background preloader

Historiens et mémoires de la 2nd GM

Facebook Twitter

Memoire 2eGM au cinema. Jalons-Rues renommées Résistants/fusillés. Dès la Libération, Paris rend hommage aux victimes de la guerre et de l'Occupation.

Jalons-Rues renommées Résistants/fusillés

Sont honorés des résistants (Pierre Brossolette, Bertie Albrecht, Médéric, Victor Basch...), des otages (Jean-Pierre Timbault), communistes (Gabriel Péri). Les uns avaient été tués après leur arrestation par les organes répressifs (Bertie Albrecht, Danielle Casanova). D'autres s'étaient donnés la mort plutôt que de risquer de parler sous la torture (Gilbert Védy dit Médéric, Pierre Brossolette). Françoise Berger Dans cette séquence, le nom d'"Auschwitz" est prononcé pour la première fois par le commentateur de "France Libre Actualités".

Ce document fait partie des actualités cinématographiques diffusées du 5 septembre 1944 au 28 décembre 1944 sous le label "France Libre Actualités" par opposition au "France Actualités" vichyste. Jalons-Discours Ch De Gaulle-août 1944. Le pari de l'homme du 18 juin 1940 de rassembler une nation derrière lui est gagné ce 25 août 1944 où, en présence du Conseil National de la Résistance au grand complet, il rend hommage au Paris insurgé.

Jalons-Discours Ch De Gaulle-août 1944

Mais, tout au long de sa harangue, de Gaulle ne cite pas une seule fois le Conseil National de la Résistance et, surtout, il refuse de proclamer la IVe République au balcon de l'Hôtel de Ville, comme le lui demande Geogres Bidault. C'est que le général de Gaulle, plein de méfiance à l'égard du romantisme révolutionnaire, répugne à jouer les apprentis sorciers du 4 septembre 1870.

La priorité est d'assurer la continuité de l'Etat, qui ne doit pas tomber aux mains des communistes. Première faille, qui ne cessera de s'élargir, entre la Résistance intérieure, qui est sur le terrain, et l'homme du 18 juin, qui a mené hors de France une "guerre mondiale" largement ignorée par les Français. Eve Bonnivard. Jalons - La Bataille du Rail. LA GRANDE VADROUILLE (Bande-annonce)

L'historien et les mémoires de la seconde guerre mondiale by regis cadiet on Prezi. Jalons-Discours Malraux J. Moulin Panthéon-1964. André Malraux M. le Président de la République, voilà donc plus de 20 ans que Jean Moulin partit par un temps de décembre sans doute semblable à celui-ci pour être parachuté sur la terre de Provence et devenir le chef d'un peuple de la nuit.

Jalons-Discours Malraux J. Moulin Panthéon-1964

Sans cette cérémonie, combien d'enfants de France sauraient son nom. Il ne le retrouva lui-même que pour être tué et depuis sont nés 16 millions d'enfants. Cinema memoires resistance. 1969 L'armée des ombres - Trailer. Paris brûle t-il (is paris burning) 1966.avi. Abba Kovner - Procès-Adolf Eichmann-extrait. Jalons-C. Lanzmann-Shoah-explications. Bernard Pradinaud Notre invité ce soir est Claude Lanzmann, merci d'être venu, M.

Jalons-C. Lanzmann-Shoah-explications

Lanzmann. Vous êtes réalisateur d'un film qui est projeté actuellement à l'Empire. Vous vous êtes échappé, si l'on peut dire, de cette projection pour venir nous voir. C'est un film qui dure 9 heures et demi et qui est une série, une suite de témoignages sur la Seconde Guerre mondiale et plus précisément, l'extermination du peuple juif dans les camps de concentration. Claude Lanzmann Dans les camps d'extermination. C'est pas la même chose pour vous ? Pas du tout, pas du tout. France Roche, neuf heures et demi de film, c'est une durée tout à fait inhabituelle ! France Roche Il y a déjà eu des films aussi longs en français, vous connaissez, par exemple et d'ailleurs Shoah sera présenté dans 2 cinémas en 2 séances différentes.

Et revécus, essentiellement revécus. Jalons-Paxton-portrait. Daniel Bilalian En France, le procès de Maurice Papon doit normalement reprendre demain avec l'audition d'un historien américain, Robert Paxton, qui fut le premier il y a une vingtaine d'année à écrire un document complet sur le Régime de Vichy et l'occupation en France.

Jalons-Paxton-portrait

Des travaux d'un très grand intérêt qui lui ont valu, il y a moins d'un mois, d'être honoré par l'ambassadeur de France aux Etats-Unis. Son témoignage extérieur à la polémique franco-française aura sans aucun doute une très grande importance pour éclairer les débats. Ophuls-Chagrin&pitié-Regrets Pétain. Vidéo "Nuit et brouillard" 1/2 Film d'Alain Resnais 1955 - Cinéma. A. Wieviorka : L'enlèvement d'Eichmann.

Le-procès-Eichmann[www.savevid.com] Procès Eichmann. Alain Finkielkraut - Annette Wieviorka - Claude Klein 18-8-2012. Filmographie sur la déportation et la Shoah. Cette filmographie est un échantillon représentatif des productions de fiction et des documentaires réalisées entre 1944 et 2001, mais ne constitue pas une liste exhaustive.

Filmographie sur la déportation et la Shoah

La plupart de ces films peuvent être visionnés au Centre d'Enseignement Multimédia ou sont disponibles dans le commerce, en vidéo. Sauf mention contraire les films sont des fictions : D = DocumentaireTV = Film produit par la Télévision CM = Court Métrage. Ressources Audiovisuelles - Mémorial de la Shoah. Papy Fait De La Résistance - Bande Annonce 1983. Discours de Jacques Chirac sur la responsabilité de Vichy dans la déportation, 1995 - Jalons pour l'histoire du temps présent. Les années 1970 voient un tournant décisif dans la mémoire de la Seconde Guerre mondiale.

Discours de Jacques Chirac sur la responsabilité de Vichy dans la déportation, 1995 - Jalons pour l'histoire du temps présent

La mémoire officielle de la Résistance vole en éclat tandis que se dévoile la réalité du régime de Vichy. Au cours des années 1970 et 1980, des films et des ouvrages provoquent la prise de conscience collective d'une complicité du régime de Vichy dans le génocide des Juifs. Jalons-les procès. Dès la Libération s’exprime un esprit de vengeance à l’encontre des collaborateurs ou présupposés tels.

Jalons-les procès

Estimée à près de 9 000 morts, cette épuration spontanée a rempli une fonction d’exutoire des violences de l’Occupation et exprimé un besoin profond de réparation et de justice. Pour y mettre fin, une épuration par le haut est souhaitée par De Gaulle. Mais entre la sanction brutale et l’indulgence coupable, la justice doit opérer sans marge de manoeuvre : sans définir précisément la nature des crimes qui leur sont reprochés, elle évite de poser les questions essentielles, réduisant le crime au délit, la faute politique à la trahison. Contrairement à la promesse du Général "le pays, un jour, devra connaître qu’il est vengé" un malaise profond subsiste, ancrant un syndrome de Vichy dans les mémoires françaises.