background preloader

Y'en a marre des politiques

Facebook Twitter

Qui va garder ses six mois de salaire d'ex-ministre? En ces temps de crise, l’exemplarité est devenue le maître-mot dans la bouche des politiques. Et pas seulement chez les socialistes: le 18 mai, Laurent Wauquiez, ministre sortant de l’Enseignement supérieur, déclarait à l'AFP ne pas vouloir percevoir ses indemnités d’ancien ministre: «Je pense que dans cette période où l’on demande des efforts, c’est important qu’on puisse montrer l’exemple. [...] Autant, quand on exerce la fonction, c’est normal qu’on soit correctement rémunéré, mais une fois qu’on est plus en fonction, je trouve ça normal [d'abandonner sa rémunération].»

Précisant cependant qu'il ne voulait pas «s'ériger en exemple». Une «décision personnelle» qui a pourtant provoqué des remous dans les rangs de l’ancien gouvernement Fillon. «C’est pas quelques milliers d’euros qui vont résorber le déficit de la France» Premier à se lancer, Claude Guéant. Xavier Bertrand, son ancien collègue chargé du Travail et de la Santé, s’est quelque peu emmêlé les pinceaux. Un élu PS condamné pour agression sexuelle - 17/10. Retournée depuis en Polynésie française dont elle est originaire, la jeune femme était absente du procès qui s'est tenu devant la 10e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Ce dernier a rendu son délibéré lundi. Ibrahim Tariket, élu de Clichy de 52 ans, poursuivi pour « agression sexuelle sur personne vulnérable », a été condamné à cinq ans de prison ferme. L'homme a immédiatement été placé sous mandat de dépôt, à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne). « Mon client conteste catégoriquement les faits et va faire appel », expliquait hier son avocat, Me Weyl.

Les faits remontent à mars 2009. Ibrahim Tariket, alors élu PS de Clichy, délégué au personnel communal et infirmier à l'hôpital Bichat (Paris XVIIIe), est accusé de viols par une patiente hospitalisée en cardiologie. A la mairie de Clichy, où l'élu avait été suspendu de sa délégation dès le début de l'affaire, les réactions sont très partagées. A l'Elysée, Guaino était mieux payé que Sarkozy - Les Off politiques. En déballant les cartons laissés par les collaborateurs de Nicolas Sarkozy, la nouvelle équipe de l'Elysée a fait de curieuses découvertes.

Notamment sur les salaires des ex-conseillers du palais. La rémunération de plusieurs d'entre eux était supérieure à celle du chef de l'Etat lui-même, qu'il avait pourtant portée à 19.331 net mensuel. C'était le cas de Patrick Ouart, conseiller à la justice entre 2007 et 2009, avant de regagner le groupe de luxe LVMH. Mais les plus gourmands se nommaient Henri Guaino, conseiller spécial, récemment devenu député, et Catherine Pégard, conseillère politique, nommée en 2011 à la tête du château de Versailles : 244.000 euros net par an, confie-t-on aujourd'hui à l'Elysée.

A peine élu, François Hollande a, lui, abaissé son salaire de 30%, à 13.532 euros net mensuel. Retrouvez tous les téléphones rouges dans "Le Nouvel Observateur" du 4 octobre 2012. Téléchargez le magazine : - sur PC / Mac - sur iPhone / iPad - sur Android. Coût du CESE. Le CESE ( Conseil économique, social et environnemental) est composé de 233 membres issus de la société civile et de 60 personnes désignées par le gouvernement. Quel est le coût du CESE ? Le rôle du CESE est d’éclairer le gouvernement sur ses choix économiques et sociaux.

Les membres du CESE se réunissent 4 après-midi par mois en séance plénière. Les membres du CESE touchent un salaire de 3 768 euros bruts par mois ( indemnité mensuelle de 1 883,95 euros, indemnité de frais de représentation de 1 883,95 euros par mois). Les 72 membres de section perçoivent une indemnité mensuelle représentative de frais supplémentaire de 866,28 euros. Les membres du CESE reçoivent aussi des indemnités supplémentaires ( 282,59 euros bruts pour chaque séance de section à laquelle ils assistent dans la limite de 11 303,7 euros par an, et 452,15 euros bruts par rapport rédigé, dans la limite de 1 808,59 euros par an). Le salaire du président du CESE s’élève à 7 535,8 euros bruts par mois. Les gaspillages de Delanoë pour réduire le bruit. Ces "organismes" d’Etat qui ne servent à rien. Lors de son intervention télévisée du 14 juillet, François Hollande a pressé ses ministres de "voir tout ce qu'on peut économiser". Le chef de l'Etat les a notamment invité à "dégager un certain nombre d'organismes qui ne servent absolument à rien".

Autrement dit, une bonne partie des 680 comités et commissions, que certains appellent depuis l’époque du général de Gaulle "comité Théodule", et qui gravitent autour des ministères. "Dans les années 1960, Théodule était un prénom drôle de la France rurale, affublé à celui qui ne sert à rien", rappelle René Dosière, le député PS auteur de L’Argent de l’Etat (Seuil, 2012).

Ces instances administratives se composent de fonctionnaires, d’universitaires, ou d’anciens élus, parfois rémunérés mais le plus souvent uniquement défrayés. Elles disposent d'un pouvoir soit "consultatif", soit "délibératif". En 2010, 237 de ces 680 organismes ont déclaré des coûts de fonctionnement dans le cadre du projet de loi de Finances rectificatives.

Cumul des mandats : ces socialistes qui n'appliquent pas la règle d'Aubry. Ils ne devraient plus avoir le choix mais prennent quand même leur liberté. Des élus socialistes continuent de cumuler plusieurs mandats, contrairement à ce que leur avait demandé Martine Aubry. Celle qui a quitté ses fonctions à la tête du PS mi-septembre avait envoyé fin août une lettre aux parlementaires socialistes dans laquelle elle leur demandait de "démissionner au plus tard en septembre de [leur] mandat exécutif local". Une demande conforme à son engagement pris en 2009 avant d'être adopté par le parti en 2010 et de devenir une promesse de campagne de François Hollande. Nous sommes le 1er octobre et certains n'ont toujours pas appliqué la consigne. Premiers récalcitrants, les maires de Lyon et Dijon, Gérard Collomb et François Rebsamen, tous deux sénateurs cumulards. Le second, chef de file du groupe socialiste au Sénat, assure au JDD.fr ne "pas être concerné" par la règle dictée par Martine Aubry.

D'autres encore s'embarrassent de beaucoup de moins de précaution. Un sénateur cumulard qui coûte cher. Les trois quarts des députés cumulent les mandats. Aidez les députés et sénateurs PS à ne plus cumuler les mandats ! | Rue89 Politique. Rue89 lance son Cumuloscope pour encourager députés et sénateurs socialistes à quitter leurs mandats locaux comme ils s’y sont engagés. Date limite : le 1er octobre. Rue89 a fait les comptes. A ce jour, 234 parlementaires socialistes – 153 députés, 81 sénateurs – ne respecteraient toujours pas la règle de non-cumul des mandats imposée par leur parti.

Avec notre Cumuloscope, nous avons décidé de les recenser en temps réel... et de vous aider à les motiver, en les interpellant directement. L’enjeu dépasse largement le PS. Les arguments sont connus. Pourtant, ces temps-ci, ce sont les contre-arguments qu’on entend le plus au PS. Mais pour ces cumulards socialistes, le temps est compté : ils ont jusqu’à fin septembre pour respecter l’engagement du parti. Le 28 août, Martine Aubry leur a écrit pour leur rappeler une règle adoptée dès... 2010, et à appliquer dans les trois mois suivant les législatives de juin 2012. A quoi s’est vraiment engagé le PS ? A vous de jouer ! Making of.

Hollande, un pays au plus bas ? Au moment où François Hollande cherche désespérément des milliards, en vidant les poches déjà vides des citoyens fauchés, il faudrait lui signaler que d’autres pistes pourraient être préférées, beaucoup moins contraignantes pour le peuple, d’autant qu’il les avait évoquées dans son projet électoral lors du discours du Bourget. Plutôt que de s’en prendre au citoyen lambda en décidant de nouvelles taxes, de nouveaux impôts, (lien) qui provoqueront toujours une perte du pouvoir d’achat, d’autres cibles ne pourraient-elles être choisies ? Lien Sur l’antenne d’Europe 1, le 17 septembre 2012, dans le journal de Bruce Toussaint, on apprenait que l’Elysée employait 1000 personnes, pour notre pays de 65 millions d’habitants, alors que les USA, forts de 300 millions d’habitants n’en a que la moitié. lien Un résumé de son livre est sur ce lien. La même opération avec les sénateurs, lesquels coutent aussi 1 million par an chacuns, ferait économiser 328 millions supplémentaires. lien Olivier Cabanel.

Où trouver l'argent ? Bonjour André, Si, si je vous ai bien compris ... Merci quand même pour les précisions La question c’est va ton rembourser l’argent emprunte OUI ou NON ? Si on ne le rembourse pas (l’argent de la dette publique) je partage votre point de vue ... et comme déjà mentionné je suis pour le non remboursement de la dette publique. Pour l’instant, il est impossible de rembourser, puisque les budgets continuent à être en déficit (même si ceux-ci ont été réduits par ici ou par la) : il ne reste rien pour rembourser. Dans ces conditions, lorsque les emprunts arrivent à échéance, l’État emprunte à nouveau.

Même si on emprunte toujours plus pour rembourser plus, ceci à quand même un prix. Je craint que demain on annonce aux Français qu’il faut rembourser les créanciers en leur cèdent des bâtiments, des terrains, des droits d’exploitation dans les sols, comme par exemple le Gaz se Schiste. Si ’c’est les cas, et je l’espère pas, on aura réellement payé le prix fort de la dette publique ... Salaire du maire de Vannes. Cumul des mandats : Rebsamen, Copé... ces cumulards qui nuisent à la démocratie. François Rebsamen et François Hollande, le 6 février 2012 (TARDIVON J. -C. /SIPA) Le gouvernement Ayrault n’avait pas besoin de ça : après les évacuations contestées de campements de Roms, après les prises de position provocatrices de Montebourg sur le nucléaire, après les chiffres calamiteux du chômage, après les étonnantes critiques publiques de ministres à l'endroit du premier d'entre eux... il ne manquait plus que ça pour plomber la rentrée de la majorité : l'offensive de barons du PS contre la fin annoncée du cumul des mandats qui figurait parmi les engagements d’Hollande.

Quand Copé applaudit Rebsamen et Collomb Or, deux de ces barons, François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon et chef du groupe socialiste au Sénat, suivi du sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, ont annoncé qu'ils refusaient de s’y conformer, arguant que la loi n’étant pas encore votée, les socialistes seraient ainsi mis en position d’infériorité face à l’UMP. Le cumul nuit à la démocratie représentative. Christian Estrosi et les JO d'hiver à Nice : une note de 1,8 million d'euros et une retouche Photoshop. Le Canard enchaîné · 31 mar. 2009 à 23:05 La ville de Nice n'organisera pas les Jeux Olympiques d'hiver en 2018. Plusieurs villes étaient sur les rangs et c'est finalement Annecy qui a été retenue pour représenter la France. L'annonce a été faite le 18 mars 2009. Le maire de Nice, Christian Estrosi, a tout tenté pour faire gagner sa ville et n'a pas lésiné sur les moyens.

Depuis plusieurs mois, le Canard Enchaîné suit l'histoire de cette candidature. Retour sur le feuilleton des JO d'hiver à Nice. [credit photo : www.letuyo.info] Revue de presse "Canard Enchaîné" - Christophe Nobili, "Adieu Chamonice", Le Canard Enchaîné n°4613, 25 mars 2009 - C.N, "Chamonice ou l'évocation graphique d'Estrosi", Le Canard Enchaîné n°4604, 21 janvier 2009 - Christophe Nobili, "Estrosi invente la ville de Chamonice", Le Canard Enchaîné n°4603, 14 janvier 2009 L'échec de la candidature de Nice a coûté 809 975 euros à la mairie Combien coûte une candidature à la candidature pour les Jeux Olympiques ?

Estrosi et les Amis de Sarkozy : 32 000 euros de timbres aux frais de l'assemblée nationale ? 32 000 euros de timbres aux frais du contribuable ? L'Association des Amis de Nicolas Sarkozy, qui tient le 24 et 25 août à Nice son premier rassemblement autour de Christian Estrosi et Brice Hortefeux, n'a pas de fonds propres de l'aveu même de Hortefeux. Un handicap surmonté grâce à l'Assemblée nationale à en croire une enquête de Mediapart publiée fin juillet et peu relayée par la presse à l'exception de L'Humanité et du Lab d'Europe 1. De quoi s'agit-il ? Le 9 juillet 2012, Christian Estrosi envoie un courrier aux électeurs de la 5e circonscription des Alpes-Maritimes pour les remercier de l'avoir réélu député. Dans l'enveloppe que s'est procuré Mediapart, Estrosi y a également glissé un bulletin d'inscription pour recevoir des informations sur l'Association des Amis de Sarkozy et le cas échéant, recevoir un bulletin d'adhésion.

Or, le pli a été affranchi aux frais de l'Assemblée nationale d'après les scans réalisés par Mediapart : Hollande plus gourmand en sondages que Sarkozy... pendant la campagne. "Monsieur le Président de la République, c'est un électeur de gauche qui vous parle..." Monsieur le Président de la République, c'est un électeur de gauche qui vous parle, un fils de hippies, que les parents ont toujours élevé dans une idée de progressisme et d'égalité pour tous.

Un électeur qui vous félicite d'avoir mis en place une présidence normale, et remis de l'ordre dans les institutions. Un électeur, petit-fils de résistant républicain espagnol, qui sent bien que l'ambiance dans l'Hexagone s'est apaisée depuis votre élection. Et depuis que l'on a arrêté d'attiser le rejet de l'autre en se rapprochant dangereusement d'idées intolérantes et stigmatisantes pour tenter de grappiller quelques malheureuses voix d'électeurs égarés.

Autant je suis donc soulagé par votre arrivée à la tête de notre pays, et par cette énergie que vous mettez à respecter votre programme, autant il y a un sujet qui est presque passé inaperçu, et qui ne me semble pas du tout aller dans le sens de vos engagements. Baisse des salaires des ministres. Manuel Valls salaire double. Coût du gouvernement Ayrault. Pas de journée de solidarité pour les parlementaires.

Alors que les salariés travaillent, sacrifient une RTT ou cotisent pour la journée de solidarité, les parlementaires et élus locaux sont dispensés de journée de solidarité. C’est une information RMC, nos députés et sénateurs ne donnent ni de leur argent, ni de leur temps pour aider au financement de la dépendance des personnes âgées ou handicapées. Invité ce lundi d’RMC et BFMTV, le député apparenté PS René Dosière s'est déclaré « étonné » que les parlementaires ne cotisent pas au titre de la Journée de solidarité qu'ils ont eux-mêmes votée : « Cela provient du fait que les parlementaires ont une indemnité.

Certains peuvent continuer à exercer une activité professionnelle pour laquelle ils paieront au titre de la journée de solidarité, mais leur indemnité de parlementaire n'est pas concernée. Le coût des ambassadeurs “thématiques”, bel exemple des gaspillages de la République irréprochable … Le coût des ambassadeurs "thématiques", bel exemple des gaspillages de la République irréprochable … Le Canard Enchaîné du mercredi 9 novembre 2011 Afin d’économiser fissa « 10 millions » en ces temps de disette, la sénatrice centriste Nathalie Goulet propose de sabrer la vingtaine d’ambassadeurs « thématiques », instaurés d’abord sous Chirac et multipliés par Sarkozy (France Inter, 8/11) : « Ce sont des postes créés pour recaser des copains politiques en mal d’exotisme !

» Ces postes d’ambassadeurs, avec bureau, chauffeur, frais de réception et de déplacement, servent à recycler les ministres : Gilles de Robien (UMP), « chargé de la cohésion sociale » et Serge Lepeltier, qui a remplacé au printemps Brice Lalonde aux « négociations sur le changement climatique ». Le sénateur UMP Jacques Valade a été bombardé « ambassadeur itinérant en Asie » afin de libérer son siège pour un juppéiste. Avec Robert Bourgi comme conseiller ? Like this: J'aime chargement… À propos de werdna01. Le train de vie du gouvernement expliqué aux nuls… suite : les vrais salaires de nos élus. Avant la charte de déontologie, Fillon avait multiplié les circulaires dès 2007.

Charte de déontologie : Hollande a (presque) tout piqué à Fillon | Rue89 Présidentielle. Petit inventaire des nominations et parachutages d’un quinquennat dans l’Etat UMP… Sarkozy : Les derniers cadeaux aux amis avant le départ. DOCUMENT - DSK: La copie intégrale du jugement prononcé le 1er mai 2012 à New York. François Hollande a toujours été un privilégié de la République. Planques en or : le ménage ne fait que commencer. Ceux qui ruinent la France. Abstentionnistes ! Vous aviez sûrement une bonne raison pour ne pas voter ! Le prince Albert de Monaco touche 253 986 euros de subvention de Bruxelles. Ces fonctionnaires qui vont gagner plus que Hollande.

Batho va quitter son logement social. Une proche de Bertrand Delanoë épinglée par l’inspection générale de la ville de Paris. Combien a coûté le meeting du Bourget de François Hollande ? Les indemnités officielles des stars de la politique… et leurs business cachés. Et si on supprimait la prime individuelle de chauffage des fonctionnaires du Sénat pour économiser 3,4 millions d'euros par an ? Argent des candidats : Sarkozy s'enrichit, Hollande échappe à l'ISF | Rue89 Présidentielle.

Le budget du Parlement européen. Président de la République : 21 176 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Premier ministre : 21 176 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Ministre : 14 117 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Combien coûte... un ancien Président : 1,25 million € par an - Les dépenses de l'Etat - Journal du Net Economie.

Ce que l'Etat versera à Sarkozy après son départ de l'Elysée. Maire de Paris : 11 067 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Un député dénonce la gabegie des ministères, chiffres à l’appui. Quel est le nombre de fonctionnaires à la Commission européenne ? Les 20 comités et commissions qui coûtent le plus cher à l'Etat - Journal du Net Economie. Salaires des députés européens.

Les députés européens se votent une augmentation de 1500 euros. Salaires des commissaires européens. Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères : 28 881 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Président du Conseil européen : 30 571 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Président de la Commission européenne : 30 571 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Les coûteuses journées d' études des eurodéputés. Combien coûte le gouvernement Ayrault? Combien coûte l'Assemblée nationale : un député gagne 5.177,66 euros nets par mois. Député : 13 512 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie.

Sénateur : 13 340 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Secrétaire d'Etat : 13 411 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Salaire d' un conseiller d' Etat. Président de conseil général : 5 512 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Membre du Conseil Constitutionnel : 13 288 € bruts par mois - Le salaire des politiques et des élus - Journal du Net Economie. Coût du président du Haut conseil à l' intégration. Les avantages en nature des parlementaires et des notables. Comment calculer le revenu d'un député ? L'argent des politiques, actualité Politique : Le Point.

En vingt ans, 800.000 agents territoriaux en plus. Subventions aux partis politiques. L'Etat a financé 42% des dépenses des grands partis en 2010. Financement public des partis politiques:107,6 millions d' euros en 2009. Le financement public des partis, l'autre enjeu des législatives. Magouilles et financement des partis politiques. Coût des élections régionales. Coût des élections. Les coûts d'une campagne électorale : l'organisation des meetings. Combien coûte... une campagne présidentielle : 44 millions € - Les dépenses de l'Etat - Journal du Net Economie. Coût de la campagne de Sarkozy de 2007. Coût du meeting de Sarkozy. La campagne présidentielle en 10 chiffres insolites. Nicolas Sarkozy a-t-il abusé des sondages? Les folles dépenses de la campagne électorale. Pourquoi les contribuables versent-ils chaque année la somme record de 1,4 milliard d'euros d'indemnités aux élus locaux? Conjoncture : Lagarde ne paie pas d'impôts sur le revenu.

Testostérone et bicyclette : bienvenue au pays de "Christine Lagaffe"

Y'en a marre des deputes

La France est en plein déni de réalité, selon The Economist. Scandale : Ils n’ont jamais été préfets, mais ils en touchent la retraite.