background preloader

Canada

Facebook Twitter

Plaidoiries finales à compter d'aujourd'hui au procès Duffy. Plaidoiries finales à compter d'aujourd'hui au procès Duffy. Plaidoiries finales à compter d'aujourd'hui au procès Duffy. Fraser Institute. Research from Canada’s leading public policy think-tank. Val-d'Or, symptôme d'un problème plus large, selon la ministre fédérale des Affaires autochtones. Val-d'Or, symptôme d'un problème plus large, selon la ministre fédérale des Affaires autochtones. Commerce et droits de la personne : le dilemme canadien face à l'Arabie saoudite. Des Irakiens ont défilé dans les rues de Najaf lundi pour protester contre l'exécution du cheikh Al-Nimr.

Commerce et droits de la personne : le dilemme canadien face à l'Arabie saoudite

Photo : Alaa Al-Marjani / Reuters Qu'il s'agisse des 47 exécutions commises en Arabie saoudite samedi ou de l'emprisonnement du blogueur Raif Badawi, le gouvernement canadien doit souvent trouver un équilibre entre son intention de faire la promotion des droits de la personne et le maintien de ses relations commerciales avec ce pays exportateur de pétrole. Cette fois, c'est au nouveau gouvernement libéral de s'essayer à cette forme particulière de diplomatie. En campagne électorale, Justin Trudeau avait annoncé qu'il n'allait pas suspendre la vente de véhicules blindés légers à l'Arabie saoudite par une entreprise ontarienne, General Dynamics. Il s'agit d'un contrat de 15 milliards de dollars, signé en grande pompe sous le gouvernement conservateur en 2014.

Explorez les liens entre le Sénat et le Bureau du PM. Communes: Mauril Bélanger sera président honoraire d'un jour. M.

Communes: Mauril Bélanger sera président honoraire d'un jour

Bélanger a retiré sa candidature pour les fonctions de président la semaine dernière après avoir été diagnostiqué de la sclérose latérale amyotrophique, ou maladie de Lou Gehrig. M. Bélanger a eu de la difficulté à parler durant les dernières semaines de la campagne électorale fédérale - des difficultés évidentes lorsqu'il s'est levé aux Communes pour poser une question plus tôt cette semaine. Geoff Reagan élu président de la Chambre des communes. Geoff Reagan a été élu président de la Chambre des communes au terme d'un scrutin préférentiel.

Geoff Reagan élu président de la Chambre des communes

M. Reagan a battu deux collègues libéraux, le Québécois Denis Paradis et la Torontoise Yasmin Ratansi, ainsi qu'un conservateur, l'Ontarien Bruce Stanton. Plus tôt dans la journée, le premier ministre Justin Trudeau avait nommé George Furey, de Terre-Neuve-et-Labrador, président du Sénat. Chambardements au Sénat. L'ancien entraîneur des Canadiens de Montréal nommé par Stephen Harper a annoncé sa décision dans un bref communiqué et il doit en expliquer les motifs lors d'un point de presse plus tard jeudi avant-midi.

Chambardements au Sénat

Le nouveau processus de sélection des sénateurs s'appuiera sur un comité consultatif de cinq personnes, dont trois membres permanents et deux membres temporaires issus des provinces où des vacances doivent être comblées. Il y a actuellement 22 sièges vacants à la Chambre haute, dont sept de l'Ontario, six du Québec et trois du Manitoba. Le gouvernement entend faire cinq nominations dès janvier en vertu d'un « processus de transition ». Qui profitera des modifications fiscales du gouvernement Trudeau? Photo: THE CANADIAN PRESS/Sean Kilpatrick La session parlementaire débute cette semaine à Ottawa.

Qui profitera des modifications fiscales du gouvernement Trudeau?

Elle sera courte, à peine quelques jours, mais suffisamment longue pour commencer à modifier les fourchettes d’imposition de la classe moyenne et des plus fortunés, tel que promis par le Parti libéral en campagne électorale. Ensuite, lors du dépôt du budget, en février ou mars, le gouvernement Trudeau modifiera les allocations pour les enfants. Geoff Reagan élu président de la Chambre des communes. Qui profitera des modifications fiscales du gouvernement Trudeau?

Ottawa affiche un surplus de 1,9 milliard pour 2014-2015. Le ministère des Finances a dévoilé lundi matin les résultats finaux du dernier exercice financier.

Ottawa affiche un surplus de 1,9 milliard pour 2014-2015

Ces résultats sont nettement supérieurs aux projections du gouvernement Harper, qui tablait sur un déficit de deux milliards de dollars durant 2014-2015. En 2013-2014, Ottawa avait enregistré un déficit de 5,2 milliards de dollars. La publication de ces données donnera assurément le ton aux échanges au début de cette septième semaine de campagne électorale alors qu'un débat des chefs qui portera uniquement sur l'économie doit avoir lieu à Calgary jeudi.

Le chef du Parti conservateur, Stephen Harper, le leader du NPD, Thomas Mulcair et le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, ont été invités à ce débat. Le retour à l'encore noir en 2014-2015 semble d'ailleurs se maintenir durant les premiers mois du présent exercice financier, malgré la croissance négative de l'économie canadienne durant les deux premiers trimestres de l'année. . « La protection de notre économie est notre priorité No 1. Vote des jeunes: la nouvelle loi met des bâtons dans les roues. Publié le 08 septembre 2015 à 05h00 | Mis à jour le 08 septembre 2015 à 07h42 Les jeunes auront plus de difficulté à s'identifier pour aller voter au scrutin du 19 octobre et ils seront moins sollicités par le Directeur général des élections du Canada qui n'a plus le droit de les encourager à exercer leur devoir de citoyen en vertu d'une nouvelle loi électorale.

Vote des jeunes: la nouvelle loi met des bâtons dans les roues

Photothèque Le Soleil (Québec) Avec une nouvelle loi électorale qui restreint leur vote et des partis politiques qui ne s'intéressent pas à eux, les jeunes sont les laissés-pour-compte de la présente campagne électorale fédérale. Pour aider les migrants, il faut aussi vaincre l'État islamique, martèle Harper. Stephen Harper a répondu aux questions sur la crise des migrants à Surrey, en Colombie-Britannique.

Pour aider les migrants, il faut aussi vaincre l'État islamique, martèle Harper

Photo : PC/Adrian Wyld Stephen Harper affirme avoir été ému par la photo du jeune Alan Kurdi, mort noyé comme son frère et sa mère en mer Méditerranée, en tentant de fuir la Syrie vers l'Europe. Une récession qui n'aura fait que passer. Comme prévu, la récession technique de l'économie canadienne s'est confirmée, mardi matin, avec la publication par Statistique Canada des dernières données sur le produit intérieur brut (PIB).

Une récession qui n'aura fait que passer

La Loi sur la succession du trône sera contestée en Cour lundi. Et cela pourrait même potentiellement forcer Ottawa à mener une ronde de négociations constitutionnelles, la chose tant redoutée par le premier ministre Stephen Harper, soutiennent les juristes à l'origine de la contestation judiciaire.

La Loi sur la succession du trône sera contestée en Cour lundi

Alors que tous se demandaient si le premier bébé du couple royal William et Kate serait un garçon ou une fille, les dirigeants des pays du Commonwealth se réunissaient en 2011 à Perth, en Australie, et se sont mis d'accord pour changer les règles pour permettre à une fille, si elle est l'aînée, de devenir reine. Auparavant, elle aurait été écartée en faveur de son frère, même s'il était né des années plus tard.

Ce changement aux règles de la monarchie devait ensuite être adopté dans chacun des 16 pays du Commonwealth. Pour ce faire, le gouvernement conservateur de Stephen Harper a procédé par simple loi fédérale, dûment adoptée en 2013. Le scandale des dépenses au Sénat. Des sénateurs sont sur la sellette parce qu’ils auraient fraudé les contribuables en touchant indûment des allocations de logement et des remboursements de dépenses. Le sénateur suspendu Mike Duffy doit répondre à 31 accusations, dont corruption, fraude et abus de confiance, lors de son procès, qui s'est amorcé le 7 avril 2015.

D'anciens proches du premier ministre Harper, dont son ex-chef de cabinet Nigel Wright et son ex-conseiller juridique Benjamin Perrin, ont été assignés à comparaître à ce procès, ainsi que les sénateurs Marjory LeBreton, David Tkachuk et Carolyn Stewart Olsen. Mike Duffy affirme notamment que le premier ministre était au courant du chèque de 90 000 $ signé par son ancien chef de cabinet, Nigel Wright, pour rembourser les sommes qu’on lui exigeait. Il soutient en outre avoir reçu 13 560 $ du Parti conservateur pour payer ses frais juridiques.