background preloader

L’imprimante 3D, ce gadget qui change le monde

L’imprimante 3D, ce gadget qui change le monde
Imprimante 3D de la marque Makerbot Le salon des techniques de l'information et de la communication (Cebit) se déroule cette semaine à Hanovre en mettant à l'honneur l'économie du partage. On entend beaucoup parler de l'émergence de cette économie, mais ce partage croissant de connaissances, de ressources, de contacts, d'échanges ou d'emprunt d'objets peut-il changer le monde ? Bienvenue dans l'industrie du bricolage Dans Makers, la nouvelle révolution industrielle, l'américain Chris Anderson estime que l'impression 3D et la multiplication des possibilités données à chacun de bidouiller par lui-même et en réseau, de manière libre et ouverte, dessinent les contours d'un nouveau modèle économique de fabrication. Oui mais voilà : quand on y regarde de plus près, il est important de distinguer les vecteurs de cette révolution annoncée. Ses clients sont plus des professionnels qui produisent à petite échelle et peuvent ainsi maîtriser toute la chaîne de production. Une impression pas nette Related:  Impression 3DActualité : L'imprimante 3D.

Une base lunaire habitable construite par une imprimante 3D | euronews, hi-tech L’homme ira-t-il bientôt poser à nouveau le pied sur la Lune ? La question est dans l’air du temps : le sol lunaire est riche en minerais et c’est un lieu d’observation intéressant pour les météorologues et les astrophysiciens. L’Agence spatiale européenne, l’ESA, étudie donc l’implantation d’une base lunaire. Enrico Dini, fondateur de Monolite UK et inventeur de l’imprimante D-Shape, explique le mode d’emploi : “le fonctionnement de l’imprimante 3D est extrêmement simple. Cette méthode permettrait de résoudre le problème numéro un : le transport de matériaux de construction sur la Lune. Xavier De Kestelier, co-dirigeant du groupe spécialisé en modélisation Foster+Partners, collabore au projet de l’ESA : “vous aurez une coquille très solide, en forme de cylindre, qui sera transportée depuis la Terre et que vous pourrez gonfler en quelque sorte une fois sur la Lune. La Nasa fait ses propres essais de base lunaire en impression 3D.

L'impression en 3D bientôt dans votre salon Le procédé devrait rapidement se démocratiser avec l'arrivée sur le marché d'imprimantes 3D très performantes à moins de 2000 dollars (1600 euros environ) d'ici à 2016, selon le cabinet Gartner. L'impression 3D a le vent en poupe. Elle est même présentée par certains comme la prochaine révolution industrielle. Grâce à cette technologie, il est possible de réaliser des objets en très petite série, voire à l'unité. Déjà utilisée dans le domaine de l'industrie pour faire des prototypes depuis plus de dix ans, l'impression 3D se diffuse plus largement pour gagner les PME et même le grand public. Elle envahit tous les domaines. Le principe de l'impression 3D peut être comparé à celui de l'impression jet d'encre. L'impression 3D «va permettre de relocaliser» «L'impression 3D va rapidement être disponible dans des kiosques ou des boutiques, créant de nouvelles opportunités pour les détaillants et d'autres business», prédit Pete Basiliere, analyste chez Gartner.

Tout savoir sur l’impression 3D en 200 pages papier Livre "L'impression 3D" publié chez Eyrolles, par Mathilde Berchon, avec la collaboration de Bertier Luyt et la préface de Joël de Rosnay Si vous vous demandez que bouquiner cet été et souhaitez monter en gamme sur tout ce qui est lié à l'impression 3D, L'impression 3D (Ed. Eyrolles, collection Serial Makers) est LE livre qu'il vous faut. Rencontre avec son auteur, Mathilde Berchon. Bonjour Mathilde, depuis quand vous intéressez-vous à l'impression 3D et pour quelle raison? Mathilde Berchon J'ai commencé à m'intéresser au sujet il y a presque trois ans en partant en exploration dans la Baie de San Francisco pour rencontrer le mouvement maker, d'où est né mon site MakingSociety.com dédié aux makers entrepreneurs. Qu'est-ce qui vous fascine le plus dans l'impression 3D? Le plus fascinant est pour moi réside dans l'essence même de l'impression 3D, qui implique un vrai changement de société. Combien de différents types d'imprimantes existe-t-il ? Modèles pour moulage dentaire imprimés en 3D.

3D Printing Is Just the Beginning: The Future of Makerspaces within... Descriptif des services d'impression 3D Top Office se met à l'impression 3D à la demande La chaîne de magasins de fournitures de bureau Top Office, qui mettait déjà des photocopieurs a disposition de ses clients, proposera désormais d'imprimer également des objets en 3D avec des imprimantes Replicator 2 de Makerbot, distribuées par Ckab. Mais elle ne vendra pas (pas encore ?) directement ces imprimantes 3D. "Depuis quinze jours, deux imprimantes sont disponibles dans nos magasins de Villeneuve d'Ascq et de Tours. Pour une somme comprise entre 9,90 euros et 29,90 euros, les clients de Top Office pourront faire imprimer sur place leur objet plastique, en fournissant un modèle 3D au format .STL, qui fait standard dans l'industrie (en attendant l'adoption du format CSG, réputé plus fiable et précis). Ces fichiers STL peuvent être générés directement à partir de logiciels de conception 3D comme SolidWorks ou AutoCAD, ou par l'intermédiaires de plug-ins, par exemple pour Sketchup.

L'impression 3D menacée par des brevets Il existe une crainte croissante chez les bidouilleurs qui s'enthousiasment pour les possibilités offertes par l'impression 3D : qu'elles soient un jour minées par des brevets qui freinent la mise à disposition des imprimantes 3D et/ou qui les mettent sous le contrôle de quelques entités commerciales qui chercheront à imposer des formats propriétaires (notamment de consommables) rendant l'impression plus ruineuse. Pour s'assurer que l'impression 3D reste aux mains des hackers qui ont largement contribué à la populariser, à base de ressources libres et open-source (en particulier le projet RepRap), l'Electronic Frontier Foundation (EFF) a décidé de tirer intelligemment partie d'une nouvelle procédure offerte aux Etats-Unis lors de l'examen des brevets, avec l'aide des internautes. Pour le moment, l'EFF a identifié trois brevets déposés entre 2010 et 2012 pour laquelle elle demande au public de soumettre des antériorités :

(vidéo) Comment l'impression 3D va modifier le web et l'économie Les mots Sud et Web sont à l’instar des termes Paris et Web. Parisweb est une conférence annuelle incontournable pour tous les professionnels du web, principalement ceux qui le font, le conçoivent et le produisent. C’est ainsi qu’est née sa petite sœur, SudWeb, pour proposer ce type de messe dominicale en dehors de la capitale. Lors de l’événement sudiste de 2013, qui s’est déroulé les 17 et 18 mai dans le lieu mythique du Palais des Papes à Avigon, Marc Lipskier a tenu une conférence sur l’impression 3D. Dès aujourd’hui, des plans numériques circulent sur le web et nous pouvons fabriquer ce que les films nous présentaient comme science-fiction il y a 30 ou seulement 20 ans : une robe de haute coutureun gâteaudes bonbons à votre imageun pistoletun avionune voiture (en seulement 25 pièces assemblées)des os du visageune oreille bioniquede la moelle épinièredes lunettes de vue ou encore :

L'impression 3D : du virtuel à l'objet sur-mesure L'imprimante 3D fabrique des objets sur-mesure, en 3 dimensions, à partir d'un fichier. Elle découpe de la matière (plastique, cire, métal, poudre à base d'eau et de sel, ...) puis la dépose couche par couche pour fabriquer un objet. Une technique baptisée stéréolithographie. Si le coût d'une telle machine se chiffrait en dizaines de milliers de dollars dans les années 90, il a largement baissé aujourd'hui. Le prix des imprimantes 3D oscille entre 1000 et 2000 €, néanmoins le prix d'entrée se situe aux alentours de 375 euros (chez Solidoodle). De quoi séduire les particuliers. Qui n'a jamais rêvé de transformer un fichier numérique en un objet réel ? Démonstration en vidéo : La gamme de matériaux pour les imprimantes 3D s'élargit. Photo extraite de la brochure de Stratasys, spécialiste de l'impression 3D. De la mode à l'aéronautique, en passant par la santé, la 3D s'invite dans tous les domaines La mode L'industrie De son côté, l'industrie a, elle aussi, recours à l'impression 3D. La cuisine

3D Print Lab - School of Engineering Education 3D Printer Information The Ideas to Innovation Laboratory has two Objet Eden350 and one Objet Eden350V 3D Printers. These printers are based on Objet's PolyJet photopolymer jetting technology that builds horizontal layers of 16-microns (0.0006 in) of model resin and support material, which is cured using ultraviolet light. Both the Eden350 and Eden350V print in High Quality mode, with X and Y resolutions of up to 600 dpi, allowing rapid production of models with very fine details. Printing Costs The cost of printing is based upon the amount of material used by weight (includes model resin and support material). Model Materials The I2I Lab stocks the following model resins and support material: Additional model resins can be ordered upon request from Objet's Website. Model Dimensions The Eden350 and Eden350V printers have a tray size of 350 (X) x 350 (Y) x 200 (Z) mm (13.8 x 13.8 x 7.9 in) which offers the flexibility to produce a single large model or multiple smaller models in one build.

Impression 3D : le photomaton qui fabrique votre statue L’Omote 3D Shashin Kan est un photomaton d’un nouveau genre qui permet de se faire tirer l’anatomie complète en 3D et d’avoir sa statue personnelle hyper réaliste sous forme de figurine en résine. On ne sait pas encore précisément quoi ni pour quels usages, mais on pressent que l’impression 3D risque bien d’être l’une des next big things des années à venir. Certaines startups l’ont déjà compris, et investissent ce marché prometteur en proposant divers services. Le processus de captation de votre silhouette à l’aide d’un scanner 3D prend environ 15 minutes pendant lesquelles il vous sera vivement recommandé de bouger le moins possible si vous ne voulez pas ressembler à un Picasso en relief. Ensuite, votre image 3D est travaillée à l’ordinateur, puis les détails, et notamment les vraies couleurs (peau, vêtements, cheveux…) sont appliquées manuellement, et votre statuette vous est expédiée dans le mois qui suit, dans trois formats au choix, 10, 15 ou 20 centimètres.

Related:  Imprimante 3dEconomiqueImprimantes 3DImprimante 3DBusiness informationinfosActualitésArticles