background preloader

News Education

Facebook Twitter

Avec Kinect, la rééducation va-t-elle devenir ludique ? Provides Complete Medical Imaging Education in VR. Written by Henry Lane, Corvecto The future is here and now.

Provides Complete Medical Imaging Education in VR

At Virtual Medical Coaching (VMC) in New Zealand, we’re expanding the VR medical scene and educating the next wave of medical operators with our latest endeavor, VMC Suite’s X-Ray Trainer. X-Ray Trainer is the first module of our medical imaging suite now available to tertiary educators all around the world, providing users with comprehensive equipment, their own private examination room and lifelike patients to simulate all the key components for taking an X-Ray. We contracted three New Zealand based companies in the EPIC Innovation Hub to jointly develop the software suite. VR studio Corvecto, video game developer CerebralFix, and e-learning platform creator Skilitics collaborated together under our guidance to build this first-of-its-kind application for medical training. “Paint with only water first” – MIT MEDIA LAB – Medium. Three years ago, I spent a year as an artist-in-residence in a Montessori classroom of three- to six-year-olds.

“Paint with only water first” – MIT MEDIA LAB – Medium

I was really surprised the first time I walked into the space, expecting a chaotic, messy room, run amok with screaming kids — much as I remember my own preschool experience. Instead, it was a quiet and peaceful place. The children were deeply engaged in their lessons — either sitting at small tables or on rugs — and the teacher spent more time observing than speaking.

Their classroom was thoughtfully ordered with shelves of simple and beautiful learning materials that I found absolutely stunning. These materials were like little minimalist sculptures — reduced forms, devoid of extraneous color or pizazz. During my time at the preschool, I made art alongside the children and I set up environments for them to make art. The head of school, a wise woman with few words rarely above a whisper, said to me, “Paint with only water first.” À quoi ressembleront les musées du futur ? - Creators. Peu de choses, à part une discussion sur les serre-têtes avec votre cousine Marie-Germaine, suintent autant l'ennui que la visite d'un musée.

À quoi ressembleront les musées du futur ? - Creators

À moins, bien sûr, qu'en plus de sacrifier une journée lascive, vous sachiez composer avec des œuvres d'art inexplicables, un public vieillissant et d'éventuelles visites scolaires catastrophiques. Du calme, je n'ai rien contre les œuvres d'art, simplement je ne supporte pas la manière dont elles sont présentées au public. Pourquoi ? Car les musées sont réservés à une caste érudite et friquée. Chaque année, moins d'un français sur quatre pousse la porte d'un musée.

Rien de nouveau sous le soleil et les pouvoirs publics l'ont bien compris. Tout serait donc perdu ? Si ces nouvelles muséographies envahissaient les 3 000 – certains disent 10 000 – musées français, j'en deviendrais probablement un fervent adepte. Creators : Bonjour Jessica. Mais beaucoup de musées proposent toujours des muséographies un peu old-school ? C'est donc la seule raison ? Les environnements d'apprentissage immersifs - éducO - le blogue d'innovation pédagogique. Une élève fait tourner une « baguette » au dessus de sa tête.

Les environnements d'apprentissage immersifs - éducO - le blogue d'innovation pédagogique

Au sol, elle voit le tracé de son mouvement, et obtient en temps réel des renseignements sur sa vélocité. Ce faisant, elle fait également l’expérience « dans son corps » de ce qu’est la force centrifuge. La scène se passe à SMALLab, un environnement immersif développé par une équipe pluridisciplinaire de l’Arizona State University’s School of Arts, Media and Engineering. L’environnement utilise la technologie Kinect, et permet de suivre avec précision le mouvement d’objets dans l’espace. Les objets en question peuvent varier à l’infini : il suffit de les équiper avec d’un capteur (sensor). De nombreux scénarios pédagogiques sont ainsi offerts aux élèves de tous âges : longueur d’onde, techniques de titrage, transmission de maladies… Les environnements immersifs ne sont pas encore répandus dans les écoles – même si la technologie existe et n’est pas très onéreuse. L’Oréal forme les coiffeurs grâce à la réalité virtuelle. L’entreprise de cosmétiques L’Oréal s’est récemment associée à i8, spécialisée dans la réalité virtuelle pour créer une application servant à former les coiffeurs à leurs futurs métiers.

L’Oréal forme les coiffeurs grâce à la réalité virtuelle

La formation des coiffeurs professionnels peut se révéler très couteux en équipements, en produits d’entretien et en main d’œuvre. Ainsi, La célèbre marque de cosmétique française L’Oréal a décidé de s’associer à la société i8 afin de mettre en place une formation en réalité virtuelle afin de limiter les coûts de telles formations et tout simplement de rendre l’apprentissage de l’art de la coiffure plus ludique. Une belle initiative qui fait davantage progresser la réalité virtuelle dans les milieux professionnels. L’Oréal forme les futurs coiffeurs grâce à la réalité virtuele Pour ce faire, L’Oréal s’est associé à 8i, entreprise spécialisée dans le développement d’applications en réalité virtuelle. La réalité virtuelle, une technologie qui facilite l’apprentissage.

Minecraft: Education Edition.