background preloader

MEDECINE GRECQUE

Facebook Twitter

Les savants grecs déchiffrent le monde grâce à la raison. HSMxx. Hippocratic Oath (reconstructed ancient Greek pronunciation) Serment. La médecine antique. Histoire de la médecine Partie 1(antiquité) - UPH #9. La medecine dans l antiquite romaine. Médecine romaine. Médecine et Chirurgie Romaine. Remèdes antiques. La médecine dans l'Antiquité grecque. Asclépios - Google-Images. Quizz Histoire : Medecine. Hippocrate et GalienÀ gauche : Hippocrate, le plus grand médecin de l'Antiquité (460-v.377 av JC). À droite : Claude Galien, médecin grec (v.131-v.201). Miniature du XVe siècle. Intaille magique en jaspe rouge avec Héraclès et l’inscription « Va-t’en, bile, la divinité te poursuit », Cabinet des médailles, Bibliothèque nationale de France.

Hippocrate à droite, transmet son savoir à Galien, qui le consigne par écrit. Asclépios. Dans la mythologie grecque, Asclépios (en grec ancien Ἀσκληπιός / Asklêpiós ou Esculape, en latin Aesculapius) est dans l'épopée homérique un héros thessalien puis, à l'époque classique, le dieu gréco-romain de la médecine. Fils d'Apollon, il meurt foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts, avant d'être placé dans le ciel sous la forme de la constellation du Serpentaire.

Étymologie[modifier | modifier le code] L'étymologie de son nom est inconnue[1]. On a suggéré qu'il était un dieu taupe en rapprochant son nom de celui de l'animal, σκάλοψ / ἀσπάλαξ (skálops / aspálax) ; la structure du tholos d'Épidaure serait également comparable aux galeries de la taupe[2]. L'hypothèse n'est pas démontrable[1]. Mythe[modifier | modifier le code] Naissance[modifier | modifier le code] Mort[modifier | modifier le code] Se rendant compte par la suite du bien qu'Asclépios avait apporté aux hommes, Zeus le place parmi les étoiles sous la forme de la constellation du Serpentaire[11].

Vase de Pharmacie. Asclépios. Asclépios (Ασκληπιος) ou Esculape chez les Romains, était le dieu de la médecine dont les attributs étaient le serpent, le coq, le bâton, la coupe. Asclépios (Naples) Suivant la légende la plus répandue, il était fils d'Apollon et de Coronis qui était la fille de Phlégias roi des Lapithes. Coronis était déjà enceinte d'Apollon quand elle prit pour nouvel amant un arcadien du nom d'Ischys. Apollon fut averti de son infortune grâce à son don de divination ou bien par l'indiscrétion d'une corneille qui était blanche à cette époque. La pauvre corneille fut maudite et depuis ce jour là son plumage devint noir. Apollon conta sa mésaventure à sa sœur Artémis qui cribla de flèches l'infidèle Coronis ou bien c'est lui même qui tua Coronis et Ischys.

Le corps était déjà sur le bûcher funéraire lorsqu'Apollon réalisa que son amante était enceinte et arracha son fils du ventre de sa mère et des flammes. Enfant au temple d'Esculape (1877) WATERHOUSE (CP) Baton Esculape Epioné. Plus ancienne représentation connue d’une consultation médicale : médecin pratiquant une saignée sur un patient, aryballe à figures rouges du Peintre de la Clinique, v. 480-470 av. J.-C., musée du Louvre.