background preloader

Gonagueb

Facebook Twitter

Quels leviers pour motiver vos salariés? - LES CLÉS DE LA RÉUSSITE - Ressources Humaines. La motivation peut être considérée comme un moteur pour une entreprise.

Quels leviers pour motiver vos salariés? - LES CLÉS DE LA RÉUSSITE - Ressources Humaines

Plusieurs conditions doivent être réunies pour donner envie à vos collaborateurs de s'impliquer à 100 % dans leur travail. Et ainsi atteindre les objectifs fixés par votre entreprise. Alors, comment s'y prendre? En premier lieu, gardez à l'esprit qu'en tant que dirigeant d'une petite structure, vous êtes le premier manager de votre entreprise. En clair, vous êtes à l'origine de la motivation de vos salariés.

Ensuite, évitez de considérer que le plus important pour votre entreprise est d'avoir des salariés compétents, que la motivation n'est qu'un plus. Reconnaître le travail accompli Autre point important pour motiver vos employés: ne pas oublier de les récompenser pour le travail accompli. La récompense peut également être collective, valorisant alors toute votre équipe. S'interroger sur les attentes réelles du salarié En outre, n'ayez pas d'idées préconçues sur ce qui motive ou non vos salariés. Le jeu comme support au contrat de génération en entreprise. Chaque génération qui entre sur le marché du travail pose des questions sur les méthodes de travail et interpelle les entreprises.

Le jeu comme support au contrat de génération en entreprise

Or, les responsables des ressources humaines en sont bien conscients : au-delà de la formation initiale et des premières expériences détaillées dans les CV, il convient dans un recrutement de percevoir comment les nouveaux vont s'intégrer aux équipes et s'ils vont facilement épouser la culture maison. Pour relever ce défi, tous les moyens sont bons, surtout ceux qui sont en phase avec les habitudes des candidats. La génération des jeunes employés est celle du divertissement électronique, de l'avènement d'Internet; bref, de l'interaction.

C'est pourquoi le spécialiste des serious games Olivier Mauco estime que ce sont les jeux qui permettront de donner corps au « contrat de génération », mesure publique française importante d'aide aux entreprises pour faciliter l'embauche de jeunes salariés. Des exemples probants Pour les gros budgets uniquement Références : Les "serious games" se répandent dans l'entreprise.

Globalement, les Ressources Humaines des entreprises utilisent les Serious Games pour gérer 3 problématiques : l’évolution des salariés, l’évaluation des candidats ou des salariés et la présélection des candidats.

Les "serious games" se répandent dans l'entreprise.

Les serious games* au service de la formation interne de l’entreprise et de de l’évolution professionnelle des cadres. Les serious games comme outils de formation sont utilisés par différentes entreprises et peuvent répondre à des besoins variés : former à des techniques de vente, à une réglementation, former à l'entretien annuel d'évaluation, à la conduite de réunion, les forces commerciales à la maitrise de l'argumentaire client, ou encore sensibiliser les directeurs ou les responsables à la gestion d'équipe ect .

Voici quelques exemples d’application : Le groupe Renault a, lui, conçu un jeu destiné à booster sa force de vente : 18 000 commerciaux de 40 pays sont formés. Ce jeu interne est dédié à l’intranet du service Achats de Renault. Article rédigé par Julie Bordier. Les entreprises deviennent accros aux «serious games» Former, tester, recruter… Les «business games» sont déployés pour de multiples objectifs, qui vont du recrutement à la formation des salariés ou même la conduite de projet.

Les entreprises deviennent accros aux «serious games»

Alors, learning by playing? L'Oréal, Orange, Michelin, Total… plus de la moitié des sociétés du CAC 40 utilisent des «serious games» conçus spécialement pour leurs salariés. Mais le marché s'ouvre à de nouvelles cibles. En 2010, les serious games généraient 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires dans le monde. En 2015, ils devraient rapporter sept fois plus selon l'Idate (1). Ces «jeux sérieux» utilisent les ressorts du jeu vidéo pour former, tester ou se faire connaître à grande échelle. La problématique de Michelin? D'outil de formation, le business game se transforme vite en outil d'entraînement.

Le jeu s'invite partout: préparation à l'entretien annuel d'évaluation, formation aux risques psychosociaux, évaluation des collaborateurs. Bientôt sur iPad et smartphones Peut-on aller plus loin? Ces entreprises qui chouchoutent leurs salariés. Microsoft, Accenture, Total et d'autres rivalisent d'originalité pour accroître le confort au travail de leurs salariés.

Ces entreprises qui chouchoutent leurs salariés

Objectif: motiver leurs troupes et valoriser leur marque employeur. Les bureaux de Google France.Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro Dans le hall, une 2CV rouge trône sur une moquette bleue. Derrière, un espace cuisine à l'ambiance familiale. Bien loin d'impersonnel «open space», Google France a joué la carte du bien être en dévoilant, début décembre, le nouveau cadre de travail de ses 350 salariés. Comme Google, les entreprises qui investissent pour le confort au travail de leurs salariés sont de plus en plus nombreuses. Une piscine chez Total L'espace pwCool de PricewaterhouseCoopers. Dans le cadre de son projet «Moving forward» («Allons de l'avant»), la succursale française d'Accenture a par exemple installé des cocons design pour les conciliabules de ses employés, et un «happenspace» où se déroulent spectacles, concerts ou projections.