background preloader

Imprimantes 3D

Facebook Twitter

Révolution : l’imprimante 3D, la machine à vapeur du XXIe siècle ? Fabrique-moi un mouton. LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Frédéric Joignot On les appelle les "makers" ("ceux qui fabriquent").

Fabrique-moi un mouton

Ce mouvement international de passionnés de high-tech et d'impression 3D prétend réinventer le capitalisme et révolutionner la production des biens de consommation. Il veut en finir avec la standardisation des objets courants, défier l'obsolescence programmée, arrêter les délocalisations, réindustrialiser les villes sans les polluer, relancer l'artisanat. Rien que ça. Leur livre de chevet, sorti en France en novembre 2012, est Makers. Chris Anderson dirige à présent une petite usine de drones et de robots volants à San Diego, Californie.

Avec ces machines, n'importe quel artiste, designer, architecte ou particulier de talent peut modéliser en 3D un objet ou un prototype auquel l'industrie n'a pas pensé, puis le fabriquer, sur son imprimante 3D ou en passant par une entreprise équipée pour, en plastique, en plâtre, en résine, en aggloméré ou en métal. "On ira dans un fablab comme chez un commerçant" LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Propos recueillis par Frédéric Joignot Le "labmanageur" Jean-Michel Molenaar, 30 ans, a monté deux fablabs ("laboratoires de fabrication") aux Pays-Bas. Il a participé au lancement du fablab de Grenoble, avec l'aide du Centre de culture scientifique technique et industrielle de la ville. Comment créer un fablab ? Sur le site du Massachusetts Institute of Technology (MIT), à Cambridge, on trouve une charte qui précise la mission des ateliers ainsi que la liste des machines indispensables. Normalement, tous les ateliers doivent posséder le même équipement de base afin qu'ils puissent fabriquer tout de suite quantité d'objets, mais aussi envoyer des fichiers aux autres ateliers pour qu'ils reproduisent ces expériences et les améliorent.

Combien coûte un fablab ? Il faut 60 000 euros, ce qui explique qu'ils s'adossent souvent à des mairies, des associations ou des institutions. Le Fablab, un laboratoire numérique qui cherche un public populaire - Journal Numérique - Articles locaux. Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 28/03/2013 - Mis à jour le 28/03/2013 à 02:17 La caverne d'Ali Baba version XXIe siècle, à quoi peut-elle ressembler ?

Le Fablab, un laboratoire numérique qui cherche un public populaire - Journal Numérique - Articles locaux

Avec le Fablab, il devient possible de l'imaginer. Imprimante 3D, fraiseuse numérique, découpe vinyle... Des machines au service de l'art numérique que ses utilisateurs du Fablab de Roubaix veulent voir entre toutes les mains. L’imprimante 3D, ce gadget qui change le monde. Imprimante 3D de la marque Makerbot Le salon des techniques de l'information et de la communication (Cebit) se déroule cette semaine à Hanovre en mettant à l'honneur l'économie du partage.

L’imprimante 3D, ce gadget qui change le monde

On entend beaucoup parler de l'émergence de cette économie, mais ce partage croissant de connaissances, de ressources, de contacts, d'échanges ou d'emprunt d'objets peut-il changer le monde ? Quels sont les nouveaux espaces d'innovation ? Chris Anderson : « L’imprimante 3D aura plus d’impact que le Web » Chris Anderson lors d’une conférence en Corée du Sud (Lee Yong-ho/EyePres/NEWSCOM/SIPA) Journaliste et écrivain à succès, Chris Anderson est l’une des voix les plus écoutées aux Etats-Unis pour qui s’intéresse aux révolutions numériques en cours.

Chris Anderson : « L’imprimante 3D aura plus d’impact que le Web »

Il est notamment connu pour sa théorie de la « longue traine » : vendre peu d’unités d’une grande quantité de produits, modèle économique adopté par des sites de e-commerce comme Amazon ou Netflix. Dans « Free ! Entrez dans l’économie du gratuit », il expliquait comment une entreprise pouvait gagner de l’argent en s’appuyant sur la diffusion gratuite de ses contenus. A 3-D Printing Pen Wows Kickstarter. Really all I want to say is in this video: But if you’re not a video-friendly environment, at the moment, that’s the Kickstarter pitch from a couple of guys at a Boston company called Wobble Works, and they’ve made what they say is the world’s first “3-D printing pen,” 3Doodler.

A 3-D Printing Pen Wows Kickstarter

It’s around the 20-second mark of that video where the magic of such a device becomes apparent. Meet the DIY Makers Taking on the 3D Printing Revolution. Though it’s been used by industrial designers to create prototypes for decades, the process of rapid prototyping has only recently begun to benefit the masses, and Shapeways has been leading the way since 2007.

Meet the DIY Makers Taking on the 3D Printing Revolution

As a platform for designing and actualizing 3D printed items, Shapeways has facilitated access to 3D printing technology so that anyone can develop and print their own designs. In the video above, Shapeways CEO Peter Weijmarshausen describes how the concept of 3D printing is revolutionizing the market for custom-designed products, and we meet creatives who are applying the technology to their various disciplines. Gil Akos of creative coding group Modelab describes the potential for printing using a wide variety of materials, even biological ones that can be applied to medical science.