background preloader

Afganistan / Pakistan

Facebook Twitter

Milieux djihadistes. Les drogues et la machine de guerre des États-Unis. L'ancien diplomate canadien Peter Dale Scott met à profit sa retraite pour étudier en détail le Système des États-Unis qu'il décrit, livre après livre.

Les drogues et la machine de guerre des États-Unis

Il répond ici aux questions de son traducteur francophone, notre collaborateur, Maxime Chaix. © InconnuPeter Dale Scott est docteur en Sciences politiques, professeur émérite de Littérature anglaise à l’Université de Californie (Berkeley), poète et ancien diplomate canadien. Drogue, pétrole et guerre. J’ai prononcé le discours suivant à une conférence anti-OTAN, qui fut organisée à Moscou l’année dernière. J’étais le seul intervenant états-unien lors de cet événement.

Les Etats-Unis menacent le Pakistan de sanctions s'il ne renonce pas à son projet de pipeline avec l'Iran. Traduit de l'anglais par Dominique Muselet pour Oulala Info © InconnuSur cette photo des techniciens sont en train de souder l’extrémité iranienne du pipeline de gaz Iran-Pakistan à la partie pakistanaise au cours de la cérémonie d’inauguration de la dernière étape du projet, le 11 mars 2013.

Les Etats-Unis menacent le Pakistan de sanctions s'il ne renonce pas à son projet de pipeline avec l'Iran

Pakistan / Amérique: Cap pour une sérieuse confrontation sur fond Pak-Nucléaire. Vendredi, 23 Septembre 2011 (24 Shawwal 1432),

Pakistan / Amérique: Cap pour une sérieuse confrontation sur fond Pak-Nucléaire

Afghanistan : La CIA prise la main dans le sac. La CIA se promène partout dans le monde avec son argent, pour déstabiliser les régimes et manipuler les opinions, dans le seul intérêt de la maison mère, les US, ce petit peuple de 300 millions d’habitants qui veut imposer sa loi aux six milliards d’êtres humains que compte la planète.

Afghanistan : La CIA prise la main dans le sac

On le sait, mais quand on fait un flag’, c’est toujours mieux. Le flag’, c’est l’oeuvre du New York Times qui a publié une excellente enquête expliquant comment, en Afghanistan et depuis 10 ans, la CIA abreuve ses contacts d’argent liquide… Tous ceux qui comptent sont graissés. Le renseignement, ça se paie,… et les coups tordus qui marquent l’opinion ne viennent pas de l’opération du Saint Esprit...

L’article du New York Times donne un bon écho à Bajolet, citant un responsable US, qui a reconnu les versements d’argent : «Les Etats-Unis ont été la plus grande source de corruption en Afghanistan». Alalumieredunouveaumonde. La CIA et le MI6 participeraient au financement occulte du gouvernement Karzaï.

alalumieredunouveaumonde

CIA Central Intelligence Agency. L’opium, la CIA et l’administration Karzai. Afghanistan-USA L’opium, la CIA et l’administration Karzai par Peter Dale Scott Pour Peter Dale Scott, il ne sert à rien de se lamenter sur le développement de la culture des drogues en Afghanistan et sur l’épidémie d’héroïne en mondiale.

L’opium, la CIA et l’administration Karzai

Il faut tirer des conclusions des faits établis : les Talibans avaient éradiqué le pavot, l’OTAN en a favorisé la culture ; l’argent des drogues a corrompu le gouvernement Karzai, mais il est surtout aux Etats-Unis où il a corrompu les institutions. La face brutale du néocolonialisme en Afghanistan. Le ministre des Affaires étrangères américain John Kerry a fait une série de déclarations publiques apparemment en mémoire de la fonctionnaire de ses services Anne Smedinghoff, 25 ans, qui fait partie des cinq Américains, dont trois soldats, tués dans un attentat à la voiture piégée, mené par des Talibans dans la province de Zabul au Sud, samedi.La mort de quelqu'un d'aussi jeune est tragique, comme ce fut le cas pour les près de 2 200 soldats américains tués en 11 ans de guerre et d'occupation.

La face brutale du néocolonialisme en Afghanistan

Pour autant, les remarques de Kerry ne visent pas tant à réconforter les proches et les amis qui souffrent, qu'à justifier et défendre cette guerre qui a coûté la vie à cette jeune femme. Intrigues d’élites : « C’est pas une histoire de sexe, andouille ! » 19 décembre 2012 Article en PDF : Un agent local du FBI « particulièrement téméraire », Frederick Humphries Jr., aurait parait-il découvert en enquêtant sur une affaire d'espionnage informatique, des échanges de mails amoureux du Gal.

Intrigues d’élites : « C’est pas une histoire de sexe, andouille ! »

Petraeus à sa petite amie biographe. Guerres de l'Empire et mafias internationales. Toulouse : l'interrogatoire de 2007 qui révèle tout. Comme quoi il suffit parfois de se poser les bonnes questions.

Toulouse : l'interrogatoire de 2007 qui révèle tout

Plusieurs soldats auraient participé au massacre des 17 civils afghans. De nombreux reportages réfutent la thèse voulant que le massacre de 17 civils afghans dimanche dernier soit l’œuvre d’un seul et unique tireur fou.

Plusieurs soldats auraient participé au massacre des 17 civils afghans

Le réseau iranien Press TV rapporte que « les forces étasuniennes ont ouvert le feu sur des civils afghans à l’intérieur de leurs domiciles » et que les résidents du village où la tuerie a eu lieu ont affirmé que « les forces étasuniennes ont ramassé par la suite 11 corps, dont ceux de quatre filles âgées de moins de six ans, et les ont brûlés ». (‘US forces burned bodies of Afghans after massacre’, Press TV, 12 mars 2012.) Le PakTribune, un média pakistanais, rapporte également que des corps d’enfants ont été brûlés par des soldats étasuniens : Un père afghan, affirmant que ses enfants ont été tués dans la folie meurtrière, a accusé des soldats d’avoir brûlé leurs corps après la tuerie.

Haji Samad aurait perdu 11 membres de sa famille, dont ses enfants. Les taliban jurent de venger le massacre de civils à Kandahar. La drogue, l’Afghanistan et le système financier international. Derrière la guerre en Afghanistan se cache une nouvelle Guerre de l’opium qui contribue à la destruction des nations. Le revenu annuel de l’opium afghan est estimé à 50 milliards d’euros dont moins d’un milliard revient directement aux paysans locaux et aux chefs talibans. Qu’advient-il du reste de ce pactole ? Afghanistan War is Turning GIs Into Junkies, As Afghan Opium Production Soars Under US Occupation. As news.com details, the growing drug use among American Gis in Afghanistan represents a challenge in a nation that cultivates -- some estimate -- more than 90% of the poppies, used to refine into heroin, in the world.

The cases the Army has discovered can be speculated to be the tip of the iceberg based on the range of drug abuses by troops in Afghanistan, according to the article: The cases reflect a broad range of incidents, describing accidental overdoses as well as soldiers buying drugs from Afghan troops, stealing morphine from medical aid bags or, in some cases, taking steroids, using drugs prescribed to someone else or taking medications long after their prescriptions had expired. Yes, "soldiers buying drugs from Afghan troops. " Nothing like allies who get our men and women addicted with the narcotics before they are shipped home. What's more deplorable is that under US occupation, the cultivation of poppies has grown - some might say even surged in Afghanistan. Plouto-narco-cratie. Afghanistan : quid de l'armement des taliban ? Dossier histoire des Talibans : Dates. Dossier histoire des Talibans : Sommaire. International : Le rapport secret de l'Otan sur le double jeu pakistanais.

Ce document décrit dans le détail la collusion entre les services secrets pakistanais et les talibans afghans. 0tan-Gladio. Afghanistan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. République islamique d'Afghanistan. Michael Barry. Massoud par Saint-Exupéry. La stratégie islamique de Washington. Pour la mémoire du commandant Massoud. Message au peuple des Etats-Unis d'Amérique.

Rencontre avec les membres d'Afghanistan-Bretagne.