Numérique

Facebook Twitter
A propos Les fonds restants seront utilisés pour financer La Quadrature du Net afin de porter des propositions visant à protéger les libertés des citoyens en ligne. Pendant 15 ans, nous avons été assailli de législations répressives attaquant l'Internet libre et ouvert au nom d'une conception dépassée du droit d'auteur. Clés Datalove pour réformer le droit d'auteur Clés Datalove pour réformer le droit d'auteur
Que transforme Google en analysant nos requêtes ? En intervenant directement sur nos mots, sur nos phrases et donc sur notre pensée ? A l’heure du capitalisme cognitif – c’est-à-dire, si l’on suit Yann Moulier-Boutang dans son livre éponyme, une économie qui exploite la connaissance -, Google domine déjà le marché des mots, explique Frédéric Kaplan, chercheur à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Nos langues à l’heure du capitalisme linguistique

Nos langues à l’heure du capitalisme linguistique

Comment converser avec un lobbyiste anti-partage ? Comment converser avec un lobbyiste anti-partage ? Nul n’est à l’abri en ces temps pré-électoraux. Vous risquez de rencontrer chez des amis un responsable de l’Association des Producteurs Cinématographiques, des lobbyistes de grandes sociétés des médias, leurs conjoints ou leurs amis, un ancien ministre de la culture ou des artistes et auteurs sincèrement convaincus que l’internet du partage est un repaire de brigands et celui des vendeurs de contenus une bénédiction pour la culture. Or ces personnes s’emploient en ce moment à plein temps à avertir nos concitoyens, et parmi eux particulièrement un candidat à l’élection présidentielle, des immenses dangers que la mise en place de nouveaux financements associés à la reconnaissance du partage non-marchand entre individus des œuvres numériques feraient courir aux fleurons français de la culture. Voici donc quelques éléments qui vous permettront de relancer la conversation tout en restant polis, bien sûr.
google

acta

1 C’est un motif récurrent (une « tarte à la crème ») du discours des acteurs médiatiques historiques ou « légitimés » : personnages politiques, industriels de la culture, patrons de presse ou intellectuels télévisuels — ne faites pas semblant de ne pas comprendre, vous savez très bien de quelles personnes je parle. Une façon de décrier avec complaisance et fatuité, en vrac : le monde du logiciel Libre, et tant qu’on y est, tous les projets contributifs ou communautaires, et tant qu’on y est, tout le réseau Internet, et tant qu’on y est, tout ce qui a moins de 50 ans (et même pas de Rolex). Et la formule, la voici en substance : 2 Les jeunes d’aujourd’hui ne respectent plus rien : ils vivent dans l’illusion du tout-gratuit. Mon ami le tout-gratuit - [Le Site] Mon ami le tout-gratuit - [Le Site]
fiscalité

Un droit au prêt plutôt qu’un droit d’auteur pour financer la création Un droit au prêt plutôt qu’un droit d’auteur pour financer la création Là où les partisans de la Hadopi prétendent qu'aucun autre modèle n'existe pour financer la création, le hacker militant Laurent Chemla trouve une piste pour financer la musique... dans le système de prêt des médiathèques ! Association militante pour la création indépendante et la culture libre, Libre Accès organise ce mardi 13 septembre une conférence à la Médiathèque musicale de Paris autour d’Hadopi et de la licence globale. Pour poser les termes de ce débat, Libre Accès s’est entretenu avec le hacker militant français Laurent Chemla. Le 13 septembre 2011, Libre Accès organise une conférence autour d’Hadopi et de la licence globale à la Médiathèque Musicale de Paris. La médiathèque de Paris met en prêt 36 000 Cd, 12 000 partitions et méthodes, 5 000 livres, 2 500 dvd pour une adhésion de 30 euros par an.
Article écrit dans la lettre d’information de Libre Accès de décembre 2008. Cette lettre est diffusée par InLibroVeritas, membre de Libre accès à tous les députés. « A Beblenheim en 1860, Jean Macé fonde tout seul la bibliothèque de Beblenheim : « J’ai choisi dans ma bibliothèque dix volumes (...) J’ai porté mes dix volume chez le relieur et je lui ai dit d’inscrire a dos, en belles lettres d’or : « Bibliothèque Communale de Beblenheim ». Puis, je suis allé trouver le maire : « Voulez-vous, lu ai-je dit, que nous fondions une bibliothèque communale ? » Le maire n’a pas pu dire non, il a bien été forcé de consentir la bibliothèque était faite. » Jean Macé au 21ème siècle serait-il attaqué par la SACEM et SCPP pour Mise à disposition d’œuvres en libre téléchargement ? Jean Macé au 21ème siècle serait-il attaqué par la SACEM et SCPP pour Mise à disposition d’œuvres en libre téléchargement ?
Travailleurs quittant le complexe Google Travailleurs quittant le complexe Google La lecture de la semaine est proprement incroyable. Il s’agit d’un texte que l’on trouve sur le blog d’un artiste du nom d’Andrew Norman Wilson. Texte qui accompagne des images et qui s’intitule “Workers leaving the Googleplex”, “Travailleurs quittant le complexe Google”.