background preloader

Bactéries, parasites, système nerveux entérique

Facebook Twitter

Dr Donatini

Des bactéries pour contrecarrer le diabète de type 1 - Diabète de type 1. Pour lutter contre les pathogènes, le système immunitaire a développé plusieurs mécanismes de détection, de défense mais aussi de destruction des micro-organismes dangereux pour l’organisme. Parmi eux, les peptides antimicrobiens, protéines naturelles, détruisent les bactéries pathogènes en rompant leur membrane cellulaire. Ils sont non seulement produits par les cellules immunitaires, mais également par des cellules dont les fonctions ne sont pas liées à l’immunité.

Une équipe de recherche coordonnée par Julien Diana, chargé de recherche Inserm au sein de l’Unité Inserm 1151 "Institut Necker-Enfant Malades" (Inserm/CNRS/Université Paris Descartes) s’est penchée sur une catégorie de peptides antimicrobiens : les cathélicidines. Ces dernières, en plus de leurs fonctions protectrices, ont montré dans plusieurs maladies auto-immunes des capacités de régulation du système immunitaire. Source : L'INSERM. Maladie infectieuse - Tout sur les maladies infectieuses. Virus, bactérie, parasite, mycose, prion... Les maladies infectieuses se caractérisent par leur vecteur. Si les antibiotiques et la vaccination ont permis de mieux lutter contre ces pathologies, elles restent une des premières causes de mortalité en France mais également dans le monde. Découvrez les principales avec Doctissimo. Dossier : Microbes et parasites Les infections sexuellement transmissibles A la fin des années 80, la peur du Sida avait favorisé l'utilisation des préservatifs et entraîné une baisse des infections sexuellement transmissibles (IST).

Les infections ORL Angine, grippe, rhinite, otite... Les infections dermatologiques et gynécologiques Cystite, mycoses, herpès... Autres maladies infectieuses Plus ou moins graves, des bactéries, des virus ou des champignons peuvent infecter l'organisme et déclencher une maladie. Pneumonies bactériennes - Symptômes et traitement. Qu'est-ce que c'est ? Les pneumonies bactériennes sont des infections des poumons (pneumopathies aiguës), de topographie systématisée (c'est-à-dire localisée à un segment ou un lobe pulmonaire), dont la cause est une bactérie. Rares et bien tolérées chez l'adulte, elles sont plus fréquentes chez l'enfant et surtout plus graves chez certains patients aux capacités respiratoires restreintes, aux possibilités de résistance amoindries ou aux défenses anti-infectieuses déficientes. Les germes en cause sont par ordre décroissant : Pneumocoque : 30 % ; Mycoplasma pneumoniae : 8 % ; Bacilles gram négatif : 6 % ; Haemophilus influenzae : 5 % ; Legionella : 4 % ; Staphylococcus aureus : 4 % ; Chlamydia psittaci : 2 % ; Streptocoques, anaérobies, agents non identifiés : 40 %.

La pneumonie franche lobaire aiguë de l'adulte (pneumocoque) Début de la maladie Le début est brutal survenant parfois après une infection banale des voies aériennes supérieures. Les symptômes de la maladie Traitement Traitement. Le-formidable-role-immunitaire-de-notre-intestin.pdf. Intestin et probiotiques : l'explication en vidéo, e-sante.fr. Votre système gastro-intestinal, y compris votre estomac et vos intestins, est rempli de nombreux micro-organismes minuscules.

Certains de ces micro-organismes sont de « bonnes » bactéries permettant que votre organisme digère et absorbe les aliments et se protège contre les maladies. Toutefois, votre système intestinal peut également contenir des « mauvaises » bactéries pouvant entraîner une détresse intestinale et affecter de manière négative la digestion. Malheureusement, les moments de stress ou de maladie ou encore l'utilisation de certains traitements peuvent réduire le nombre de bonnes bactéries dans votre organisme.

Du fait que ces populations diminuent, elles ne peuvent plus contrôler la croissance des mauvaises bactéries se trouvant déjà dans votre système digestif ou entrant dans votre organisme lorsque vous mangez. Toutefois, il existe de nos jours sur le marché des produits qui contiennent divers types de « bonnes bactéries », ou PROBIOTIQUES. Canalisations et qualité de l’eau sanitaire : les propriétés antibactériennes du cuivre [pdf] La piste du microbiote pour réduire l'inflammation - 1 avril 2014.

Mieux compris depuis une quinzaine d’années grâce à la biologie moléculaire et au séquençage, le microbiote, anciennement appelé flore intestinale, est composé de milliers de milliards de bactéries vivant en parfaite symbiose avec l’être humain. Or les perturbations de cet écosystème complexe ont un impact sur le développement des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Certaines bactéries sont absentes ou sous-représentées « Le microbiote des patients souffrant d’une MICI présente un déséquilibre entre bactéries délétères et bactéries bénéfiques, qui entretient ces maladies », souligne le professeur Philippe Seksik, gastro- entérologue à l’hôpital Saint- Antoine (Paris).

Dans la maladie de Crohn, cette flore est altérée : certaines espèces bactériennes ayant un rôle anti-inflammatoire sont absentes ou sous-représentées. De nouvelles pistes thérapeutiques Par Karen Benchétrit. Changing gut bacteria through diet affects brain function, UCLA study shows. UCLA researchers now have the first evidence that bacteria ingested in food can affect brain function in humans. In an early proof-of-concept study of healthy women, they found that women who regularly consumed beneficial bacteria known as probiotics through yogurt showed altered brain function, both while in a resting state and in response to an emotion-recognition task.

The discovery that changing the bacterial environment, or microbiota, in the gut can affect the brain carries significant implications for future research that could point the way toward dietary or drug interventions to improve brain function, the researchers said. "Many of us have a container of yogurt in our refrigerator that we may eat for enjoyment, for calcium or because we think it might help our health in other ways," said Dr.

Kirsten Tillisch, an associate professor of medicine in the digestive diseases division at UCLA's David Geffen School of Medicine and lead author of the study. Les bactéries multi-résistantes se propagent dans les hôpitaux - Santé.

Bactéries & microbiote (ex flore intestinale)

Probiotiques. Vrac. Dysbiose. NUTRITHERAPIE ET MALADIES AUTOIMMUNES. Sommaire Docteur Jean SEIGNALET Quelquefois, on connait certains rouages du processus pathologique, par exemple le rôle des anticorps antirécepteurs de l’acétylcholine dans la myasthénie ou le rôle des lymphocytes T CD4 dans le diabète sucré juvénile. Mais le mécanisme complet qui va de l’agent causal jusqu’aux atteintes des cibles finales, en passant par toutes les étapes intermédiaires, reste inconnu. Cette ignorance de la pathogénie ne permet pas de traiter la cause de la maladie. Aussi les thérapeutiques sont-elles loin d’être satisfaisantes. Au mieux, on dispose de médicaments permettant de compenser les conséquences néfastes du phénomène autoimmun : * Antithyroïdiens de synthèse dans la maladie de Basedow, * Hormones thyroïdiennes dans la thyroïdite de Hashimoto, * Anticholinestérasiques dans la myasthénie, * Insuline dans le diabète sucré juvénile, * Injections de vitamine B12 dans l’anémie de Biermer.

C’est pourquoi cette étude comprendra quatre parties : La maladie auto-immune.

L'intestin, notre 2e cerveau

Gravement malade, elle est sauvée par un don de… selles. À Plérin (Côtes-d’Armor), une femme de 86 ans a eu recours à une opération de la dernière chance, extrêmement rare, pour soigner une infection intestinale. Une transplantation fécale dans son tube digestif, pour un résultat miraculeux. Récit. À 86 ans, Lucie Le Puil ne pensait pas se remettre de sa maladie.

En novembre, cette habitante de Plérin (Côtes-d’Armor) est opérée d’une péritonite, à Saint-Brieuc. Mais une bactérie potentiellement mortelle (Clostridium difficile) se développe dans son tube digestif et le dégrade. Opération de la dernière chance Toujours hospitalisée en janvier, la patiente se voit proposer une greffe de matières fécales. 90 % de rémission Après plusieurs lavements, la grand-mère reçoit les excréments, sans anesthésie, par voie nasale. . « L’effet a été miraculeux » Mais la matière fécale agit déjà. Aucun effet secondaire. L'ANSM encadre la transplantation de matières fécales - 21 mars 2014. La transplantation de microbiote fécal consiste en l’introduction des selles d’un donneur sain dans le tube digestif d’un patient receveur afin de rééquilibrer la flore intestinale altérée de l’hôte. Un rapport de l’ANSM publié le 20 mars (l’agence nationale de sécurité du médicament) énonce les règles pour encadrer cette pratique dans les essais cliniques.

SYMBIOSE. Nous vivons en symbiose avec des miliards de microbes : des bactéries, des champignons… qui peuplent nos intestins. Lorsque cette flore se déséquilibre, certaines situations pathologiques peuvent apparaîre. Le microbiote intestinal humain est un ensemble de micro-organismes. La matière fécale doit être considérée comme un médicament” (Rapport ANSM) Pour l’ANSM, la transplantation fécale est utilisée pour soigner des maladies. DONNEURS. MALADIES. A Marseille, par exemple, cette technique est utilisée pour soigner les personnes atteintes par le clostridium, une bactérie pathogène : RÉSERVES. L’infusion de matière fécale: c’est bon pour la santé ! | Les dessous de la science. Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet de recherche qui peut vous paraître ignoble et donc qui a gagné sa place dans ma sélection 2013 pour les IgNobel.

Le titre de l’article scientifique, dont je vais vous parler, publié dans le New England Journal of Medicine (LE magazine scientifique médical de référence), est le suivant : « Duodenal Infusion of Donor Feces for recurrent Clostridium Difficile ». Une traduction en français et en langage vulgarisé donnerait : « Infusion de matière fécale de donneur pour soigner la diarrhée ». Oui oui, vous avez bien compris, le don de matière fécale risque de se développer dans les prochaines années. Explications. Tout d’abord qu’est ce que le Clostridium Difficile ? Il s’agit de bactéries uniquement actives dans l’intestin.

Comment soigner cette infection bactérienne ? Comme je vous l’ai dit précédemment, Clostridium Difficile est extrêmement résistante aux antibiotiques et se développe quand la flore intestinale est chamboulée. La saucisse au caca de bébé, c’est bon pour la santé. Quand la nouvelle est sortie, les unes en Australie et en Nouvelle-Zélande s’en sont donné à cœur joie. «La saucisse au caca: trop tendance» a sifflé Stuff. «Les scientifiques mettent les mains dans la merde à notre santé», s’est esclaffé WA Today. «SELON MEAT SCIENCE, RIEN NE VAUT LE CACA DE BÉBÉ!» , a ironisé le blogueur Cameron Slater. L’inspiration de ces irrésistibles appâts à clics est une étude récemment publiée par le journal de recherche carnivore Meat Science, dans laquelle des chercheurs espagnols ont fabriqué des saucissons en utilisant trois souches bactériennes isolées à partir de selles de bébés (si cette histoire est d’abord sortie en Australie, c’est parce qu’un scientifique australien expert en manipulation médiatique, au nom étonnamment de circonstance puisqu’il s’appelle Hani Al-Salami, a accordé à WA Today une interview au sujet de cette étude alors même qu’il n’avait pas été personnellement impliqué dans les recherches). publicité L.V.

Traduit par Bérengère Viennot. Du caca de bébé pour rendre le saucisson plus sain. Un ingrédient miracle découvert dans le caca des bébés. Des chercheurs espagnols ont trouvé une bactérie spécifique dans la matière fécale des tout-petits qui permet de transformer le saucisson, aliment gras s’il en est, en nourriture saine, rapporte Live Science. Le saucisson est fait d’un mélange de viande hachée, sel, sucre, épices, et est habituellement fermenté par une bactérie qui existe déjà dans la viande crue, ou par une bactérie ajoutée à la viande durant la préparation.

Ces dernières années, les scientifiques ont découvert que certains aliments contenaient des bactéries vivantes, probiotiques, qui avaient un large éventail de bénéfices pour la santé humaine. On en trouve aujourd’hui dans divers «alicaments», comme certains yaourts par exemple. Production de fouet catalan Les chercheurs espagnols, dont l’étude a été publiée dans le journal Meat Science de février, ont émis l’hypothèse d’une utilisation de ce type de bactérie dans le saucisson, pour le rendre plus sain. Voyage dans les tripes - Le jardin de Vieux Jade.

Parasites

Virulence. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : virulence, sur le Wiktionnaire La virulence désigne le caractère pathogène, nocif et violent d'un micro-organisme (bactérie ou champignon). La virulence d'un pathogène létal est facilement mesurable mais celle des pathogènes à effets sous-létaux est plus complexe à évaluer. En médecine, la virulence correspond au degré de rapidité de multiplication d'un virus dans un organisme donné, donc à sa vitesse d'envahissement. En écologie, la virulence peut être définie comme la perte de valeur sélective de l'hôte due à l'infection. Évolution et conditions de la virulence[modifier | modifier le code] Des conditions minimales doivent être réunies pour qu'un organisme soit virulent aux dépens de l'hôte qu'il infecte ou parasite.

Supporter les conditions du milieu externe ou interne de l'hôte ou de l'organe qu'il infecte (température, acidité, salinité…) et être capable de se multiplier dans cet environnement. Où :

GAPS (Gut & Psychology Syndrome)