background preloader

Gonzales_76

Facebook Twitter

Communication des Entreprise entre les Réseaux Sociaux

ETUDE. Les entreprises sur les réseaux sociaux. Si les réseaux sociaux sont devenus un vecteur de communication fondamental et dans l’air du temps pour les grandes organisations, les petites et moyennes entreprises sont quant à elles plus frileuses à s’y lancer. A la différence majeure qu’elles n’ont pas forcément les moyens d’affecter un de leur salarié à l’animation de ces comptes. Cependant, la présence sur les réseaux sociaux est incontournable que ce soit pour booster sa croissance nationale, voire mondiale, ou dynamiser sa sphère de proximité. Explications. Intérêts des réseaux sociaux pour les professionnels Initialement prévus pour une utilisation personnelle, les entreprises ont investi les réseaux sociaux pour développer leurs activités commerciales avec des budgets moins importants que pour d’autres supports.Premièrement, les réseaux sociaux permettent une couverture très large de la population.

Ensuite, ils fonctionnent un peu comme des sites internet mais avec des facilités d’utilisation et des coûts moindres. D. Communication communautaire, réseaux sociaux, promotion sur les médias sociaux en Alsace. Internet aujourd’hui c’est le Web communautaire, aussi appelé le Web 2.0. Autrement dit, Internet est un média sur lequel nous interagissons tous. Lorsque vous visitez un site, dans la majeure partie des cas, vous pouvez y donner votre avis, poster des commentaires, réagir. Les réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook sont désormais le centre de toutes les attentions : les plus grandes multinationales y sont présentes, vous permettent de devenir « fans » et d’interagir via ces plateformes. Des centaines de millions d’utilisateurs utilisent chaque jour ces médias sociaux, offrant aux entreprises de nouveaux espaces à conquérir.

Est-ce que votre entreprise y est présente ? Est-ce qu’elle en tire tout le potentiel ? Vous avez dit communication communautaire ? Un site Internet constitue une vitrine de votre activité. Pour ce faire, il existe divers canaux de communication. Pourquoi communiquer sur les médias sociaux ? Pour votre entreprise, les avantages sont doubles : Par où démarrer ? Les réseaux sociaux : inévitables pour éparpiller des informations. Apparemment, le progrès de l’application mobile du réseau social Facebook aurait renforcé le trafic inné des smartphones intelligents.

Donc, se maintenir sur les lecteurs pour éparpiller l’information grâce aux réseaux communautaires, est alors la gage de certains sites, tout comme Buzzfeed ou Upworthy, afin d’attirer un maximum d’internautes sur leur page web. Usage dopé par le déploiement des smartphones intelligents Les réseaux sociaux : inévitables pour éparpiller des informations Il est même à noter que cet emploi est dopé par le déploiement des smartphones intelligents et des tablettes, permettant réellement de conduire partout les réseaux sociaux et de répartir, commenter ou aimer tel ou tel contenu à la caisse du supermarché, dans le bus ou en cheminant, selon les spécialistes.

Buzzfeed : site américain d’informations et de divertissement. Les entreprises adoptent en masse les réseaux sociaux. Les grandes entreprises mondiales se sont mises aux réseaux sociaux. 87% des 100 premières entreprises du classement Fortune utilisent au moins un réseau social pour communiquer avec leurs publics, d'après Burson-Marsteller i&e. La 3ème édition de l'étude mondiale "Global Social Media Check-up" publiée par Burson-Marsteller i&e scrute l'utilisation des réseaux sociaux (Twitter, Facebook, YouTube, Google Plus et Pinterest) par les 100 premières entreprises du classement Fortune. Cette année, Burson-Marsteller s'est associé avec Visible Technologies, spécialiste international de la surveillance des médias sociaux pour les entreprises, qui a fourni des données sur les conversations de ces entreprises sur les réseaux sociaux.

Cette 3ème édition montre une tendance à la diversification des formats et des points de contacts digitaux des 100 premières entreprises du classement Fortune : 87% utilisent au moins un réseau social pour communiquer avec leurs parties prenantes, contre 84% en 2011 et 79% en 2010. 82% ont au moins un compte Twitter (vs 77% en 2011). Les médias sociaux facilitent la relation de proximité avec ses clients. Les grands groupes ont tout intérêt à mettre en place des campagnes à l'échelle locale. Les consommateurs sont en effet très réceptifs à des annonces qui les concernent dans leur quotidien. Autant les médias sociaux permettent à des petits commerçants d'acquérir une meilleure visibilité en s'adressant à une plus large audience, autant ils peuvent également permettre à de grandes chaînes de paraître plus locales et donc de cibler des groupes de consommateurs particuliers.

Selon Room 214, agence spécialisée dans les médias sociaux, initier une stratégie en ce sens ne doit ainsi pas être négligé par les grands groupes. En effet, cela permet d'instaurer un sentiment de communauté auprès de leurs clients qui trouvent parfois les grandes campagnes publicitaires très impersonnelles. Comme le montre son rapport sur les tendances des médias sociaux au premier trimestre 2012. Participation du client et proximité De nombreuses limitations. Des réseaux sociaux en pleine mutation. LE SUCCÈS des réseaux sociaux surprend. Facebook est bien plus qu'un réseau social, c'est un service, nouveau certes, mais qui deviendra aussi important que le sont l'eau, l'électricité, les transports et les télécommunications. Les systèmes informatiques subissent une révolution majeure. D'abord, il n'y a presque plus de secteurs d'activité qui ne soient pas contrôlés, ou en passe de l'être, par des systèmes informatiques.

Ces systèmes doivent donc s'adapter et monter en gamme pour garantir la sécurité requise par une société devenue dépendante, comme elle l'est de l'électricité. Ensuite, les systèmes informatiques connaissent une révolution technologique. Ils sont interconnectés et permettent un accès continu, universel et authentifié. Ils permettent l'utilisation de ces données par un nombre extensible d'applications, qui y accèdent avec l'accord de leurs utilisateurs. [Infographie] Marketing : quels réseaux sociaux faut-il cibler en 2013 ?  Pardot, spécialiste du marketing B2B, a publié une infographie revenant sur les chiffres et performances des principaux réseaux sociaux en 2012 : taux de croissance, nombre de visiteurs, forces et faiblesses, etc.

Des indicateurs clés pour la bataille à venir en 2013. Voici les résultats, par média social : Pinterest a profité de près de 1000% de croissance de visiteurs mensuels. Ses contenus visuels et son audience mobile massive en font un atout marketing considérable pour 2013.Malgré son milliard et demi de visiteurs mensuels, Facebook a subi une baisse de 4% de son nombre de visiteurs mensuels. Ses atouts pour 2013 ? Observatoire réseaux sociaux 2013 - IFOP. Baromètre Idaos - Médias sociaux : l’organisation en retard sur les ambitions des entreprises. Après le volet 1 sur l’impact marketing des médias sociaux, Idaos Lab souligne dans ce volet 2 l’impact des médias sociaux sur l’organisation de l’entreprise. Et identifie 4 points de vigilance majeurs qui peuvent se révéler comme 4 pistes de solution.

Alerte n°1 : L’organisation des entreprises est en retard sur leurs ambitions Social Media - 72% des dirigeants déclarent que les médias sociaux sont une priorité stratégique. Elle fait partie intégrante de la transformation digitale de l’entreprise qui est un objectif stratégique pour 91%. - Mais l’organisation ne suit pas : moins d’une entreprise sur deux (47%) a une direction clairement identifiée qui coordonne l’action sur les médias sociaux.- Par défaut, le service Communication est le plus souvent en charge de la présence de l’entreprise sur les médias sociaux (44% des cas) ; dans 27% des cas, c’est la Direction Générale.

. - Les médias sociaux apparaissent toutefois comme plus efficaces pour recruter que pour retenir les salariés. L’impact des réseaux sociaux sur les entreprises a-t-il un rôle essentiel sur leur image ? Hugo Lauras étudiant à France Business School Titre : L’impact des réseaux sociaux sur les entreprises a-t-il un rôle essentiel sur leur image ? Mémoire de spécialité appliqué Année : 2012-2013 Auteur : Hugo Lauras Ecole : France Business School Contact : E-mail - Site Web - Linkedin Licence : Creative Commons Version complète avec annexes et bibliographie en PDF : Mémoire Hugo Lauras Vous pouvez consulter et déposer vos mémoires pour publication dans la catégorie mémoire Introduction L’évolution d’Internet a permis la création de nouveaux outils de communication et de travail pour les entreprises ainsi que pour les particuliers. Le Web 2.0 a amené l’évolution des réseaux sociaux.

Le monde de l’entreprise a vite compris l’intérêt d’utiliser les réseaux sociaux, à des fins financières et favorisant la gestion de leur e-réputation [2]. En plus de leur rôle en informatique, les réseaux sociaux ont une dimension sociologique. Quels sont les principaux réseaux sociaux utilisés par les entreprises ? I. Les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux, levier de la performance des entreprises françaises. Pourtant, l’entreprise, en particulier la PME, semble hermétique à cette révolution. Une étude récente nous apprend que seulement 14 % des sociétés de moins de 50 salariés (plus de 95 % des entreprises françaises) sont présentes sur les réseaux sociaux (2).

Ceci alors que la moitié des PME françaises n’ont toujours pas de site internet (3). Si l’on met en regard de ces chiffres le fait que 73 % du web français n’est jamais mis à jour (4), on peine à comprendre que les PME tardent à utiliser les réseaux sociaux, grâce auxquels il n’a jamais été aussi simple et rapide de publier une information. En période de crise économique, la visibilité sur internet et la capacité d’y trouver de nouveaux relais pour faire des affaires devient un enjeu crucial de compétitivité. Il devient impensable dans ce contexte que les entreprises ne prennent pas le virage du web social.

À condition bien sûr d’utiliser les bons outils. 1) Amélioration de la productivité 2) Accélération de la dématérialisation. Et si les Réseaux Sociaux d’Entreprise fonctionnaient un jour ? Outils révolutionnaires cherchent utilisateurs ! Le raisonnement à l’origine du lancement des Réseaux Sociaux d’Entreprise (ou RSE) est séduisant. De manière somme toute caricaturale, il peut se résumer ainsi : dans un contexte de complexité croissante des organisations et du développement massif du mode projet, un RSE doit permettre de gagner en efficacité et de stimuler l’innovation en fluidifiant la transmission d’information et en dépassant les cloisonnements organisationnels ou hiérarchiques.

Toutes les démarches menées jusqu’à présent pour favoriser la capitalisation, développer la productivité et impliquer les salariés pourraient ainsi être mises au placard : le réseau social d’entreprise serait en effet la "recette miracle" qui permettrait la nécessaire transformation de l’organisation. La révolution n’a en fait jamais eu lieu, ou dans de très rares cas de figure : seuls 10% des déploiements de RSE lancés dans le monde sont réussis (Gartner Group – 2013).

Les réseaux sociaux bouleversent les organisations. Publié le 28/11/2012 Attention, cet article a été publié le 28/11/2012. Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Assurez-vous de lire les dernières dépèches et dossiers publiés en utilisant notre moteur de recherche Le 27 novembre dernier, Salesforce, spécialiste du cloud computing en entreprise, organisait une rencontre autour du thème : « Management : réinventer l’entreprise à l’heure des réseaux sociaux ».

L’occasion de mettre en lumière un certain nombre de changements organisationnels induits par ces solutions. Réseaux sociaux, cloud et mobilité sont trois forces puissantes avec lesquelles les entreprises doivent dorénavant composer. Source d’information Pour Alexandre Ricard, PDG du groupe Pernod-Ricard, « il est fondamental d’accompagner le changement, en prenant conscience que le collectif et la diversité sont nettement plus puissants que l’individu ». Confiance et transparence Une vraie révolution managériale ? Pauline Marceillac.

L'impact des réseaux sociaux sur les organisations et la communication. Les Réseaux sociaux d’entreprise – RSE - outils collaboratifs pour encourager l’intelligence collective. Salesforce Chatter, BlueKiwi, Jive SBS, Yammer, SocialText, IBM Lotus Connections, SeeMy ou encore Jamespot… la liste des RSE est longue. Ces réseaux sociaux d’entreprise ne sont pas comme la plupart des réseaux communautaires que vous connaissez et utilisez. A l’instar de Facebook, Twitter, Pinterest, ces RSE sont des open space virtuels où le partage de données et la discussion sont au cœur du concept. Avec pour principale vocation l’échange professionnel, c’est une nouvelle culture du management qui se met en place. RSE, pour recréer le lien dans l’entreprise En l’espace de quatre ans, les réseaux sociaux sont devenus des supports naturels de partage de l’information. Le RSE est un Facebook interne dont l’accès est contrôlé.

Le RSE est pour l’entreprise un nouvel outil de partage de l’info beaucoup plus dynamique que l’email. Le pouvoir social du RSE : une inter connectivité en temps réel… ou différé. Le réseau social interne crée de la proximité entre les collaborateurs. La Cordée - Comment mesurer sa performance sur les réseaux sociaux ? Surmontez trois obstacles à la performance avec les Réseaux Sociaux d'Entreprise.

Temps de lecture estimé: 6 minutes Mes recherches m’ont conduit à des perspectives intéressantes sur la façon dont les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) peuvent améliorer les performances dans les organisations. Les travaux d’Etienne Wenger sur les communautés de pratique suggèrent que plusieurs problèmes liés au business peuvent être surmontés grâce à l’utilisation efficace du RSE. Ces problèmes constituent des obstacles à la haute performance et le développement de communautés de pratique sur les RSE peuvent éliminer certains de ces obstacles.

Obstacle 1: Rapidité de l’économie du savoir L’économie, la concurrence, les besoins des clients, l’innovation, etc, se déplacent trop vite pour la manière dont la plupart des organisations sont structurées. . « La connaissance n’est pas statique. Obstacle 2: Formation traditionnelle, Communications et Gestion des Connaissances situées en dehors des bureaux Obstacle 3: Des organisations instables Les RSE comme briseur des obstacles à la performance. Rse-livre-blanc.pdf. Mesurer la performance d’un RSE par @ClaudeSuper #e20. 01net. le 28/11/12 à 09h10 Depuis les premières expériences d’espaces collaboratifs et de mise en œuvre de solutions de partage des connaissances, la question revient telle une vieille rengaine : comment mesurer leur performance ? Dans une logique financière caractérisée, notamment, par le fameux ROI (retour sur investissement), il est primordial de pouvoir exprimer en bénéfices chiffrés les apports des outils et des pratiques.

Mais la logique de valorisation des liens et des relations sociales en vigueur dans les réseaux sociaux rend difficilement chiffrables les gains, d’où les débats récurrents sur le sujet. Sortir de la logique strictement financière La pratique sociale et collaborative en entreprise oblige à s’émanciper d’un carcan mis en place par les financiers. Pour comprendre et mesurer les apports des réseaux sociaux d’entreprise et des espaces collaboratifs à la performance humaine et économique de l’organisation, il faut imaginer de nouveaux indicateurs pertinents. - etc.