background preloader

Littérature jeunesse

Facebook Twitter

Histoire du livre jeunesse et du livre pour ados. Persée. Imaginaire_de_la_grenouille. Littérature de jeunesse : l’utilisation et le rôle du stéréotype. ———-Dans le conte, la majorité des personnages sont archétypaux, ce qui signifie qu’ils correspondent à des modèles, des images originelles qui appartiennent à l’inconscient collectif. Elles peuvent s’intégrer aussi bien dans les mythologies que dans les contes. C’est le cas par exemple de l’archétype de la dévoration personnifié dans la tradition populaire par le loup, l’ogre ou la sorcière. Ainsi, il est généralement acquis avant même de commencer un conte, que tel personnage est le héros et tel autre, le méchant sans cœur puisqu’ils ont tous deux les caractéristiques qui correspondent à leur archétype. Aujourd’hui, de nombreux auteurs s’emparent de ces préjugés et les détournent pour conduire le lecteur loin des sentiers battus.

En littérature de jeunesse, le terme stéréotype est préféré par les chercheurs, plus vaste, il s’inscrit dans une société et une culture propre. ———-Selon Hans Robert Jauss, tout texte qui paraît s’inscrit toujours dans un horizon d’attente : Littérature de jeunesse - Contes et mythologie. CRDP académie de Créteil - Centre ressources littérature de jeunesse Sans scripts, Télémaque reste entièrement accessible mais certaines fonctions sont désactivées.

Littérature de jeunesse - Contes et mythologie

Animation pédagogique mercredi 14 mars 2007 CDDP - Melun "...Dans le sillage de son héros qui veut toujours savoir ce qu'il y avait avant, Murielle Szac revient épisode après épisode, sur ces questions primordiales et essentielles qui sont au cœur de toutes les autres... On ne peut que conseiller à tous ceux qui ont charge de guider des enfants, qu'ils soient parents ou éducateurs, de les engager sur le même chemin. En leur proposant de suivre Hermès l'espiègle, ils ne peuvent les mettre en meilleure compagnie pour affronter avec plaisir et légèreté les interrogations qui fondent l'esprit humain... Intervenantes : Marie-Hélène Pruzina et Isabelle Duflocq Cette animation pédagogique a pour objectif d'établir des liens entre les contes, la mythologie et la littérature de jeunesse. 1. 2. 3. 4. L'idéologie dans la littérature jeunesse.

"Cômment??

L'idéologie dans la littérature jeunesse

De l'idéologie?? Mais les livres pour enfants ne sont pas idéologiques! Ce serait de la propagande, du sacrilège, du lavage de cerveau! " La critique littéraire du vingtième siècle nous a montré qu'aucun texte ne peut être libre de contenu idéologique, c'est-à-dire de systèmes de valeurs, de croyances, de peurs, de désirs et de visions du monde intimement liés à des conceptions spécifiques de l'organisation sociale et du pouvoir politique. L'idéologie est inscrite dans le langage. Isabelle Nières-Chevrel : La littérature d’enfance et de jeunesse entre la voix, l’image et l’écrit.

Isabelle Nières-Chevrel Professeur émérite Université de Haute-Bretagne, Rennes 2 Résumé Isabelle Nières-Chevrel, Literature for children and young people between voice, image and text Children’s literature is born of combining three media : voice, pictures, and writing.

Isabelle Nières-Chevrel : La littérature d’enfance et de jeunesse entre la voix, l’image et l’écrit

This article examines the relation between the chosen medium and literary genres. Some genres are chiefly associated with listening (nursery rhymes, songs, popular tales), others with looking (picture books), still others with reading (novels). La représentation la plus courante que les adultes cultivés se font de la littérature d’enfance et de jeunesse est liée à sa mission sociale d’auxiliaire éducatif. Mais réduire la littérature d’enfance et de jeunesse à la mission que la société lui assigne, c’est courir le risque d’être aveugle à son autre versant, à ce qu’elle peut comporter d’invention littéraire et artistique.

L’enfant "entre en littérature" par l’écoute, par la vue, puis par la lecture. I. II. La princesse et le dragon : un album contre les stéréotypes. Une princesse, un dragon et un prince, nous voilà avec une distribution bien classique… sauf que c’est le prince Ronald qui se fait enlever par le dragon et la princesse Élisabeth qui vole à son secours !

La princesse et le dragon : un album contre les stéréotypes

Le dragon a brûlé le château, ses vêtements sont en lambeaux… qu’importe, Élisabeth se met en route pour sauver son prince. Elle n’utilisera pas la force mais la ruse pour piéger le monstrueux animal. Comment le prince Ronald va-t-il réagir ? Est ce que l’histoire va se terminer par “ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants” ? Assurément non ! Cet album, dès la grande section permet, avec humour, de pouvoir envisager d’autres rôles… Toute la collection de la maison d’édition “Talents Hauts” est à découvrir avec nos élèves pour que filles et garçons ne restent pas enfermés dans des stéréotypes : les héros peuvent être des héroïnes, les mamans sont des femmes d’aujourd’hui et les hommes des papas modernes, les garçons ne sont pas forcément courageux ni les filles coquettes.