background preloader

Musique en ligne Novembre 2011

Facebook Twitter

TuneCore Takes On Songwriter Royalties With New Game Changing Service. Accelerator. Vimeo lance son Music Store, boutique de bande sonore gratuite et payante pour vos vidéos. Il y a quasiment un an, je vous avais fait part de la mésaventure arrivée à une association qui s’était fait taper sur les doigts pour avoir utiliser 3 secondes d’un titre pour accompagner une vidéo (Mais comment donc qu’on doit faire pour utiliser le titre d’un groupe, légalement?). Il ne s’agissait en aucun cas dans cet article de critiquer la position de cet éditeur, qui défend l’artiste et ses droits, mais plutôt de pointer la difficulté, pour quelqu’un qui veut faire les choses bien et légalement, mais qui n’est pas au fait des us et procédures, de les faire, les choses légalement….Un échange kafkaien avait en effet suivi… Donc on reprend, vous avez fait une chouette vidéo, vous souhaitez la partager avec le monde entier, mais vous souhaitez aussi l’illustrer avec de la musique (ce qu’on appelle l’illustration musicale donc).

C’est à dire y ajouter une bande sonore. Et là, c’est moins facile. Sinon, il y a aussi les musiques en creatives commons. Illustration photo: “We want more” The Evolution of Western Dance Music. Streaming : BlackBerry Music entre vraiment en scène. La version finale de BlackBerry Music vient d’être introduite sur la boutique d’applications de RIM (BlackBerry App World). Mais le service d’écoute de musique en streaming n’est pour l’heure disponible que dans trois zones : Etats-Unis, Canada et Australie. Son éditeur promet toutefois un déploiement à court terme « dans d’autres régions du globe« . L’Europe et la France devraient faire partie des priorités de la deuxième vague… Chaque inscrit au service peut partager jusqu’à 50 chansons issues de sa bibliothèque personnelle. Un répertoire à partir duquel il se constitue un profil musical à consulter par ses contacts BlackBerry (également détenteurs de comptes gratuits ou premium BlackBerry Music).

Précisons que les smartphones doivent fonctionner a minima sous BlackBerry OS 5 et embarquer BlackBerry Messenger 6.0. Le principe de BlackBerry Music est incitatif : il repose sur l’élargissement de cet écosystème musical à une fréquence géométrique. Spotify moves into gift card market. Spotify lance un catalogue d'applications d'éditeurs tiers sur son site. Le service de musique en ligne aux 10 millions d'utilisateurs lance une douzaine d'applications en partenariat avec des éditeurs tels que RollingStones, The Guardian, Last.fm, SoundKik ou encore TuneWiki. Le fondateur du service de musique en ligne suédois Daniel Ek vient d'annoncer l'ouverture d'un "AppFinder" sur Spotify, un catalogue d'applications développées en HTML5 par des éditeurs externes.

Spotify devient également plus social et intégrera un volet déroulant permettant de voir ce que ses amis sont en train d'écouter. Parmi les premières applications annoncées, celle du célèbre magazine RollingStones proposera des playlist éditorialisées. Last.fm et TuneWiki s'intègreront également à Spotify, proposant respectivement aux utilisateurs d'intégrer leur profil Last.fm à la plate-forme et d'afficher les paroles des morceaux joués. Une autre application baptisée SoundKik permettra quant à elle de rester informé de l'actualité des artistes, leurs concerts etc. This... is... SPARTIFY! Spotify : 4 millions de nouveaux utilisateurs en six semaines. Quelque chose me dit que Mark Zuckerberg va recevoir un joli cadeau de Daniel Ek à Noël.

Et pour cause, puisque Spotify explose tous les records depuis son intégration dans Facebook. Durant les premiers jours qui ont succédé le lancement de l’Open Graph, le célèbre service d’écoute musicale en streaming avait ainsi gagné pas moins d’un million d’utilisateurs en plus, mais ce n’est rien comparé à ce nouveau chiffre. Car en effet, depuis ces six dernières semaines, Spotify a séduit pas moins de 4 millions de nouveaux utilisateurs. Oui, 4 millions… Et à ce train là, Spotify pourrait bien toucher 35 millions de nouveaux utilisateurs cette année.

Alors attention car tout n’est pas non plus rose pour Daniel Ek et ses amis. Cela dit, il ne faut pas oublier une chose très importante : Spotify est offert aux utilisateurs de Facebook pour quelques mois. Sources : 1, 2. Plus de 200 labels se retirent de Spotify. Hier, le distributeur ST holdings qui regroupe près de 240 labels indépendants a fait savoir via un communiqué qu’il retirait tout son catalogue de la plateforme de streaming musical.

Le groupe justifie cette décision par les termes suivants : «Bien que ces services permettent de promouvoir notre musique à des millions de personnes, nous avons peur qu’ils ne cannibalisent les revenus des ventes digitales traditionnelles» Le communiqué poursuit : » En tant que distributeur, nous devons faire ce qui est le mieux pour nos labels. La majorité d’entre eux ne veulent plus que leur musique soit disponible sur des sites comme Spotify. Ces services de streaming rapportent peu d’argent et ont un effet néfaste sur les ventes. En outre, les labels ont le sentiment que leur musique perd de leur spécificité en étant exploitées comme une simple marchandise. Citant l’un de nos labels : « Gardons notre musique spéciale, fuck Spotify » MAJ.

Spotify convertit un utilisateur sur dix vers un compte payant. Qobuz lance le streaming et téléchargement illimité de musiques sans perte - Actu PC INpact. Après avoir abandonné les DRM, augmenté la qualité de ses fichiers compressés et offert un service de streaming de plus en plus important, voilà que le secteur musical grimpe d'une marche supplémentaire grâce à Qobuz. Le site français lance ainsi un service d’abonnement inédit dans le monde : le streaming et le téléchargement illimité de musiques non compressées (16 bits / 44,1 kHz).

Cette offre de qualité nommée « Qobuz Haute Fidélité » a cependant un coût : 29 € par mois, ou 299 € par an (soit 25 € par mois). Un tarif qui peut paraître élevé, mais il faut savoir que cela inclus l’accès sur son smartphone, et que des réductions seront proposées pour ceux souhaitant télécharger certains morceaux en qualité Studio Masters. Cette offre, de par son tarif, ne s’adresse logiquement pas à tout le monde. Un service à 10 € ne peut pas rémunérer convenablement les artistes Du streaming à 7 €/mois, du téléchargement à 13 €/mois Mieux encore, une nouvelle offre nommée Qobuz Bazic voit le jour. Spotify et Deezer : guerre des cartes musicales pour Noël : Spotify et Deezer : la guerre des cartes musicales pour Noël. Par Jean Elyan avec Relax News, le 28/11/2011 Le service de musique en ligne Spotify a annoncé le lancement de deux cartes cadeaux, donnant accès à ses services d'écoute illimitée et sans publicité.

Elle sont commercialisées le même jour que la carte musique illimité de son concurrent Deezer et que la Carte Musique subventionnée par l'Etat. La carte à 10 euros donne accès à un abonnement de deux mois à Spotify Unlimited (illimité sur ordinateur) ou un mois à Spotify Premium (ordinateurs et mobiles). Elle peut aussi servir à télécharger 10 titres. La carte à 30 euros offre quant à elle six mois d'abonnement à Spotify Unlimited et trois mois à Spotify Premium. Accessible dans le même réseau de distribution, la carte musique illimitée Deezer (20 euros) donnent également accès à ses propres services Premium.

Deezer fait une infidélité à Orange en Belgique. Deezer vient d’annoncer qu’il allait s’étendre ses activités en Belgique. L’ouverture d’une déclinaison locale du service de musique en streaming est prévue pour fin novembre. Simultanément, un bureau sera inauguré à Bruxelles avec une équipe en charge de l’animation éditoriale. Les tarifs seront identiques à ceux de la France. L’offre illimitée sera facturé 4,99 euros par mois et le forfait Premium+ à 9,99 euros mensuels donnera le droit d’utiliser le service sur mobiles. A l’instar du lancement au Royaume-Uni en septembre, Deezer va s’appuyer sur un opérateur partenaire local en Belgique pour toucher une audience plus large dès son arrivée. Mais alors qu’Orange (actionnaire à 11% de la plate-forme de musique en streaming) avait accompagné son démarrage outre-Manche (via Orange UK), la donne est différente pour le cas de nos voisins belges. « L’idée, c’est de s’associer dans chaque pays au leader du marché« , confie une porte-parole de Deezer.

Musique sur Internet: Deezer, Spotify, Youtube,... - Les Teknophiles - RTL Vidéos. Facebook kills official Music Player and Discography apps. Facebook fait des heureux dans la musique en ligne. Un "Google Music Store" attendu ce soir. Google tient une conférence de presse ce soir, orientée a priori autour de la musique, et à propos de laquelle le Wall Street Jounal donne quelques détails. Il s'agirait bien d'une annonce conjointe avec trois grandes maisons de disques sur une nouvelle boutique en ligne. Sony, Universal et EMI sont cités, ils seraient accompagnés de labels indépendants, mais Warner Music manque toujours à l'appel. Les singles seront vendus environ 1$ affirme le Journal, soit le prix sur iTunes (0,99$). Il serait possible de partager gratuitement l'écoute d'un titre - une fois ou deux - avec ses contacts de Google+.

On peut le voir comme une réponse à l'intégration de Spotify dans Facebook. Par contre il n'y aurait rien de nouveau vis-à-vis du service de stockage de musique chez Google. On verra également ce soir si les Beatles sont de la fête. Sur le même sujet : - Google : un spécial event le 16 consacré à la musique - iTunes Match : c'est quoi et comment ça marche ? Google Music ne dominera pas, mais ce n'est pas grave - Média Biz - Fermer [x] Cet article provient de l’édition papier du magazine. Seuls les abonnés ont un accès illimité à ces articles. Si vous n’êtes pas abonné, l’accès est limité à un certain nombre d’articles par mois.

Pour lire cet article ainsi que tous les autres publiés dans le magazine Bénéficiez de l'accès illimité au contenu de L'actualité marqué livraison à domicile de l’édition papier de L'actualité accès à l’édition numérique de L'actualité Full access to L'actualité on all web-enabled devices Des rabais sur de nombreux livres, livrels et éditions spéciales publiés par Rogers. Abonnez-vous. Google lance son magasin de musique en ligne. Digital Audio Insider -- the economics of music and other digital content. Google Music vs. iTunes vs. Amazon MP3: How The Music Stores Stack Up. Ventes de musiques numériques : bilan complet du 1er semestre - Actu PC INpact. Comme à son habitude, l’Observatoire de la Musique a publié un bilan du dernier semestre sur la musique numérique. À l’instar de l’an passé, l’étude a porté sur un échantillon de tout de même 100 sites français et étrangers (principalement US et UK), dont 30 boutiques (iTunes, Amazon MP3, Qobuz, Beezik, Napster, etc.), 25 sites dédiés au streaming (Deezer, Spotify, etc.), 11 radios, 10 portails, 9 sites communautaires et 6 sites éditoriaux.

Et les informations tirées de cette étude sont nombreuses. Une partie de l'état des lieux très détaillé de l'Observatoire de la Musique Le succès du streaming se confirme Certains sites cumulant les services – ventes, streaming, etc. – il est ainsi possible d’y voir des tendances. . « La catégorie de sites la plus dynamique est le « streaming » (+45 items) qui devance les « boutiques généralistes » (+33 items).

Catalogue : iTunes toujours n°1 Autre tendance, toujours sans surprise, les services dédiés aux mobiles ne cessent de régresser. Nil Sanyas. La Carte Musique Jeune, deuxième essai et échec en vue. Remember, il y a un an et une poignée de jours, l'ami Frédéric Mitterrand nous annonçait, la bouche en coeur et les mains levées au ciel, une "révolution" dans la consommation de musique en ligne : la Carte Musique Jeune. Pouin pouin pouin... Ca fonctionnait comme une carte mobile : vous achetez une carte contenant des euros de crédit, à dépenser sur les boutiques en ligne pour favoriser l'essor de ce gentil concept de téléchargement légal.

Bilan après un an de mise en service ? "Plutôt décevant" selon le Ministre de la Culture. Tant qu'il y est, Freddy nous gratifie d'une perle ministérielle : "Nous avions surtout un handicap de fond. Ouh ouh ouh (c'est le bruit que je fais quand je ris sous cape). Pendant ce temps, des gens sérieux bossent sur une solution de carte, disponible en magasin ou en ligne, et permettant d'accéder légalement aux offres musicales.

La Carte Musique Jeune bien sûr, va se vautrer dans un nouvel échec. Voir aussi- Google Music arrive : va-t-il se planter ? La Carte Musique sous la pression des restrictions budgétaires. Les ventes mondiales de musique en ligne en hausse de 7% en 2011. Les ventes mondiales de musique numérique devraient progresser d'environ 7% cette année à 6,3 milliards de dollars, portées par le boom des services en ligne comme iTunes ou Spotify, indique Gartner ce mardi. Le cabinet d'études prédit cependant que les ventes de CD, affectées par le piratage et la concurrence des offres en ligne, vont poursuivre leur déclin sans être compensées par les nouveaux services numériques, le secteur peinant à s'adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs. En 2015, Gartner prévoit que les dépenses de musique en ligne atteindront 7,7 milliards de dollars contre 5,9 milliards en 2010.

La même année, les ventes de CD et autres supports physiques ne devraient plus représenter que 10 milliards de dollars contre 15 milliards cinq ans plus tôt. Facilité d’utilisation des services légaux. Décès du CD fin 2012 ? Les Fran ais de plus en plus friands de musique d mat rialis e. Le format numérique, pour écouter de la musique, est de plus en plus plébiscité par les Français. C’est ce qui ressort du bilan du marché du disque pour les neuf premiers mois de l’année 2011, dressé ce mercredi par le syndicat national de l’édition phonographique (Snep). D’après ses derniers chiffres, les revenus générés par les ventes numériques ont progressé de 22,7% par rapport à l’année 2010 sur la même période ( 14,6 millions d’euros). Un marché qui pèse ainsi à ce jour 79,1 millions d’euros. Explosion des abonnements Les Français ont quatre manières d’écouter de la musique dématérialisée.

Malgré cette bonne nouvelle pour les ventes numériques, le marché global de la musique, lui, est en repli (-5,6%), indique le Snep dans un communiqué. >> Et vous, quelles sont vos habitudes? Anaëlle Grondin. You Can’t Download a T-Shirt: why merch matters. The Most Important Article You Will Read This Week. Le Conseil national de la musique devrait arriver début 2012. Paroles.net contraint par accord à la fermeture - Actu PC INpact. La Suisse explique pourquoi elle ne veut pas d'Hadopi - Actu PC INpact. Un projet de loi anti-piratage fait polémique aux Etats-Unis. The Copyright Industry – A Century Of Deceit. Le streaming dans le viseur du gouvernement. Frédéric Mitterand va s’attaquer au streaming d’ici trois mois. Après le disque / Lettre ouverte à la presse papier. We Say HTML5, You Say High Five! Le distributeur Believe y croit : pionnier de la vente digitale, il joue le rap.

Universal rachète EMI Music - Économie. iTunes Match: The Past Disguised as the Future. Twitter Not A Top Source For Music Discovery [STUDY] Twitter-Approved: 10 Musicians to Follow. Musique : ReDigi, le site pionnier qui revend vos vieux MP3. [Chronique] Digital Music #12. Here Come the Sonos Apps. L'Agence. Gobbler, le Dropbox (en mieux) pour la musique vous propose 1 an d’utilisation gratuite.