Ecologie

Facebook Twitter

BOBO

Guide et produits bio écolo avec ShopEcolo. Les , c’est quoi, c’est qui ? Il s’agit d’un (joyeux) collectif organisé autour d’une liste d’échanges et de réflexion destinée à apporter des réponses rapides pour la rédaction de contenu sur les sujets lies au changement climatique, à la biodiversité, aux problèmes de développement, à l’écologie en général, aux modes de vie durables, aux questions politiques, etc.

Cette liste est privée, sur application seulement, et a pour vocation d’aider les rédacteurs web, les journalistes et les responsables de campagnes à travailler et collaborer à un niveau plus global. Nous formons un réseau d’informateurs connectés et reliés. Ensemble, en fédérant nos efforts et nos échanges, nous pouvons apporter au plus grand nombre des réponses rapides, structurées, de l’information vérifiée et juste. Mappiness : l’appli iPhone qui géolocalise votre bonheur.

Décidément, nos amis anglais sont beaucoup plus soucieux du bonheur et du bien-être que nous ne le sommes, petites grenouilles françaises nous contentant d’un rapport sur les indicateurs de bien-être… Des chercheurs de la London School of Economics ont mis au point une application iPhone gratuite destinée à évaluer les liens entre bonheur et environnement.

Mappiness : l’appli iPhone qui géolocalise votre bonheur

Une idée astucieuse pour évaluer le moral global du pays. Comment fonctionne l’application ? C’est bête comme chou : en téléchargeant Mappiness (plus de 20 000 téléchargement à ce jour), vous répondez à quelques questions à l’ouverture de l’application, puis à divers moments de la journée (convenus au préalable). Avantages - Les OGM. Les consommateurs souhaitent des aliments bon marché, sains, bons.

Avantages - Les OGM

Environ 40% des produits végétaux et 20% des produits animaux sont perdus par l’action néfaste de divers ravageurs et agents pathogènes. Obtenir une variété de plante résistante à une maladie qui augmente les rendements et abaisse les coûts de production répond donc parfaitement à la demande des consommateurs. Le maïs transgénique Bt contient trente à quarante fois moins de fumonisine, une toxine cancérigène apportée par un champignon microscopique, que le maïs conventionnel. La réduction dans l’utilisation des pesticides, des herbicides et des antibiotiques, que permet, dans certains cas, la transgénèse répond à la demande des consommateurs.

Pour l'agriculture. A votre santé ! » Blog Archive » L’incohérence de la politique du médicament face au déclin du modèle économique de l’industrie pharmaceutique. Philippe Abecassis, Université de Paris 13 Nathalie Coutinet, Université de Paris 13 Le modèle de production du médicament développé par les « big pharma » à partir de l’après-guerre est à un tournant majeur de son histoire.

A votre santé ! » Blog Archive » L’incohérence de la politique du médicament face au déclin du modèle économique de l’industrie pharmaceutique

Ce modèle repose sur le développement de « Blockbusters »: des médicaments phares, comme le Prozac® (produit et commercialisé par la firme Lilly) protégés par des brevets et pour lesquels le chiffre d’affaire mondial est supérieur à un milliard de dollars. La croissance verte selon l’OCDE : la pensée unique du capitalisme vert. Certaines institutions internationales prennent des gants et maintiennent un peu d’ambiguïté sur le thème de « l’économie verte », une idée qui semble sympa (qui peut être contre une économie plus écologique ?)

La croissance verte selon l’OCDE : la pensée unique du capitalisme vert

Mais sur laquelle je reviendrai car son usage par les dominants et par les milieux d’affaires n‘est pas innocent. Mais, avec l’OCDE, pas de gants. Ce qui est mis en avant c’est la poursuite de la croissance à l’infini, en y intégrant la nature comme nouveau grand facteur de production (ce qui est le cas depuis toujours, mais on vise à monter d’un cran dans son exploitation productive) et comme champ d’investissement prioritaire d’un capitalisme vert ou verdi. Le récent rapport de l’OCDE « Vers une croissance verte : suivre les progrès. Prix des œufs - L’Europe n’y est pour rien. À plus de 9 € la centaine sur le marché de gros, l’œuf bat des records sur le marché français.

Prix des œufs - L’Europe n’y est pour rien

Coupable désigné : l’Europe. Une nouvelle réglementation accordant davantage de place aux animaux est entrée en vigueur au 1er janvier. « 5 % des élevages n’ont pas réussi à se mettre aux normes à temps et n’ont plus le droit de produire », explique Francis Damay, président du Comité national pour la promotion de l’œuf (CNPO). Il manquerait ainsi environ 20 millions d’œufs par semaine, sur une production totale de 14 milliards.

Four solaire

Décroissance. Consommation. Bruckner. Recyclebank. Oui au “mieux vivre” en société, certes, mais comment ? Difficile de passer à côté des indignés en ce moment, ou des manifestations anti-G20, des différents mouvements de révolte… Autant de signes d’un ras-le-bol global quant à la marche du monde, mais à bien y réfléchir, que voulons nous vraiment, dans le fond, maintenant ?

Oui au “mieux vivre” en société, certes, mais comment ?

Certains accusent les marchés financiers, d’autres les politiques, le chômage, les injustices qui anéantissent nos sociétés… A écouter les différentes revendications, c’est bien l’ensemble du fonctionnement et de la conduite de nos sociétés qui sont en cause. Les indignés en appellent à d’autres modes de gouvernance et souhaitent, comme beaucoup d’écologistes depuis près de 40 ans, une révision radicale de notre système économique et de nos démocraties. Dans ce contexte, une image a retenu mon attention, reprenant un slogan largement utilisé par les indignés : il s’agit de la photo suivante, prise par un étudiant pour Rue89, le 16 octobre dernier. Pourquoi cette photo m’a-t-elle interpellée ? Présidentielle : aux Etats-Unis, la mode est au discours anti-écolo. Des citrouilles recouvertes de neige à Portsmouth, dans le New Hampshire (Etats-Unis), le 30 octobre 2011 (Adam Hunger/Reuters) Aux Etats-Unis, le déni du changement climatique est redevenu très tendance.

Présidentielle : aux Etats-Unis, la mode est au discours anti-écolo

Les républicains font assaut de négationnisme, et les démocrates mettent en avant l’économie pour promouvoir une démarche verte, quand auparavant ils prétendaient protéger la planète. Ne sachant s’il faut rire de cette volte-face ou déplorer cette inconstance politique et populaire, commentateurs et militants oscillent entre sarcasmes et effroi. Après avoir publié un article alarmiste intitulé « Où est passé le réchauffement climatique », le New York Times s’est fendu ce week-end d’une bande dessinée parodiant la saison des fêtes qui commence : « Happy climate change denial season !

» (Joyeuse saison de négation des changements climatiques !)