background preloader

Témoignages / Récits

Facebook Twitter

Histoires 14-18 : "Invasion 14", le roman de l'occupation - Histoires 14-18. Ortolang. Le projet « Corpus 14 » donne à lire les correspondances de Poilus ordinaires.

Ortolang

Il privilégie les écrits peu-lettrés, encore peu exploités par les historiens de la Grande Guerre. Ces documents, mis à disposition par les Archives départementales de l’Ain, de l’Hérault et par les familles qui en sont les dépositaires, fourniront aux linguistes des ressources nouvelles pour l’histoire de l’écrit peu-lettré. Le corpus est constitué par la correspondance de dix scripteurs : sept soldats et trois femmes. Il consiste principalement en deux grands ensembles héraultais : - les lettres de Baillargues (est de l’Hérault) : celles de Laurent (299), de sa femme Joséphine (20) et de sa belle-sœur Louise (9), - les lettres du Soulié (ouest de l’Hérault) : celles de Pierre (50), de sa femme Marie (40) et de son beau-frère Ernest (39).

Labellisé par la Mission Centenaire, « Corpus 14 » est dirigé par Agnès Steuckardt au sein du laboratoire PRAXILING (Université Paul-Valéry Montpellier, CNRS – UMR 5267). Collection « Repères pour éduquer » Carnet de guerre 14-18 André Cambounet. Home A MA MERE.....

Carnet de guerre 14-18 André Cambounet

C'est à toi, Mère, que je dédie cet ouvrage, rigoureusement véridique........ C'est pour toi, Mère, que, pendant de longues heures, j'ai travaillé, jusqu'à ce que le sommeil vint clore ma paupière........ Puisses-tu, à la lecture de ce récit d'aventures ..... ô aventures bien modestes, en vérité ! ....... trouver autant d'émotion que j'en ai eu, moi-même, en l'écrivant ! Paris, le 1er janvier 1922(signature) Chapitre premier. L'engagement. La guerre, depuis dix-huit mois, déjà, faisait parler d'elle. La mode était à la guerre : je me tournais vers la guerre.

Mon coeur battait, et combien ! Dire avec quelle impatience, je vis s'écouler les huit jours, rien ne saurait le décrire ! A dix heures quinze, tout était fini, j'étais soldat. L'après-midi même, j'allais à la sous-intendance me faire délivrer mes ordres de transport, et le soir même, j'étais en route pour Verdun. Il était onze heures, lorsque je me présentais à la Place, à la citadelle. Enfin, j'arrivais à Miribel. CRID 14-18. Voir aussi: une chanson antimilitariste de 1917 Ecouter une version libre de droits de la Chanson de Craonne, au format mp3 (enregistrement par la classe de CM2 de l'école Madame de Sévigné de Dieppe durant l'année scolaire 2008-2009, en cours de musique avec Régis Delcroix, musicien intervenant en milieu scolaire.)

CRID 14-18

La Chanson de Craonne est depuis longtemps un élément central dans la mémoire de la Première guerre mondiale. Chantée notamment par Marc Ogeret et Maxime Leforestier, elle est également présente dans plusieurs films dont Un long dimanche de fiançailles (J. -P. Jeunet, 2004). Donnons d'abord le texte stabilisé tel qu'il a s'est imposé dans l'après-guerre, d'abord publié sous le titre "Chanson de Lorette" par l'écrivain et militant communiste Paul Vaillant-Couturier en 1919, titre transformé à partir des années 1920 en "Chanson de Craonne", et qui est aujourd'hui la version que chacun connaît : Témoignage 1ere guerre mondiale. CRID 14-18 - Accueil. Collecter, archiver, étudier les mémoires de la Grande Guerre.

La Première Guerre mondiale a laissé dans son sillage nombre d’archives privées qui sont conservées encore pour la plupart dans les familles.

Collecter, archiver, étudier les mémoires de la Grande Guerre

La mobilisation massive des hommes au front, l’attente de l’arrière, des femmes, des enfants, comme la durée du conflit, contribua à la production de sources familiales, privées : des correspondances, liens ténus entretenu à distance entre les hommes et les femmes séparés par la guerre, des carnets personnels, d’autres formes de récits ou des photographies. Comment s'intégrer en tant qu'enseignant avec sa classe dans le projet Europeana 14-18 ? La Grande Collecte se déroule entre le 9 et le 16 novembre 2013. Les Services des Archives de France, la Bibliothèque nationale de France et la Mission du Centenaire s’associent avec d’autres partenaires et proposent aux Français d’apporter leurs archives dans différents points de collecte et de les enregistrer. > Voir le projet Grande Collecte. > Voir la fiche pratique pour les enseignants. Durée : 2 heures. At Témoignages de 1914-1918.