Littérature

Facebook Twitter

Booknode : Votre Club de Lecture et Communauté Littéraire en ligne. Le livre qui s'efface tout seul. Biodiversité et bien-être animal: le zoo de Vincennes rouvre ses portes samedi Un voyage au c?

Le livre qui s'efface tout seul

Ur de la biodiversité à travers cinq régions du monde : le zoo de Vincennes rouvre ses portes samedi après trois ans de travaux et avec quelque mille animaux de 180 espèces différentes "dans le respect du bien-être animal". " Les Pestiférés. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Pestiférés

Les Pestiférés est une œuvre de Marcel Pagnol publiée de manière posthume, et dont le texte fut retrouvé dans ses tiroirs. Résumé[modifier | modifier le code] Publication[modifier | modifier le code] Une version fut insérée dans Le Temps des amours, quatrième volet du cycle des Souvenirs d'enfance. Les 500 meilleurs livres choisis par les internautes. Sous les lilas. Louisa May Alcott. Transcendantalisme (États-Unis) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Transcendantalisme (États-Unis)

Le transcendantalisme est un mouvement littéraire, spirituel, culturel et philosophique qui a émergé aux États-Unis, en Nouvelle-Angleterre, dans la première moitié du XIXe siècle. Une des croyances fondamentales des transcendantalistes était la bonté inhérente des humains et de la nature. Accueil. EVENE - Toute la culture. Top 30 plus belles bibliothèques du monde en photo.

Avec la dématérialisation du savoir, on en oublierait presque le plaisir que l'on peut prendre à feuilleter religieusement un ouvrage, à la recherche de précieuses informations. Plaisir décuplé lorsqu'on se retrouve à travailler dans un lieu magistral chargé d'histoire. Pas de doute, les bibliothèques qui suivent vous pousseraient presque à avoir le nez en l'air plutôt que dans un livre.   Livres culture générale, vie pratique, business, loisirs, parascolaire, langues, informatique   Portail:Littérature. J.M.G.

Portail:Littérature

Le Clézio - Les derniers hommes libres Chaque soir, leurs lèvres saignantes cherchaient la fraîcheur des puits, la boue saumâtre des rivières alcalines. Puis, la nuit froide les enserrait, brisait leurs membres et leur souffle, mettait un poids sur leur nuque. Il n'y avait pas de fin à la liberté, elle était vaste comme l'étendue de la terre, belle et cruelle comme la lumière, douce comme les yeux de l'eau.

Chaque jour, à la première aube, les hommes libres retournaient vers leur demeure, vers le sud, là où personne d’autre ne savait vivre.