background preloader

Indiana39100

Facebook Twitter

dubuc

L'augmentation du tourisme polaire pourrait porter atteinte à l'environnement. Le tourisme polaire a ''considérablement'' augmenté au cours des dix dernières années, ce qui pose de graves questions quant aux éventuelles conséquences négatives pour l'environnement et les populations locales, a déclaré hier le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement, dans un communiqué de l'ONU.

L'augmentation du tourisme polaire pourrait porter atteinte à l'environnement

En Arctique, le nombre de touristes est passé d'environ 1 million au début des années 90 à plus de 1,5 million actuellement, souligne un communiqué publié le 3 juin à Tromso en Norvège et à Nairobi. En Antarctique, le nombre des touristes sur des bateaux de croisière aurait augmenté plus de quatre fois dans les quatorze dernières années, et celui des touristes terrestres de plus de sept fois dans les dix dernières années.

Les pratiques de gestion et les infrastructures adéquates en Arctique et en Antarctique ne sont pas suffisantes pour gérer le flot de touristes en augmentation, indique le communiqué de l'ONU. Voyage Pôle Nord - Archipel arctique - Voyage Arctique - Grands Espaces. Voyage au Pôle Nord à bord du brise glace "Victoire" Le « 50e Anniversaire de la Victoire » (1945) ou plus simplement « Victoire » est le plus grand et le plus moderne des brises glaces au monde et il a succédé au « Jamal ».

Voyage Pôle Nord - Archipel arctique - Voyage Arctique - Grands Espaces

C'est ainsi le plus puissant, développant 75 000 CV (contre 3 000 à 4 000 pour les bateaux polaires) grâce à ses 6 moteurs Le navire battant pavillon russe est à propulsion nucléaire, d'où un équipage important d'ingénieurs et techniciens (140 personnes). Sauf rares exceptions, la passerelle vous est ouverte 24 h sur 24. Croisière découverte - croisière polaire - L'équipe Grands Espaces. L’Arctique et la COP21.

La zone arctique a une superficie d’environ 21 millions de km2 dont les 2/3 sont représentés par l’océan Glacial Arctique.

L’Arctique et la COP21

La population dans la zone Arctique est estimée à environ 4 millions de résidents dont 10% de communautés autochtones. A défaut d’être une région (activité économique et commerciale intra-régionale), la zone Arctique se laisse décrire comme la juxtaposition longitudinale des parties septentrionales très peu peuplées, très peu industrialisés et riches en ressources naturelles des territoires de 5 Etats riverains (Etats-Unis d’Amérique, Canada, Groenland/Danemark, Norvège et fédération de Russie) dont l’essentiel de leurs activités économiques, de leur population, de leur PNB et de leurs centres administratifs et de décision politique sont situés beaucoup plus au sud, aux latitudes moyennes. Vers un océan Arctique sans glace en été L’Arctique, sentinelle du changement climatique. La chasse à l'ours blanc, un loisir en plein essor qui ne soucie ni la France, ni le WWF. Incroyable mais vrai !

La chasse à l'ours blanc, un loisir en plein essor qui ne soucie ni la France, ni le WWF

Alors que l’ours blanc voit sa population décliner dramatiquement à cause du réchauffement climatique et des pollutions, l’Homme le chasse, non pas pour se nourrir mais pour le loisir et pour l’industrie du luxe. Les prix des articles issus de l’ours blanc flambent, les agences de tourisme spécialisés dans la chasse sont surbookées. Chronique d’un délire humain soutenu par la France et le WWF… Voyage Spitzberg - voyage Islande - voyage Groenland - Grands Espaces. 7 septembre : Paris – Longyearbyen Vol direct et privé vers Longyearbyen (4h30), arrivée vers 12 heures.

Voyage Spitzberg - voyage Islande - voyage Groenland - Grands Espaces

Excursion en bus dans l’Adventdal où nous découvrirons les rennes et les stations scientifiques, puis temps libre en ville. Tourisme, identité et développement en milieu inuit : le cas de Puvirnituq au Nunavik. 1Le Grand Nord, porteur d’un puissant imaginaire nourri de récits d’exploration, de témoignages ethnographiques et de documentaires, exerce une fascination qui remonte bien souvent à l’enfance.

Tourisme, identité et développement en milieu inuit : le cas de Puvirnituq au Nunavik

Les représentations de paysages du Nord à la fois magnifiques et terrifiants, marqués par l’isolement, le froid, la menace de mort, se fixent dès le XIXe siècle avec l’irruption de la notion de « sublime » qui recouvre trois aspects essentiels, l’esthétique, le spirituel et le scientifique, dans une vision romantique (Roussat, 2008 : 160). Par la suite, les expéditions liées à la conquête des pôles nourrissent un imaginaire de dépassement de soi et d’héroïsme.

Les premiers voyages touristiques débutent dans l’Arctique au cours de la seconde moitié du XIXe siècle (Snyder et Stonehouse, 2007 : 15). 2L’émergence du tourisme polaire a pris, à notre sens, une dimension nouvelle au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 (Antomarchi, 2005 : 54). 7- la consultation de diverses sources écrites. Teorosv28n1 antomarchi identite. Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) Arctique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arctique

L'isotherme à 10 °C du mois de juillet (ligne rouge) qui définit la limite de la région arctique Image satellite de la région arctique L’Arctique [ɑrktɪk] est la région entourant le pôle Nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire arctique[1]. Elle s'oppose à l'Antarctique, au sud. L'Arctique comprend six pays, ceux dont les côtes sont au contact de l'océan Arctique, soit : le Canada, les États-Unis (avec l'Alaska), le Danemark (par le Groenland), la Russie, la Norvège et l'Islande. Exploitation des ressources : pour un développement durable - L'Arctique, un nouvel Eldorado ? Modes de vie traditionnels et exploitation des ressources Dans les régions de prospection et d’exploitation des hydrocarbures, les intérêts économiques s’opposent le plus souvent à la protection de la faune locale, notamment le caribou et l’ours blanc.

Exploitation des ressources : pour un développement durable - L'Arctique, un nouvel Eldorado ?

Chasse à l'ours polaire sur la banquise du golfe de Boothia (Nunavut, archipel arctique canadien). Agrandir l'image. Tourisme polaire. « Le tourisme polaire connaît un début de massification (…) Chaque année, plusieurs centaines de milliers de visiteurs débarquent dans l’une des nombreuses destinations prisées des régions polaires.

Tourisme polaire

Pour nombre de ces voyageurs, les régions polaires – l’Antarctique en particulier – représentent non seulement le bout du monde géographique, mais aussi la fin de l’imaginaire. » ( A.A GRENIER, 2009 ) L’attraction touristique des régions polaires est relativement récente .Mais on peut considérer que beaucoup d’explorateurs, de scientifiques, de chercheurs d’or, d’écrivains et d’artistes qui s’aventurèrent dans les régions polaires au début du siècle avaient beaucoup de traits des touristes actuels. Conceptualisation du tourisme polaire : cartographier une expérience aux confins de l’imaginaire. 1Le tourisme dans les régions polaires prend plusieurs formes : observation de la faune et de panoramas particuliers, participation à des manifestations culturelles et sportives, etc.

Conceptualisation du tourisme polaire : cartographier une expérience aux confins de l’imaginaire

La plupart des régions nordiques et polaires font désormais l’objet de quêtes touristiques croissantes en popularité et en nombre. Chaque année, plusieurs centaines de milliers de visiteurs débarquent dans l’une des nombreuses destinations prisées des régions polaires (pour les statistiques, voir Grenier, 2007 : 55). Pour nombre de ces voyageurs, les régions polaires – l’Antarctique en particulier – représentent non seulement le bout du monde géographique, mais aussi la fi n de l’imaginaire. 2Si les voyagistes et les promoteurs du tourisme polaire se félicitent des retombées économiques de leur industrie, les pressions qu’exerce ce phénomène sur les ressources naturelles (souvent fragiles) et culturelles des régions visitées sont de plus en plus décriées.

Tourisme polaire : un été « grand frisson » au Svalbard : Vidéo Capital. Le développement du tourisme polaire. De nos jours, il n'est plus très difficile de "tomber", au hasard de la lecture d'un magazine à grand tirage, sur une publicité relative aux croisières polaires (australes ou boréales), offrant aux voyageurs assez de diversité (découverte de la faune locale si particulière avec ses phoques et autres ours blancs ou rennes du Svalbard pour les uns, photos de paysage et/ou d'aurores boréales, hôtels de glace, périples avec chiens de traineaux ou motos neige, chasse à l'ours au Kamtchatka pour les autres), le tout servi à l'heure actuel dans un cadre essentiellement maritime et...luxueux (les croisières aériennes concernant plutôt l'Antarctique).

Le "low cost" n'est quand même pas pour demain sur cette destination si singulière qu'est la région arctique ! Cependant, la crise n'ayant pas affecté toutes les bourses, le nombre de touristes annuel augmente de façon significative. Alors peut-on aujourd'hui parler d'un nouvel or blanc ? Tourisme polaire. Alentour de Tromsø au petit matinTous droits réservésCrédit photo: Jean Marc Billod Avant de nous jeter dans le vif du sujet avec la présentation des différentes activités et hébergements de la partie la plus septentrionale du globe, il nous semblait essentiel de vous rappeler l’origine de ce tourisme.

En effet comment l’Arctique a su mettre en valeur ses richesses et ressources pour faire émerger une nouvelle forme de tourisme : le tourisme polaire ?