conférence anti-OTAN, qui fut organisée à Moscou l’année dernière. J’étais le seul intervenant états-unien lors de cet événement. On m’y avait convié suite à la parution en russe de mon livre Drugs, Oil, and War – un ouvrage jamais traduit en français, contrairement à La Route vers le nouveau désordre mondial et à mon dernier livre, La Machine de guerre américaine –. [ 1 ] En tant qu’ancien diplomate préoccupé par la paix, j’étais heureux d’y participer.

En effet, il me semble que le dialogue entre les intellectuels états-uniens et russes soit moins sérieux aujourd’hui qu’il ne l’était au paroxysme de la guerre froide. Pourtant, les dangers d’une guerre impliquant les deux principales puissances nucléaires n’ont visiblement pas disparu. Depuis cette conférence, j’ai continué de réfléchir en profondeur sur l’état dégradé des relations entre la Russie et les États-Unis, et sur mes espoirs légèrement utopiques de les restaurer.

Syrie : 15 000 mercenaires financés par l'argent de la drogue afghane. Jusqu’à 20 000 mercenaires opérant en Syrie sont financés avec l’argent provenant du trafic de drogue afghane, a déclaré jeudi aux journalistes le directeur du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN) Viktor Ivanov. « Les groupements criminels transnationaux sont en mesure de financer avec l’argent de l’héroïne l’afflux d’un grand nombre de criminels et de mercenaires de différents pays vers n’importe quel point du monde. Entre 15.000 et 20.000 mercenaires [financés par ces moyens] sont déployés en Syrie, où ils déstabilisent le pays », a déclaré le responsable russe lors d’une rencontre avec une délégation de l’Université militaire pakistanaise chargée du développement de la coopération bilatérale dans le domaine de la lutte antidrogue. M.Ivanov a en outre ajouté que ce sont des groupes criminels transnationaux, et non les talibans afghans, qui représentaient le plus grand risque pour les pays voisins.

L’opium, la CIA et l’administration Karzai | Infosdujour's Blog. CIA and Contras cocaine trafficking in the US. Affaire Iran-Contra. Iran. Iran: Le Talmud désigné responsable du trafic de drogue - Monde. "Los contras" La machine de guerre américaine. Mauritanie : un trafiquant de drogue français en cavale | Afrique drogue.

Afrique(s) Les «stups» français pessimistes sur le trafic de drogue en Afrique | Afrique drogue. Le trafic de cocaïne, d'héroïne et de méthamphétamine s'étend en Afrique | Afrique drogue. 680 kilos de cocaïne dans un jet privé d’Alain Afflelou. Ahmedou Ould Abdallah: «Beaucoup de dirigeants sont connectés au trafic de drogue en Afrique de l'Ouest» | Afrique drogue.

«Nicolas Sarkozy et la France semblent indifférents au problème de la Mafia» Session plénière du 12 au 15 mars 2012. «La France occupe une position cruciale dans le narcotrafic» La déclaration de guerre des narcotrafiquants aux internautes - Vu sur le web. Cartel de la drogue. Mexican Drug War Reality TV - The Dollar Vigilante Blog - Fast and Furious Scandal: New Details Emerge on How the U.S. Government Armed Mexican Drug Cartels. Les Chroniques de Cybérie du 1er décembre 1998. Pathocratie. Dossier musique (4/4) "Tavistock institute" Le "Projet Jugement dernier" et les événements profonds : JFK, le Watergate, l’Irangate et le 11-Septembre.