Distributions Principales

Facebook Twitter

Arch Linux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arch Linux

Arch Linux est une distribution Linux créée par Judd Vinet qui met l'accent sur la simplicité (selon le principe KISS[1]). Judd a été inspiré par une autre distribution Linux appelée Crux Linux[2]. Philosophie[modifier | modifier le code] Arch Linux a été conçue pour être le système d'exploitation parfait pour les utilisateurs avancés. Sa philosophie sans artifices ni outils de configuration est très proche de Slackware dans le sens où elle requiert un certain niveau de connaissances pour être installée, mais elle reste toutefois simple à maintenir. Slackware. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Slackware

Slackware est une distribution Linux qui, à la différence d'autres distributions populaires, a longtemps été maintenue par une seule personne. Elle est connue pour suivre au mieux la « philosophie Unix » et rechercher la stabilité des applications[1]. Philosophie et Développement[modifier | modifier le code] La Slackware se veut être une distribution légère, rapide, et sans fioritures.

Elle se démarque par une procédure d'installation en mode semi-graphique, un système de paquetages logiciels composé simplement d'archives tarballs sans gestion des dépendances, ainsi que par un processus de démarrage reposant sur un ensemble de scripts aisément modifiables « à la main » (elle ne dispose d'ailleurs pas d'un logiciel de configuration centralisée). SUSE.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

SUSE

Pour les articles homonymes, voir Suse. SUSE (prononciation : /su:zə/, "souzeu" en français) est une société allemande appartenant au groupe Attachmate. Elle est connue pour sa distribution Linux SUSE Linux Enterprise, une distribution commerciale basée sur openSUSE, destinée à l'utilisation en entreprise. La première version de cette distribution apparut au début de l'année 1994, faisant de SUSE la plus ancienne distribution commerciale encore existante. Red Hat. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Red Hat

Pour les articles homonymes, voir Red hat. Red Hat Red Hat est une société multinationale d'origine américaine éditant des distributions GNU/Linux. Elle est l'une des entreprises dédiées aux logiciels Open Source les plus importantes et les plus reconnues. Elle constitue également le premier distributeur du système d'exploitation GNU/Linux. CentOS. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

CentOS

CentOS (Community enterprise Operating System) est une distribution GNU/Linux principalement destinée aux serveurs. Tous ses paquets, à l'exception du logo, sont des paquets compilés à partir des sources de la distribution RHEL (Red Hat Enterprise Linux), éditée par la société Red Hat. Elle y est donc quasiment identique et se veut 100 % compatible d'un point de vue binaire[1]. Avec 20 % des serveurs web Linux l'utilisant, cela fait de cette dernière l'une des distributions Linux les plus populaires pour les serveurs web[2]. Mandriva Linux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mandriva Linux

Mandriva Linux (anciennement Mandrakelinux) est une distribution GNU/Linux qui cible à la fois le grand public et les professionnels. Elle propose l'environnement graphique KDE. Elle était éditée par la société française Mandriva. Fedora (Linux) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fedora (Linux)

Pour les articles homonymes, voir Fedora. Fedora, anciennement Fedora Core, est une distribution GNU/Linux bâtie sur le système RPM, développée par le Projet Fedora et soutenue par la société Red Hat. Cette distribution se veut être un système d'exploitation complet et généraliste, composé uniquement de logiciels libres. Fedora dérive donc de la distribution Red Hat Linux, et est destinée à la remplacer pour les utilisateurs finaux (utilisation non commerciale). Le maintien de Fedora est en grande partie redevable à sa communauté d'utilisateurs. Debian. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Debian

Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le développement de systèmes d'exploitation fondés exclusivement sur des logiciels libres. Chaque système, lui-même nommé Debian, réunit autour d'un noyau de système d'exploitation de nombreux éléments pouvant être développés indépendamment les uns des autres, pour plusieurs architectures matérielles. Ces éléments, programmes de base complétant le noyau et logiciels applicatifs, se présentent sous forme de « paquets » qui peuvent être installés en fonction des besoins (paragraphe Distribution des logiciels). L'ensemble système d'exploitation plus logiciels s'appelle une distribution. Lubuntu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lubuntu

Lubuntu est un projet de distribution GNU/Linux visant à produire une version dérivée d'Ubuntu, plus légère, plus économe en ressources matérielles, et moins consommatrice en énergie. Pour y parvenir, Lubuntu utilise l'environnement de bureau LXDE. Description[modifier | modifier le code] Le , l'annonce de l'intégration de Lubuntu dans l'écosystème Ubuntu est faite lors d'une session de l'UDS 2011[1]. Ubuntu.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ubuntu

Ubuntu (prononciation [u.bun.tu], « ou-boun-tou » en français) est un système d’exploitation libre[6] commandité par la société Canonical et une marque déposée par cette même société. Fondé sur la distribution Linux Debian, ce système d'exploitation est constitué de logiciels libres[7], et est disponible gratuitement, y compris pour les entreprises, selon un principe lié à la philosophie affichée du projet. On estime en 2011 qu'il y a plus de 25 millions d'utilisateurs des différentes versions pour ordinateurs[8].

Concept[modifier | modifier le code] À l'instar de la distribution GNU qui repose sur le projet GNU, Ubuntu, qui utilise cette base, est organisé autour de buts à atteindre qui ne qualifient pas nécessairement les distributions produites. BackTrack. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. BackTrack est une distribution Linux, basée sur Slackware jusqu'à la version 3 et Ubuntu depuis la version 4, apparue en 2006. Elle est née de la fusion de Whax et Auditor. Son objectif est de fournir une distribution regroupant l'ensemble des outils nécessaires aux tests de sécurité d'un réseau. Edubuntu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Edubuntu est un système d'exploitation basé sur GNU/Linux accompagné d'un ensemble de logiciels libres destinés à l'éducation. C'est une variante officielle d'Ubuntu. Sa principale particularité est l'intégration par défaut de LTSP qui permet à partir d'un ordinateur serveur de faire fonctionner un groupe hétéroclite d'ordinateurs à l'échelle de la classe. Distribution[modifier | modifier le code] Logiciels[modifier | modifier le code] Linux Mint. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Linux Mint est un système d'exploitation GNU/Linux basé sur Ubuntu, et conçu pour les ordinateurs individuels au même titre que Windows ou Mac OS. Il est reconnu pour sa simplicité d'installation et d'utilisation.

Il se définit lui même comme un « système moderne, élégant et confortable, à la fois puissant et facile d'utilisation ». Kubuntu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Depuis avril 2004, Kubuntu était un projet officiel sponsorisé par la société Canonical Ltd.. Depuis avril 2012, Canonical ne supporte plus ce projet[1]. La société allemande Blue Systems GmbH endosse depuis lors le rôle de sponsor principal. CrunchBang. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. CrunchBang Linux (parfois simplement désignée par "#! " en raison de son logo) est une Distribution Linux anciennement basée sur Ubuntu et à présent basée sur Debian depuis la version 10. Elle utilise le gestionnaire de fenêtres Openbox (la version Xfce n'est plus supportée pour l'instant) et est donc particulièrement adaptée pour de vieux ordinateurs ou pour les netbooks.

Mais elle séduit aussi un grand nombre de possesseurs d'ordinateurs de bureau classiques actuels grâce à son ergonomie, sa légèreté et de fait sa consommation réduite de mémoire vive. Crunchbang est distribuée sous forme de Live CD installable.