background preloader

Cannabis et cancer

Facebook Twitter

Brevet US20130059018 - Phytocannabinoids in the treatment of cancer - Google Brevets. Une biologiste moléculaire explique comment le THC tue complètement le cancer. De l’Université Compultense de Madrid, Espagne, le Dr Christina Sanchez a étudié les effets anti-tumoraux du THC, le principal composant psychoactif du cannabis, pendant plus d’une décennie.

Une biologiste moléculaire explique comment le THC tue complètement le cancer

Elle fournit de l’information saine qui explique exactement comment le THC tue entièrement les cellules cancéreuses – sans effets nocifs sur les cellules saines. Sa recherche est un complément au travail d’autre, comme le scientifique britannique, Wai Liu, un oncologue de l’Université de l’école de médecine de Saint-George de Londres. [Dossier] 68 études qui démontrent l’efficacité du cannabis contre le cancer. Le cancer représente une des principales causes de décès dans les pays industrialisés.

[Dossier] 68 études qui démontrent l’efficacité du cannabis contre le cancer

Les traitements proposés jusqu’à présent par l’industrie pharmaceutique possèdent hélas pour la plupart une efficacité limitée, accompagnée d’une toxicité importante et d’effets secondaires fortement indésirables. Il est maintenant reconnu depuis longtemps que la plante de cannabis peut aider de manière naturelle à soulager les symptômes du cancer ainsi que ceux causés par la chimiothérapie: réduction de la douleur, des nausées, des vomissements, amélioration de l’appétit, de l’humeur, du sommeil, de la relation avec l’entourage… et l’on sait à quel point la qualité de vie du patient joue un rôle important dans le combat contre la maladie.

68 études de l’efficacité du cannabis contre le cancer. Le cancer représente une des principales causes de décès dans les pays industrialisés.

68 études de l’efficacité du cannabis contre le cancer

Les traitements proposés jusqu’à présent par l’industrie pharmaceutique possèdent hélas pour la plupart une efficacité limitée, accompagnée d’une toxicité importante et d’effets secondaires fortement indésirables. Il est maintenant reconnu depuis longtemps que la plante de cannabis peut aider de manière naturelle à soulager les symptômes du cancer ainsi que ceux causés par la chimiothérapie: réduction de la douleur, des nausées, des vomissements, amélioration de l’appétit, de l’humeur, du sommeil, de la relation avec l’entourage… et l’on sait à quel point la qualité de vie du patient joue un rôle important dans le combat contre la maladie. Cancer : des composants purifiés du cannabis peuvent détruire les cellules malades, selon une étude. SANTÉ - Un scientifique britannique a découvert que des dérivés du cannabis pouvaient détruire des cellules cancéreuses présentes chez les personnes atteintes de leucémie, une forme de cancer qui entraîne environ 4000 décès par an en France et près de 24.000 aux États-Unis.

Cancer : des composants purifiés du cannabis peuvent détruire les cellules malades, selon une étude

"Les cannabinoïdes ont une action complexe et interagissent avec un nombre important de processus dont les cancers ont besoin pour survivre", explique à nos collègues américains du HuffPost le docteur Wai Liu, oncologue à l'université de Londres. "Pour cette raison, ils ont un très grand potentiel comparés aux autres médicaments qui n'ont qu'une seule fonction. Je suis impressionné par leur profil d'activité et je pense qu'ils ont un grand avenir, tout particulièrement s'ils sont utilisés avec des chimiothérapies classiques". Un biologiste moléculaire explique comment le THC tue complètement le cancer. « Il y a beaucoup de cancers qui devraient répondre assez bien aux agents du cannabis », a déclaré Liu. « Si vous parlez d’une société pharmaceutique qui a dépensé des milliards de livres en essayant de développer ces nouveaux médicaments qui ciblent ces voies, le cannabis fait exactement la même chose – ou certains éléments des composés du cannabis font exactement la même chose – si vous avez quelque chose qui est naturellement produit et qui a des répercussions sur les mêmes voies que ces fantastiques médicaments qui coûtent des milliards alors travaillont aussi dessus ​​ ».

Un biologiste moléculaire explique comment le THC tue complètement le cancer

Cela arrive à un moment important où les états légalise la marijuana médicale et ou le gouvernement fédéral reçoit la pression de radier le cannabis des drogues illégale. Brevet US n ° 6.630.507, par exemple, est pour les cannabinoïdes en tant qu’antioxydants et neuroprotecteurs. Serait-ce la raison pour laquelle ils traînent les pieds sur la déclassification de cette plante précieuse?

Source 1: Les Scientifiques Prouvent Que Tout Le Monde Se Moque Du Fait Que Le Cannabis Soigne Certains Cancers. Après des centaines d’études indépendantes, les scientifiques de l’université de Toronto ont prouvés que tout le monde se fout pas mal d’une découverte aussi importante, telle que le cannabis thérapeutique pour lutter contre certains cancers.

Les Scientifiques Prouvent Que Tout Le Monde Se Moque Du Fait Que Le Cannabis Soigne Certains Cancers

Les recherches menées par l’équipe du Dr. Gianni Lucifero ont montrées que lorsque l’on est confronté à une étude scientifique tout à fait crédible, dont le protocole a bien été établi et suivi, même si celle ci est appuyée par des MILLIERS de témoignages de personnes qui ont utilisées la technique avec succès, on continue à rejeter les preuves, purement et simplement. « La réalité c’est que des centaines d’études scientifiques sérieuses ont été publiées dans des revues scientifiques tout aussi sérieuses, démontrant le potentiel curatif incroyable des cannabinoïdes sur de nombreux types de cancers. Mais en raison de la science d’aujourd’hui, il est pratiquement impossible de « prouver » le lien de cause à effet (la causalité).

(source) Avis perso: Access : Towards the use of cannabinoids as antitumour agents : Nature Reviews Cancer. Le Cannabis soigne le cancer et les gouvernements le savent. Le cannabis est considéré par le gouvernement américain comme faisant partie de la liste des narcotiques.

Le Cannabis soigne le cancer et les gouvernements le savent

Des millions de gens sont en prison à travers le monde pour trafic, revente, etc., mais la plante serait parfaite à l’utilisation si les chercheurs en extrayaient les composantes médicinales qui s’y trouvent. Le gouvernement américain est parfaitement au courant que le cannabis a des vertus thérapeutiques. Comment ne le sauraient-ils pas ? La plante a été utilisée comme médicament pendant les 10 000 dernières années. Même aux États-Unis, le cannabis a été utilisé en médecine pendant les 100 dernières années. Pour faire un rapide résumé, le gouvernement américain a en fait d’excellentes raisons d’avoir rendu le produit illégal. 68 études de l’efficacité du cannabis contre le cancer. Le cancer représente une des principales causes de décès dans les pays industrialisés.

68 études de l’efficacité du cannabis contre le cancer

Les traitements proposés jusqu’à présent par l’industrie pharmaceutique possèdent hélas pour la plupart une efficacité limitée, accompagnée d’une toxicité importante et d’effets secondaires fortement indésirables. Il est maintenant reconnu depuis longtemps que la plante de cannabis peut aider de manière naturelle à soulager les symptômes du cancer ainsi que ceux causés par la chimiothérapie: réduction de la douleur, des nausées, des vomissements, amélioration de l’appétit, de l’humeur, du sommeil, de la relation avec l’entourage… et l’on sait à quel point la qualité de vie du patient joue un rôle important dans le combat contre la maladie.

Cancer : des composants purifiés du cannabis peuvent détruire les cellules malades, selon une étude. Recherches sur le cannabis et le cancer : des essais chez l'homme vont bientôt c - Zamnesia. De nombreuses études successives ont montré les effets bénéfiques des cannabinoïdes sur une variété de troubles.

Recherches sur le cannabis et le cancer : des essais chez l'homme vont bientôt c - Zamnesia

Cependant, la plupart se sont déroulées dans des milieux in vitro et non sur des êtres humains. Ceci va bientôt changer.