Maghreb et du Moyen Orient

Facebook Twitter
SANA - Syrie
La Gazette du Maroc
Maroc Hebdo International Maroc Hebdo International La nature se déchaîne au Maroc contre les ennemis de l’Islam ! Un “mini tsunami” à Casablanca. C’est très vite aller en besogne. Mais bon, nous sommes dans un pays où l’exagération remplit sa fonction de calibrage de l’actualité pour faire du sensationnel. Il fallait lire les messages postés sur les réseaux sociaux et quelques sites où l’on a très vite joué aux grands climatologues pour expliquer le pourquoi du comment de ces vagues de saison, un peu plus hautes que d’habitude, qui ont balayé quelques pans de certains cotes marocaines entre Kénitra et Safi....
Le statut de la zone franche s’éteint le 31 mars 21 entreprises et 13.000 emplois en danger Le transfert à TFZ retardé par le foncier Leconomiste.com - Maroc

Leconomiste.com - Maroc

Le soir Algerie
El MOUDJAHID.COM : Quotidien national ALGERIE
La Tribune Online Algérie

La Tribune Online Algérie

Horaires de priegrave;res (Jeudi 4 Avril 2013) #9632; Fadjr : 04:53 #9632; Dhohr : 12:52 #9632; Asar : 16:27 #9632; Maghreb : 19:17 #9632; Icha : 20:39 Preacute;visions meacute;teacute;orologique #9632; Centre : Nuageux, Max. 20#730; Min 10#730; #9632; Ouest : Ensoleillé , Max. 25#730; Min 11#730; #9632; Est : Ensoleillé, Max. 23#730; Min 6#730; #9632; Sud : Ensoleillé , Max. 31#730; Min 18#730; Urgences #9632; SAMU : (021) 23.50.50 #9632; Protection civile : (021) 71.14.14 #9632; Sucirc;eteacute; wilaya : (021) 73.53.50/53 #9632; Gendarmerie : (021) 76.41.97 #9632; Centre antipoison : (021) 96.49.63 #9632; Deacute;pannage gaz : (021) 67.91.61/62 #9632; Deacute;pannage eacute;lectriciteacute; : (021) 68.55.00 #9632; Service des eaux : (021) 67.50.30
Maghreb Observateur
L'Hebdo Magazine - Liban Comme par magie, les portes de la Place de l’Etoile se sont ouvertes devant des parlementaires privés, depuis belle lurette, de leurs fauteuils sous la coupole de l’hémicycle et satisfaits de les retrouver au point de voter aveuglément des lois dans la forme qui leur est proposée pour ne pas dire imposée. Les citoyens, qui n’ont pas l’heur d’accéder à ce lieu mythique, regardent avec méfiance ces messieurs qui légifèrent et gèrent leurs vies à leur gré. Ils savent que, pour le moment, avec une fougue qu’ils avaient probablement perdue, messieurs les députés se dépêtrent dans des textes dont la plupart ne connaissent ni les tenants ni les aboutissants. Beaucoup n’en sont pourtant pas, à leur premier mandat et, pour les quelques néophytes dans la carrière, l’occasion est trop belle de rappeler qu’ils étaient là, «élus» du peuple. L'Hebdo Magazine - Liban