background preloader

Com' interne

Facebook Twitter

Michel et Augustin, le bonheur est dans la communication. Réconcilier bien-être et travail, c’est l’objectif affirmé de Michel et Augustin, une PME française du secteur agro-alimentaire.

Michel et Augustin, le bonheur est dans la communication

Elle arbore fièrement une croissance à deux chiffres depuis sa création, forte d’une stratégie centrée sur une audacieuse campagne de communication. L’idée : créer une image décalée et une proximité avec les clients. Un modèle présenté comme participatif, où chaque acteur aurait son mot à dire. Mais ce partage décisionnel ne serait, pour d’anciens salariés, que factice. Un minimum de cloisons et des couleurs acidulées : rien ne laisse penser qu’on vient de pénétrer dans une entreprise. Visite guidée de la Bananeraie. Le fun à tout prix Michel et Augustin, c’est 48 salariés pour 18 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2012. Se déguiser en vache pour vendre des yaourts ou afficher les portraits des employés sur les emballages, une stratégie a priori loufoque mais que semblent valider les employés. «Tu ne crois plus en l’aventure ?» À tout succès son revers. Michel et Augustin, trublions du goût… et des ressources humaines ?

EURÊKA.

Michel et Augustin, trublions du goût… et des ressources humaines ?

Les trublions du goût seraient-ils aussi des agitateurs des Ressources Humaines ? Michel et Augustin se démarquent avec une culture d'entreprise à la fois exigeante et audacieuse. Un grand écart tout à fait maîtrisé qui s'inscrit dans une stratégie marque employeur efficace et bien rodée. « J’ai décidé d’être heureux et je souhaite qu’il en soit de même pour mes salariés » affirme Augustin Paluel-Marmont, co-fondateur de la marque et « vizir » de l’entreprise. Et oui, chez Michel et Augustin, on ne fait rien comme tout le monde et quand il s'agit de recruter, pas question de parler de plan de carrière ou de stratégie de recrutement, mais plutôt d'aventure et de tribu de trublions. Ce "management par la bonne humeur" encouragé par ses deux fondateurs et par la DRH, Anne-Claire Long, est au cœur des pratiques innovantes de cette entreprise ambitieuse et décalée.

>>>>> Inscrivez-vous dès maintenant à l'évènement ! Pour se faire embaucher par Michel et Augustin, elle fait un gros cookie. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Pour se faire embaucher par Michel et Augustin, elle fait un gros cookie

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... assez ensoleillé Vent : 5km/h - UV : 2 Clôture veille : 4470.28 Ouverture : 4437.99 Newsletter BFM Business | Les + vues Replay Emissions Newsletter BFM Business Rêvant de devenir patronne de l'événementiel chez Michel et Augustin, Margaux Barre a trouvé une idée originale: organiser un goûter autour d'un biscuit de 3 kilos sur lequel figurait son CV. Pour décrocher un job, il ne suffit pas d'avoir le profil requis, il faut savoir en convaincre son futur employeur.

Elle décide donc de confectionner un cookie géant (1,5 m de diamètre pour 3 kilos) sur lequel elle appose son CV. Coralie Cathelinais Tweeter Partager A voir aussi EliteSingle. Management : la méthode "Michel et Augustin" pour être heureux en entreprise. Le livre "L'entreprise du bonheur", écrit par Tony Hsieh, p-dg de Zappos, numéro un de la vente de chaussures en ligne aux USA, est paru le 13 septembre 2011 aux éditions Leduc.S.

Management : la méthode "Michel et Augustin" pour être heureux en entreprise

Classée parmi les 25 meilleures entreprises où il fait bon travailler d'après le magazine "Fortune", Zappos applique un certain nombre de méthodes originales : elle offre 2000 dollars aux nouvelles recrues pour démissionner et ainsi tester leur motivation. Elle encourage ses salariés à exprimer leur côté un peu fou et à s'amuser au travail... Zappos présente de nombreuses similitudes avec les modes de management de la PME française Michel et Augustin, toutes proportions gardées.

Michel de Michel et Augustin avoue : son gourou est une marque de détergent. Qui ?

Michel de Michel et Augustin avoue : son gourou est une marque de détergent

Michel de Rovira, co-fondateur de Michel et Augustin. Quoi ? Une interview à la Bananeraie de Boulogne Billancourt, en plein bazar, CAP de patissier collectif oblige. Comment ? - Votre culture d'entreprise se situe entre Zappos et Innocent. Notre gourou est une marque peu connue ici, Method, un détergent californien, qui a vraiment innové dans cette manière de construire sa marque de l'intérieur vers l'extérieur. . - En interne, quels outils de communication utilisez-vous ? Il n'y a pas d'intranet, on communique par mail, téléphone, mais aussi, de plus en plus via Whatsapp pour mettre à disposition en temps réel les infos collectées sur le terrain par nos commerciaux. . - Vous recrutez aussi dans le métro... C'était une idée d'Augustin. . - Le reportage, c'est la nouvelle pub ? On a raconté tellement d’histoires grandiloquentes sur les produits et les marques que le consommateur est devenu méfiant.

On n'est pas dans la course aux fans, mais dans la recherche d'une communauté engagée.